• Sans soleil

    Chris Marker

    A partir de lettres écrites lors de ses voyages sur différents continents, un caméraman, Sandor Krasna, questionne son rapport aux images qu'il filme, met en parallèle les civilisations et interroge la place de l'Homme dans le monde.

  • Histoire d'un regard

    Mariana Otero

    • Diaphana
    • 8 September 2020

    Gilles Caron, alors qu'il est au sommet d'une carrière de photojournaliste fulgurante, disparaît brutalement au Cambodge en 1970. Il a tout juste 30 ans. En l'espace de 6 ans, il a été l'un des témoins majeurs de son époque, couvrant pour les plus grands magazines la guerre des Six Jours, mai 68, le conflit nord-irlandais ou encore la guerre du Vietnam. Lorsque la réalisatrice Mariana Otero découvre le travail de Gilles Caron, une photographie attire son attention qui fait écho avec sa propre histoire, la disparition d'un être cher qui ne laisse derrière lui que des images à déchiffrer. Elle se plonge alors dans les 100 000 clichés du photoreporter pour lui redonner une présence et raconter l'histoire de son regard si singulier.

  • HÄXAN

    Benjamin Christensen

    Présenté à la manière d'une conférence, Häxan est un film-documentaire sur la sorcellerie, de l'antiquité à la période contemporaine du film (1922). La sorcellerie est représentée avec soin par des illustrations tirées d'ouvrages médiévaux et des reconstitutions filmiques. Du sabbat des sorcières aux interrogatoires de l'inquisition, les illustrations classiques prennent vie dans des visions spectrales inquiétantes utilisant tous les effets spéciaux disponibles à l'époque : surimpressions, maquettes, jump cuts, stop motion, maquillages et prothèses.

  • Cette nouvelle saison se concentre sur l'un des plus célèbres rois de France : Louis XIV. Au cours de 70 ans de règne qui débute dans le sang pendant la Fronde, Louis XIV fait de la France le pays le plus puissant d'Europe tout en étendant ses territoires jusqu'en Amérique du Nord. Alors que son pouvoir croit considérablement, il devient le monarque le plus haï d'Europe, notamment par Guillaume d'Orange en Angleterre, mais il compte des ennemis jusqu'en Suède, Hollande, Espagne et dans le Saint-Empire Romain Germanique.

  • Le "sorcier blanc" le plus connu du monde est de retour! Un des pères de la Nouvelle Vague, du cinéma léger et de la caméra de contact et l'inventeur de l'anthropologie visuelle. Initiateur du "Cinéma-Direct" dit "Cinéma vérité", Jean Rouch marqua l'histoire du 7ème art ainsi que les cinéastes de la nouvelle vague. Avec 30 films rares et inédits de Jean Rouch et 3 films sur le réalisateur édités à l'occasion du centenaire de la naissance de ce dernier, ce coffret permet d'effleurer la légèreté du cinéma de ce grand pionner.

  • Après une longue période d'isolement, Antonin, un jeune homme à la fatigue persistante, redécouvre le monde dans un centre de soins pour les oiseaux sauvages. Dans ce décor étrange, bercé par le vacarme des avions, on sauve aussi bien les oiseaux blessés que les âmes en peine.

  • Contient :

    - Le bal des absent.es (2013) :
    Souvenirs et rituel d'une fête des morts dans les Landes...

    - Anomalies (2013) :
    Ciné-tract tourné, développé et monté dans les causses du Tarn avec des amis éleveurs, en lutte contre les contrôles imposés sur leur troupeau et leur ferme.

    - Sème ton western (2014) :
    Un western post-apolitique en super 8 : une barricade animée qui se transforme en lieu de fête, une chevauchée fantastique à vélo, un défilé kolkhozien de tracteurs, des semeuses à la volée, des courses poursuites, des effets pyrotechniques... Ce film a été réalisé collectivement dans l'effervescence de deux semaines d'ateliers cinéma super-8 à la ZAD de Notre-Dame des Landes.

