Histoire

  • Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que treize ans ?

  • L'Allemagne a décidé de faire venir de force des travailleurs français pour faire tourner ses usines. Le STO est instauré. François, Lisa et Eusèbe décident d'aider les récalcitrants à fuir. Mais les autorités ont aussi créé la Milice française et c'est une menace supplémentaire qui se profile pour tous les résistants...

  • François, Lisa et Eusèbe poursuivent leur combat. Le réseau Lynx a dorénavant pour mission de protéger un « pianiste », un espion en charge de l'émetteur-récepteur qui permet à la Résistance locale de communiquer avec Londres.

  • Grâce à l'impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l'occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d'Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d'un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En parallèle, les Allemands renforcent leur surveillance et n'hésitent pas à recourir à la violence voire au meurtre. Nos héros sont directement confrontés à la mort et au racisme. Dans une France de plus en plus divisée, de petits grains de sable isolés parviendront-ils à enrayer la machine nazie ?

  • François, Lisa et Eusèbe ont accompli la plus grande victoire du « LYNX » en détruisant l'usine de recyclage de cuivre. Mais leur contact avec la résistance est abattu, et l'heure est plus grave que jamais. Ils doivent maintenir le réseau qu'il a mis en place, et surtout le développer en assurant le bon acheminement d'un émetteur-récepteur, lequel leur permettrait de communiquer avec Londres !

  • Le papa de François a été fusillé par les nazis. Après cette épreuve, François, Lisa et Eusèbe sont plus que jamais déterminés à reprendre leurs activités résistantes. Toujours cachés sous le nom de « LYNX », ils mènent à bien de nouvelles missions, parfois très dangereuses, en collaboration avec « PEGASE », un agent de Londres, qui ne voit en eux que des petits messagers. L'oncle de François, qui espère revenir dans la ferme de son frère décédé, a beau être de la famille, ses opinions ne sont pas celles d'un résistant. C'est un adepte du Maréchal Pétain et ses intentions ne sont pas forcément louables... Avec l'entrée en 1941 de l'URSS et des États-Unis dans la guerre, c'est l'occasion pour François de s'intéresser à la politique, au communisme et au capitalisme, et de comprendre la difficulté d'organiser un monde juste où chacun trouverait sa place.

  • Au coeur d'un Japon féodal cruel et magnifique, le jeune Takeo a été sauvé du massacre des siens et adopté par le chef du clan des Otori. Les luttes sanglantes font rage entre les seigneurs de la guerre, les alliances se resserrent, les trahisons se profilent... Animé par son désir de vengeance et son devoir de loyauté, transporté par l'intensité de son amour pour la belle Kaede, Takeo doit accomplir son destin.
    Une quête épique dans un monde où se côtoient poésie délicate et terrible violence.

  • Allons Z'enfants, est une nouvelle série jeunesse en trois tomes, qui raconte avec humour aux enfants le monde d'hier pour comprendre le monde d'aujourd'hui par... "le petit bout de la lorgnette". L'album se divise en deux parties : une première grande partie sous la forme d'un récit et une deuxième partie, plus courte, sous la forme documentaire, vient préciser certains points historiques du récit. Tome 1 (sur 3) : François & Josette (de 1870 à 1918) : 1891. Depuis toujours, les Quélennec cultivent fièrement la terre et vivent aux rythmes des saisons dans leur cher Finistère. Joseph et Jeanne-Louise ne peuvent donc qu'espérer que leurs garçons, François et Yves, reprennent l'affaire familiale. Mais François, lui, ne rêve que d'une chose : parcourir le monde et ses trésors infinis qui s'ouvrent à lui à l'aube du XXe siècle. Alors, sans trop savoir dans quoi il s'embarque, il prend une décision qui va bouleverser son destin : s'engager dans la Coloniale. Dans son régiment, il découvrira Paris, l'Afrique de l'Ouest, les horreurs de la colonisation, les discours haineux et l'antisémitisme... mais aussi l'amour pour Josette et une vocation pour la photographie. Si l'histoire de François se termine sur les champs de bataille de la Grande Guerre, les aventures de Jean, son jeune fils, ne font que commencer...

  • Allons z'enfants t.2 ; Jean & Suzanne, de 1918 à 1945 Nouv.

    L'album se divise en deux parties : une première grande partie sous la forme d'un récit et une deuxième partie, plus courte, sous la forme documentaire.
    1921. - Jean Quélennec a dix ans et, si la Grande Guerre a fauché François, son père, il n'en demeure pas moins un gamin plein de vie, passionné de cyclisme qu'il pratique tous les dimanches avec ses meilleurs copains de Brest : Lulu la Berlue et Maurice, fils de pêcheur et frère de la jolie Suzanne. Son rêve : passer le concours des arpètes, les apprentis des constructions navales de l'Arsenal de Brest. Mais pour cela, il va falloir étudier dur, et Barnabé, ancien instituteur reconverti en projectionniste de cinéma après avoir été mutilé par la Guerre, accepte de l'aider. Jean va grandir dans cette France des années 1920-1930, découvrir l'amour et les films de Charlot, rencontrer des gueules cassées au grand coeur, participer aux JO de Munich... mais aussi s'inquiéter de la montée des totalitarismes et du fascisme en Europe, annonçant les prémisses d'un nouveau conflit mondial...

