• L'échiquier politique : ses fous, ses rois, ses pions.
    Par le directeur des ouvrages Psychologie de la connerie et Histoire universelle de la connerie.
    Nous aimons la politique autant que nous détestons ceux qui l'incarnent. Ils ne nous semblent jamais à la hauteur de nos espérances et des circonstances. Humains, trop humains... ou trop peu, parfois. Mais à trop noircir le trait, c'est la démocratie que l'on rature. Et les torts sont partagés. Car après tout, quel est le pire : gouverner ou voter comme des cons ? Ce livre collectif ne se veut ni un bêtisier ni une énième entreprise de dénigrement systématique de la politique, mais un ensemble de réflexions sur la responsabilité des gouvernants, des électeurs et des médias dans les crises de confiance à l'égard du pouvoir qui jalonnent notre histoire et culminent à notre époque.

  • La psycho qui rend fou Nouv.

    Les pratiques les plus étranges de la psychologie et du développement personnel testées et (dés)approuvées par le directeur du best-seller Psychologie de la connerie
    La psychologie fourmille de pratiques diverses et variées et parfois, il faut l'avouer, à la limite du loufoque. Jean-François Marmion, psychologue et ancien rédacteur en chef de la revue Le Cercle Psy, n'a écouté que son courage et en a testé pour vous ! Ainsi a-t-il hypnotisé des inconnus en pleine rue, testé l'écriture automatique, confié ses problèmes à un robot thérapeute ou bien encore traversé une expérience de mort éminente... Au total, huit expérimentations propices à l'introspection, mais qui n'ont jamais tourné comme prévu.

    Ce livre à la fois drôle et instructif, écrit dans un style enlevé, vous permettra d'entrer au cœur des thérapies et expériences psychologiques les plus extrêmes tout en restant bien au chaud dans votre canapé... ou votre divan.

  • « On a longtemps dit que j'étais réservée, voire "muette comme une tombe". En fait, il ne s'agissait ni de froideur ni d'indifférence. J'étais en deuil. Et je ressentais comme une nécessité d'habiter un monde lisse, impersonnel et protecteur vis-à-vis, non pas de la mort, mais de la séparation qu'elle inflige avec la disparition de l'autre. » Ginette Raimbault a consacré sa vie aux questions du deuil et de la mort. Ce n'est pas un hasard. Dans ce livre limpide, émouvant, probablement l'un des plus personnels qu'elle ait écrits, elle donne la parole aux endeuillés et explore le « cataclysme intérieur » provoqué par la mort de l'être aimé.

  • Dans la même lignée que Psychologie de la connerie, Psychologie des beaux et des moches.
    Un sujet universel qui touche chacun de nous.

    Pourquoi l'élève s'investit-il à l'école ? Qu'est-ce qui fait courir le sportif ? Pourquoi s'engage-t-on dans un travail fastidieux ? Quelles forces guident nos choix, nos achats, notre vote ?

    La motivation représente l'une des plus grandes énigmes du comportement humain. Prenant racine dès l'enfance, elle est ce qui pousse à agir quand rien ni personne ne nous y obligent, mais aussi ce qui stimule la volonté au cœur de la difficulté et de l'ennui. Elle peut être suscitée – c'est le désir suprême de tout parent, professeur, manager ou thérapeute. Elle peut aussi être freinée voire anéantie par le stress, la fatigue, la dépression, le souvenir d'échecs passés.

    La recherche en sciences humaines a multiplié les théories et expériences depuis un demi-siècle. Elle ne fournit pas la recette, et d'une certaine manière, heureusement. " Le bois dont l'homme est fait est si noueux que l'on ne peut y tailler des poutres bien droites ", écrivait Emmanuel Kant. Mais elle parvient à dissocier, avec de plus en plus de précision, les ingrédients qui font la différence : le sentiment d'efficacité personnelle, la façon dont on aborde ses propres contre-performances, l'interaction avec une personne de confiance, la capacité d'autodétermination, le besoin de reconnaissance...

