• Mais où s'arrêtera-t-elle ? Rébecca Dautremer n'a pas fini de nous conter sous mille facettes la vie de son lapin Jacominus Gainsborough. Après ses Riches Heures, puis la belle attente de son rendez-vous à Midi pile, elle a décidé de suspendre le temps : voici tout ce qui se trame autour de Jacominus à cette toute petite seconde qui verra son destin basculer, lorsqu'il fait sa méchante chute dans l'escalier qui lui vaudra une patte folle. Si le temps se resserre, le décor lui, s'élargit. Il prend même une envergure spectaculaire. Dans un dépliant de plus de 2 mètres, l'artiste déploie une fresque à la Brueghel où le lecteur captivé pourra se plonger durant de « riches heures ».
    Il y découvrira 100 micro-fictions savoureuses, contées dans un livret glissé dans une pochette, en ouverture. L'autrice a en effet imaginé ce que vivent, à cette même seconde, pas moins de 100 personnages ! Moments étranges ou joyeux, graves ou drôles, qui conjugués les uns aux autres aboutiront par un effet papillon à la fameuse petite chute.
    À chaque micro-fiction correspond un numéro ; on pourra retrouver ces 100 chiffres au verso du dépliant, disséminés sans ordre apparent dans le dessin au trait de la fresque principale.
    Petite aide ludique, s'il en faut, pour relier les 100 histoires de vie du livret à cette peinture monumentale !
    Au recto : la grande fresque en couleur.
    Dans le livret : les 100 micro-fictions, avec portrait dessiné de chacun des 100 personnages.
    Au verso : le dessin au trait, avec les numéros pour jouer à repérer les 100 personnages et situations.

  • Robert a passé une très mauvaise journée. Il n'est pas de bonne humeur et en plus, son papa l'a envoyé dans sa chambre. Alors Robert sent tout à coup monter une chose terrible : la colère...

  • Il se passe quelque chose de grave et d'horribilifique dans la galaxie : un Tue-planète démolit tout sur son passage. Isée est venue appeler les poussins à l'aide. Il reste un espoir : s'ils construisent tous ensemble un vaisseau spatial en forme de poussin, ils pourront partir tuer le monstre et sauver les naufragés, les migrants et les sans-planète. Au travail ! Isée dessine les plans, et les poussins fabriquent...

  • Il était une fois trois vilains brigands. dont la vie changea totalement le jour où ils rencontrèrent Tiffany, la petite orpheline. De trois méchants elle en fit ...des bienfaiteurs de l'humanité.

  • Quand il était petit, Pierre ne voulait pas manger sa soupe. «Tu sais ce qui arrive aux petits garçons qui ne veulent pas manger leur soupeoe» lui disait son père, «Eh bien, à minuit, la sorcière Cornebidouille vient les voir dans leur chambre, et elle leur fait tellement peur que le lendemain, non seulement ils mangent leur soupe, mais ils avalent la soupière avec.» Pierre s'en fichait. Il ne croyait pas aux sorcières. Mais il faut admettre que son père avait raison sur un point: une nuit, à minuit, dans la chambre de Pierre, la porte de l'armoire s'entrouvrit avec un grincement terrible et Cornebidouille fit son apparition. Allait-elle parvenir à faire peur à Pierreoe Ca, c'était beaucoup moins sûr.

  • À l'occasion du 400e anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine, les éditions de la RMN-GP offrent un regard drolatique, moderne et enthousiasmant sur vingt-six de ses fables en donnant libre cours à la créativité de Rébecca Dautremer.
    Illustratrice talentueuse au style unique, connue pour ses nombreux succès, du cultissime Princesses oubliées ou inconnues à Cyrano, de Jacominus Gainsborough au Journal secret du petit Poucet, d'Alice au pays des Merveilles en passant par Soie, Rébecca Dautremer revisite avec hardiesse et un humour débridé les plus fameuses fables de La Fontaine. Elle apporte également, grâce à des graffitis, gracieusement fléchés aux mots compliqués, une approche résolument rock'n roll aux textes !
    Des dents acérées et sanguinolentes d'un loup attablé avec un mouton peace and love (yo man !), au coche sous haute tension emporté par une mouche binoclarde, du lièvre désinvolte coiffé au poteau par une tortue sponsorée par le Vieux Campeur, en passant par un maître corbeau aux allures d'un Pavarotti dépouillé par un renard fl atteur, sans oublier le boeuf blasé par une grenouille toute boursoufl ée de son désir de grandeur... Attention, risque de fous rire garanti, on vous aura prévenus !

