• Oeuvre clandestine depuis sa sortie en 1993, La Classe américaine entre enfin dans la collection Les Grands Classiques.

    Découvrez les dialogues complets du film culte de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette, accompagnés d'un appareil critique et enrichis d'illustrations originales d'un des auteurs.
    Celui qui est vivant. L'autre dessinait mieux, mais il est mort. Monde de merde.

    "Pour moi, c'est parfait de A à Z. Il y a trop de vannes que j'aurais voulu écrire." Alain Chabat.
    "Le train de tes injures roule sur les rails de notre indifférence." M. Hazanavicius & D. Mézerette.
    Le film La Classe américaine a été diffusé le 31 décembre 1993 sur Canal+ et n'a jamais été exploité en salle.
    Une version intégrale en haute définition est visible gratuitement sur YouTube

  • La rage

    Pier Paolo Pasolini

    • Nous
    • 22 October 2020

    "Poème filmique" en prose et vers, La Rage est le scénario intégral du film sorti en 1963 (dans une version raccourcie). Un commentaire lyrique qui mélange l'analyse sociale et politique à l'invective, l'élégie à l'épique, en les tissant avec des images des actualités, des matériaux d'archives et des photographies des faits marquants de son époque.

    En interrogeant la société de son temps, le poète-réalisateur interroge aussi la nôtre. Dans ce texte, d'une brûlante actualité, on y retrouve le Pasolini le plus politique, le plus âpre et le plus clairvoyant.

    « Pourquoi notre vie est-elle domine´e par le me´contentement, l'angoisse, la peur de la guerre, la guerre ? C'est pour re´pondre a` cette question que j'ai e´crit ce film, sans suivre un fil chronologique, ni me^me peut-e^tre logique. Mais pluto^t mes raisons politiques et mon sentiment poe´tique ».
    Pier Paolo Pasolini.

    Introduction de Roberto Chiesi.
    Postface de Jean-Patrice Courtois.

    1 autre édition :

  • Vous êtes accro aux séries ? Vous ne supportez pas la fin de Game of Thrones ? Vous n'avez jamais rêvé de réécrire la fin ? Narration, inspiration, style, scansion du récit, gestion du temps et de l'espace : Vincent Ravalec met à disposition du lecteur toute son expérience, ses techniques et ses méthodes, de façon simple et visuelle.
    Chaque chapitre de ce livre décrit le cheminement de l'écriture d'un scénario ; des quiz permettent de valider l'enseignement ; des exercices pratiques accompagnent le lecteur lui permettant d'écrire son scénario en direct. Des exemples concrets sont disséqués pour expliquer les process créatifs mais aussi les particularités de l'éco-système, les pièges à éviter, la bonne attitude à avoir, la meilleur façon de négocier ses contrats.
    Un livre visuel et ludique qui tient sa promesse de vous guider dans l'élaboration et l'écriture d'un scénario. A l'usage aussi bien des scénaristes ou futurs scénaristes, mais aussi de toutes les personnes qui ont envie de raconter une histoire, ce livre devrait devenir une référence dans les écoles de cinéma, des professionnels, comme auprès de tout le public désireux d'écrire.

  • Ce livre est le fac-similé du scénario de la scripte du film La Haine, sorti sur les écrans en 1995 et qui a marqué toute une génération.
    Document d'émotion, il contient une cinquantaine de polaroïds couleurs, portraitisant les acteurs pour les besoins de raccord des scènes, et qui sont les témoins de la particulière ambiance de cette équipe in situ.
    Les amoureux du film y retrouveront l'atmosphère du film dans un exceptionnel document en couleurs.

  • La « bible » de l'écriture de scénario : approche à la fois théorique et pratique.

