Éditions EMS

  • Alors que la consommation citoyenne a les faveurs de la presse grand public (circuits courts, produits biologiques, recyclés, sans emballage, fabriqués en France...), le sens que nous donnons à notre épargne est trop peu discuté ou de manière trop elliptique.
    Au-delà de l'immobilier et des produits de placement garantis, la gestion en « bon père de famille » et/ou « bonne mère de famille » pourrait s'étendre à des solutions d'épargne qui financent les grandes transformations sociétales (écologiques, sociales, numériques). Elle pourrait ainsi être davantage en adéquation avec le système de valeurs de la cellule familiale au prix, il est vrai, d'une vision à plus long terme et d'un niveau de risque potentiellement plus rémunérateur.
    Ces propositions, combinées aux nombreuses questions émanant des professionnels du patrimoine, ont motivé cet ouvrage dont l'objectif est d'explorer et de clarifier les solutions actuellement proposées aux épargnants en réponse à leur quête de sens.

  • L'intelligence collective au coeur de la créativité Nouv.

    Comment mobiliser la créativité de vos équipiers comme vecteur de motivation et libérer le potentiel d'innovation de votre entreprise ? Les collaborateurs, confrontés à des mutations rapides de leur environnement de travail et à des transformations des demandes clients, ont plus que jamais besoin d'être accompagnés et soutenus dans leurs recherches de solutions nouvelles.
    Cet ouvrage se propose d'explorer les leviers facilitant la créativité des individus et de mettre en lumière des dispositifs qui peuvent être déployés dans votre entreprise pour valoriser les énergies individuelles et collectives. Ainsi, la créativité dans les entreprises nécessite un équilibre subtil entre autonomie, responsabilisation et recherche de résultats concrets. Au-delà des solutions préconçues, les nombreuses illustrations tirées des pratiques d'entreprises, de tailles et secteurs d'activité différents, présentes dans cet ouvrage, permettront aux dirigeants et managers d'équipe de mettre en place une culture favorable à l'innovation et de développer le potentiel de chaque collaborateur.
    Dans un premier temps, cet ouvrage vise donc à aider les responsables des ressources humaines, animateurs d'équipe ou gestionnaires de projet d'innovation à identifier les talents créatifs, gérer leur carrière et à constituer et animer des équipes performantes. Dans un second temps, il propose un ensemble de dispositifs afin d'identifier les modes de sélection des idées provenant de communautés d'innovation et de légitimer ces idées dans l'organisation. Les managers pourront ainsi obtenir les ressources nécessaires à la transformation des idées en innovation. Il s'agit ici de concilier des contraintes propres aux entreprises et notamment la mise en place de routines, de mesures de la performance et le respect des délais avec les impératifs des projets créatifs tels que l'autonomie, les ruptures par rapport à l'existant et une temporalité spécifique.
    Des défis majeurs qu'ils soient environnementaux, économiques ou sociétaux sont à relever pour de nombreuses entreprises et leurs collaborateurs. Cet ouvrage se veut inspirant en soulignant la capacité des individus à créer des collectifs pour repenser les modes d'organisation et de consommation.

  • Concepts et théories en management Nouv.

    Concepts et théories en management

    ,

    • Éditions ems
    • 28 April 2022

    Les organisations en tant que système d'action collective, sont un élément déterminant de nos sociétés. Elles sont un ensemble économique et social, regroupant différents individus en interaction ayant un but collectif, mais dont les orientations stratégiques, les choix, les intérêts, les activités peuvent différer, selon le secteur, leur propriété (publique ou privée) ou leur taille. Elles constituent par conséquent un objet d'étude important, à la fois pour comprendre leur fonctionnement, la nature de leur relation avec l'environnement, ainsi que pour saisir les modes d'agencement et de gestion à l'oeuvre au sein des entités concernées.
    Cet ouvrage a pour objectif de présenter et de préciser les éléments de base d'une compréhension du monde des organisations dans leur diversité (entreprise, institution, association...) et leur complexité (hiérarchisation, spécialisation, formalisation, centralisation, standardisation). Il expose les principaux courants théoriques dans le champ du management et des organisations : école classique, école des relations humaines, théorie de la décision, théorie de la contingence structurelle, école de l'analyse stratégique, approches contemporaines... L'ouvrage Concepts et théories en management vise à répondre à plusieurs questions : comment définir et caractériser une organisation ? Comment distinguer les différentes formes d'organisation ? Sur quels critères ? Comment fonctionne une organisation ? De quelle façon doit-on les étudier et les analyser ?
    Ce livre entend répondre à ces différentes questions, en présentant les principales théories en management (modèles, grilles, concepts), leurs apports et limites mais aussi la diversité des points de vue et les interprétations possibles sur la façon de traiter et d'analyser les organisations.