  • Le Silence du Rossignol vous entraîne dans une quête épique, au coeur d'un Japon féodal où se côtoient poésie délicate et errible violence. Vengeance, traîtrise, honneur et loyauté, beauté, amour fou... Derrière les visages impassiles et les codes immuables se cachet des coeurs passionnés et des sentiments farouches.

  • Kristina, la reine-garçon Nouv.

    Kristina, reine de Suède, fascine par sa modernité. Souveraine énigmatique, femme assoiffée de connaissances, fine politicienne, flamboyante et imprévisible, garçonne et féministe bien avant l'heure, elle a bouleversé tout le Nord de l'Europe au milieu du XVIIe siècle!Le 20 décembre 1650 à Stockholm, Kristina, qui règne déjà sur la Suède depuis le décès de son père quand elle avait 7 ans, est couronnée roi à 24 ans. Kristina, aussi laide que séduisante, plus mâle que ses hommes de guerre, plus politique que ses diplomates, plus érudite que ses savants, fait venir dans son royaume le philosophe français René Descartes afin qu'il lui enseigne le mécanisme des passions qui habitent l'âme et le corps humains.Tiraillée entre le masculin et le féminin, entre foi et savoir, entre la rigueur de Luther et les splendeurs du catholicisme, entre son amour pour une femme, la comtesse Ebba Sparre qui est aussi sa seconde dame de compagnie, et l'État qui exige un héritier, Kristina cherche la vérité, sa vérité. Pour satisfaire à ses aspirations personnelles, elle s'affranchit du carcan austère que lui imposent sa foi et son titre. Elle abdique et s'exile à Rome afin de se consacrer aux arts.Jean-Luc Cornette et Flore Balthazar adaptent la pièce à succès Christine, la reine-garçon du dramaturge Michel Marc Bouchard et nous montrent, à travers un récit souvent violent, toujours passionné, toute la complexité de cette cour de Suède dirigée par ce roi féminin hors du commun.

  • Le premier hiver d'occupation est passé et la nourriture se fait de plus en plus rare, même à la campagne... d'autant que les Allemands s'approprient toutes les denrées du village. Ernest et Colette doivent s'habituer à ce nouveau mode de vie empli de frustration, de colère et de tristesse. Malgré tout, ils parviennent à envoyer un colis empli de nourriture à leur père, prisonnier des Allemands. Mais Gadoue disparaît...
    Un jour, la rumeur court qu'un pilote anglais s'est écrasé dans la région, et qu'il est toujours vivant ! Les Robinson n'hésitent pas une seconde : ils vont lui venir en aide ! Mais les adultes se doutent de quelque chose, et bientôt les Allemands arrêtent les habitants du village les uns après les autres pour découvrir qui le cache. Le pilote finit par quitter la cabane des Robinson, mais la guerre est loin d'être terminée...

  • Après avoir quitté leurs parents et être entrés à l'école à Grangeville, Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, ont réussi à se faire des copains, et ils ont même monté un club, les Robinson ! Mais quand Dieppe est bombardée, la bande est séparée : Ernest et Colette essaient de fuir avec leurs grands-parents. Très vite, ils se retrouvent séparés de Papilou et Mamili. Rentrés à Grangeville avec Jean-Baptiste, le facteur, et leur ami Jean et sa mère, ils assistent à l'arrivée des Allemands.
    Bientôt, ils sont obligés de s'installer chez les Morteau. Pour Ernest, pas question de partager la maison de ses pires ennemis ! Il décide donc de se cacher dans le repère des Robinson, et demande à Colette de garder le secret...

  • Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, arrivent à Grangeville, chez leurs grands-parents, pour y passer l'été 1939. Il fait beau, on va chercher le lait et les oeufs à la ferme, on construit une cabane... Hélas, le 3 septembre, la guerre est déclarée : leur père doit rentrer en urgence à Paris, et leur mère, malade, part se soigner en Suisse. Tous deux ont décidé de laisser Ernest et Colette en Normandie, où ils seront en sécurité.
    Mais où ils ont tout à apprendre : nouvelles habitudes, nouveaux copains... Les enfants vont ainsi rencontrer Jean, Fernand et Muguette, avec qui ils fondent le club des Robinson - un club qui se réunit en secret dans une magnifique cabane au coeur de la forêt. Pourtant la vie n'est pas drôle tous les jours, car d'autres enfants leur font des misères. Et puis un soir, après des mois d'une drôle de guerre qui ne ressemble pas à la guerre, des avions surgissent dans le ciel et bombardent la grande ville, au loin...

