Méthodologie économique

  • Le mythe du déficit ; la théorie moderne de la monnaie et la naissance de l'économie du peuple Nouv.

    « Nous gérons notre économie comme une personne d'un mètre quatre-vingts qui se déplace courbée en deux en permanence sous un plafond qui est à deux mètres cinquante, parce qu'on l'a convaincue que, si elle tentait de se redresser, elle subirait un terrible traumatisme crânien. » De nombreuses convictions se sont enracinées dans l'imaginaire collectif au sujet de la question du déficit. Stephanie Kelton déconstruit l'idée que les États doivent tenir leurs budgets comme des ménages, que le déficit prouve que l'État dépense trop, que la dette publique est insurmontable, que les déficits de l'État évincent l'investissement économique ou que les programmes de prestation sociale sont financièrement insoutenables... Elle démontre au contraire avec brio que le déficit budgétaire n'appauvrit pas l'État, que la dette n'est pas un fardeau et que le juste niveau de dépense publique s'évalue à partir du taux d'inflation et du niveau réel des ressources.

    Cette exploration modifie profondément notre compréhension de nombreuses questions cruciales : la pauvreté, l'inégalité, la création d'emplois, l'extension des systèmes de santé ou le changement climatique. Car aujourd'hui toute proposition ambitieuse se heurte inévitablement à la forteresse inexpugnable de la question du déficit. Stephanie Kelton propose donc d'imaginer de nouvelles politiques pour passer du récit du manque à celui de la possibilité...

  • Lorsque nous réfléchissons aux façons de réduire notre impact sur l'environnement, il en est une, imbriquée dans notre vie de tous les jours, à laquelle nous ne pensons pas, mais qui représente à notre insu le tout premier levier dont nous disposons pour réorienter l'économie et limiter notre impact sur la planète : nos comptes bancaires ! Cet ouvrage nous permet de mieux conscientiser l'impact colossal de ce qui nous semble aussi anodin qu'un petit compte d'épargne et nous donne les clés pour choisir un autre rapport au monde bancaire et soutenir, via d'autres acteurs du secteur, souvent méconnus, une économie à visage humain, respectueuse de notre environnement.

  • Imagine demain le monde ; les artistes s'emparent de l'urgence climatique Nouv.

    «Imagine Demain le monde» est un magazine qui traite de sujets liés à l'écologie, aux questions de société ou aux rapports Nord-Sud. Il s'inscrit dans le courant « slow press » et porte un regard libre et non conformiste sur le monde d'aujourd'hui et de demain. Il propose une information à la fois innovante et critique, qui explore les voies d'un autre modèle de développement et cherche des alternatives positives pour répondre aux grandes questions de société... Les Liens qui libèrent et la diffusion Actes Sud reprennent ce magazine bimestriel qui défend un journalisme audacieux et constructif et qui s'attache à prendre le temps d'analyser les métamorphoses de notre temps.

  • Récessions, inflation, chômage, krach financier, crise de l'euro... Face à ces déséquilibres, que peuvent faire les gouvernements ? Quels objectifs guident leur action ? Comment fonctionnent les divers moyens d'intervention et à quelles conditions sont-ils efficaces ? Telles sont les questions abordées dans ce livre. Cette nouvelle édition entièrement actualisée introduit de nombreux schémas commentés pour décrire la chaîne complète des effets associée à chaque instrument d'intervention ; elle éclaire les débats contemporains (austérité ou relance, politique de l'offre ou de la demande, euro ou monnaie nationale...) et permet de comprendre pourquoi la conduite d'une politique économique est confrontée à des dilemmes spécifiques dans la zone euro.

  • La pandémie qui a frappé l'humanité au printemps 2020 a rappelé l'insoutenabilité du fonctionnement actuel de nos sociétés. Tandis que certain·es annoncent leur effondrement, cet ouvrage propose au contraire d'imaginer dans quel monde nous pourrions vivre demain si nous faisions dès aujourd'hui d'autres choix.
    Et si la décennie 2020 était celle du changement de cap ?
    Démocratie, travail, écologie, culture, finance... 30 chapitres thématiques proposent un état des lieux de la situation actuelle et des mesures concrètes pour construire d'autres lendemains.
    Partant du monde tel qu'il est, cet ouvrage est un manuel à l'usage des générations présentes pour construire un avenir meilleur. S'appuyant sur les propositions de nombreuses organisations, il est un outil de débat citoyen, d'éducation populaire et d'imagination collective pour inventer ensemble un futur souhaitable pour nos sociétés et pour la planète.