  • Chaque élection attire le regard des citoyens sur la communication politique. Détestée par les uns, idolâtrée par les autres, elle est aujourd'hui incontournable dans le jeu électoral de nos démocraties. Cet état de fait engendre la nécessité de réfléchir, de penser la communication politique en s'interrogeant sur sa conception, sa mise en oeuvre, son efficacité.
    Orientée vers la recherche académique, cette troisième édition est enrichie des faits qui se sont produits depuis 2017 et 2020 (élection américaine) et qui ont secoué l'ensemble des démocraties occidentales, ainsi que d'un nouveau chapitre portant sur les politiques énergétiques des principales puissances européennes. Cette nouvelle édition a pour vocation d'offrir une grille de lecture pluridisciplinaire des grands rendez-vous électoraux qui jalonnent la vie tumultueuse des démocraties. En analysant les outils du marketing et de la communication politique, elle permet d'apprécier précisément les stratégies adoptées par les différents acteurs de la compétition électorale.
    La lecture de l'ouvrage permet de comprendre toute la profondeur et les particularités de cette discipline, ainsi que la difficulté d'une mise en oeuvre efficiente. Chaque chapitre correspond à un focus sur une question essentielle du marketing et de la communication politique : l'histoire des idées politiques de l'Antiquité à nos jours ; le panorama des systèmes politiques et partisans dans les principales démocraties ; la présentation des stratégies de persuasion électorale ; les mesures de l'opinion publique ; le e-marketing politique ; les politiques énergétiques européennes.
    Rédigé par des enseignants-chercheurs spécialistes du domaine, ce livre allie pédagogie et académisme. Il représente un décryptage indispensable du monde politique à l'usage de tout communicant, voire de tout citoyen.

  • Depuis la Révolution française, les Grandes Écoles ont été des acteurs majeurs de l'enseignement supérieur français et ont formé une part non négligeable des dirigeants des organisations publiques et des entreprises privées.
    Pour chaque thème, de « Alma mater » à « Zoés », les auteurs citent des actes posés par les Grandes Écoles et se réfèrent à des femmes et des hommes scientifiques, industriels, militaires, religieux.
    Sans éviter les sujets délicats (élitisme, réformes, bizutages par exemple), les auteurs décrivent avec verve et humour un monde méconnu et en partagent les petites histoires et la Grande.
    Chaque lecteur est ainsi invité, en fonction de son propre recul, à se faire une idée des forces des Grandes Écoles, de leurs contradictions et surtout de leurs valeurs pour l'avenir.
    « Qu'on les chérisse ou qu'on les abhorre, le prestige des Grandes Écoles suffit à conclure qu'on les connaît fort bien. Conclusion hâtive que les deux auteurs, Bernard Belletante et Philippe Jamet, très fins connaisseurs de leur univers professionnel, s'emploient à dynamiter avec une patente jubilation ! La tâche n'est pourtant pas aisée tant un dictionnaire des Grandes Écoles peut à l'énoncé de son titre paraître barbant ! Mais voilà, l'inattendu de la promesse de ce dictionnaire saisit le lecteur dès les premières pages [...]. » Éric Briys, co-fondateur de Cyberlibris

  • Internet regorge de conseils aux apprentis entrepreneurs sur les façons de créer, de développer et d'animer une communauté autour de leur projet de start-up. Pourtant, une communauté ne se décrète pas : elle se cultive avec ses membres, et non pour ses membres ! À partir de ce constat, l'objectif de l'ouvrage est de proposer une alternative à ces listes de conseils avec une approche intégrant pleinement la communauté dans la démarche entrepreneuriale. La communauté est ainsi envisagée comme une composante incontournable et non secondaire. Pour y parvenir et en recueillir les fruits en matière de développement de marque et de marché, le livre propose de suivre les cinq étapes suivantes : 1) défendre une cause et lancer un mouvement ; 2) recruter des volontaires et organiser leur collaboration ; 3) favoriser l'interaction en ligne et hors ligne ; 4) développer des rituels ; 5) mettre du lien dans la proposition de valeur.
    Pour contextualiser cette approche, de nombreux exemples viennent clarifier les notions mobilisées.
    L'ouvrage se conclut par la mise en exergue d'un nécessaire développement conjoint du modèle de communauté et du modèle d'affaires.