  • Pour répondre aux besoins grandissants d'histoires, auteurs, producteurs et distributeurs font appel aux script-docteurs, des acteurs de plus en plus essentiels dans le processus de création des films et des séries.
    Auscultation, diagnostic et prescription : ce manuel synthétique et pratique aborde toutes les étapes du script-doctoring, un métier qui exige un sens réel du récit, une bonne intuition et une connaissance approfondie de la psychologie, de la dramaturgie et des différentes techniques de narration. La première partie met en lumière les points clés du métier, la deuxième propose une méthode de travail complète pour optimiser un scénario, la troisième applique cette méthodologie en travaillant directement sur un scénario de moyen métrage. Illustré par des exemples variés d'oeuvres, ce livre vous permet de découvrir et de mettre en application les outils du script-docteur, pour analyser et améliorer n'importe quel scénario, y compris le vôtre.

  • Grammaire du cinéma, Le Personnage et Leçons de scénario sont trois ouvrages essentiels pour comprendre l'écriture cinématographique. Enfin réunie en un seul volume indispensable aux scénaristes comme aux cinéphiles, cette trilogie magistrale dévoile tout l'art du film.
    Bien des manuels prétendent enseigner les techniques et ficelles du scénario. Cette anthologie, complètement à part, va au-delà: c'est ici toute la culture générale du 7ème art qui est rassemblée, de l'art de raconter des histoires.

  • Les scénarios d'un grand nombre de films et de séries TV sont inspirés d'oeuvres écrites, romans, nouvelles, pièces de théâtre, biographies ou encore bandes dessinées. Réussir ces transpositions à l'écran requiert des qualités et des méthodes spécifiques. Faut-il être aussi fidèle que possible au texte d'origine ? Quels sont les impératifs à respecter ? Peut-on conserver l'ensemble des personnages ? Doit-on retrouver le contexte, le monde et l'époque du récit sur le grand ou le petit écran ? Rédigé par un spécialiste du sujet et illustré par des exemples variés de films et de séries TV, ce guide pratique vous apprend à adapter une oeuvre littéraire pour l'écran en analysant son contenu, son style et son ton, et en opérant des choix judicieux.

  • L'Hiver est enfin arrivé... et avec lui son lot de secrets et de révélations tant attendues.

    Attention, cet ouvrage officiel est un écrin, un trésor, il contient les chroniques intégrales des 8 saisons de l'incroyable saga télévisuelle de HBO : Game of Thrones.
    Ce remarquable volume va vous permettre d'explorer comme jamais les coulisses de la série inspirée des romans de George R. R. Martin. Divisé en deux parties distinctes mais intimement liées, ce livre vous emmène dans un voyage à travers le Sud, où les rois se battent pour le Trône de Fer, et le Nord, où une armée de morts représente une menace imminente.

    Avec des photographies époustouflantes, des analyses approfondies des principaux thèmes, ainsi que des articles détaillés sur les relations entre les personnages, ce guide, essentiel et rigoureusement indispensable pour tous les fans de la série, célèbre une épopée désormais culte.

  • Un concentré d'informations pour apprendre à écrire un scénario.

    - Une synthèse sur l'écriture de scénario, écrite par un scénariste professionnel.
    - Les étapes essentielles de l'écriture de scénario en 160 pages.
    - Un livre pratique visant à guider le scénariste pas à pas.
    - Un exemple filé d'écriture scénaristique tout au long du livre.
    - Les photogrammes de films et schémas de synthèse.

    Écrire un scénario nécessite beaucoup d'imagination, un peu de patience et la connaissance d'un minimum de techniques et de règles. Ce petit livre synthétique et pratique présente l'essentiel des techniques de l'écriture d'un scénario . Chacune d'elles est présentées dans une chronologie qui forme un tout méthodologique que le lecteur pourra suivre pas à pas, de l'idée de départ à la mise au point finale du scénario, en passant par l'élaboration de la structure, l'utilisation des ressorts narratifs, la création des personnages... Un exemple de création/rédaction de scénario est présenté tout au long du livre pour illustrer la théorie. L'ouvrage s'accompagne en outre de photogrammes de films et de schémas de synthèse. Il se termine par quelques pages consacrées à la mise en forme du scénario et à la démarche du scénariste en vue de faire adapter son travail.