  • Découvrez avec ce En poche les principales formules pour réussir vos calculs financiers.

    Ce livre présente en 10 fiches les points clés des mathématiques financières :

    . Rappels mathématiques.
    . Les suites.
    . Les intérêts simples et l'escompte.
    . Les intérêts composés.
    . Les suites d'annuités.
    . Les emprunts indivis.
    . Les emprunts obligataires.
    . La valeur des actions.
    . Les rentes.
    . Les projets d'investissement.

  • «Imagine Demain le monde» est un magazine qui traite de sujets liés à l'écologie, aux questions de société ou aux rapports Nord-Sud. Il s'inscrit dans le courant « slow press » et porte un regard libre et non conformiste sur le monde d'aujourd'hui et de demain. Il propose une information à la fois innovante et critique, qui explore les voies d'un autre modèle de développement et cherche des alternatives positives pour répondre aux grandes questions de société... Les Liens qui libèrent et la diffusion Actes Sud reprennent ce magazine bimestriel qui défend un journalisme audacieux et constructif et qui s'attache à prendre le temps d'analyser les métamorphoses de notre temps.

  • Le pouvoir d'achat en France va-t-il cesser de diminuer ? Quelles sont les conséquences de l'augmentation des impôts ? Dans quelle mesure les nouveaux accords de libre-échange (Ceta, etc.) sont-ils avantageux ? Se dirige-t-on vers une crise financière mondiale ? L'économie est omniprésente dans nos vies, depuis notre sac de courses jusqu'aux grandes décisions internationales que les médias tentent de décortiquer pour nous. Pourtant, pour beaucoup, elle reste assimilée à une science dure et incompréhensible. Clairement et simplement, ce livre débarrasse de son jargon une science (très) humaine et la rend passionnante.

  • Dans les pays les plus avancés, le progrès social est en panne. Face à la montée presque générale des inégalités, face à la stagnation des revenus d'une large partie de leurs populations, face aussi aux dommages de plus en plus visibles causés à la planète par leur développement passé, ce constat s'impose. En attribuer la faute au capitalisme, sur lequel ce développement s'est fondé, serait pourtant une erreur : il n'est pas plus responsable de la panne actuelle qu'il ne l'a été hier des progrès accomplis.
    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les populations occidentales ont connu une amélioration, profonde et largement partagée, de leurs conditions de vie, parce que, au terme d'une longue et tumultueuse histoire, elles ont réussi à maîtriser la force productive du capitalisme. Les années 1980 ont toutefois été celles du triomphe de l'idéologie libérale : face à la mondialisation et aux changements techniques qui s'esquissent alors, les sociétés occidentales auraient dû redoubler d'efforts pour rester dans un rapport de forces favorable avec le capitalisme. Elles ont préféré laisser faire. Après quarante ans de dérive, est-il trop tard pour reprendre la barre ?

  • L'information économique est omniprésente dans nos sociétés, mais elle laisse souvent ceux qui y sont confrontés totalement désorientés. Entre les théories, les théorèmes, les lois économiques, ou encore les courbes de croissance et de décroissance, pas facile de s'y retrouver ! En 50 notions claires et concises, Michel Musolino fait la lumière sur les aspects les plus obscurs de l'économie, et décortique la pensée des plus grands théoriciens (John Maynard Keynes, Karl Marx, Adam Smith, etc.).
    50 notions dont :
    - La loi de l'offre et de la demande ;
    - Les théories de l'inflation ;
    - Le libéralisme ;
    - La théorie malthusienne ;
    - Le keynésianisme ;

  • Cet ouvrage se propose de présenter de façon synthétique les notions clés et les principaux outils permettant de donner du sens à l'information chiffrée recueillie sur un phénomène et d'être ainsi en capacité de comprendre, expliquer et prévoir.
    Chaque fiche présente et explique les notions clés et comporte des exercices entièrement corrigés élaborés à partir d'exemples d'application concrète. Des points de méthode sont également proposés et résument la manière dont il convient d'utiliser les outils présentés dans la résolution d'un problème donné.
    Sujets traités : les distributions à un et à deux caractère(s), les indices (élémentaires et synthétiques) et les séries temporelles (tendance, CVS) et, pour les probabilités, conditionnement et dépendance, variables aléatoires (discrètes, continues), lois de probabilité usuelles.