  • Cet ouvrage est le prolongement de L'impact de la crise sur le management, publié en septembre 2020, et couronné par le prix de l'Académie des Sciences Commerciales.
    Il vise à approfondir la question initiale de l'impact de la crise sur le management avec la prise de recul permise par la poursuite de la crise. Il cherche à analyser ce que sont et seront les conséquences DURABLES de la crise sanitaire sur le management des entreprises et des organisations.
    Chaque auteur s'est prêté à l'exigence de conclure son analyse par des recommandations à destination des managers. Ce choix éditorial est en cohérence avec le positionnement du DBA du Business Science Institute dans lequel l'analyse conceptuelle et empirique se doit de conduire à des préconisations managériales génératrices d'impact.
    Trois parties structurent ce livre dont la diversité des résultats, des contributions et des approches témoigne de l'ampleur des impacts durables annoncés de cette crise sur le management.
    La première partie regroupe les contributions présentant les impacts de la crise sur les organisations et reposent sur l'analyse des données d'enquêtes collectées dans le COVID-DATA-LAB initié par les chercheurs du Business Science Institute.
    La deuxième partie s'intéresse aux impacts de la crise sur différents secteurs, chaque auteur ayant la caractéristique d'être enraciné dans ces industries.
    Enfin, la troisième partie vise à identifier les impacts de la crise sur les outils et les pratiques managériales.

  • Chacun observe désormais une double mutation du management :
    o l'engagement opérationnel dansla responsabilité sociale des entreprises (RSE) ;
    o une maîtrise progressive des innovations numériques.
    Ces phénomènes s'imposent dans le quotidien des managers avec le visage du plus ancien des dieux romains: Janus le maître de la transformation. C'est pourquoi au coeur des crises, l'ADERSE a mobilisé une forte équipe de 33 chercheurs pluridisciplinaires pour dessiner les voies qui nous conduisent des conflits et contradictions à la conception et mise en oeuvre de stratégies socialement responsables, pour une maîtrise du numérique selon une vision francophone qui est une constante historique de Lamartine à F. Perroux : « le dialogue au-delà de l'échange des objets ». Un parcours en trois étapes :
    o Que nous dit le terrain ?
    o Les impacts de la technique sur le social.
    o La RSE, une régulation pour le numérique.
    Avec la préface de V. Zardet (Past-Présidente de l'ADERSE) s'ouvre un inventaire structuré des réponses à cette somme de défis dont J.-M. Peretti brosse très concrètement les enjeux, les péripéties et les impacts sociétaux. L'articulation des approches successivement empiriques, analytiques et théoriques conduit le lecteur au diagnostic proposé par V. Fernandez et L. Draetta (co-directrices de la chaire Identité Numérique Responsable de l'Institut Polytechnique de Télécom Paris) : avec la RSE pour une éthique du numérique.
    Cet ouvrage est destiné à une large communauté : étudiants des universités et des grandes écoles, aux enseignants-chercheurs, aux techniciens experts, consultants, aux dirigeants et cadres des entreprises et plus globalement au citoyen curieux de mieux comprendre son époque.

  • Nombreux sont les indicateurs qui alertent à la fois sur la dégradation du sens du travail et sur l'importance que les individus lui accordent aujourd'hui. Aucune organisation, privée ou publique, ne peut les ignorer. L'enjeu est de taille pour les entreprises : offrir un travail et un cadre permettant aux individus de s'exprimer et s'épanouir pleinement, sous peine de rencontrer des difficultés à recruter ou à fidéliser, avec des incidences sur la performance.
    Cet ouvrage est le fruit d'une réflexion collective menée par les chercheurs de l'équipe de recherche Ressources Humaines - MRM de l'université de Montpellier. Il vise non seulement à présenter des résultats issus de leurs travaux scientifiques portant sur des terrains variés, mobilisant des concepts novateurs et validés par la science, mais aussi à susciter une prise de conscience, une réflexion, des débats au sein des organisations.
    Ce travail collectif fait le point sur des thématiques récentes liées au sens du travail et fournit des cadres d'analyse utiles aux différents acteurs.
    Cet ouvrage est destiné aux chercheurs et étudiants à l'université ou en école de commerce, en master, doctorat, eDBA, en gestion des ressources humaines ou en management et plus largement en sciences sociales. Il s'adresse également aux responsables des ressources humaines, dirigeants, managers et représentants des salariés, consultants, désireux de faire évoluer les organisations et les pratiques managériales.

