• De Porto à Singapour, découvre les librairies les plus étonnantes, audacieuses et innovantes du monde !
    Institution ou lieu alternatif, contemporaine ou à l'ancienne, sur l'eau ou dans une cathédrale gothique, et si on visitait ces librairies ? Car quoi de plus magique que ces livres à perte de vue, où tout semble possible.
    Découvrez l'histoire de ces lieux de vie et d'inspiration, et partez à la rencontre de ces libraires qui en font l'âme, proposent leurs coups de coeur, et s'engagent.

  • Notre-Dame-des-Plantes

    Gilles Clément

    • Bayard
    • 14 April 2021

    Le jardinier paysagiste, voyageur du monde et écrivain Gilles Clément imagine : puisque, après l'incendie qui a détruit la toiture de Notre-Dame, la lumière est enfin entrée dans ce lieu, on pourrait en faire un jardin ! « La dernière aventure de Notre-Dame est un envol du chapeau par la force des flammes. Et brutalement, on y voit clair. Pourrait-on bénéficier de cette offre en ce siècle délicat des gestions de l'énergie ? Alors installons une serre, un jardin et, pourquoi cultivons-y une vigne grimpante pour en tirer un vin de messe unique au monde ! » Dans un texte drôle, roboratif et poétique, Gilles Clément montre avec brio que Notre-Dame-de-Paris est un roman et que l'incendie en est un chapitre. Un édifice en perpétuelle transformation qui bouleverse la notion de patrimoine en lui donnant un statut d'oeuvre changeante. Et aujourd'hui, si un tel projet venait à se réaliser, l'auteur en serait le monde vivant non-humain, un ensemble végétal et animal aux imprévisibles décisions.

  • La transition énergétique exhorte à ne plus démolir pour reconstruire. Dans ce contexte, Ré:habiter examine différentes manières d'intervenir autrement sur les bâtiments existants dégradés, désaffectés, promis à la démolition:habitat ou équipement, hangar, grange, garage, bunker... La vingtaine d'interventions internationales sélectionnées esquissent une approche sensible et pragmatique de l'enjeu environnemental, moins technologique, plus inventive, hautement profitable à l'architecture.La posture adoptée relève davantage de la valorisation et de la réutilisation que de la réhabilitation ou de la rénovation. Au lieu de soumettre l'existant à leur projet, autrement dit d'en émousser la singularité et d'en ignorer le potentiel, les concepteurs procèdent à l'inverse. Les caractéristiques du site sont considérées comme une ressource, des éléments à exploiter plutôt qu'à conformer. Elles orientent et nourrissent les choix, infusent l'intervention. Travailler ainsi «avec» le bâtiment plutôt que «contre», et parfois avec les habitants, produit des solutions hors normes.L'intervention est visible, les usages antérieurs du bâtiment lisibles; le procédé inscrit le projet dans une histoire en cours lui conférant une part d'inachevé, l'espace n'est pas prédéfini, il reste ouvert, flexible, réversible en termes d'usage, appropriable pour des utilisations futures variées.

  • Avec sa maison de Santa Monica et le musée Guggenheim de Bilbao, Frank Gehry a laissé à travers le monde des édifices déterminants pour l'architecture contemporaine, dont la présence a transfiguré les villes où ils ont été édifiés.
    Inclassable, en dépit des tentatives pour faire de lui un artiste égaré chez les architectes, un nihiliste ou un iconoclaste, il a su répondre avec finesse aux défis des programmes les plus complexes et des tissus urbains les plus délicats. Pionnier dans l'usage de l'ordinateur, il a su le dompter pour imaginer des formes surprenantes et poétiques.
    Dans un parcours sillonnant continents et océans, Jean-Louis Cohen s'appuie sur sa longue familiarité avec l'architecte pour présenter une quarantaine d'édifices spectaculaires, du Walt Disney Concert Hall à la Fondation Louis Vuitton et de la salle Pierre Boulez à la Fondation Luma.

