Laurent LD Bonnet

  • Le dernier ulysse Nouv.

    Alexandre Mauvalant est connu pour ses poèmes et ses nouvelles. Son éditeur Paul Vandoven le soutient depuis vingt ans. Il est persuadé que son auteur possède la fibre d'un romancier. À l'occasion d'une vidéo en ligne, et une émission de télévision, Alexandre se retrouve confronté à une avalanche de courriers. Parmi eux, la lettre d'une inconnue qui vit sur une île lointaine. Elle affirme avoir compris ce qu'il tentait d'exprimer pendant l'interview, et suggère pour en parler de se rencontrer un jour. Alexandre dont la vie a été récemment bouleversée, envisage cette femme comme une chance : « Mon idée lui répond-il, serait de venir vers vous en évitant les accélérations contemporaines. Cela risque donc d'être fort long. » L'inconnue accepte. Et lorsque Paul Vandoven prend connaissance du projet, il l'encourage. Cela déclenchera sûrement une inspiration romanesque. Alexandre voyagera plus de trois années. Nombre de rencontres et d'épreuves l'interpelleront. L'homme et l'auteur subiront des mutations qui délivreront à l'un et à l'autre, de surprenantes réponses, interrogeant l'époque sur les rapports qu'entretiennent hommes et femmes avec le temps et la liberté d'en user.

    awaiting publication
  • Salone

    Laurent L.D. Bonnet

    Un camion brinquebalant fonce en direction de Freetown. La poussière retombe lentement sur la piste. Dans la cabine, saturée de crasse et de moiteur, Jamil échafaude des plans d'avenir. Sous le siège, les diamants dérobés permettent tous les rêves de pouvoir.
    Autre année, autre décor. Du sable, une plage, un bar face à l'océan. Nelson le propriétaire et Gladys l'écrivaine sont en pleine conversation. Scène tranquille ? Ne nous y trompons pas. Les deux amis aux destins chahutés observent sans naïveté la valse des militaires et des puissants, comme des pantins qui se chassent les uns les autres.
    Poussière dans le sablier, qui coule, qui s'écoule. Plus loin dans le temps à moins que ce ne soit plus tôt : Shaun est en fuite et ne doit pas se retourner. Difficile d'oublier pour ce médecin d'une ONG la tourmente qui a englouti la femme aimée dans le chaos des kalachnikovs et de machettes brandies au moindre prétexte.
    Histoires particulières et pourtant toutes liées. rage au coeur et colères mal rentrées, les personnages de ce roman d'aventures se croisent, se découvrent, s'aiment et se perdent dans les troubles d'un pays en tension permanente.
    Chacun à sa manière, qu'il le veuille ou non, porte une partie de l'histoire de la Sierra Leone, chacun incarne pour toujours un morceau de l'existence de Salone.

  • Que deviennent nos quêtes d'adolescent ? À quarante-cinq ans, Antoine n'a jamais oublié la sienne : l'inconnue croisée par hasard, qui soutiendrait son regard dix secondes, serait la femme de sa vie. Et si ce rêve jamais abouti ne l'a pas empêché de vivre sa vie d'homme, il décide pourtant un jour d'y croire à nouveau. Poète extravagant ou guetteur d'absolu, Antoine rencontre dans la station de métro Filles du Calvaire une inconnue qui, depuis le quai d'en face, soutient son regard dix secondes. Il la rejoint, s'ouvre à elle, lui livre sans tabou son émerveillement et sa quête. La femme l'écoute, sourit à ses propos sans y croire, et lui dit son prénom, Léa. Avant de disparaître dans la foule.

    Antoine va tout faire pour la retrouver. Provoquer le destin, garder intact son idéal, s'obstiner à croire en l'impossible : ce sera son quotidien pendant un an. Puis il apprendra que la réalité est encore plus surprenante que les paris les plus fous.

empty