  • Tous les managers quelque peu expérimentés et sincères affirmeront sans doute que l'un de leurs plus grands défis est d'influencer les comportements humains.
    Même si la question du management ne se résume pas à la gestion des personnes, il convient d'admettre que cette problématique reste de loin la plus sensible.
    Cela ne devrait pas nous surprendre, car la raison d'être du management est d'orchestrer la complexité et de construire ce qui n'est pas spontanément acquis.
    Cet ouvrage a pour ambition de donner des clés solidement éprouvées aux managers, qui leur permettent de mieux se confronter à la montagne que représente parfois l'expression de la nature humaine, et sa complexité intrinsèque.
    Le propos suit le chemin suivant : regarder en face le fait humain, montrer ce que peut être la robustesse des managers face à cette complexité, donner aux managers des principes et des méthodes concrets qu'ils pourront mettre en oeuvre dans le réel.
    Adossé aux principes de la recherche-action, cet ouvrage est le fruit d'observations et d'expérimentations rigoureuses dans de nombreuses organisations depuis des décennies, dont les effets sont largement attestés.

  • De nombreux ouvrages vont paraître pour traiter du télétravail. Toutefois, l'objectif de ce colloque est de donner la parole aux dirigeants, managers et collaborateurs qui ont vécu cette expérience du travail à distance lors de la crise récente.
    Cet ouvrage ouvre de nouvelles réflexions afin de mettre en valeur les expériences concrètes en vue de développer des propositions managériales socialement durables et économiquement supportables. Elles mettent en lumière les compétences, les pratiques innovantes et les impacts du management socioéconomique innovant.
    Cet ouvrage permet d'aborder les défis posés par le télétravail au sens large (droit du travail, les conditions de travail, productivité, cohésion...) dans les entreprises et les organisations.
    L'ouvrage met aussi en évidence, par de nombreux témoignages internationaux de dirigeants, cadres d'entreprises industrielles, tertiaires et d'organisations de service public, l'efficacité et l'efficience du management socioéconomique, implanté avec succès depuis plus de 46 ans.
    Le concept de management socio-économique, né en Europe, est largement publié aux États-Unis, où son originalité a été reconnue par l'Academy of Management.

  • Dans les années 1970, les travaux de Daniel Kahneman et Amos Tversky ont montré que le jugement humain et la prise de décision reposent souvent sur des heuristiques (raccourcis mentaux) pouvant donner lieu à des biais cognitifs (déviations systématiques par rapport à une norme rationnelle). Par exemple, nous avons tendance par excès de confiance à surestimer nos chances de réussite lorsque l'on démarre un projet. Le biais de disponibilité fait que nos jugements sont influencés par l'information la plus disponible en mémoire. Le biais de confirmation nous amène à privilégier les informations qui confortent nos croyances plutôt que celles qui les infirment. Ces travaux, qui ont valu à Kahneman le prix Nobel d'économie en 2002, ont eu une portée considérable en sciences sociales. Ils montrent les limites de la rationalité humaine et l'importance de les considérer pour éviter les erreurs de décision. Longtemps confinée à la recherche fondamentale, la thématique des biais cognitifs commence à franchir les murs des laboratoires de recherche pour trouver écho sur le terrain de la pratique. Dirigeants, managers, médecins, juristes, financiers, les biais cognitifs sont une réalité susceptible d'impacter les décisions de tous ces professionnels dans leur pratique quotidienne.
    Ce livre a un double objectif : présenter de façon vulgarisée les principaux biais cognitifs et fournir les clés pour éviter qu'ils impactent les décisions. L'enjeu est de permettre aux managers et aux professionnels d'être conscients des biais susceptibles d'influencer leurs décisions et de disposer d'outils permettant de maîtriser cette influence. Dans un monde marqué par une complexité informationnelle et technologique croissante, savoir éviter les erreurs de décision devient une compétence clé. Pour cela, cet ouvrage présente le premier test psychométrique pour évaluer les biais cognitifs : le CBI (Cognitive Bias Inventory).

  • Résilience entrepreneuriale en situations de risques et de crise Nouv.

    La résilience traduit avant tout un ensemble d'attitudes et de pratiques visant à surmonter les épreuves et les obstacles, donc à prospérer en dépit d'un environnement défavorable et porteur de risques. En tant que compétence entrepreneuriale, si la résilience peut se manifester de différentes manières, elle ouvre indéniablement de nouvelles perspectives dans la gestion stratégique et le management des risques en période d'incertitude, tant au niveau de l'individu qu'au niveau collectif et de l'organisation. C'est en période de crise, en situation d'incertitudes, que de telles capacités se révèlent stratégiques pour prendre les décisions les plus appropriées et pour agir de manière pertinente.
    C'est l'hypothèse défendue dans cet ouvrage. Le parti est ainsi pris de focaliser sur le rôle des qualités et attitudes innovantes mises en oeuvre par des individus et des managers, des équipes, du collectif, pour faire face aux situations de crise majeure en générant de réelles transformations positives.
    Sans prétendre à l'exhaustivité, les 10 contributions de ce livre se sont penchées sur la résilience entrepreneuriale et apportent un éclairage utile et multidimensionnel pour maintenir une dynamique entrepreneuriale même en période de fortes incertitudes.