  • Un panorama des plus belles oeuvres architecturales réalisées par des femmes, du début du XXe siècle à nos jours.

    « Diriez-vous de moi que je suis une diva si j'étais un homme ? » avait dit Zaha Hadid, bousculant plus d'un siècle de sexisme en architecture. Un siècle au cours duquel les femmes se sont vues refuser l'accès aux écoles d'architecture, voire aux diplômes alors qu'elles avaient suivis les cours. Aujourd'hui encore, elles ne représentent que 10 % des plus hauts postes dans les agences d'architecture. En réponse à ce contexte, cet ouvrage rend un hommage essentiel aux créations architecturales des femmes architectes. Avec plus de 150 réalisations couvrant plus d'une centaine d'années, cet ouvrage est un véritable manifeste. C'est un témoignage photo graphique de l'extraordinaire contribution des femmes au métier d'architecte.

  • Deux architectes et un anthropologue sont allés à la rencontre de ceux qui font l'architecture écologique d'aujourd'hui pour comprendre ce qui les anime et dégager des pistes de réfexion sur notre durabilité en matière de construction. Au cours de leur Tour de France, ils ont visité 30 maisons qui illustrent la richesse et la diversité des systèmes constructifs sur le territoire. Paille, terre crue, pierre de taille, bois, balle de riz, roseaux, chanvre, matériaux de réemploi : des réponses concrètes existent face à la standardisation de nos logements et cette diversité constitue une riche source d'inspiration pour tout futur constructeur. Cet ouvrage présente une sélection de 12 maisons remarquables analysées en profondeur et illustrées par un contenu inédit: photographies, dessins, chiffres, interviews des constructeurs, témoignages d'experts...

  • Cet ouvrage exauce le voeu de Le Corbusier de voir éditées les conférences qu'il prononça à Rio de Janeiro en août 1936. Et, comme ce fut le cas à Alger, Moscou, Bruxelles, Athènes, Paris, Stockholm, Rome, Buenos Aires, São Paulo ou Montevideo, ces conférences jouèrent un rôle central dans la propagation de ses idées sur l'architecture et l'urbanisme. L'importance de ce recueil tient au fait qu'il permet de mesurer le chemin parcouru par Le Corbusier entre 1929 et 1936. Enfin, à travers les propos transcrits, la reproduction des dessins et des projections, on peut non seulement suivre la manière dont Le Corbusier transmettait son message, mais aussi reconstituer le temps et le rythme des conférences : les commentaires qu'il improvisait en restituent l'ambiance et les moments d'intensité.

  • Architecture bioclimatique, bio-mimétisme, jardin planétaire, habitat autonome, lutte contre les ilots de chaleur en ville, constructions frugales, respect des lieux et du monde vivant, architectes, paysagistes, designers, artistes ouvrent les pistes vers un habitat vivant et désirable.

  • De la grande pyramide de Gizeh au Guggenheim Museum à Bilbao en passant par la Sagrada Família à Barcelone et l'opéra de Sydney, cet ouvrage explore, à travers 50 monuments emblématiques, les styles, les éléments architecturaux et les matériaux qui font l'histoire de l'architecture.

