9000000

  • Sait-on que la science-fiction américaine, du roman " cyberpunk " à la saga Matrix, se nourrit largement de Jean Baudrillard ? Que Gilles Deleuze et Félix Guattari inspirent aux États-Unis les pionniers de l'Internet comme de la musique électronique ? Que Michel Foucault y est la référence majeure des luttes communautaires, tandis que Jacques Derrida est une star sans égale dans l'université ?
    Après avoir croisé à New York la contre-culture des années 1970, les oeuvres des philosophes français de l'après-structuralisme sont entrées dans les départements de littérature de l'université américaine, où elles ont bouleversé de l'intérieur tout le champ intellectuel. Réinterprètées, réappropriées au service des combats identitaires de la fin de siècle américaine, elles ont fourni le socle théorique sur lequel ont pu s'épanouir, contre la régression des années Reagan, les cultural studies, les gender studies et les études multiculturelles.
    C'est cette histoire, mal connue, de la french theory que François Cusset retrace ici. Il décrit le succès de cette étrange " théorie française " -; la déconstruction, le biopouvoir, les micropolitiques ou la simulation -; jusque dans les tréfonds de la sous-culture américaine. Il restitue l'atmosphère particulière des années 1970 et raconte la formidable aventure américaine, et bientôt mondiale, d'intellectuels français marginalisés dans l'Hexagone. Car le plus surprenant est que, pendant que l'Amérique les célébrait, la France s'empressait d'inhumer ces dangereux échevelés de la " pensée 68 " pour louer à nouveau l'humanisme citoyen et son vieil universalisme abstrait.
    Ce livre éclaire ce paradoxe en explorant une modalité méconnue, mais cruciale, du malentendu franco-américain. Au-delà, il brosse un portrait passionnant des mutations de l'espace intellectuel, culturel et politique américain des dernières décennies.
    (Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2005.)

empty