9782707158215

  • Quel est l'impact de l'intégration européenne sur les démocraties nationales ? Dans cet ouvrage, la politologue américaine Vivien A. Schmidt répond à cette question rarement abordée. Si le déficit démocratique est souvent invoqué à l'échelon européen, dans les faits il se pose de manière plus aiguë à l'échelon national. En effet, l'Union européenne a profondément modifié les institutions et la vie politique de ses Etats membres, mais ni la classe politique ni les citoyens n'ont pris acte de ces bouleversements dans l'organisation démocratique de chaque pays. L'ouvrage présente le concept d'Etat-région pour cerner au plus près la nature particulière de l'Union européenne, marquée par une souveraineté partagée, des frontières à géométrie variable, une démocratie à plusieurs niveaux. Il explique son impact sur les institutions des Etats membres, plus ou moins profond selon les systèmes politiques, leur degré varié d'affinité ou de correspondance avec les institutions de l'Union. La comparaison entre la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie éclaire ces évolutions institutionnelles au travers desquelles l'Union apparaît comme l'espace des " politiques sans la politique ", laissant dangereusement tourner à vide " la politique sans les politiques " au niveau national. Si les pratiques ont changé, ce sont surtout les idées et les discours qui n'ont pas su tenir compte de ces évolutions. Ce relatif échec des Etats à communiquer en direction du grand public sur le thème des formes nouvelles de la démocratie représente aux yeux de l'auteur une explication forte du scepticisme pour l'Europe. Cet ouvrage très argumenté et direct, qui a connu un grand succès aux Etats-Unis, s'adresse à un large public.

    Sur commande
empty