• « Mon éloge est un dithyrambe totalement subjectif, sincère et ressenti, un discours "pour l'édification commune" ainsi qu'il est écrit dans les manuels de rhétorique. Il ne cherche pas à plaire aux critiques ou aux chroniqueurs. Il s'adresse aux lecteurs qui veulent découvrir le jazz, à ceux qui l'aiment un peu mais de loin ; aux simples enthousiastes, aussi : ces ravis du jazz, comme moi, ceux qui communient dans la ferveur d'un solo de sax, d'une envolée de trompette, d'un murmure de basse...» Véritable déclaration d'amour au jazz, ce Petit éloge retrace, en reprenant la structure d'une composition, l'histoire du genre et fait (re)découvrir ses figures les plus mythiques.

  • Plongeant ses racines dans la fin des années 60, lorsque Led Zeppelin, Black Sabbath ou Deep Purple lui donnèrent la vie, le metal attire, décennie après décennie, un public toujours plus vaste dans les plus grands festivals du monde. Du hard rock des débuts aux genres les plus extrêmes, il couvre une si large variété de styles et de groupes qu'il serait dommage de se limiter aux seuls grands noms.
    Illustré par la formidable collection de Bertrand Alary, dont un grand nombre de photos inédites, cet ouvrage réunit tous ceux qui comptent ou qui ont compté dans la galaxie metal, sous la plume acérée de Jean-Pierre Sabouret. Un indispensable, riche en anecdotes personnelles, pour tout amateur du genre, fan hardcore comme sympathisant.

  • A la radio à France-Inter, ainsi qu'à la télé, avec les émissions 'Pop 2', et 'Les Enfants du Rock', Patrice Blanc-Francard en a éveillé plus d'un à la musique, au carrefour des années 80. Aujourd'hui, il ouvre les portes de son jardin secret, le Jazz :
    "Déambuler avec passion dans le Jazz, ce paradis privé, est l'un de mes grands bonheurs. Mais la musique est assurément un art mystérieux. Et les codes de certaines formes de Jazz peuvent parfois sembler incompréhensibles, si l'on ne s'arme pas d'une certaine forme de curiosité, qui est je crois le meilleur défaut du monde. C'est pourquoi, avec cette soixantaine de récits de vies de musiciens (et musiciennes !), de lieux, d'évènements, de disques cultes, j'ai voulu aborder autrement cette musique, le Jazz, passion de toute ma vie, et faire de ce Dictionnaire amoureux une collection d'aventures, de destins, pour ne pas dire de légendes, qui font la très riche histoire de cette musique."

  • Le rap appartient à PNL. Le rap appartient aussi à Nekfeu. Et à Booba. À OrelSan. À Alliance Ethnik, Assassin et ATK. À Kaaris et Casey. À Jul et Grems.
    Le rap appartient à ses artisans, ses faiseurs de son, ses personnalités de l'ombre. Il appartient aux superstars et aux pionniers, aux phénomènes du moment et aux classiques oubliés, à ceux qui engrangent les disques d'or et ceux qui rappent pour la beauté du geste.
    À travers des portraits, des interviews et des analyses, L'Obsession Rap saisit les nuances d'un genre en constante transformation, une mode tenace qui n'en finit plus de se réinventer, près de 40 ans après ses premières traces discographiques. L'Obsession Rap est un ouvrage multifacette pour une musique riche et complexe, dont chaque révolution promet un nouveau commencement.

    Imaginé par une bande de passionnés éparpillée dans toute la France, le webzine Abcdrduson.com décortique et documente le rap français à coups d'entretiens-fleuves et d'analyses enflammées. Toujours porté par une équipe bénévole, l'Abcdr du Son fête ses 20 ans en 2020.

  • Le Hellfest, le plus grand festival de la scène metal et hardcore internationale, raconté pour la première fois par les groupes eux-mêmes dans un livre officiel Hellfest.
    Anecdotes exclusives, plus de 300 photos inédites, un auteur connu des médias et des libraires pour ses thrillers : Cédric Sire associé à une journaliste reconnue de la scène metal, Isabelle Marcelly - Le Maguet.