  • Qu'est-ce qu'un « bon » scénario ? Comment savoir si l'ultime version de ce scénario est prête à tourner ?
    Si le scénario est écrit pour être réalisé, il est aussi, forcément, un texte qui doit être lu. L'écriture et la lecture sont traitées dans cet ouvrage comme un couple inséparable, car nos manières de lire le scénario importent autant, sinon plus que son écriture.
    Comment aider un scénariste à écrire ? Qu'attendons-nous du scénario, qu'espère-t-on y trouver ? Qu'ont en commun les scénarios qui ont donné des films forts et mémorables ?
    Pourquoi tant de scénarios ne seront-ils jamais réalisés ? Le scénario est un désir de fi lm et il en est aussi la promesse.
    Comment réussir à écrire ce que comme scénariste nous aimerions voir à l'écran ?
    À toutes ces questions ce livre apporte des réponses précises et propose des clés d'écriture et une réflexion sur le fonctionnement textuel du scénario.

  • Agent X27 (1931) est le troisième des sept films que Joseph von Sternberg tourne avec Marlene Dietrich. Avec ce récit d'espionnage inspiré de Mata Hari et situé dans sa Vienne natale, il va trouver le sujet parfait pour accomplir son cinéma fondé sur le simulacre. Agent X27 tiendra à la fois du suspense de bande-dessinée, du ping-pong vaudevillesque et du mélo brechtien, l'enchevêtrement des émo - tions le disputant à celui des niveaux d'énonciation pour aboutir à cette limpidité suprême : un grand film romanesque et moral, où la dignité est érigée en valeur absolue.

  • Ni cinéaste, ni écrivain, le scénariste de cinéma travaille dans l'ombre, la plupart du temps en collaboration avec les metteurs en scène. Il est le premier témoin de la naissance des films, et les accompagne parfois jusqu'au montage final.
    Sur la base d'un questionnaire auxquels ont répondu plus d'une soixantaine de professionnels, les scénaristes de cinéma associés décrivent une profession peu connue, mais passionnante. Ils évoquent les difficultés du métier, mais aussi les spécificités de leurs savoir-faire, loin des modèles télévisuels et des formatages en tout genre.
    Divisé en six chapitres, le livre aborde de nombreuses questions, qui vont du statut social de l'auteur à l'invisibilité publique du scénariste de cinéma. Peut-on vivre du métier de scénariste ? Comment trouve-t-on du travail ? Les scénaristes sont-ils bien lus ? Comment travaille-ton avec un cinéaste ? Que faut-il penser des résidences ? Et tout simplement : A quoi sert un scénariste ?
    Chaque chapitre a été pris en charge par un ou plusieurs scénaristes de cinéma. Les styles diffèrent, mais témoignent tous du plaisir d'écrire et de transmettre la passion du métier. L'intégration de nombreux témoignages contribue à faire de ce texte un véritable autoportrait de groupe.
    Le livre s'adresse à tout ceux que le cinéma intéresse : professionnels, enseignants, étudiants, mais également cinéphiles. Pédagogique, documenté, incarné, traversé par un évident plaisir d'écrire, il se lit aisément et met en lumière un métier du cinéma mal connu, même de la profession.

    Le livre est signé par le SCA - scénaristes de cinéma associés, mais les textes ont été écrits par de nombreux scénaristes de cinéma : Guillaume Laurant, Raphaëlle Desplechin, Gladys Marciano, Nadine Lamari, Maya Haffar, Nathalie Hertzberg, Cyril Brody, Pierre Chosson, Julie Peyr, Cécile Vargaftig, Olivier Gorce, Agnès de Sacy ou Anne-Louise Trividic. Leurs noms ne vous disent peut-être rien, mais ce sont eux qui ont écrit, ou co-écrit, les films de Jean-Pierre Jeunet, Arnaud Desplechin, Anthony Cordier, Stéphane Brizé, Valeria Bruni-Tedeschi, Patrice Chéreau et bien d'autres. Autour d'eux, plus de cinquante autres scénaristes de cinéma les ont soutenus dans ce travail, soit en répondant aux questionnaires, soit plus activement en relisant les textes. Tous écrivent régulièrement pour le cinéma français, certains sont également cinéastes, la plupart enseignent, parallèlement à leur activité, à la Femis, à la Cinéfabrique, dans des universités françaises, ou des écoles à l'étranger.

