Jean-Michel Truong

  • Cela fait des siècles que la Bulle de Pierre, écrite par le premier pape, est perdue. Objet de toutes les convoitises, la teneur de son message n'est connue que des souverains pontifes, successeurs de l'apôtre de Jésus.
    Pour le jeune Calvin, isolé dans son cocon à l'intérieur d'une des immenses pyramides où s'est réfugiée la quasi-totalité de l'humanité, il est des mystères bien plus immédiats : pourquoi a-t-il été séparé de sa mère? Qui sont ces amis avec lesquels il ne communique que par Web interposé et qui se cachent derrière des avatars aux noms faussement transparents?... Et pourtant, se peut-il que tous ces faits soient liés au manuscrit disparu?

    Mêlant thriller et science-fiction, Le successeur de pierre est un roman passionnant où le suspense le dispute à l'érudition. Une réussite justement récompensée par le Grand Prix de l'Imaginaire en 2000.

  • Un vieil homme est retrouvé mort dans une chambre d'hôtel. Il s'agit du professeur Ballin, qui reçut le prix Nobel pour avoir été le premier à réussir le clonage d'un être humain. Dans le même temps, onze personnes décèdent dans un incendie à la maison d'arrêt, suite à des émeutes. Ces deux affaires atterrissent sur le bureau du juge Rettinger. Il n'y a, a priori, aucun lien entre elles, pourtant, certains faits troublants vont alerter le juge. Mais la recherche de la vérité pourrait lui coûter cher. Surtout quand des intérêts supérieurs sont en jeu.

    Anticipation prophétique ou cauchemar paranoïaque ? Reproduction interdite nous décrit un monde où une science sans conscience pourrait bien être beaucoup plus que ruine de l'âme. Le roman a reçu le prix Mannesmann-Tally en 1989 et a été spécialement revu par l'auteur pour la présente édition.

  • Le cauchemar a commencé.
    Guerre des étoiles, mondialisation, net économie, téléphone mobile, mise en réseau des logiciels grâce à Internet... où cela nous conduit-il ? A partir des données scientifiques les plus récentes, l'auteur montre que l'intelligence est en Train d'embarquer sur un nouvel esquif et que son odyssée se poursuivra bientôt sans nous. Peut-être est-il déjà trop tard...

  • L'auteur présente une méthode innovante permettant d'abolir le déficit public et la dette qui en résulte, sans verser de sang ni de larmes - comme tous les dirigeants politiques semblent aujourd'hui s'y résoudre.
    Ce dispositif transformerait des libéralités - les aides de l'État aux entreprises - en crédits, puis les administrerait par un réseau alternatif plus diffus, plus direct, mieux informé et plus réactif que le réseau politico-bureaucratico-bancaire actuel : celui des citoyens eux-mêmes.
    L'auteur montre comment -en administrant ainsi les deux cents milliards annuels d'aides publiques à l'industrie identifiées et sévèrement critiquées par la Cour des comptes - on pourrait :
    - Retrouver un excédent budgétaire dès la première année ;
    - Annuler en quinze ans la dette publique ;
    - Ouvrir à toutes les entreprises, dans le même laps de temps, jusqu'à deux mille milliards de lignes de crédit à taux réduit ;
    - Sécuriser, en diminuant de deux cents jours leur BFR, le développement de ces mêmes entreprises - notamment de ces ETI qui nous font tant défaut, dans la tranche des deux cents à deux mille salariés, si déterminantes pour la réussite de l'Allemagne ;
    - Renforcer ce faisant le lien des salariés à leurs employeurs ;
    - Et pour finir relancer l'investissement et la consommation en restituant aux contribuables - entreprises comme particuliers - deux cents milliards par an d'impôts et de taxes.
    Cette réforme accroîtrait la compétitivité des entreprises en les affranchissant de la tyrannie des cycles économiques comme de la volatilité des marchés et aurait des effets positifs sur la création d'emplois nouveaux et la sauvegarde des emplois existants.
    Elle aurait par ailleurs des impacts économiques et sociaux de grande portée, notamment en rééquilibrant le rapport capital-travail, de façon significative, en faveur du travail.
    En nous libérant de l'emprise de la finance internationale, enfin, elle rendrait à l'État ses capacités de manoeuvre et à la France sa souveraineté.

    Sur commande
  • Eternity express

    Jean-Michel Truong

    Eternity Express.
    Quand ce train arrivera à destination, vous saurez ce que vaut vraiment votre vie.
    Un roman exceptionnel et terrifiant aux frontières de la science-fiction et de la philosophie. Un suspense machiavélique en forme de cri d'alarme où l'auteur de Reproduction interdite explore une fois encore le pire des mondes : celui que nous sommes en train de créer.

empty