9782707164452

  • Au milieu de 1943, l'Allemagne nazie entre dans une crise dont elle sortira vaincue. Pour faire face au manque de main-d'oeuvre des entreprises d'armement, le régime décide de mettre à leur disposition les détenus des camps de concentration. Parallèlement aux camps d'extermination, où se poursuit le génocide des Juifs et des Tziganes, de nombreux ' Kommandos ' extérieurs sont créés autour des grands camps, et les arrestations se multiplient en Allemagne et dans les pays occupés pour y envoyer une main-d'oeuvre forcée. L'un de ces camps le plus tristement célèbre est celui de Dora, dans le centre de l'Allemagne, à l'origine simple Kommando dépendant de Buchenwald. Ses détenus y fabriquent dans la grande usine souterraine du ' Tunnel de Dora ' qu'ils ont eux-mêmes aménagée, les fusées V2, l'arme secrète mise au point par les savants allemands au service des nazis (dont Wernher von Braun) pour tenter de renverser le cours de la guerre. C'est l'histoire, dramatique, du camp de Dora, de l'usine du Tunnel et des chantiers souterrains qu'André Sellier retrace dans ce livre. Lui-même ancien déporté à Dora, il a utilisé toutes les ressources de son expérience d'historien pour retracer comme cela n'avait jamais été fait auparavant l'histoire complète et détaillée de l'un des plus grands camps de concentration nazis. Il a mobilisé l'ensemble des documents disponibles, mais aussi les témoignages inédits de plusieurs dizaines de ses camarades. Il montre l'horreur quotidienne de la vie à Dora, les morts par centaines, les souffrances indicibles. Mais aussi les complicités et les rivalités de tous les clans qui agissent dans l'ombre de Hitler. et déterminent le destin des détenus : la SS de Himmler et de Kammler, la Wehrmacht de Keitel et de Dornberger, les technocrates de l'entourage de Speer, von Braun et les savants de Peenemünde. En avril 1945, quand les Américains arrivent à Dora, ils trouvent des malades survivants au milieu des cadavres. Des ' évacuations ' meurtrières ont entraîné la mort de Milliers de détenus, par convois ferroviaires ou à pied dans des marches de la mort. C'est sur le tableau détaillé de cette phase ultime, mal connue, de l'histoire du système concentrationnaire que se termine cet ouvrage magistral.

empty