9782707175731

  • Ce dossier tente de retracer le parcours de la réflexion collective (mais non unanime) menée récemment sur cette articulation théorique sexe et genre et le double impact de la prise en compte du genre dans les recherches de terrain en ergonomie ou psychologie du travail : découverte au niveau micro de résultats inédits qui enrichissent le corps des connaissances disciplinaires en évitant l'écueil d'une "science borgne" d'un côté et, de l'autre, apports éventuels de ces connaissances dans l'interprétation de phénomènes plus macroscopiques observés dans l'emploi ou la santé au travail.
    Rédigé par des auteures membres d'un groupe de travail permanent, international et interdisciplinaire : Genre, activité, santé (GAS), ce dossier est constitué de quatre articles qui offrent des aperçus internationaux : Une rétro-prospective sur l'évolution de cette question au Québec (passage du sexe au genre et principaux résultats obtenus). Les recherches sur le travail des femmes y ont été stimulées depuis les années 1980 avec les opportunités offertes par une législation sur l'égalité professionnelle et ses difficultés d'application.
    Elles sont soutenues depuis lors par les syndicats. Des résultats contrastés sur l'évolution de l'impact de l'introduction des femmes dans un milieu de travail majoritairement investi par les hommes. Les exemples sont pris dans les transports urbains en France et au Portugal. Les stratégies de femmes de secteurs de la sous-traitance pour faire reconnaître par les entreprises clientes les spécificités de leurs conditions de travail et de leurs contraintes familiales et leur faire admettre des alternatives organisationnelles avec un résultat positif pour les femmes comme pour les hommes.
    Les exemples proviennent du secteur du nettoyage industriel en Belgique.

    Sur commande
empty