    Chaque année depuis bientôt 15 ans, le Hellfest reçoit des milliers de festivaliers et de festivalières. Il s'est imposé comme l'un des principaux festivals de musique européens et permet à la France et à la petite ville de Clisson, où se déroulent les concerts, d'avoir un rayonnement international sur la scène du metal et du hardcore. Cet événement a accueilli les plus grands noms du metal : Mötorhead, Kiss, Guns N'Roses, Black Sabbath, Rammstein, Ghost, Gojira mais aussi Alice Cooper et Iron Maiden.

    Dans ce livre, (re)découvrez le metal à travers les groupes eux-mêmes. Les artistes les plus connus prennent la parole pour dévoiler leurs souvenirs et anecdotes inédites.

    Découvrez le Hellfest comme vous ne l'avez jamais vu et lu !

  • Plus qu'aucun autre courant musical, le metal a développé un univers symboliquement puissant et une esthétique provocatrice cherchant à bousculer nos conventions. Basée sur une solide culture mythologique, ésotérique et littéraire, cette iconographie aborde également frontalement des sujets plus tabous comme la mort, le sexe, la drogue et la violence, sans aucun interdit, au travers de mises en scène graphiques spectaculaires. C'est cette symbolique secrète que les youtubeurs Maxwell et Alt236 vous proposent de découvrir à travers un voyage passionnant dans les différents univers qui ont nourri l'imaginaire graphique du metal depuis plus de cinquante ans. Présentés sous forme de codex, ce sont plus de 80  thèmes (tels que la forêt, la piraterie, la mort ou encore le diable) et quelque 300  pochettes d'albums qui seront ainsi décryptés pour mieux comprendre les in?uences et les différents courants d'une des musiques les plus fertiles de notre époque.

  • Originaire du Sud des États-Unis au sein des communautés afro-américaines, le jazz a acquis une large popularité au-delà des frontières, donnant naissance à de très nombreux styles selon les régions et les pays. Du ragtime et du blues de la fin du XIXe à nos jours, il s'avère difficile de définir le jazz, si ce n'est par une spontanéité et une vitalité dans laquelle l'improvisation joue un rôle majeur. Quel néophyte ne s'est jamais posé la question : « Comment ça marche, le jazz?» Votre meilleur guide reste votre oreille. Cet ouvrage de vulgarisation intelligente vous invite à entreprendre un tour du monde du jazz en partant des racines afro-américaines jusqu'aux styles les plus divers de la scène musicale actuelle. En chemin, vous découvrirez non seulement les sons et les instruments qui ont façonné cette musique, mais aussi les grands artistes et les albums qui ont marqué son histoire. De Louis Armstrong à Diana Krall en passant par Benny Goodman et Miles Davis, cet ouvrage vous fera découvrir l'essence-même du jazz, tel que le ressentait Ornette Coleman : « Le Jazz est la seule musique dans laquelle la même note peut être jouée nuit après nuit tout en étant différente à chaque fois. » Les 50 concepts, styles et musiciens du monde du jazz, expliqués de manière claire et accessible, en 300 mots et 1 image, le tout facilement assimilable en moins de 3 minutes.
    De nombreuses illustrations (photographies, dessins, schémas.) d'une extrême clarté et précision.
    Des « fiches-profils » sur 7 icônes du jazz.

  • Rendre compte de l'histoire du blues et de sa découverte à travers 150 disques glanés au fur et à mesure d'investigations provoquées par des concerts, des citations, des articles, des rencontres, tel est l'objet de ce livre. Il ne s'agit pas d'être exhaustif, mais de proposer un choix parmi les oeuvres les plus marquantes de ce genre musical immortel et bien vivant. Seuls les albums vinyles ont été retenus, la priorité ayant été donnée à ceux contenant des morceaux remarquables, qui ont fait connaître l'artiste ou laissé une trace dans l'histoire du genre, soit directement, soit par le biais d'un grand nombre de reprises.