  • Gerhard Richter, né en 1932, est aujourd'hui considéré comme « une des figures majeures de la peinture contemporaine », comme l'appela le Centre Pompidou lors de l'une des grandes rétrospectives qui lui ont été consacrées ces dernières années. C'est aussi un artiste au destin exceptionnel, qui a réussi à imposer son style personnel après avoir traversé la dictature nazie et avoir échappé au régime d'Allemagne de l'Est. C'est cette vie que raconte ce livre, adaptation du scénario d'un film qui sortira au mois d'octobre réalisé par l'auteur de La Vie des autres, Oscar 2007 du meilleur film étranger.
    Dans ce récit librement inspiré de la vie de Gerhard Richter - dans une interview récente, l'auteur et réalisateur explique qu'il laissera au lecteur le soin de faire la part du réel et du fictif -, Florian Henckel von Donnersmarck suit le fil de l'existence de l'artiste (ici sous le prénom de Kurt) depuis l'arrivée du nazisme, avec la visite de l'exposition L'Art dégénéré à Dresde, jusqu'au début de sa carrière de peintre. La mort de sa tante Elisabeth, une femme superbe, dotée d'un profond sens artistique, mais éliminée par les nazis pour « schizophrénie », le suicide de son père, la rencontre avec sa future épouse, Ellie, ses débuts à l'académie des beaux-arts de Dresde, son passage à l'Est et son entrée à l'académie de Düsseldorf, un creuset de l'art contemporain, alors dirigé par Joseph Beuys, où Richter trouvera son style et fera ses premiers pas d'artiste.
    À ce récit biographique se mêle l'histoire d'un gynécologue, Carl Seeband, ancien SS membre de « Aktion T4 » au cours de laquelle furent éliminés plusieurs dizaines de milliers de handicapés et de malades mentaux - dont la tante de Richter. Emprisonné par les Russes à la Libération, Seeband se « rachètera » en sauvant la femme et l'enfant à naître du commandant russe du camp de prisonniers. L'ancien nazi fera une brillante carrière en RDA avant de passer à l'Ouest et de redevenir directeur de clinique. Homme de pouvoir, manipulateur, brutal, Seeband est aussi le père d'Ellie, la compagne de Kurt. À travers son histoire, Florian Henckel von Donnersmarck nous fait revivre l'histoire agitée et ambiguë de ces scientifiques du XXe siècle qui ont servi tous les régimes sans aucun cas de conscience. C'est pourtant un artiste, ici, qui aura raison du criminel.
    Oeuvre sans auteur est un film et un récit palpitant, où la violence se mêle constamment à la tendresse, l'épaisse brutalité à la plus grande subtilité esthétique, pour produire un récit aussi émouvant et intelligent que les tableaux de l'artiste dont il dépeint la vie.

  • Samuel Fuller a occupé une place centrale de la cinéphilie française et pourtant peu d'ouvrages ont été consacrés à la ré&exion sur son oeuvre. Faut-il y voir la conséquence d'une sorte de sidération éprouvée à la vision de +lms gorgés d'une paradoxale brutalité qui se heurta parfois à un aveuglement idéologique ? Peut-être. Génial raconteur d'histoires, dont certaines nourries par l'expérience de quelqu'un qui fut aux premières loges des horreurs de l'Histoire du XXe siècle (la Seconde Guerre mondiale et la découverte des camps qu'il vécut en fantassin de l'armée américaine), l'auteur du Port de la drogue occupa pourtant une position singulière à l'intérieur d'un système qui sembla accepter les obsessions et les transgressions d'une oeuvre subvertissant, jusqu'à les faire exploser, les genres et les catégories d'une industrie cinématographique entrant dans une crise fatale. Les textes réunis ici, abordant d'abord la +lmographie de Fuller de façon transversale et s'attachant ensuite à l'examen, tout à la fois passionné et méticuleux, de chacun des +lms, démontrent la fascination qu'exerce encore, et peut-être plus que jamais, un cinéma où la violence baroque s'accorde avec une douceur imprévue, un cinéma où les contradictions du monde sont rendues intensément sensibles et où, parfois, les valeurs s'inversent. Une oeuvre où le choc n'exclut pas la caresse.