    - No ouestern (2015) :
    On dirait une fiction mais il n'y a pas vraiment d'intrigue. On dirait la ZAD de Notre-Dame des Landes mais ça pourrait être ailleurs. On dirait que ça se passe maintenant, mais il y a comme des accents pré-capitalistes... Suite du processus des Scotcheuses à la ZAD. Le Collectif poursuit son travaille politique et poétique et trace le récit des inventions réelles et imaginaires révélées par cet espace en lutte.

  • Mekong Hotel est le portrait d'un hôtel situé sur les rives du Mékong au nord-est de la Thaïlande. Le fleuve marque la frontière entre la Thaïlande et le Laos. Dans les chambres et sur les terrasses, Apichatpong et son équipe font une répétition d'un film intitulé Ecstasy Garden que ce dernier a écrit il y a des années. Ni fiction, ni documentaire, le film oscille constamment entre réel et irréel, révélant ainsi les liens qui unissent une mère vampire et sa fille, les jeunes amoureux et le fleuve. Mekong Hotel, puisque le film fut tourné au moment où la Thaïlande vécut ses plus grandes inondations, navigue aussi entre les strates de la démolition, la politique ainsi qu'un rêve partant à la dérive.

  • Kommunalka

    Françoise Huguier

    Françoise Huguier est photographe. En 1991, au détour d'un voyage à Saint-Pétersbourg, elle pénètre pour la première fois dans un Kommunalka (ou KK), vestige de la révolution d'octobre où le propriétaire est invité à partager son appartement avec d'autres familles. Censés être supprimés en 1942, les KK abritent encore 500 000 personnes (15% de la population) à Saint-Pétersbourg, entassées comme des sardines. En 2001, elle retrouve ces logements de fortune pour y photographier ses habitants, et quelques années plus tard réaliser le film "Kommunalka". En donnant la parole aux résidants des KK, Françoise Huguier porte un regard sur une société russe en pleine mutation, bien loin des fortunes colossales qui se sont constituées ces 20 dernières années et qui forment la face visible de la Russie actuelle.

  • Ce coffret contient 5 films de Peter Watkins :
    - Culloden (1964, 69') :
    Culloden, en Écosse, 1746. Les soldats anglais affrontent les paysans fatigués, mal armés, des clans des Highlands. La bataille tourne au massacre, plus de 1000 écossais sont tués, au moins autant seront abattus pendant la chasse à l'homme qui suit. La culture des clans s'est effondrée pour toujours...
    - La Bombe (1965, 48') :
    La guerre froide. Peter Watkins imagine que par suite d'incidents à Berlin, l'escalade dans les "ripostes" entre les deux puissances aboutit à une attaque atomique russe sur l'Angleterre. Les milliers de victimes, la ridicule insuffisance des mesures de protection prévues pour les civils, la détresse des survivants, le retour à la barbarie face à la pénurie, tout est montré dans le style des actualités, en s'appuyant sur ce qui s'était passé à Nagasaki et Hiroshima.
    - La Commune (2000, 345') :
    Peter Watkins a réalisé une fiction sur la Commune comme un documentaire contemporain pour, dit-il : "Insuffler à l'histoire figée des historiens, l'énergie épique de l'immédiateté". Pour raconter la Commune il montre une télévision aux ordres (Télévision Nationale Versailles) qui débite des informations lénifiantes, tandis qu'une télévision libre jaillie du Paris insurgé s'efforce de capter la fureur populaire.
    - Punishment Park (1971, 88') :
    Il y a plus d'un quart de siècle, ce fut un choc. Utilisant avec une virtuosité stupéfiante toutes les techniques du reportage télévisé, Peter Watkins filme la course dans le désert imposée aux marginaux ou révolutionnaires, réels ou supposés, arrêtés après que le président américain eut décrété l'état d'urgence.
    - The Gladiators (1968, 85') :
    Dans un avenir proche, en Suède, des gladiateurs des temps modernes s'affrontent lors de jeux de massacre télévisés. L'épisode du jour, qui oppose des commandos chinois et occidentaux, sera momentanément perturbé par la "trahison" amoureuse d'un Anglais et d'une Chinoise qui ne se conforment pas au Système. Dans ce film pacifiste et critique du pouvoir médiatique, il suffit d'appuyer sur un bouton d'ordinateur pour donner la mort. Jusqu'où la manipulation télévisuelle peut-elle aller ?