  • À travers cette anthologie composée d'albums marquants et de coups de coeur, Mehdi Maizi dresse un portrait large et complet des différentes tendances qui ont composé le rap français. De son expansion, dans la lignée du rap américain engagé, à la crise des années 2000 qui voit ses formes se renouveler et se diversifier, la sélection englobe l'âge d'or du rap français et ses groupes fondateurs comme IAM, NTM ou Assassin, la scène alternative qui a marqué les années 2000 avec les phénomènes TTC, Svinkels ou La Caution, sans oublier les têtes d'affiches représentées par Booba, Rohff ou Sexion d'assaut qui continuent leur ascension actuelle, composant à eux tous une scène qui a su ouvrir ses portes à une diversité d'artistes foisonnante.

  • Une anthologie de la musique Hip Hop au travers de ses plus grands hits.

    Les plus grandes chansons du rap US parues depuis 1979 commentées et analysées par leur auteurs et les plus grandes figures du genre.
    Préfacé par Ice-T Ice-T, né Tracy Lauren Marrow est un rappeur et acteur américain. Il lance sa carrière de rappeur au début des années 1980, signe au label Sire Records en 1987 et y publie son premier album Rhyme Pays, le premier album de hip-hop paru avec étiquette parentale. L'année suivante, il fonde son propre label Rhyme $yndicate Records (d'après son collectif de hip-hop appelé Rhyme $yndicate) et publie un autre album, Power.

  • « Jubilate pop louange » est un groupe familial bénévole de pop, rock et louange créé en 2013. Toute la famille, composée des 2 parents, des 11 enfants et désormais des 2 belles-filles et 4 petits-enfants jouent, chantent et animent messes, veillées de prière et témoignages à travers la France. C'est ainsi que certains les auront croisés l'été 2019 à des festivals et pèlerinages à Pa r a y - l e -Moni a l , Lourde s , Pellevoisin mais aussi dans de nombreuses autres villes de France durant l'hiver. Après leurs deux premiers CD « Tu es la lumière », sorti en 2016, et « Témoins de Sa joie » en 2018, vendus chacun à plusieurs milliers d'exemplaires, ils sortent le troisième, « Eternel est son amour » sur le même style qui a fait le succès des 2 premiers mais avec un son plus travaillé encore et surtout de plus grandes polyphonies qui donnent une nouvelle profondeur aux paroles toujours inspirées de la Bible. Le thème cette fois-ci: l'Amour! Détail qui a son charme: comme les deux premiers, la sortie aura lieu le 8 décembre de l'année.

    A noter que tous les bénéfices des ventes sont reversés aux séminaires, pour la formation des futurs prêtres.