  • Rudy Ricciotti est un architecte qui a le sens des mots et le goût des sens et qui aime à se faufiler entre deux idées reçues.
    Dans cet ouvrage, l'architecte internationalement reconnu explicite les principaux combats qu'il mène depuis plusieurs décennies, interrogeant de manière iconoclaste les enjeux et les perspectives de sa profession. Avec un réalisme éloigné de toute langue de bois, il est question :
    Du salafisme architectural dominant les constructions contemporaines : une architecture qui refuse les signes de toute expression personnelle, pratiquant ainsi une forme d'exclusion contre les projets qui ne s'inscriraient pas dans le strict respect d'un minimalisme utilitaire à l'anglo-saxonne.
    De la fourrure verte dont se drapent tous les " tartuffes " au chevet de l'environnement avec comme étendard la norme HQE, alors qu'ils massacrent allègrement les savoirs faire des constructeurs, l'économie locale et la nature qu'ils s'imaginent défendre.
    De la pornographie de la réglementation dont les défenseurs et principaux bénéficiaires renouvellent le champ de pouvoir en multipliant règles et cadres normatifs, sans aucune concertation sur les réalités du métier.
    De la maîtrise d'ouvrage du Louvre et des coulisses du chantier du département des Arts de l'Islam, projet qui vit défiler trois Présidents de la République.
    Au gré des sujets, seront également abordés le lien entre art et architecture et quelques avis corrosifs sur d'autres travaux comme ceux de Rem Koolhaas.

  • Un essai qui présente les urgences écologiques dans le domaine de l´architecture et des territoires, porte des constats alarmants tout en proposant plusieurs solutions comme le réemploi, le choix des matériaux de construction et des lieux de ressources, ainsi que l´intelligence collective pour une architecture frugale.

  • Une collection à couper le souffle de maisons contemporaines ayant un lien étroit avec la montagne et ses paysages naturels.

    Qu'elle soit enneigée, rocheuse ou couverte de forêts verdoyantes, la montagne inspire et attire les hommes depuis des millénaires. La quête de nature est vue comme un répit très prisé face à la trépidante vie urbaine. Les montagnes sont aussi pour les architectes des lieux de défis.
    Elles ont d'ailleurs donné lieu à une architecture résidentielle à la fois innovante, ingénieuse et magnifique. Habiter les montagnes offre au lecteur un voyage dans les montagnes du monde entier à la découverte des plus belles résidences qui ont été meublées ou conçues face aux montagnes, en leur sein ou avec elles. Outre des vues impressionnantes, ces maisons offrent une protection aux conditions difficiles et permettent de se délecter de points de vue permis par une implantation à une altitude extraordinaire.

  • Il est des endroits où l'on se crée des souvenirs pour toute une vie, des lieux qui ont la saveur douce et puissante de l'enfance.
    Retrouvez ce sentiment d'émerveillement qui vous transportait jadis grâce à ces cabanes dans les arbres, cases flottantes ou abris isolés, chacun installé dans un cadre naturel exceptionnel : jungle, forêt tropicale, plage, montagne, lac... Savourez le confort d'un hôtel tout en respirant le parfum de l'aventure. Faites vos valises pour ces paradis minuscules à l'écart du monde et ô combien magiques. Que vous rêviez de dormir dans une cabane perchée dans la forêt, une maison flottante sur un lac ou un refuge planté au sommet d'une montagne, aux contreforts du ciel, laissez-vous envelopper par les paysages à couper le souffle et plongez dans la culture locale. Les conseils des propriétaires comme les photographies splendides vous fourniront informations et inspiration : Cabanes insolites vous entraîne au coeur de panoramas sublimes, guidé par les histoires de ceux qui ont décidé de construire un refuge de rêve en pleine nature.

  • Ce livre majeur du géographe Pierre Deffontaines paraît la première fois en 1972, peu avant sa disparition. Sous la forme d'un inventaire complet et minutieux, il rend compte de l'immense diversité des formes traditionnelles de l'habitat humain à travers le monde. Ouvrant sur la question de la matérialité stricto sensu des maisons, l'ouvrage s'organise autour de ce que l'auteur appelle des « dispositifs », c'est-à-dire les aménagements effectués par les hommes pour répondre à leurs besoins en matière de confort, d'économie...
    Mais aussi aux exigences de leurs systèmes symboliques (relations hommes/femmes, religions, etc.). Cet ouvrage de référence, riche de dessins et croquis de l'auteur, est plus qu'un document géographique incomparable : un véritable manuel d'éducation du regard.