  • A la fois fictions et documentaires, les oeuvres de Pierre Creton effacent la frontière entre l'expérience et l'oeuvre, rendent indistincts l'art et la vie dont procèdent les films. Retrouvez, en trois DVD, les trois films suivants : Section 545, Paysage imposé et Maniquerville.

  • Precious Life

    Shlomi Eldar

    Toute la complexité du conflit israélo-palestinien dans le combat d'une famille palestinienne et de médecins israéliens pour sauver la vie de Mohammad, 4 mois, atteint d'une maladie génétique.

  • Fils de

    Hervé P. Gustave

    • Capricci
    • 1 December 2015

    Alors qu'il s'apprête à tourner son nouveau film de fiction, Hervé découvre, médusé, son fils faire ses premiers pas. Pour Gwen, sa compagne, c'est l'occasion de mettre Hervé au pied du mur : soit il continue seul sa vie d'acteur-réalisateur porno minable, soit il prend ses responsabilités et devient un cinéaste traditionnel et un papa normal. Sans scrupule, il décide de tout arrêter et laisse son équipe en plan pour tourner un documentaire improvisé sur sa paternité. Caméra à la main, il interroge ses proches pour l'aider à trouver une réponse : comment être un bon père ? Entre tournages X, préparation des biberons et discussions en famille, une semaine tragi-comique dans la vie d'HPG.

  • Pauline, 15 ans, est la seule de la fratrie à vivre encore avec ses parents. Entre sa mère, une ancienne reine de la nuit, et son père qui se travestit, son quotidien est explosif. Pauline est filmée pendant deux ans par sa demi-soeur Emilie, qui mélange des archives familiales et des images prises sur le vif... On y découvre une jeune fille pleine de vie, parfois agaçante mais au charme désopilant, très amoureuse d'un musicien. Pendant les deux années où la caméra la suit se joue une question fondamentale : quand et comment devient-on adulte ? Quel est le bon moment pour quitter le giron familial, pour "s'arracher"...

  • Bruno Solo retrace la véritable histoire de l'Europe. De la Guerre de Cent ans au début du XVIIème siècle, il raconte en savoureux conteur avec un ton un peu canaille les jeux de pouvoir, les ambitions et les passions humaines qui ont façonné les nations européennes. Bien des intrigues ont déchiré ces légendaires dynasties et le trône de France est au coeur de toutes les convoitises.

  • Peter Watkins a réalisé une fiction sur la Commune comme un documentaire contemporain. Pour raconter la Commune il montre une télévision aux ordres (Télévision Nationale Versailles) qui débite des informations lénifiantes, tandis qu'une télévision libre jaillie du Paris insurgé s'efforce de capter la fureur populaire.

  • C'est l'histoire du leader politique le plus haï et admiré de Suisse. C'est aussi l'histoire d'un face à face, étrange et singulier, entre un réalisateur et un homme de pouvoir. Une fable sur le pouvoir qui capture l'esprit d'une époque où, partout dans cette Europe en crise, se lève le vent des nationalismes.

