9782805920721

  • Durant « l'Âge d'Or » de la piraterie (XVIIe-XVIIIe siècles), des équipages composés des premiers rebelles prolétariens pillèrent les voies maritimes entre l'Europe et l'Amérique. Depuis des ports libres, ils lançaient des raids si fructueux qu'ils déclenchèrent une crise impériale, en s'attaquant aux échanges britanniques avec les colonies, et en écrasant le système d'exploitation globale, d'esclavage et de colonialisme qui se développait.
    La société euro-américaine de l'époque était celle du capitalisme en plein essor, de la guerre, de l'esclavage, de l'enclosure des terres et des déblaiements ; la famine et la misère côtoyaient une richesse inimaginable. L'Église dominait tous les aspects de l'existence et les femmes avaient peu de choix hormis l'esclavage marital.
    En opposition à cela, les pirates créèrent un monde qui leur était propre, où ils avaient « le choix en eux-mêmes » - un monde de solidarité et de fraternité, où ils partageaient les risques et les gains de la vie en mer, prenaient collectivement les décisions et vivaient pour euxmêmes dans le présent, refusant de servir d'outils aux commerçants pour que ceux-ci puissent accumuler des richesses.

    Indisponible
empty