  • Panique au poulailler. Mais que font ici ces étranges oiseaux dodus venus des îles lointaines ? « Je demande asile », s'écrie Tata Dodo, qui a amené avec elle son adorable petit neveu. Problème : il ne bouge pas d'une plume, profondément endormi. Et s'il ne se réveillait jamais ? Impoulsible ! Carmen, Carmélito et Bélino partent alors en quête de la Fée Des Beaux Rêves, seule capable de ce miracle...

  • Dans La vengeance de Cornebidouille, Pierre avait réussi à faire manger sa propre soupe à l'abominable Cornebidouille, ce qui l'avait illico transformée en potiron. Mais une sorcière se résigne-t-elle à sortir de la vie de ses victimes ? Non ! Plus tard, quand sa maman coupe en deux un poti ron pour le dîner et qu'aussitôt une odeur épouvantable se répand, Pierre a une intuition : Cornebidouille est de retour. Il ne se trompe que sur un détail. À présent, elles sont deux et elles veulent se venger. Il va encore falloir ruser !

  • Dans un épisode précédent, Cornebidouille et son double Cornebidouille avaient échoué dans la poubelle, comme de vieux déchets vaincus. Décidées à se venger, elles se réunissent, forment un grain de poussière et hop ! grimpent sur la tête du petit Pierre...puis dans son gosier. Le malheureux enfant ensorcelé se met à parler très bizarrement. Il traite le docteur venu le soigner de " Prout de chamois "...
    Oh là là, au secours, danger ! Heureusement, petit Pierre a plus d'un tour dans son sac. Ce n'est pas encore cette fois que Cornebidouille gagnera !

  • La lumière des lucioles Nouv.

    Cette nuit, c'est la grande veillée, les lucioles et les étoiles s'entremêlent pour former une nuée envoûtante qui illumine la nature sous le regard admiratif de tous les spectateurs conquis.
    Un album d'une rare beauté, accompagné d'un texte poétique invitant à la contemplation.

  • Il était une fois un petit lapin qui ne savait dire qu'une chose : CACA BOUDIN ! Du matin au soir et du soir au matin : CACA BOUDIN ! À l'heure de la soupe et à l'heure du bain : CACA BOUDIN ! Il manque un loup à cette histoire, le voilà, tiens : CACA BOUDIN !

  • Ses parents l'ont envoyé au lit pour avoir renâclé devant sa soupe de légumes. Mais Pierre est décidé à ruser et à trouver un moyen imparable pour éliminer non seulement Cornebidouille, la sorcière coincée dans les cabinets, mais aussi l'horrible potage de sa propre mère !

  • La rivière qui serpente près du poulailler des P'tites Poules a pris une teinte pas très ragoûtante. Carmen, Carmélito, Bélino et tous leurs copains hésitent à s'y baigner. Pire ! De ces eaux hier encore si claires monte une odeur infecte...

  • Archibald se fait mener la vie dure : on le presse, on l'oblige, on le gronde... Alors il s'interroge : vraiment, est-ce que les parents trouvent ça amusant de contrarier leurs enfants ? Un parent lui explique alors que sa maman, c'est comme un jardinier...
    Un album tendre qui raconte comment chaque petite pousse d'enfant est nourrie, arrosée, soignée, observée, protégée... jusqu'à devenir un grand arbre épanoui.

  • La vie s'épanouit autour de nous, sur la terre. Mais quels univers se cachent au-dessus de nos têtes, dans les arbres, sur les toits, les monts enneigés, dans l'espace ?

    Un livre animé original pour découvrir ce qui se passe de plus en plus haut !