  • Par le directeur de l'ouvrage Psychologie de la connerie et Histoire universelle de la connerie, plus de 75000 exemplaires vendus.
    " Beauté intérieure ", mon œil !

    " Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la Terre aurait changé ", estimait Blaise Pascal. Si votre nez à vous était différent, ou la couleur de vos yeux, ou vos mensurations, c'est votre nombril qui en serait bouleversé. On a beau se répéter que la valeur n'attend pas le nombre des kilos, que la vraie beauté est celle de l'esprit, on sait pertinemment que, dans notre société du paraître inlassablement dénoncée par des intellectuels bien habillés, notre estime de soi reste étroitement tributaire de notre apparence. Dans cet ouvrage, nos experts analysent la laideur et la beauté dans le couple, au travail, à travers toute la sphère sociale, au fil de l'histoire et au gré des cultures. Et en tirent toutes les conséquences, sans hypocrisie. Bas les masques !

  • Le quart de votre vie consciente vous est à peu près inconnu. Chaque nuit en effet, vous passez plusieurs heures à rêver - et non pas quelques dizaines de minutes comme on le croit souvent. Un exceptionnel voyage mental, dont seule une infime fraction se grave dans votre mémoire...
    Les dernières découvertes de la psychologie et des neurosciences ont bouleversé nos connaissances sur les rêves, qui nous apprennent tant sur nous-mêmes si l'on sait les décrypter.
    Voici l'indispensable guide de vos nuits, avec toutes les techniques pour sauver vos songes de l'oubli, les interpréter, mais aussi les diriger grâce à cet étonnant graal du dormeur, le « rêve lucide ». Il est temps de reconquérir votre univers onirique : embarquez !

  • Tout est langage reprend et précise le contenu d'une conférence adressée à des psychologues, des médecins et des travailleurs sociaux dont l'intitulé était : "Le dire et le faire. Tout est langage. L'importance des paroles dites aux enfants et devant eux." À travers ses réponses, Françoise Dolto tisse la trame d'une compréhension analytique de ce qui est déterminant pour la subjectivité humaine. Elle affirme la nécessité en toutes circonstances - le divorce, la mort, la circoncision, l'adolescence, l'adoption, etc. - du parler à l'enfant. Elle montre que c'est souvent jusque dans et par son corps que l'enfant exprime ce qu'il ne peut parfois signifier autrement.

  • La musique peut nous émouvoir jusqu'au tréfonds de notre être, nous inciter à danser, ou nous rendre tristes et nostalgiques. Quand on est un neurologue aussi compétent qu'Oliver Sacks, ouvert, comme lui, à bien d'autres disciplines, et surtout mélomane de longue date, comment peut-on comprendre et décrire ce pouvoir ?
    Plus d'aires cérébrales sont affectées au traitement de la musique qu'à celui du langage : l'homme est donc véritablement une espèce musicale. Bien des exemples le montrent, évoqués par Sacks avec la force et le talent qu'on lui connaît, depuis ce chirurgien frappé par la foudre qui devient soudain pianiste à l'âge de quarante-deux ans jusqu'au frère de Wittgenstein, pianiste et manchot, en passant par les handicapés mentaux mélomanes.
    La musique est médicalement bienfaisante : elle anime des parkinsoniens incapables de se mouvoir, apaise des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et parvient même à restituer des souvenirs à certains amnésiques.
    Notre dimension musicale est ici décrite dans son étendue et sa profondeur, d'un point de vue scientifique, philosophique, et spirituel.
    Oliver Sacks est médecin ; il est l'auteur de dix livres, notamment L'Éveil, dont l'adaptation cinématographique fut plusieurs fois nominée au x Oscars, et L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau. Il vit à New York, où il enseigne la neurologie et la psychiatrie à l'université Columbia, au Medical center et à l'University Artist. On peut en savoir plus sur son travail en visitant son site www.oliversacks.com.
    Traduit de l'anglais par Christian Cler.