  • C'est une histoire d'amour. Au coeur de la Roumanie, 450 "petites mères" vivent en communauté dans le monastère de Varatec. Ce sont les promises, les fiancées, les mariées du Christ. Tout de noir vêtues, elles ont fait le choix de bannir leurs corps pour atteindre le visage angélique. Mais tout corps vivant est charnel et sensuel, fut-il couvert de noir, caché aux regards des autres ainsi qu'à sa propre perception. Teodora est belle et gracieuse, elle porte ces vêtements noirs, rêches et sans formes, comme si elle était une princesse du Moyen Age. Teodora est radieuse, elle prépare l'événement le plus important de sa vie : son mariage avec cet amoureux sans corps.

  • La Bible : La genèse

    Ermanno Olmi

    C'est d'abord à travers le regard d'un enfant que nous découvrons la merveille de la Création. La nature, la vie, le monde en son premier jour. Puis, viendront Adam et Eve, Cain et Abel, Noé et le Déluge.

  • Contient :

    - Django Reinhardt : portrait d’un artiste (1957) :
    A Samois-sur-Seine, Django est hautement respecté, pas tellement parce qu'il est Django Reinhardt, mais parce qu'il joue merveilleusement au billard et que, grâce à lui, le Billard-club Samoisien à pu battre le Billard-club de Fontainebleau. Django aime le billard, il aime les longues séries solitaires dans la salle vide, comme si son incroyable habileté physique trouvait sa limite, une sorte de dépouillement suprême dans le jeu presque abstrait des boules. Il aime aussi la pêche. Lorsqu'il n'attrape pas l'oreille de son beau-frère à l'hameçon, il lui arrive de prendre du poisson. Il a une barque à fond plat et tout un attirail de cannes à pêche perfectionnées. "Eh! Dis donc, la pêche est fermée !"

    - Django Legacy :
    Ce DVD est un document extraordinaire, qui nous permet de voir en quoi nos vedettes actuelles avaient déjà posé les jalons d'un style que le "grand" public ne découvrirait que dix ans plus tard. Ces années 1980 sont certainement le lieu de cristallisation de la forme dominant actuellement le swing manouche (témoin le swing de Stochelo), les 20 ou 30 ans de nos guitaristes préférés. On se rend compte, par ailleurs, que l'"école tzigane du jazz" était d'une vitalité extraordinaire : de la part des artistes, évidemment, mais qu'elle avait bien déjà un public diversifié et de tous les âges (les rares plans du public de Samois permettent de s'en rendre compte). On n'a rien inventé en fait ! Le documentaire est construit à partir de deux sources : extraits des concerts au festival de Samois d'une part, mais aussi séquences des mêmes musiciens chez eux avant ou après Samois.

  • 24 heures dans la vie de la célèbre rock star d'origine australienne Nick Cave. Une journée en apparence comme les autres, mais où les notions de réalité et de fiction finissent par se brouiller et s'entrelacer...

  • En 1870, Charles-Henri Mondel, soldat en déroute des armées défaites de Mac Mahon, se réfugie dans la citadelle de Bitche, seul îlot de résistance dans un pays conquis par les bavarois et les prussiens. De nos jours, Patrick Mille revient sur le théâtre de la guerre, interroge historiens, stratèges, philosophes : de l'arme blanche à l'arme atomique, comment penser la guerre ? Ce docu-fiction de Gérard Mordillat étudie brillamment la voix de la guerre, dans ce qu'elle a de plus violent.

  • Le principe de chaque volet de "Psycho-fiction" est de faire jouer par des comédiens une situation problématique de la vie quotidienne selon un scénario écrit en collaboration avec un thérapeute, puis de les mettre dans la situation d'une consultation, au cours de laquelle nos comédiens improvisent leur thérapie.

  • Deux documentaires choc de Peter Watkins. Dans "La bombe", Peter Watkins imagine que par suite d'incidents à Berlin, l'escalade dans les "ripostes" entre les deux puissances aboutit à une attaque atomique russe sur l'Angleterre. "Culloden" évoque une célèbre bataille où les soldats anglais affrontèrent les paysans fatigués, mal armés, des clans des Highlands. La bataille tourna au massacre...

empty