9782707156136

  • De 1874 à 1996, au 104 de la rue d'Aubervilliers, une véritable cathédrale industrielle a abrité le service des Pompes funèbres de la ville de Paris. C'est là, dans un des quartiers les plus populaires de la capitale, à deux pas du bassin de La Villette, que les cercueils étaient fabriqués, les corbillards aménagés, les énormes tentures noires cousues, les funérailles planifiées. C'est d'ici que les croque-morts partaient chaque matin assurer des dizaines d'enterrements. C'est tout un monde de métiers les plus divers qui s'affairaient pour aider à accompagner les Parisiens dans leur ultime voyage. Cet ouvrage, illustré de nombreux documents originaux et parfois surprenants, raconte l'histoire de la mort à Paris : ses causes, bien sûr, mais aussi la grande diversité des pratiques funéraires qui en disent long sur l'état des rapports sociaux dans la capitale. Ils décrivent l'activité quotidienne des pompes funèbres, le fonctionnement de la " machine " du 104, mais aussi la vie des hommes et des femmes qui y ont travaillé, et dressent la géographie de la mort dans la capitale. Ils montrent notamment comment ce service municipal a su, tout au long de ces décennies, adapter son activité aux transformations du rapport de la société et des individus à la mort.

empty