  • Au-delà des théories classiques dont il retrace l'histoire en remontant à Platon ou à Vitruve, cet essai novateur propose une philosophie politique - et non pas simplement esthétique ou symbolique - de l'architecture.
    Partant du constat que la Révolution française s'est déroulée dans des rues et sur des places qui avaient été construites moins d'un siècle auparavant, et que les masses révolutionnaires n'auraient pas pu se rassembler si ces nouveaux espaces publics n'avaient pas existé, il s'interroge sur les conditions architecturales de la démocratie : quels types d'espaces rendent possibles ou impossibles certains types d'actes ou d'événements ? Où l'on apprend que le cours de l'histoire dépend de la construction de l'espace...
    Là où Michel Foucault avait étudié l'architecture en tant que technologie de pouvoir, Ludger Schwarte tente de cerner son rôle dans les mouvements d'émancipation. Si l'on conçoit les espaces publics comme des théâtres de l'action collective, alors la question est de savoir si leur configuration permet des interactions événementielles, des expérimentations créatrices. En ce sens, tout espace public authentique est fondamentalement anarchique.

  • Après «L'architecture est un sport de combat», long seller avoisinant les 20000 exemplaires vendus, voici l'autre combat de Rudy Ricciotti contre la « beauté pasteurisée ».  Fidèle à sa réputation de pamphlétaire, le célèbre architecte livre dans cet entretien au vitriol une dénonciation de la tyrannie du bon goût officiel au profit d'une beauté non conforme.

  • L'esprit cabane, c'est l'union de la nature et des constructions les plus simples pour un mode de vie serein et apaisé.
    Cabin porn a pour origine un projet Internet conçu par un groupe d'amis qui souhaitait trouver l'inspiration pour leurs constructions. Leur site a rapidement attiré plus de dix millions de passionnés qui ont partagé leurs projets ou leurs trouvailles. Isolées ou urbaines, sur l'eau ou en l'air, en tôles ou en feuillages, les cabanes du monde en entier invitent à renouer avec la nature.

  • L'ouvrage La Lumière dans l'architecture explore le rôle et l'utilisation de la lumière dans et autour des bâtiments d'aujourd'hui. Le livre illustre comment une meilleure compréhension de ce matériau immatériel et gratuit conduit à une meilleure architecture et, en fin de compte, améliore la qualité de la vie. La Lumière dans l'architecture explique pourquoi la lumière est si fondamentale pour la perception humaine, comment sa nature et son utilisation sont influencées par le temps et le lieu, et comment elle est devenue un outil de conception architecturale abstrait. S'appuyant sur des siècles de réflexion et plus de 30 exemples internationaux, le livre explore les différentes façons dont la lumière peut être exploitée et travaillée pour rendre l'espace attrayant et réceptacle de tous les émotions ainsi que la façon dont les technologies et les techniques pour ce faire se sont développées au fil du temps.

  • Le point de départ de ce manuel est un questionnement : l'architecture constitue-t-elle un objet de sociologie ? Son originalité réside dans une présentation synthétique des travaux existants sur l'architecture et les architectes qui fait le lien entre 3 dimensions : les mécanismes et acteurs de la production architecturale et urbaine, les usagers et habitants, les bâtiments eux-mêmes comme production symbolique. Il s'adresse en priorité aux étudiants en architecture et en urbanisme mais intéressera également les sociologues et étudiants en sciences sociales qui travaillent sur la sociologie de la ville.