  • L'inégalité est-elle pour l'essentiel la conséquence de la concentration du capital dans quelques mains, auquel cas la taxation et la redistribution du capital pourraient y mettre fin ? L'inégalité des salaires reflète-t-elle à peu près le jeu de l'offre et de la demande pour différents types de travail ? L'inégalité se transmet-elle principalement au niveau familial ? L'augmentation des dépenses d'éducation peut-elle diminuer de façon décisive l'inégalité des chances ? Les prélèvements sur les revenus élevés ont-ils atteint un niveau où toute redistribution supplémentaire réduirait dangereusement l'incitation au travail, ou ces effets sont-ils d'une ampleur négligeable ? Les systèmes modernes de prélèvements et de transferts assurent-ils une redistribution appréciable, ou est-il opportun de les réformer largement ?L'inégalité est-elle pour l'essentiel la conséquence de la concentration du capital dans quelques mains, auquel cas la taxation et la redistribution du capital pourraient y mettre fin ? L'inégalité des salaires reflète-t-elle à peu près le jeu de l'offre et de la demande pour différents types de travail ? L'inégalité se transmet-elle principalement au niveau familial ? L'augmentation des dépenses d'éducation peut-elle diminuer de façon décisive l'inégalité des chances ? Les prélèvements sur les revenus élevés ont-ils atteint un niveau où toute redistribution supplémentaire réduirait dangereusement l'incitation au travail, ou ces effets sont-ils d'une ampleur négligeable ? Les systèmes modernes de prélèvements et de transferts assurent-ils une redistribution appréciable, ou est-il opportun de les réformer largement ?
    En utilisant les théories économiques, y compris les plus récentes, pour répondre à ce type de questions, ce livre remet en cause bon nombre d'idées reçues et contribue à des débats dont les enjeux sont essentiels.

  • Comment et pourquoi commettons-nous des erreurs de jugement ? Comment expliquer l'achat d'impulsion ? Pourquoi avons-nous tendance à remettre au lendemain ce que nous pouvons faire le jour même ? Comment les normes sociales, notre personnalité et nos émotions influencent-elles nos décisions ?... L'économie comportementale allie les connaissances de la psychologie et de l'économie pour améliorer notre compréhension des conduites individuelles. En analysant les forces psychologiques et émotionnelles qui affectent le comportement des individus, ce livre clair et accessible propose un panorama actualisé de l'économie comportementale et montre que nos décisions ne sont pas aussi simples qu'on le pense.

  • Dépasser l'entreprise capitaliste : propriété, comptabilité, travail Nouv.

    L'association d'éducation populaire Réseau Salariat promeut l'extension du salaire à la qualification personnelle comme voie de sortie du capitalisme. Elle s'appuie sur des outils et des institutions existant à l'échelle macropolitique (régime général de la Sécurité sociale, statut des fonctionnaires, etc.) pour élaborer et diffuser des propositions concrètes de développement des droits économiques. Son ambition affirmée de généraliser le salaire attaché à la personne (parfois appelé « salaire à vie ») s'appuie sur une redéfinition du travail et du statut de producteur. Son accomplissement supposerait l'instauration d'une copropriété d'usage des moyens de production ainsi qu'une forte socialisation de la valeur économique afin de garantir à toutes et tous une qualification inaliénable et une souveraineté au travail, notamment au sein l'entreprise. À ce jour cependant, l'articulation des perspectives macro-institutionnelles avec le fonctionnement réel de l'entreprise reste embryonnaire.

  • Depuis les années 1970, les inégalités se sont accrues dans les pays développés, provoquant un sentiment d'injustice et de colère parmi les populations touchées, et menaçant l'édifice social tout entier. Face à cette situation, aggravée ces dernières années par des politiques austéritaires conduisant à une dégradation générale des services publics et par l'augmentation vertigineuse des revenus spéculatifs, la fondation Copernic propose une solution radicale : la limitation des revenus et de la propriété.

  • «Imagine Demain le monde» est un magazine qui traite de sujets liés à l'écologie, aux questions de société ou aux rapports Nord-Sud. Il s'inscrit dans le courant « slow press » et porte un regard libre et non conformiste sur le monde d'aujourd'hui et de demain. Il propose une information à la fois innovante et critique, qui explore les voies d'un autre modèle de développement et cherche des alternatives positives pour répondre aux grandes questions de société... Les Liens qui libèrent et la diffusion Actes Sud reprennent ce magazine bimestriel qui défend un journalisme audacieux et constructif et qui s'attache à prendre le temps d'analyser les métamorphoses de notre temps.