  • Déserteur de la coloniale de passage au Havre pour fuir à l'étranger, Jean y rencontre la belle Nelly dont il s'éprend. Adapté par Marcel Carné et Jacques Prévert d'un roman de Pierre Mac Orlan, Le Quai des brumes est un classique du cinéma français à la réputation quasi mythique. Cette oeuvre magistrale eut pourtant une genèse mouvementée et troublée par la censure, avant de diviser la critique et de remporter un succès inattendu en salles, dans une France inquiète à la veille de la Seconde Guerre mondiale.
    L'analyse d'archives inédites telles que les multiples versions du scénario et la correspondance entre Carné et Prévert, apporte un nouvel éclairage sur la réalisation à flux tendu, la richesse et les complexités esthétiques, sociales et politiques de ce monument du film noir français.

  • Côté films propose des monographies sur des oeuvres filmées : cinéma classique ou moderne, expérimental ou documentaire, reconnu ou méconnu, mais aussi vidéo et film d'artiste.
    Chaque titre offre un essai original signé par une plume de qualité, enrichi d'un large choix d'illustrations conçu par l'auteur : un éclairage personnel, tant dans le texte qu'à travers l'iconographie.
    Dix-huit ans après Love Affair (1939), Leo McCarey refait son film, le baptise An Affair to Remember (1957). Le temps a passé, le remake en récolte les traces, et nous invite à revenir. Le diptyque provoque la discussion des cinéphiles, il faut affirmer la supériorité d'un film sur l'autre, choisir coûte que coûte. Elle et Lui, le titre français, en ne différenciant pas les deux films, a le mérite de les mettre dans un même bateau, de favoriser la confusion. Ce livre entretient l'indécision, en montrant que, l'un dans l'autre, les deux films sont inextricablement liés : c'est une oeuvre unique.
    An Affair to Remember fait durer le plaisir de Love Affair, en prolonge ou en retourne les principes esthétiques. La proximité des deux versions renverse la proposition de Pierre Reverdy : ce n'est guère le rapprochement de deux réalités lointaines qui provoque l'étincelle, mais la coïncidence de deux films complices qui crée un horizon.
    Considérant le motif central du retour ancré dès Love Affair, l'analyse suit ici ce mouvement ; revenant souvent sur ses pas, elle s'offre comme une suite de fragments cultivant les effets de retard.

  • La génèse et la création du chef d'oeuvre de Bong Joon ho, qui a révolutionné le polar moderne. Inclus des documents d'archives rares et inédits.

  • Le secret des grands films réside dans leur scénario, dont l'écriture est pourtant la partie la plus difficile... la moins comprise et la moins remarquée, disait Frank Capra. Cet ouvrage présente une synthèse des meilleures techniques d'écriture créative de scénario. Nées en Europe ou aux États-Unis, éprouvées et parfois novatrices, elles permettent de concevoir avec méthode un scénario original et percutant :
    - Création de la situation dramatique, des personnages, du contexte spatial et temporel.
    - Construction du scénario, rédaction, procédés narratifs, trucs d'écriture, correction.
    - Spécificités de l'adaptation et de la série TV.
    - Mise en forme et logiciels d'aide à l'écriture.
    Des exemples issus du cinéma, de la télévision ou de la littérature, des conseils pratiques, des documents types (fiche de personnage, extraits de scénarios) et des photos de films viennent épauler la présentation de ces méthodes et outils.
    Dans cette 2e édition, l'auteur aborde plus avant l'écriture de scénario pour la télévision, et renouvelle une partie des exemples du livre.