  • Si demeures et édifices rivalisent volontiers de pertinence et de splendeur, ils cristallisent également les passions. Cette anthologie n'a pas pour vocation d'opposer les déclarations d'intentions ni de dresser un inventaire des styles et des tendances, mais de rendre hommage, à travers une polyphonie de témoignages, à une discipline qui s'impose aux regards de tous, donnant la parole à quelques-uns de ceux qui contribuèrent à créer les espaces dans lesquels s'est forgée l'histoire des hommes. De ce choeur de voix se détachent notamment celle de Leon Battista Alberti, Alvar Aalto, Walter Gropius, Georges Eugène Haussmann, Victor Hugo, Friedensreich Hundertwasser, Alfred Kubin, Adolf Loos, Lewis Mumford, Le Corbusier, Christian de Portzamparc, Jean Prouvé, Camillo Sitte, Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc, Frank Lloyd Wright...

  • L'architecture peut-être comparée à une langue, composée d'éléments, de matériaux et techniques qui se combinent en «  syntaxe-édifice  ». Ces composantes   façades, fenêtres, escaliers, chapiteaux...  sont présentées dans ces pages. Elles concernent des bâtiments civils ou militaires, résidentiels ou religieux, édifiés sur une période couvrant quelque 2  000  ans. Leur analyse aidera le lecteur à mieux appréhender les significations symboliques de l'architecture.

    Construire répond toujours à une nécessité   s'abriter, se protéger. Le bâtisseur dépend, en tout temps et tout lieu, des lois de la nature. Il est aussi tributaire des données technologiques et scientifiques de son époque, des commanditaires et des finances allouées à son projet. De plus, la figure de l'architecte, porteur d'une représentation et d'une interprétation du monde qui lui sont propres, confère son caractère unique à l'ouvrage achevé. À partir de la phase préliminaire du projet, l'architecte doit trouver des solutions concrètes  : dessins, plans, voire conception par ordinateur, marquent ce travail de création, précédant la phase de réalisation, où l'ornementation joue un rôle important.

    Les entrées de ce guide, classées par thèmes (sans nécessairement suivre l'ordre chronologique), permettent de reconstituer les fondements du langage architectural. Elles sont accompagnées d'exemples commentés, le plus souvent empruntés à l'Occident. En fin d'ouvrage, on trouvera des édifices tenus pour des archétypes de l'histoire de l'architecture depuis la Grèce antique jusqu'à des exemples du Proche-Orient ou du Japon.

    L'ouvrage est complété par un index général et un index des artistes et des lieux.
     

  • Les bibliothèques dans l'architecture Nouv.

    Au cours de la dernière décennie, les exigences croissantes du monde multimédia ont considérablement accru les demandes imposées aux bibliothèques. Ils sont passés de collections introverties de connaissances à des administrateurs d'informations et à des courtiers en communication en réseau mondial. Aujourd'hui, les bibliothèques publiques doivent offrir à leurs utilisateurs des possibilités de recherche numérique en constante évolution, associées à des espaces suffisants pour une lecture concentrée. Qu'il s'agisse de nouveaux bâtiments, de conversions ou d'extensions, ce titre montre la diversité de cette tâche de construction pour se conformer aux dernières exigences technologiques et aux exigences culturelles en même temps.

  • En réponse aux transformations rapides de la planète et de ses territoires, depuis plusieurs décennies, le géographe Augustin Berque a conceptualisé un redéploiement de la mésologie, à partir de diverses notions : « médiance », « milieu », « mouvance », « trajection », « écoumène »... Familiariser le lecteur à leurs intérêts pour l'architecture est l'ambition de ce livre. Trois dialogues le structurent. Ils peuvent se lire indépendamment, au gré des préoccupations du lecteur. Le premier, entre Augustin Berque et Yann Nussaume, revient sur le développement de la mésologie et questionne l'évolution des milieux par rapport à l'accélération de la mondialisation et du déploiement d'un monde transmoderne ; le deuxième, entre Antoine Picon et Yann Nussaume, propose une analyse du développement de la théorie et de l'histoire de l'architecture au prisme de la notion de milieu ; enfin, le dernier, entre Philippe Madec et Yann Nussaume, questionne l'éthique architecturale sous l'éclairage de la mésologie. Il suggère l'importance d'une frugalité mésologique.

empty