  • Révélez le manager qui est en vous !

    Patrice Fabart

    • Éditions ems
    • 1 April 2021

    La Méthode des Couleurs® Arc En Ciel AEC DISC© créée et développée par Patrice Fabart, se réfère à la source du système DISC issu de la théorie de William Marston, reconnu et diffusé mondialement depuis plus de soixante ans, ainsi qu'aux travaux de Carl Jung sur les Types Psychologiques et d'Eduard Spranger sur les Motivations, conjointement à une recherche sur les comportements associés aux couleurs et en articulation avec d'autres approches.
    C'est une approche unique en ce qu'elle envisage le manager dans une dimension holistique et propose une dynamique vers une sagesse opérationnelle.
    Elle concerne, bien sûr, tout manager en fonction ou appelé à le devenir, mais aussi toute personne souhaitant mieux se comprendre et s'épanouir dans son environnement professionnel et personnel.

    Ne sommes-nous pas tous des managers de nos propres vies ?

    Elle propose un modèle original en quatre étapes pour développer les personnes dans leurs fonctions en vue d'une efficacité optimale.
    1re étape : Mieux se connaître dans ses forces et faiblesses en tant que personne et dans sa fonction professionnelle.
    2e étape : S'assouplir et se développer tout en respectant ses limites.
    3e étape : Mieux reconnaître les autres (collaborateurs, collègues, managers) dans leurs forces et faiblesses en tant que personnes et dans leurs fonctions professionnelles.
    4e étape : Intégrer et prendre en compte la situation qui crée la fonction.

  • Kids marketing

    Joël Brée

    • Éditions ems
    • 14 October 2021

    La population enfantine constitue depuis cinquante ans un enjeu économique majeur : elle dispose, très tôt, d'un pouvoir d'achat qui s'accroît rapidement avec l'âge, elle est un prescripteur important au sein de la famille - y compris pour des biens les concernant peu - et elle est souvent le principal vecteur qui fait entrer les innovations au sein des foyers.
    Comme ce fut le cas pour les deux premières éditions, ce livre ne cherche pas à défendre la représentation idéalisée d'un enfant totalement critique pas plus qu'il n'entend larmoyer avec ceux qui se restreignent à la vision pessimiste d'un enfant manipulé. Il est né d'une volonté de balayer le plus largement possible les problèmes qui touchent aux enfants et à la consommation, ainsi qu'aux actions menées vers eux par les entreprises ; avec une finalité principale : concilier efficacité économique, responsabilité sociale et respect de l'intégrité d'un individu forcément fragile puisqu'en devenir. Les différents points abordés au fil des chapitres le sont par des spécialistes - plusieurs nouveaux auteurs sont d'ailleurs venus apporter leur expertise pour enrichir encore le contenu des deux premières éditions - qui s'appuient sur les travaux scientifiques les plus récents en s'efforçant de les rendre accessibles et en utilisant ces savoirs comme grille de lecture pour analyser de nombreux exemples. Tous les auteurs se sont efforcés de faire abstraction du halo affectif si souvent présent dès qu'il est question des enfants, en restant au plus près des savoirs actuels, sans complaisance ou anathème envers quelque acteur que ce soit.
    Cette troisième édition a été profondément refondue ; si certains points inhérents au statut d'enfant ont en effet peu évolué depuis 2012, d'autres ont connu au contraire de vrais bouleversements au cours des 9 dernières années - c'est par exemple le cas de toutes les occasions qui leur sont données aujourd'hui d'avoir des interactions en ligne, ou encore la place que la consommation socialement responsable a pris dans leur environnement. Il fallait donc impérativement intégrer ces évolutions très fortes dans cette nouvelle édition, et c'est clairement le parti pris qui été choisi pour lui servir de fil conducteur.