  • Aujourd'hui encore, la question : « qu'est-ce que cela fait aux enfants d'être pris comme objets sexuels » n'est pas totalement prise au sérieux. Nous n'avons pas fait notre révolution à ce sujet, parce que faire reconnaître qu'un enfant a été victime est encore un parcours du combattant. 1 agression sur 10 seulement est reconnue. On se réfère à des données explicatives contextuelles, sociologiques... alors qu'il s'agit d'un facteur absolu : un enfant abusé est un enfant détruit. La professeure de pédopsychiatrie Marie Rose Moro décrypte à la lumière de son expérience les effets dévastateurs de cette violence absolue, corporelle et psychique. Son livre est un cri pour plaider la cause des enfants victimes d'abus sexuels. Il s'adresse à tous les adultes, parents, éducateurs, citoyens. L'auteure montre que l'enfant ne pourra se reconstruire qu'avec la parole, et c'est toute la complexité du sujet : pour qu'un enfant ou un ado parle, il faut qu'il sache que sa parole sera entendue, reconnue...

  • De nouvelles découvertes sur le développement du cerveau et de l'intelligence ont modifié en profondeur nos connaissances sur la psychologie de l'enfant. À partir d'expériences simples que chacun peut réaliser à la maison ou à l'école, mais aussi en faisant le point sur les apports des sciences cognitives à propos du bébé, de l'enfant et de l'adulte, cet ouvrage explique avec clarté comment se construit la cognition humaine. Tout en rendant hommage à l'oeuvre de Jean Piaget, le plus grand psychologue de l'enfant au XXe siècle, Olivier Houdé réexamine sa théorie et propose ici une conception nouvelle du développement de l'intelligence.

  • Un petit livre facile d'accès idéal pour réviser ses classiques mais également faire de nouvelles découvertes
    Les auteurs et les œuvres sont présentés de façon vivante et pédagogique
    De Théodule Ribot à Jacques Lacan, en passant par l'incontournable famille Freud ou Alfred Binet, des
    Principes de psychologie de William James au
    Merveilleux malheur de Boris Cyrulnik en passant par Comment se faire de bons amis ? de Dale Carnegie ou
    La mise en scène de la vie quotidienne d'Erving Goffman, ce livre vous permet de faire un " tour du monde " de la psychologie en 88 livres, tous plus significatifs les uns que les autres. À l'aune des connaissances actuelles, certains d'entre eux pourront vous faire rire ou vous effrayer, mais tous ont eu leur importance dans la construction de la discipline. Cette sélection de classiques, qui court jusqu'au 21e siècle, vous présentera en filigrane l'histoire de cette discipline protéiforme, mais aussi celle de notre société, s'imprégnant peu à peu de nouveaux discours et paradigmes.

  • C'est la plus grande énigme du sport. Tous les champions le disent : ils ne se sont pas engagés dans le sport pour être champions olympiques, ils ne répètent pas des millions de fois le même geste uniquement par désir d'être champions du monde, ils n'endurent pas au-delà du raisonnable et ne souffrent pas dans leur corps et leur âme avec comme seul horizon d'être Numéro Un. Mais alors, pourquoi ? Par passion ? plaisir ? goût du risque ? accomplissement de soi ? résilience ? Eux-mêmes l'ignorent. Après des décennies à leur contact, Hubert Ripoll a voulu savoir. Entre psychologie cognitive et témoignages, il propose une plongée inédite dans le monde intérieur des grands champions, leur imaginaire et leurs puissantes émotions, à la recherche de l'étincelle qui nous pousse à réaliser l'impossible.
    Avec le témoignage exceptionnel de 20 champions, dont Stéphane Diagana (athlétisme), Nicola Karabatic (handball), Guillaume Nery (apnée), Tessa Worley (ski), etc.