  • "Bien que rien ne puisse ramener l'heure de la splendeur dans l'herbe, de la gloire dans la fleur, n'ayons point d'affliction, cherchons plutôt la force dans ce qui subsiste après". À partir des célèbres vers de William Wordsworth, Elia Kazan (Un tramway nommé Désir, Viva Zapata !, Sur les quais, À l'Est d'Eden) a réalisé ce que beaucoup considèrent comme son meilleur film, au même titre qu'America, America, et l'un des plus beaux films d'amour hollywoodiens. Mais c'est aussi un film sur le temps, "cette obscure dégradation et métamorphose qui fait d'un couple amoureux deux étrangers" (Jacques Rivette). Warren Beatty y fait ses débuts sur le grand écran ; Natalie Wood ne sera jamais plus aussi belle ; et la séquence finale, que Kazan estimait être ce qu'il a fait de mieux sans bien comprendre pourquoi, est l'apogée créative de son cinéma et l'un des plus grands moments du cinéma américain.

  • Solo : A Star Wars Story, le deuxième spin-off de la saga la plus célèbre du cinéma, est un film à part.
    George Lucas avait déjà prévu de raconter la jeunesse de Han Solo, le contrebandier au grand coeur, et de son compagnon velu Chewbacca lors de la conception des premiers films. Réalisé par le célèbre Ron Howard sur une histoire de Lawrence Kasdan (co-auteur de L'Empire contre-attaque, des Aventuriers de l'Arche perdue, du Retour du Jedi et du Réveil de la Force), le film révèle une nouvelle génération d'acteurs.
    Tout l'art de Solo: A Star Wars Story suit la création visuelle de ce nouvel opus. Des premières esquisses à la post-production, ce livre dévoile l'incroyable travail de pure création et de réinterprétation de l'équipe d'artistes de Lucasfilm. Illustré par des centaines d'images toutes plus spectaculaires, peintures, concept arts, croquis, storyboards ou matte paintings, Tout l'art de Solo: A Star Wars Story magnifie le talent des concepteurs visuels de ce nouveau film déjà culte.

  • La suite attendue du Guide du scénariste. Reprenant là où s'arrêtait son immense succès, Le guide du scénariste, Christopher Vogler nous offre, en collaboration avec son collègue David McKenna, un guide de référence pour apprendre à structurer un scénario et développer des personnages. Scénaristes, écrivains, game designers et étudiants en cinéma : cet ensemble d'outils de précision vous permettra d'améliorer considérablement, pas à pas, la qualité d'écriture de vos histoires.

  • Cet ouvrage décrit d'une façon extrêmement concrète le processus d'écriture scénaristique, de la recherche d'idée jusqu'à la version finale du scénario.
    Il dévoile des règles de bons sens, qui sont très novatrices sur de nombreux aspects, et qui constituent une formidable source pour les scénaristes.

  • Ce livre est le premier qui s'intéresse de façon exhaustive à la scénographie pour le cinéma. De la lecture du scénario aux techniques à utiliser pour effectuer les repérages ; de la réalisation d'une construction en studio à celle en extérieur ; de la recherche des décors pour le plateau à la recherche des accessoires de scène ; de la prévision des coûts aux "urgences" qui obligent à trouver des solutions immédiates et créatives : le livre de Renato Lori aborde l'ensemble des activités confiées au chef décorateur d'un film. Il offre des indications précises et claires non seulement sur la technique scénographique, mais également sur les rapports, souvent délicats, avec le réalisateur et les responsables des autres secteurs. Le tout est complété par de nombreuses illustrations commentées - croquis, photos de scènes, maquettes, plateaux de tournage, plans, etc. - et par les témoignages de nombreux professionnels du secteur, qui donnent un aperçu du quotidien d'un métier captivant et complexe.
    Un texte de référence pour les étudiants en cinéma et une source d'informations et de curiosités pour les passionnés du 7e Art.

empty