9782707175472

  • Trop souvent les historiens ont dépeint la période 1945-1968 comme une période de consensus sur la « modernisation » (une catégorie rarement interrogée), sur l'expansion économique orchestrée par l'État et sur les bienfaits des « progrès » scientifique et technique. Portée par la croissance, absorbée par « les choses » (Georges Perec), en marche vers une civilisation des loisirs et de la consommation, la population française aurait joyeusement embrassé, jusqu'au tournant de 1968, un modèle de société industrielle et technologique.
    N'est-il pas temps pour les historiens d'en finir avec les « Trente Glorieuses » ? Cette catégorie historique reprise à l'envie dans les discours médiatiques et les manuels d'histoire fonctionne comme un mythe aux multiples facettes.

empty