  • Blues en 150 figures

    Philippe Thieyre

    Une des musiques fondatrices de l'histoire américaine, le blues a essaimé en de nombreuses ramifications, du jazz au rock et à la soul, prenant différents visages au fil du temps. Le but de ce livre est de rendre compte des mouvements et des styles qui l'ont traversé à travers 150 figures ayant marqué de leurs empreintes ces multiples évolutions depuis 1920, date du premier enregistrement labellisé blues. Des centaines de disques chroniqués et autant de pochettes illustrent le parcours de personnages haut en couleurs qui ont façonné le blues, l'ont fait connaître au plus grand nombre et ont élargi son spectre musical. Ne sélectionner que 150 figures dans un genre aussi vaste et varié, implique des choix drastiques, laissant de côté des musiciens pourtant très talentueux. En premier, il y a une centaine de figures incontournables tant leurs contributions furent essentielles pour le développement et le renouvellement du blues, tels Ma Rainey, Robert Johnson, T. Bone Walker, les trois King, Muddy Waters, Buddy Guy et autres Otis Taylor. Ensuite, l'originalité, l'excentricité, la flamboyance et la créativité sont des critères qui ont pesé dans des choix plus empreints de subjectivité tels ceux de James Booker, Don Van Vliet alias Captain Beefheart, Candye Kane, Syl Johnson, Sugaray Rayford, Marquise Knox... Ces 150 figures du blues ont été réparties en cinq chapitres correspondant à des périodes historiques, de 1920 à nos jours :
    Les premiers enregistrements de blues : jazz, classic women et country blues : Lors des années 1920/30 se côtoient deux styles fondateurs : les chanteuses accompagnées par des orchestres de jazz dans les villes et le country blues se jouant en solitaire ou avec des formations réduites en voyageant à travers les campagnes du sud des USA.
    Shouters et jump blues : Se produisant essentiellement dans des clubs, ces orchestres avec un chanteur vedette (le shouter) délivre un jump blues aux rythmes enlevés et saccadés qui préfigurent le rock'n'roll de la fin des années 30 au début des années 50.
    Blues moderne : Une appellation un peu fourre-tout, mais qui reflète, après la deuxième guerre mondiale, l'évolution vers un blues de plus en plus électrique et déterminant pour des sonorités encore actuelles.
    British Blues : Le boom du blues au Royaume-Uni à partir du milieu des années 60.
    Variations sur le thème du blues : Des années 60 à nos jours, les différentes expressions musicales dont le blues est l'élément fondateur A l'intérieur de ces chapitres, les musiciens sont ordonnés selon la date de parution de leurs premiers enregistrements en solo ou en tant qu'éléments importants d'un groupe. Cette option permet de resituer l'oeuvre et la place d'un artiste dans mouvement, plus encore que sa date de naissance. Certains bluesmen n'ayant enregistré que tardivement. Le nombre de disques, vinyles ou CD, chroniqués pour chaque entrée varient entre deux et six, voire sept en de rares occasions, en fonction de la longévité d'une carrière, jalonnée de productions au minimum très intéressantes ou indispensables pour suivre un parcours créatif. Toutefois, il ne faut pas juger l'importance d'un artiste au seul volume de sa discographie. Ainsi pour Robert Johnson, l'essentiel de son oeuvre peut se concentrer sur deux albums au contraire de B.B. King , par exemple, dont la longévité artistique est remarquable.

  • Mêlant histoire du design et voyage nostalgique dans notre mémoire musicale, cette anthologie iconographique des albums de jazz est surtout un trésor d'inspiration créative et culturelle. Elle rassemble les pochettes de disque de jazz les plus audacieuses et dynamiques qui, sur un demi-siècle, ont participé à façonner non seulement un genre musical, mais aussi une expérience particulière de la vie.

    Chacun des visuels choisis, créés entre les années 1940 et le déclin de la production de 33 tours, au début des années 1990, est unique par la façon dont il complète l'énergie que dégage la musique, grâce à une rythmique visuelle imprimée au cadre, aux lignes de force, au texte et à la forme. Pour satisfaire même les plus exigeants des mélomanes, chaque album est accompagné d'un descriptif exhaustif où figurent noms de l'artiste, de l'album, du directeur artistique, du photographe et de l'illustrateur, date de sortie, maison de disque, label, et plus encore.

  • Les travaux académiques sur les musiques hip-hop ont négligé pendant longtemps leur dimension esthétique. Cet ouvrage constitue le premier panorama d'ensemble offrant un aperçu interdisciplinaire et international de la richesse des approches formelles des musiques hip-hop, et du rap en premier lieu. Aux côtés de l'expertise de spécialistes de diverses disciplines, il réunit des témoignages et réflexions critiques d'acteurs extra-universitaires.
    De MC Solaar à PNL, du Sénégal à la République tchèque en passant par les États-Unis, le volume constitue un jalon dans la prise au sérieux des musiques hip-hop comme forme artistique.