  • Pour un premier ouvrage de management intégrant la dimension territoriale au coeur de sa réflexion nous avons fait le choix d'approfondir trois volets qui sont de nature à mieux percevoir leur implication, leur gouvernance et les conditions de leur renforcement dans les processus de décision dont ils sont clairement partie prenante. Tout d'abord, les territoires doivent piloter un double défi, celui du respect des valeurs sociétales qui se construisent localement avec la nécessité d'une performance minimum pour assurer la pérennité des initiatives. Ensuite, leur participation à la gouvernance locale suppose de se renouveler et d'adapter leur comportement sous peine de se voir exclus d'initiatives ou de dispositifs dont ils ont été eux-mêmes à l'origine. Enfin, nous insistons sur la nécessité de renforcer le professionnalisme des acteurs du territoire. Leurs compétences sont nécessaires pour assumer leurs responsabilités et répondre aux attentes des populations attachées à des centres de décision en proximité.

  • Petit manuel pour l'entreprise

    Pascale Baussant

    • Éditions ems
    • 5 March 2020

    Ce livre est dédié aux petites entreprises.
    Dans une petite entreprise, il n'y a pas de responsable du développement durable. Les dirigeants sont souvent débordés par leur activité opérationnelle et quotidienne et manquent de temps pour imaginer et mettre en place des mesures favorables à l'environnement.
    Pourtant, les petites entreprises (dont l'effectif est inférieur à 250 salariés), représentent 99 % des entreprises françaises et 50 % des salariés. Les petites entreprises sont prêtes à agir pour le climat, mais ne savent souvent pas comment procéder ni par où commencer.


    Agir pour le climat, oui, mais comment ?


    Ce manuel recense une multitude de bonnes pratiques abordées sous un angle extrêmement concret. Ces actions pour l'entreprise sont classées en trois catégories selon leur coût : les actions qui ne coûtent rien à l'entreprise, celles qui ont un coût symbolique, et celles qui ont un coût plus élevé. De nombreux témoignages et partages d'expérience accompagnent ces solutions.


    Chaque entreprise, quels que soient ses moyens, pourra ainsi facilement mettre en place des mesures tangibles et visibles pour l'environnement.

  • Comment réfléchir aujourd'hui la Gestion des Ressources Humaines, à la fois comme théorie et comme pratique ? Telle est la question qui traverse cet ouvrage, et dont chaque auteur s'est emparé en rendant compte de façon synthétique, de son sujet d'expertise. Chaque chapitre donne accès à une compréhension fine des courants fondateurs de la GRH, et au-delà, en offre une exploration contemporaine, mettant en scène les controverses, les débats, et les perspectives d'évolution en Gestion des Ressources Humaines. Il offre un panorama complet d'une science en action, où le savoir se construit par irrigations croisées et dynamiques entre connaissances théoriques, empiriques, et pratiques.
    La première partie de l'ouvrage explicite les principaux courants (en psychologie, sociologie, anthropologie, économie, stratégie, courant critique, ...) qui ont fondé la GRH, science récente et multidisciplinaire. Le lecteur entre dans une compréhension de la carte des grands courants en GRH.
    Dans la seconde partie, les auteurs visitent les objets-clés de la GRH (les carrières, la formation et les compétences, les relations sociales, l'égalité professionnelle, la santé au travail, la flexibilité, la rémunération, la motivation, la quantification) pour rendre compte à la fois des connaissances existantes et des controverses qui les animent.
    Dans la troisième partie, les auteurs explorent les objets en émergence de la GRH (les instruments de gestion, le travail, le territoire, le tournant pratique, les approches multi-niveaux, les nouvelles formes d'organisation et d'emploi liées à l'uberisation), tels qu'ils invitent à réfléchir autrement, voire à renouveler, pratiques et théories en Gestion des Ressources Humaines.
    Chaque chapitre est rédigé par un ou des auteurs spécialistes du sujet.

  • Comptabilités : l'empire des nombres

    Alain Burlaud

    • Éditions ems
    • 3 February 2022

    Cet essai est une contribution à une réflexion à laquelle l'auteur souhaite associer le lecteur afin que chacun puisse l'approfondir en suivant sa propre voie. Cette réflexion porte sur un phénomène fascinant et essentiel : la conquête du monde par les nombres avec pour exemple la comptabilité, le contrôle de gestion et l'audit, soit la comptabilité au sens large. L'auteur porte un regard critique mais non négatif sur la comptabilité dans le but de mieux l'utiliser et lui donner les moyens de nouveaux développements. Car le monde ne serait pas ce qu'il est sans la comptabilité. Elle a été un levier de transformation des entreprises et plus largement de la société. Elle a instrumenté une liberté qui ne va pas sans responsabilité, c'est-à-dire sans obligation de répondre de ses actes. L'outil n'est pas neutre.