  • « Pondre, toujours pondre ! Il n'y a pas que çà dans la vie ! Moi je veux voir la mer ! » s'écrie Carméla, la petite poule blanche. Son père, le coq, n'a jamais rien entendu d'aussi fou. « File au lit », ordonne-t-il à la poulette. Mais Carméla n'arrive pas à s'endormir...

  • Pourquoi les grandes personnes sont-elles si méchantes avec les enfants ? Le petit Kleber ne cesse de s'interroger. Jusqu'à ce qu'un jour, sa grand-mère lui révèle un secret : si les adultes sont si grognons, c'est parce qu'eux-mêmes ont oublié qu'ils étaient autrefois des enfants. Alors, Kleber se jure que lui n'oubliera jamais. Mais le temps passe, et les étés se succèdent... Une parabole touchante signée Nicolas Mathieu.

  • Lou là-haut

    ,

    • Helium
    • 8 December 2021

    L'expédition de Lou, de la vallée jusqu'au sommet de la montagne, à la recherche de celui qu'elle a l'impression de voir partout dans le paysage, et qui finit par la surprendre. La nouvelle merveille en plans, en perspectives et en récit, du duo de créateurs de livres animés le plus doué de sa génération. Un regard bienveillant sur la Nature.

  • Je ne veux plus être un écureuil ! Si on m'avait demandé mon avis, j'aurais choisi autre chose. J'aurais choisi d'être un castor. Pour bâtir un monde meilleur ! Mais en réalité, c'est quand même fatiguant la vie de castor, et de toute façon, j'ai toujours rêvé d'être un cerf. Pourtant là encore, j'espérais beaucoup mieux. Ou alors... un hibou ? un hérisson ? Ah non, je sais ! Et vous, le savez-vous ?

  • Un grand album surréaliste, en forme d'ode à la nature mais surtout à l'imaginaire. Plongez dans cet imagier d'arbres rêvés, avec chacun ses caractéristiques bien à lui, et tous plus ravissants les uns que les autres...

  • « Un jour, mes parents m'ont dit que j'allais avoir une petite soeur.
    C'est drôle, je ne me souvenais pas leur avoir demandé. » C'est Archibald qui nous fait cet aveu en introduction du nouvel album de Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui reprennent ici le personnage de Mon Amour dans le rôle d'un grand frère curieux mais dubitatif face à l'arrivée d'une petite soeur avec laquelle il va désormais devoir compter.
    Au fil des pages, la petite soeur grandit, trouve sa place dans les jeux, dans le coeur, mais aussi dans les inquiétudes d'un grand frère parfois jaloux, souvent tendre et finalement très fier de ce rôle nouveau. Car, nous dit Archibald, « ce que je préfère avec ma petite soeur, c'est être son grand frère ».
    Astrid Desbordes nous surprend une nouvelle fois par la subtilité et l'humour de son propos, remarquablement soutenu par les illustrations de Pauline Martin.

  • Une nuit, les habitants du poulailler sont tirés de leur sommeil par des bruits inquiétants en provenance du grenier. « Des voleurs de poules ! » s'écrient les enfants terrifiés. Carmélito et sa soeur Carmen décident d'affronter les intrus. Les P'tites Poules vont découvrir ce que c'est que d'avoir des voisins pénibles...

  • Que se passe-t-il lorsque les grandes personnes ont mis la planète sens dessus dessous ? Les enfants sont forcés de prendre le relais. Sous les préaux, ils s'agitent, et préparent un nouveau monde. Révolution ! À partir de maintenant, le tri sélectif sera obligatoire, et à la cantine, les frites surgelées à l'autre bout du monde laisseront la place à de bons légumes verts bios et locaux ! Une fable rêveuse et percutante signée François Morel.

  • L'autre jour, un truc terrible est arrivé à mes doudous. Ça s'est passé quand j'étais à l'école, c'est Berk mon canard qui me l'a raconté. Une espèce de patate molle est entrée dans la chambre. Personne n'y a fait attention. Et puis. GLOUP ! elle a avalé Lapinot ! Et elle a pris la forme de Lapinot ! Tous mes doudous l'ont observée et ils ont compris: c'était un Mange-doudous! À partir de ce moment-là, ça a été l'affolement général.

empty