9782707188052

  • Alors que s'affirme le renouveau d'une sociologie des faits économiques, on observe une insatisfaction croissante à l'égard de l'économie «standard», dont le discours s'est avéré de plus en plus en décalage avec les enjeux du moment, notamment la grave crise financière mondiale ouverte à l'automne 2008. On assiste au retour d'une interrogation classique sur la dimension politique des faits économiques, quand les développements contemporains de cette science économique mainstream tendent au contraire à naturaliser des «lois» économiques, à universaliser leurs concepts et à standardiser leurs méthodes.
    L'enjeu de ce numéro hors-série vise à rassembler des travaux originaux, à identifier les convergences et les conflits, à favoriser l'unification théorique par le dialogue entre économistes politiques, et sociologues de l'économie. Les transformations de la réalité économique qui relèvent de la mondialisation sont inséparables des autres formes de réalité et elles dessinent de nouvelles pratiques et orientations politiques qu'il s'agisse de l'Etat, des territoires, du droit, des libertés ou de l'autonomie des individus.
    Partir à la recherche de la dimension politique des faits économiques aujourd'hui, ou construire intellectuellement son retour, c'est tenter d'élaborer de nouvelles médiations entre sens commun et constructions scientifiques, et proposer ainsi des schèmes d'intelligibilité de l'économie, scientifiquement heuristiques, mais également appropriables par les citoyens «ordinaires» dans le débat public.

    Indisponible
empty