  • Il n'y a pas de champion sans un état d'esprit de gagnant. Le monde du sport l'illustre bien. C'est ce que disent aussi les entrepreneurs qui ont mené leur projet au succès : l'état d'esprit est le levier le plus efficace pour parvenir à ses fins. Or un état d'esprit s'acquiert et se cultive. C'est la bonne nouvelle de ce livre. Tout le monde peut donc réussir. Que ce soit pour faire aboutir une innovation, être leader sur un marché ou avoir un impact social. Encore faut-il de la méthode et des modèles ! C'est ce que vous trouverez dans cet ouvrage de manière concrète et pratique.
    23 entrepreneurs de start-up, PME et marques internationales, très inspirants pour tous - de Thierry Marx à Mercedes Erra, Frédéric Jousset, Fanny Letier ... - dévoilent les comportements qui les ont fait réussir, ceux qu'ils ont dû adapter et d'autres conseils précieux pour les entrepreneurs. Une vraie mine d'or pour tous les dirigeants actuels et futurs.
    Partant de ces interviews exclusives, de son expérience aussi bien d'entrepreneure que de conseil de dirigeants et des enseignements que livrent aujourd'hui les neurosciences, Isabelle Proust donne les clés essentielles pour comprendre et passer à l'action. En expliquant les mécanismes à l'oeuvre, elle vous permet de construire votre stratégie pour adopter les comportements qui vous feront atteindre vos objectifs et réussir.

  • Au coeur de l'expérience collaborateur

    ,

    • Éditions ems
    • 18 November 2021

    L'Expérience Collaborateur est l'un des concepts sociaux les plus nébuleux de la décennie.
    Que ce soit pour développer l'engagement des collaborateurs, attirer des talents ou encore moderniser l'entreprise, l'Expérience Collaborateur est également devenue un incontournable de la fonction RH.
    Anne Vonbank et Fabien Vacheret proposent dans cet ouvrage un 4 en 1 de la thématique :
    o un état de l'art présentant ce qu'est l'Expérience Collaborateur aujourd'hui ;
    o une description du rôle des différents acteurs de l'expérience ;
    o un guide pratique pour mettre en place votre stratégie expérientielle ;
    o un recueil d'une quarantaine de bonnes pratiques issues d'une grande enquête auprès d'experts influents et d'un panel varié
    de dirigeants, managers, responsables RH, collaborateurs salariés sans responsabilité managériale représentant une vingtaine
    d'entreprises au travers de plus de 50 témoignages.
    Un important travail d'analyse littéraire a en outre été mené.
    Préface du Groupe Crédit Agricole, premier employeur privé de France (Challenges, mars 2021) et deuxième recruteur privé d'alternants en France (Classement Le Figaro, 2020).

  • Le champ de l'expérience connaît depuis une quarantaine d'années une véritable dynamique de recherche, un grand foisonnement et des applications managériales nombreuses. Les contextes hybrides combinant des contextes expérientiels physiques et numériques expliquent en partie ce constat car ils rendent indispensable une meilleure compréhension de ce que les consommateurs vivent au fil de leurs parcours client et de ce que les entreprises et les marques doivent ou peuvent piloter. L'expérience est à la fois une clé de lecture du vécu des individus (consommateur, collaborateur ou citoyen) et une unité d'offre qu'entendent délivrer les entreprises, les marques et les organisations. C'est aussi un langage homogène pour une réalité qui ne l'est pas et présente au contraire une grande hétérogénéité.
    Des objets connectés qui transforment les usages, aux expériences sur les plateformes qui transforment les customer journeys, en passant par le renouvellement du design de l'expérience dans les contextes physiques, à l'expérience collaborateur comme facteur clé de succès pour délivrer des expériences client réussies, ou à la question des indicateurs et de la mesure de l'expérience, les perspectives sur l'objet académique « expérience » sont plus stimulantes les unes que les autres.
    L'ouvrage trouve son point de départ dans le cycle de trois conférences organisé en 2019-2020 par la chaire Expérience Client de l'EM Strasbourg et dans son programme de recherche qui depuis 2017, permet de soutenir la recherche académique sur l'expérience client et d'explorer des problématiques actuelles et sensibles pour les entreprises qui entendent placer l'expérience client au coeur de leur stratégie.
    Tous les contributeurs de l'ouvrage Damien Chaney, Marc Filser, Fuat Firat, Tatiana Henriquez, Richard Huaman-Ramirez, Yacine Ouazzani, Claire Roederer, Marion Roig, Françoise Simon, Tony Valentini, travaillent sur l'objet académique de l'expérience et sur les réalités managériales liées à l'expérience mais de façons variées, tant sur le choix des perspectives que sur les méthodes utilisées.
    Ainsi, l'ouvrage se veut le reflet de la dynamique qui caractérise le champ de l'expérience et s'adresse aux managers en entreprise qui conçoivent ou pilotent l'expérience client. Son contenu leur permettra d'avoir une vision synthétique des enjeux actuels de la recherche sur l'expérience. L'ouvrage s'adresse aussi aux enseignants en marketing et à leurs étudiants, il sera une ressource utile pour les cours de marketing, marketing des services, comportement du consommateur.

