9782707154880

  • À partir de la fin des années 1970, l'Amérique du Sud a été le laboratoire de la o révolution néolibérale " inaugurée dans le sang par les dictatures chilienne et argentine. Trente ans plus tard, elle exprime son rejet du " consensus de Washington " et du capitalisme sauvage : du Venezuela à l'Argentine, du Brésil à la Bolivie et à l'Uruguay, autant de manifestations de ce tournant à gauche. Dans ce livre vif et informé, Marc Saint-Upéry analyse les différences de style et de stratégie qui s'y expriment, montrant qu'il n'existe pas aujourd'hui une seule gauche : les vrais clivages traversent le plus souvent les oppositions imaginaires entre o radicaux " et " modérés ", " populistes " et o réalistes ". Mais, dans un continent champion des inégalités, l'émergence politique massive d'acteurs issus des secteurs dominés de la société - indigènes, afro-américains, grandes masses plébéiennes exclues par les élites blanches locales - constitue une véritable révolution culturelle et symbolique. Coïncidant avec le déclin de la capacité des États-Unis à exercer un contrôle sans faille dans leur " arrière-cour ", la résurgence des gauches sud-américaines ouvre aussi la voie à la formation d'un puissant bloc géopolitique régional. Malgré les difficultés réelles auxquelles se heurte le processus d'intégration, cette dynamique sans précédent ressuscite le rêve d'unité continentale de Simon Bolivar.

empty