  • Vous avez souvent l'impression d'être en décalage vis-à-vis des autres. Vous les trouvez superficiels, lents, sans envergure, ils vous empêchent de vivre une vie intéressante, épanouissante. Et cela vous plaît d'autant moins qu'au fond vous voudriez bien les aimer. Car vous n'êtes ni snob, ni misanthrope, ni phobique social. Alors, d'où vient ce décalage ? Comment dissiper cet ennui des autres et les rendre plus intéressants à vos yeux ? S'adapter, être (un peu) moins exigeant, réapprendre à échanger : dans cet essai sur l'art délicat d'être soi-même tout en tolérant que les autres soient différents, Béatrice Millêtre plaide pour le retour de la nuance dans un monde qui en manque singulièrement.

  • Un livre qui permet de faire le point sur l'autisme aujourd'hui à la lumière des sciences humaines.

    Tout le monde a une idée de ce qu'est l'autisme, mais personne ne pense à la même chose. Les uns imaginent des enfants prostrés, incapables de communiquer et risquant de se taper la tête contre les murs. D'autres songent à des génies hors normes, un peu geeks et parfois artistes, maladroits en société mais d'autant plus subversifs. Entre ces deux extrêmes – largement fantasmés –, chacun pioche des traits supposés typiques dans une palette presque infinie de comportements, symptômes et dispositions cognitives. Mais en réalité, en dépit de tendances communes, la diversité des formes d'autisme n'est pas loin d'épouser celle des individus, des personnalités ou encore des profils sociaux... Comment, dès lors, retracer l'histoire de l'autisme ? Peut-on identifier ses causes ou encore faire un état des lieux des prises en charge les plus prometteuses ? De l'" idiotie " aux " troubles du spectre de l'autisme ", en passant par " l'autisme de Kanner " et " le syndrome d'Asperger ", cette notion s'est beaucoup affinée depuis le xixe siècle. Elle semble désormais ne pouvoir être comprise qu'à travers une approche elle-même diversifiée et multidisciplinaire, puisant tant dans les sciences humaines et sociales que dans la médecine et les sciences naturelles, et prenant en compte une multiplicité de facteurs possibles. En toile de fond, à l'heure où de nombreux chercheurs dénoncent une tendance au surdiagnostic depuis les années 1980, la question demeure de savoir si ce que l'on désigne comme " autisme " relève toujours d'un même trouble, et si cette notion ne recouvre pas des réalités qui seront amenées à être encore mieux discernées à l'avenir.

  • La langue secrète du corps, ce n'est pas un mensonge qu'il s'agirait de décrypter, ni un geste qui nous trahirait, c'est un signal inconscient de joie, de détresse ou de souffrance que le corps émet et dont il faut immédiatement se saisir pour rendre la vie plus facile. Couleur des vêtements, position dans l'espace, cou dénudé ou couvert, micro-gestes, etc., attirent notre regard et éclairent le présent ou le passé. L'observation fine et rapide est cruciale. Elle prend au dépourvu et court-circuite les défenses habituelles, suscitant chez l'autre une surprise qui permet de révéler l'essentiel. Pendant des décennies, cette communication non verbale a été au centre du travail d'Anne Ancelin Schützenberger, mais l'auteur de Aïe, mes aïeux ! n'avait jamais, jusqu'à présent, consacré de livre à ce sujet.

  • Appréhender le développement du langage et ses troubles, comprendre les dyslexies, les traiter et mieux vivre avec.

    Le langage a toujours été une source de curiosité, de recherche, d'interrogations. Car c'est une sorte de miracle naturel et banal que nous puissions partager les idées et les sentiments de l'autre en échangeant avec lui des sons arbitraires.

    Le langage – oral et écrit – reflète notre culture et notre personnalité, il organise notre pensée, régit nos relations ; il constitue le principal support de la transmission intergénérationnelle, via l'école et les livres, permettant à chacun d'entre nous de profiter de façon cumulative de l'expérience, des découvertes et des pensés de nos prédécesseurs. Central dans nos vies et nos sociétés, il fait l'objet d'études dans de nombreux domaines : la linguistique, la sociologie, la psychologie...

    Plus récemment – ces cinquante dernières années –, les progrès des neurosciences ont ouvert une autre fenêtre sur le langage : son acquisition et son développement, son fonctionnement au niveau cérébral, et donc ses dysfonctionnements.