  • Cet ouvrage propose au lecteur - étudiant, doctorant, chercheur, spécialiste - de dresser un bilan des dernières recherches et débats menés en entrepreneuriat, discipline qui connaît d'importantes évolutions épistémologiques, théoriques et praxéologiques depuis une trentaine d'années. Le déplacement des centres d'intérêt de l'entrepreneur (et de la création d'entreprise) vers le processus entrepreneurial s'est traduit par l'affirmation de nouvelles questions et l'émergence de nouveaux objets de recherche et courants de recherche (autour de la perspective processuelle et critique). À partir des dernières recherches francophones menées en entrepreneuriat et des conversations scientifiques engagées avec les communautés anglophones, les auteur-es dressent un constat critique, au sens propre du terme, c'est-à-dire susceptible d'engager une réflexion pour redéfinir le champ de l'entrepreneuriat, en interrogeant certains présupposés des modèles établis de pensée et d'action, et l'influence d'une conception réifiée et fonctionnaliste de l'entrepreneur(iat). L'ambition de l'ouvrage est précisément de fournir des clés conceptuelles et théoriques afin de partager une connaissance récente sur les approches et modèles mais aussi sur les démarches et outils développés dans la recherche en entrepreneuriat. Les contributions réunies dans cet ouvrage permettent d'approfondir la compréhension du phénomène entrepreneurial, renouvelée par l'investigation de nouveaux contextes d'études - marginaux et liminaux - et trajectoires entrepreneuriales - engagement entrepreneurial, sortie, recréation, transfert -, et par l'étude des relations liant l'entrepreneur et son écosystème. La connaissance du phénomène entrepreneurial y apparaît dans toute sa richesse, sa diversité mais aussi dans sa complexité

  • Homo strategicus : capitalisme liquide, destruction créatrice et mondes habitables Nouv.

    Plutôt qu'une réplique annoncée de la crise de 2008, c'est une pandémie qui est venue brutalement provoquer des pénuries de produits élémentaires, dont 40 ans de « globalisation » nous avaient convaincus qu'ils seraient toujours disponibles. 40 ans de financiarisation et de révolution numérique qui ont imposé la rentabilité et sa maximisation en dévaluant tout autre critère d'évaluation et notamment la précaution, le compromis et la justice sociale, inhérents au capitalisme industriel et managérial régulé qui avait produit les Trente Glorieuses.
    Homo oeconomicus s'est fait chair et a diffusé, par mimétisme et alignements, son schéma mental simpliste, liquéfiant les entreprises, les organisations et les États, comme l'avait voulu le tandem Thatcher-Reagan, admiratif de la doctrine néolibérale Hayek-Friedman. Contraint de devenir entrepreneur de soi, tout un chacun a dû s'adapter à marche forcée à l'innovation technologique aveugle, l'invocation de la destruction créatrice de Schumpeter cautionnant le vide stratégique. Partout en Occident, bien qu'à des degrés divers, homo politicus, né sous Aristote, a dû s'incliner devant homo oeconomicus, désormais seule figure tenue pour légitime.
    En mettant au jour ces genèses et plus encore leurs interdépendances, cet ouvrage voit l'exploitation de la planète, la montée des inégalités, la désagrégation des classes moyennes, le délitement de la démocratie libérale et des sociétés, non comme des dégâts collatéraux, mais comme des implications logiques de ce monopole d'une économie devenue chrématistique spéculative. Fondé sur 50 ans de recherche, il retrace l'essor de la stratégie, en théorie comme en pratique, puis son reflux, submergé par une gestion financiarisée de l'entreprise, de l'État, de la ville et même des organisations sociales et solidaires.
    Il montre la nécessité de régénérer homo strategicus éthiquement orienté, et de libérer ses forces imaginantes, pour affronter les problèmes écologiques, sociaux, politiques, et faire que l'économie retrouve la raison. Il déploie les concepts-repères et l'épistémologie pragmatiste adéquate à une stratégique renouvelée

empty