  • Alors que l'Espagne connaît son Siècle d'Or, un genre musical voit le jour au nord de Madrid dans la résidence royale du Palacio de la Zarzuela (ou «Palais de la Ronceraie»), où se donnent de fastueux spectacles, qui prennent donc le même nom que leur lieu d'accueil :
    Zarzuela. Pendant que l'opéra en est à ses débuts en Italie, le XVIIe siècle espagnol se distingue à travers ses propres pièces lyriques s'appuyant sur des livrets de Pedro Calderón, véritable fondateur reprenant les classiques de la mythologie gréco-latine, et des musiques de Juan Hidalgo, puis de Sebastián Durón. Au XVIIIe siècle, la zarzuela s'étend ensuite aux théâtres populaires ibériques et jusque aux Amériques grâce aux compositions de Antonio Literes, José de Nebra et Antonio Rodríguez de Hita, ou encore aux livrets de Ramón de la Cruz. Ce n'est qu'après cent cinquante ans de gloire ininterrompue que la zarzuela «baroque», tout comme l'Espagne, connaîtra à la fin du XVIIIe siècle une éclipse qui l'obligera à se renouveler...
    Cette étude inédite présente pour la toute première fois les origines de ce «continent musical» à part entière qu'est la zarzuela aux XVIIe et XVIIIe siècles, complétée de nombreuses illustrations et annexes.

  • Comme la bûche et le sapin, les chansons de noël reviennent chaque année avec les mêmes refrains, pétris de bons sentiments. Avec quelques ingrédients magiques et un peu de marketing, elles ont conquis la planète et les records de vente. Leur répertoire abrite le pire et le plus kitch de ce qui se fait en musique, mais aussi le meilleur et le plus inattendu. Qui pensait entendre les Sex Pistols ou Run DMC invoquer l'esprit de noël ? Dans l'ombre des crooners, tous les artistes de renom se sont pliés à la tradition, d'Elvis Presley à Lady Gaga, en passant par Miles Davis, Jimi Hendrix, Venom et même Snoop Dog. Oui, les bad boys du rock, du funk et du rap ont chanté « Vive le vent ». Mais que les fans se rassurent, les christmas carols ne sont pas tous aussi saints qu'ils le prétendent.

  • 2pac

    Maxime Delcourt

    Tupac Shakur est l'un des plus célèbres rappeurs américains dont le succès a largement contribué à l'explosion commerciale mondiale du rap dans les années 1990. Vingt ans après sa disparition à l'âge de vingt-cinq ans, suite à une fusillade, il continue d'inspirer de nombreux rappeurs et de susciter tous les fantasmes par une production aussi foisonnante et politique que viscéralement attachée à la rue. Derrière les scandales qui ont jalonné son parcours et les multiples rumeurs qui planent au-dessus de sa mort ce livre vise à comprendre l'oeuvre de 2Pac. De Harlem à Los Angeles, ces pages, abordent également de front la cruauté des gangs aux États- Unis, le militantisme de la famille Shakur, l'émergence du gangsta rap à la fin des années 1980 et l'aventure du label Death Row Records.

  • Ce CD reprend les chants principaux choisis pour la messe du thème pastoral de Lourdes 2019 ainsi que le chant composé spécialement pour « l'année Bernadette ».

    Le thème pastoral choisi par les sanctuaires de Lourdes 2019 sera : « Heureux, vous les pauvr

  • Musique et sacré : deux domaines associés depuis la nuit des temps mais qui entretiennent une relation complexe. Comme le sacré, la musique relie notre monde à celui des esprits. Toutes les traditions religieuses ont développé un riche répertoire de musiques sacrées. Dans cet ouvrage, Gérard Kurkdjian nous invite à un voyage haut en couleurs et en découvertes, dans le temps et dans l'espace, au coeur des musiques et chants sacrés du monde, du grégorien au gospel en passant par les chants orthodoxes et les requiems, de la musique arabo-andalouse aux poèmes mystiques de la kabbale, de la psalmodie du Coran aux soufis du Pakistan en passant par les derviches tourneurs et jusqu'aux chants bouddhiques du Tibet, de Chine et du Japon en passant par l'Inde du Nord et du Sud, sans oublier les traditions animistes. Les oeuvres récentes sont également en bonne place, que ce soit avec le jazz, la musique contemporaine (Messiaen, Schoenberg.) ou les musiques du monde.
    A l'heure où les replis identitaires, les tensions et les fanatismes assombrissent les horizons, où le dialogue inter- religieux montre ses limites, ces musiques sacrées sont devenues de beaux médiums de rencontres et d'échanges entre les traditions et les cultures.