    C'est là l'objet de ce livre, destiné aux parents, aux enseignants, aux médecins et orthophonistes, et surtout au grand public curieux.

  • En pleine guerre mondiale (1942), le Collège de France a invité Jean Piaget à donner une série de leçons sur la psychologie de l'intelligence. Il a accepté. Malgré la déconstruction de la France occupée, Piaget continuait de construire résolument son édifice scientifique, tout comme l'enfant doit, selon lui, construire son intelligence par le choix de ses actions et la prise de distance par rapport au réel.
    Soixante-dix ans plus tard, la réédition de ces leçons, présentées par Olivier Houdé, permet de constater que, à l'heure des sciences cognitives, certaines fulgurances de Piaget restent d'une étonnante actualité : par exemple, l'idée que les vérités logico-mathématiques sont le produit du cerveau et donc de la pensée en développement chez l'enfant. 
    En une audacieuse remise en cause de l'échelle des sciences d'Auguste Comte, Piaget place non seulement la psychologie de l'intelligence aux fondements des mathématiques et de la logique, mais l'inscrit elle-même dans la biologie, la chimie et la physique. Ce changement de point de vue - si original pour l'époque (et qui le reste aujourd'hui) - a donné une place inédite à la psychologie, au coeur même du dispositif de la science dite « dure ».

  • Comment est-il possible qu'un lien créé entre l'homme et le cheval puisse favoriser la guérison ? Ce mystère partagé intuitivement par tous les hommes et femmes de chevaux est ici décrypté à travers le dialogue de deux professionnels de la santé et du handicap.
    De la rencontre d'Hélène Viruega et Manuel Gaviria naît une réflexion qui les amènera petit à petit à s'interroger sur les mécanismes physiologiques et neurophysiologiques expliquant l'évolution des patients pris en charge à l'institut Equiphoria. Il s'agit notamment de patients avec des déficiences neurologiques à la suite d'un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral, ou présentes dans l'autisme, les maladies neuro-dégénératives, les maladies neuropsychiatriques graves...
    Cette collaboration étroite permet de mettre en évidence des connexions jamais encore formellement proposées entre les bienfaits du cheval dans la sphère thérapeutique et le monde des neurosciences.

  • Aux sources de la performance sportive, il y a toujours un coach. Quelles sont les qualités mentales d'un bon entraîneur ? Comment réussit-il cette alchimie entre émotionnel et rationnel qui mène à la victoire ? Quels sont les clés - ou les succès - qui lui permettent de nouer une relation efficace avec ses athlètes et de gérer leurs forces, leurs faiblesses, ce qu'ils ressentent au moment de vaincre, leur capacité à rebondir en cas d'échec ? Ce livre exceptionnel croise l'expérience de prestigieux coachs du sport individuel ou collectif, les résultats théoriques et pratiques fournis par la science du coaching, et le témoignage des sportifs eux-mêmes. Il montre à quel point la performance repose sur une aventure commune et des valeurs partagées : rigueur, travail, prise de responsabilité, équité, honnêteté, courage, écoute, confiance, respect mutuel.

  • Les parents d'enfants précoces sont très désorientés par les colères noires de leurs enfants, des colères d'adolescents alors qu'ils n'ont pas huit ans. Dans ce petit guide positif et réaliste, Béatrice Millêtre, l'une des meilleures spécialistes des surdoués, leur apprend à faire la part des choses entre des émotions normales à cet âge et qu'il faut accompagner, et d'autres, plus spécifiques, qui les suivront toute leur vie et qu'ils devront donc savoir gérer. Toujours concrète, directe, chaleureuse, elle propose une approche décomplexée : arrêtez les thérapies qui ne servent à rien, ne demandez pas aux enfants d'être autonomes quand ils sont trop petits pour cela, laissez-leur plutôt leur colère : ils sont bien comme ils sont !