  • «Imagine Demain le monde» est un magazine qui traite de sujets liés à l'écologie, aux questions de société ou aux rapports Nord-Sud. Il s'inscrit dans le courant « slow press » et porte un regard libre et non conformiste sur le monde d'aujourd'hui et de demain. Il propose une information à la fois innovante et critique, qui explore les voies d'un autre modèle de développement et cherche des alternatives positives pour répondre aux grandes questions de société... Les Liens qui libèrent et la diffusion Actes Sud reprennent ce magazine bimestriel qui défend un journalisme audacieux et constructif et qui s'attache à prendre le temps d'analyser les métamorphoses de notre temps.

  • Cette synthèse, destinée à des étudiants et à des citoyens curieux, traite d'une manière claire et rigoureuse des questions fondamentales posées par la monnaie dans notre économie.
    Qu'est-ce que la monnaie ? Pour quelles raisons les agents économiques cherchent-ils à détenir celle-ci ? Comment et par qui est-elle créée ? Quel est son rôle aujourd'hui ? Quelles formes prend-elle dans les systèmes financiers modernes ? Que penser du bitcoin et des monnaies locales ?
    Comment s'établissent les relations entre les monnaies dans l'économie mondiale ? Quelle est la portée de la création de l'euro et de la montée en puissance du yuan ?
    Quels sont les objectifs et les instruments de la politique monétaire ? Comment la politique monétaire a-t-elle évolué à la suite du processus de globalisation financière et de la crise financière ?
    Comment la politique monétaire est-elle organisée dans la zone euro ? Comment les missions de la Banque centrale européenne se sont-elles transformées à la suite de la crise de l'euro ? Autant de questions auxquelles ce « Repères » apporte des réponses.

  • «Imagine Demain le monde» est un magazine qui traite de sujets liés à l'écologie, aux questions de société ou aux rapports Nord-Sud. Il s'inscrit dans le courant « slow press » et porte un regard libre et non conformiste sur le monde d'aujourd'hui et de demain. Il propose une information à la fois innovante et critique, qui explore les voies d'un autre modèle de développement et cherche des alternatives positives pour répondre aux grandes questions de société... Les Liens qui libèrent et la diffusion Actes Sud reprennent ce magazine bimestriel qui défend un journalisme audacieux et constructif et qui s'attache à prendre le temps d'analyser les métamorphoses de notre temps.

  • En octobre 1998, le prix nobel d'économie a, pour la première fois, été attribué à un économiste issu du tiers-monde et spécialiste internationalement reconnu des questions de développement.
    Encore mal connu du grand public, amartya sen est un économiste inclassable. philosophe et, pardessus tout, humaniste, il s'est efforcé de montrer que l'analyse économique traditionnelle était incapable de penser la diversité des comportements humains et qu'il était nécessaire d'y introduire des considérations politiques, sociales et, surtout, éthiques. ses travaux sur la famine et la grande pauvreté l'ont ainsi conduit à s'interroger sur le rapport entre liberté individuelle et égalité sociale, entre démocratie et développement économique ainsi que sur le rôle de l'etat dans la redistribution des richesses.
    Les deux textes rassemblés dans ce livre constituent une introduction à l'oeuvre d'amartya sen. le lecteur y découvrira une réflexion vive et stimulante, nourrie d'expériences personnelles et d'exemples concrets, d'un économiste atypique qui, sans cesse, nous rappelle que l'économie est avant tout au service du bien-être de tous.

  • L'économie écologique se développe à la fin des années 1980, sur le constat des échecs des disciplines traditionnelles (principalement la science économique et la biologie) dans leur capacité à apporter des réponses scientifiques opératoires aux problèmes environnementaux.
    Comment progresser dans la compréhension de la complexité du fonctionnement des écosystèmes et de leurs interactions avec l'homme et son économie ? Avec quels outils évaluer les limites biophysiques des écosystèmes ? Faut-il faire décroître la taille des économies humaines ? Stabiliser la production de biens économiques sera-t-il suffisant ? Quels systèmes de gouvernance informés par quelles théories macroéconomiques faut-il promouvoir ? Quels sont les enjeux scientifiques et politiques de l'évaluation monétaire des biens et services environnementaux ?
    Le présent ouvrage ambitionne de présenter comment ce champ scientifique s'est formé et institutionnalisé, ainsi que les méthodes et les propositions théoriques et politiques qui ont fait ou font encore débat et qui continuent à structurer les communautés qui se réclament de l'économie écologique, et même au-delà.
       

empty