  • Ce CD fait suite à ceux parus en 2012 et 2013. Il comprend des pièces inédites, pour la plupart, interprétées a capella. Les textes sont puisés dans la Bible ou les prières traditionnelles de l'Église. Certains sont chantés au cours la messe, comme le Sanctus ou le Pater Noster, d'autres sont des hymnes para-liturgiques, comme le Tantum ergo ou l'O salutaris Hostia. Le CD comprend aussi un récit musical, à partir des textes de l'Apocalypse lus aux messes du dimanche.

    1 autre édition :

  • Quel message le pape François adresse-t-il au musicien d'Église dans son exhortation apostolique La joie de l'Évangile? Quel bilan pouvons-nous faire de l'évolution de la musique liturgique francophone depuis plus de cinquante ans?
    Quels sont les chantiers ouverts par le Concile qui sont encore en friche? Ce sont les questions toujours actuelles au regard de la musique dans la liturgie, un binôme inséparable.
    L'auteur aborde un large éventail de sujets ayant trait à la rencontre entre musique et liturgie, allant de la signification des rites jusqu'à la situation actuelle de l'orgue dans l'espace liturgique. Ces thèmes sont le fruit d'une longue activité d'écriture et de transmission qui ont marqué la carrière d'enseignement et de création musicale de l'auteur. Un fil conducteur réunit toutes ces réflexions, celui du sens : qu'il soit théologique, esthétique ou pastoral.
    La recherche constante du sens engage ceux qui sont actifs dans l'Église dans un effort déterminé de contrer la routine, qui est la mort du sens et, à plus ou moins long terme, la mort de la liturgie. Dans cette perspective, on ne s'étonnera pas de lire parfois des prises de position déstabilisantes. On ne peut pas répondre à l'invitation du pape François à aller vers les périphéries sans secouer ce qu'on considère comme des acquis inébranlables.

  • De la fin du XIXe siècle au début du XXIe, on peut compter plus de cent ans de musiques afro-américaines, sinon de jazz proprement dit. Un siècle de musiques profanes, vocales et instrumentales : telle est la région que l'historien du jazz doit embrasser d'un seul regard et s'attacher à décrire en considérant les champs multiples qui la divisent.
    L'objet de cet ouvrage consiste ainsi à présenter, dans l'ordre chronologique de leur apparition, les différents styles de jazz, depuis le « spiritual » jusqu'aux genres les plus contemporains.

  • 4ème volume d'une collection en 5 volumes regroupant 105 titres incontournables pour tous ceux qui aiment le chant liturgique.

  • Importée de New York au début des années1980 par une poignée de passionnés ramenant dans leurs bagages disques vinyles, platines ou cassettes VHS, la culture hip-hop s'est rapidement et durablement installée dans l'Hexagone Des premières émissions radio de Dee Nasty aux pas de danse de Joey Starr sur le parvis du Trocadéro et jusqu'aux succès populaires d'IAM, de Booba ou des breakdancers de Pockemon, le hip-hop est devenu en France une industrie multimillionnaire grâce à la foi indéfectible d'une poignée de passionnés. Charriant dans son sillage des disques d'or par dizaines, des graffitis de luxe exposés dans des galeries d'art et des danseurs réputés dans le monde entier, elle est aussi, et surtout, le fruit de l'adaptation singulière de revendications américaines au terreau culturel français.

    Né dans le dénuement le plus total entre l'Amérique et la France, nourri d'histoire hexagonale et de guerres fratricides, de luttes politiques, sociales, esthétiques et culturelles, voici son histoire: des terrains vagues de la banlieue parisienne à la scène des Victoires de la musique, le hip-hop « en » français est devenu un « hip-hop français ».

     

empty