  • Le réfugié est la principale figure historique du XXIe siècle. On estime aujourd'hui que plus de quinze millions de personnes sont des exilés en quête de refuge. Désormais, on ne parle plus seulement de réfugiés économiques ou politiques, mais aussi de réfugiés climatiques ou thérapeutiques. Or les Etats présupposent que la majorité des demandeurs d'asile mentent pour obtenir la qualité de réfugiés. Ils exigent donc des preuves, et ces preuves ne peuvent passer que par le témoignage. Mais comment témoigner quand on ne parle pas la même langue ? A quels problèmes particuliers les professionnels se trouvent-ils confrontés ? Sur la nécessité d'un refuge territorial et psychique ; sur le sens du témoignage chez des personnes ; sur des pathologies qui seraient spécifiques aux réfugiés ; et donc sur l'émergence d'une nouvelle clinique de l'asile - ce livre, situé au croisement de la psychanalyse, de l'anthropologie et de la philosophie politique, apporte des réponses cruciales.

  • Pourquoi j'ai de la difficulté à me faire des amis ? Pourquoi je déteste quand il y a trop de bruits autour de moi ? Pourquoi je suis souvent fatigué ? Pourquoi certaines personnes pensent que je suis sourd ou moins intelligent ?

    Gabryel s'est toujours senti très différent de ses camarades... Un jour, un pédopsychiatre lui parle du trouve du spectre de l'autisme. Piqué par la curiosité, le garçon fait beaucoup de recherches pour comprendre ce que ça signifie et pour l'expliquer à sa famille et ses amis.

    Si votre enfant a reçu un diagnostic d'autisme, ce conte illustré vous permettra d'aborder le sujet avec lui et votre entourage, d'une façon simple et imagée. Aidez-le aussi à reconnaître ses particularités grâce à la section « auto-observation » de ce petit livre sympathique et coloré.

    Faites le plein de trucs afin de surmonter différentes difficultés liées à l'autisme. Vous verrez, votre quotidien, mais surtout celui de votre enfant, en bénéficiera.

    Afin de s'assurer de l'exactitude du contenu de ce livre, l'éditeur a collaboré avec différents spécialistes - neuropsychologue, psychologue, éducatrice spécialisée, ergothérapeute - travaillant directement auprès de la clientèle autiste. Le point de vue présenté est celui de Gabryel, qui a bien voulu partager avec nous son histoire. Cette dernière a été écrite en collaboration avec sa mère, une éducatrice spécialisée en réadaptation

  • Vous avez l'impression que votre enfant a débuté sa crise d'adolescence beaucoup plus tôt que les autres ? Vous ne savez plus quoi faire pour qu'il se couche à des heures décentes ? Vous angoissez parce qu'il fait tous ses devoirs au dernier moment ? Vous le trouvez démotivé et craignez qu'il ne décroche au collège ? Ce petit guide est pour vous ! Béatrice Millêtre, l'une des meilleures spécialistes des "hauts potentiels", y donne des conseils pratiques, des pistes de réflexions, des informations scientifiques pour l'aider à réussir sans se perdre dans une compétition qu'il déteste, élaborer ses propres façons de faire et, à cet âge où l'on veut être "comme tout le monde", s'accepter tel qu'il est. Votre rôle est crucial dans la réussite de votre enfant, ne minimisez pas l'influence que vous avez sur lui. Et surtout, parents, faites-vous confiance, faites-lui confiance !

    Par l'auteur du Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués.

  • Pour comprendre les troubles de l'humeur, il existe trois auteurs fondamentaux : Melanie Klein et sa théorie de la position dépressive, Sigmund Freud et son classique essai Deuil et mélancolie, et Karl Abraham qui, en 1911, fut le premier à isoler la dépression dans une célèbre étude qu'il consacra au peintre italien Giovanni Segantini. C'est ce texte qui est ici publié avec deux autres articles importants sur la maladie maniacodépressive, qu'on appelle aujourd'hui les troubles bipolaires et dont Karl Abraham reste le grand spécialiste.

empty