  • Juillet 1942. L'Occupation allemande se durcit dans le village de Normandie où vivent Ernest et Colette : les juifs sont marginalisés et identifiés d'une étoile, certains Français doivent partir travailler en Allemagne... Mais dans le même temps, la Résistance s'organise. Et l'équipe des Robinson n'hésite pas à aider le mystérieux Épervier, qui la dirige : comptage de convois allemands, transport de courriers, relevé des défenses allemandes... Gare pourtant à M. Durand qui rôde, prêt à tout pour les prendre sur le fait et les dénoncer. Pour ne pas perdre espoir, les enfants feront tout pour fêter le 11-Novembre, malgré l'interdiction des Allemands, et redonner un peu de joie aux habitants du village. D'autant qu'ils ont appris que leur père a réussi à s'échapper du camp dans lequel il était fait prisonnier...

  • 1941. Rachel étudie à l'internat de la maison de Sèvres, où ses parents l'ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s'intensifient, il n'y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d'avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l'envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C'est ainsi que nous découvrons le quotidien d'une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

  • Dans la cité sacrée d'Abydos, une lueur tranche dans l'obscurité, Enak vient d'ouvrir une boîte contenant les ossements de son fils. Soudain, il est assommé. De mystérieux prêtres sont présents à son réveil. Ils promettent à Enak un remède au mal qui le ronge. En échange, il devra retrouver la cité des Atlantes, ces hommes légendaires au savoir immense. Rejoint par Alix et Tefnout, ils se lancent dans la quête de la mythique Atlantide.
    Ensemble, ils devront remonter jusqu'aux sources du Nil pour trouver les portes de la cité engloutie.

  • L'histoire vraie d'une héroïne oubliée.Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d'Histoire... C'est en lisant par hasard un article sur elle que Jean-David Morvan a eu le déclic: sa vie devait être racontée. Avec Séverine Tréfouël et David Evrard, ils retracent le combat humaniste de cette «mère des enfants de l'Holocauste. »Porté par un dessin d'une grande sensibilité et pour la première fois dans une édition complète qui reprend tous les codes du roman graphique, Irena réussit le tour de force de parler sans lourdeur d'un sujet fort, poignant et profondément actuel... Toucher, émouvoir, parler d'hier pour raconter aujourd'hui...

  • Tout le monde a entendu parler des pyramides d'Egypte, du phare d'Alexandrie, des jardins de Babylone, du Colosse de Rhodes... Cette bande dessinée nous raconte la genèse de leur création et les secrets de leur construction mais aussi les raisons de leur disparition. Un voyage à travers les époques et les civilisations, à la découverte des monarques visionnaires et des milliers d'artisans qui ont façonné ces chefs-d'oeuvre de l'histoire humaine.
    L'expertise et la science du récit de Viviane Koenig se conjuguent à la précision du dessin d'Emmanuel Olivier pour donner naissance à une bande dessinée... qui fait merveille !

  • Paul et Pauline t.1

    H. Tonton

    Mai 1944. Paul, un vieil homme que ses jambes ne peuvent plus porter, et Pauline, une jeune fille abandonnée en quête de ses parents exilés, tentent ensemble de s'extirper de la sauvagerie qui oppose les forces allemandes aux troupes maquisardes. De la profonde Corrèze aux plages sétoises, leur périple va bouleverser leur vie, créer des liens singuliers et les contraindre à affronter leurs démons.

  • Alix a dix ans, il est aux portes de sa destinée !
    Astorix, le père de notre héros, est victime d'un étrange complot. Alors qu'il doit rencontrer Graccus, on retrouve sur lui une fiole de poison et de l'or helvète. Pendant ce temps, Alix se réveille du coma dû à sa lourde chute, chez son oncle Omnios, alors qu'un homme cagoulé tente de l'assassiner. Celui-ci à peine remis sur pieds, les hommes d'Astorix avertissent Omnios que des romains incendient la ferme de leur chef. Alix va tenter d'innocenter son père et découvrir les responsables de cette machination.

  • Couronnée par un large succès, plébiscitée tant par les enseignants que par les jeunes lecteurs, la trilogie L'Histoire de France en BD fait l'objet d'une nouvelle édition sous la forme d'un volume unique.

  • 1940, l'armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s'en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d'aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l'adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n'hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu'autorise l'occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l'innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

    Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d'Histoire... C'est en lisant par hasard un article sur elle que Jean-David Morvan a eu le déclic : sa vie devait être racontée. Avec Séverine Tréfouël et David Evrard, il retrace sur trois albums le combat humaniste de cette « mère des enfants de l'Holocauste. » Porté par un dessin d'une grande sensibilité, Irena réussit le tour de force de parler sans lourdeur d'un sujet fort, poignant et profondément actuel... Toucher, émouvoir, parler d'hier pour raconter aujourd'hui...

empty