9782707148285

  • Cet ouvrage compare sur une longue période (depuis le XIXe siècle) les niveaux et évolutions du PIB par habitant et de la productivité dans les pays de l'OCDE. Les évolutions observées récemment sont inquiétantes pour l'Europe puisque, depuis le début de la décennie 1990, les niveaux relatifs du PIB par habitant et de la productivité baissent par rapport à ceux des États-Unis, ce qui signifie une paupérisation relative croissante de l'Europe. Cet ouvrage propose une synthèse des analyses concernant ces évolutions et les possibilités de les inverser. L'Europe continentale se caractérise par une moindre mobilisation de la population en âge de travailler qu'aux États-Unis, ce qui contribue à son faible niveau relatif de PIB par habitant. Ce phénomène est-il réellement l'expression de préférences collectives ou traduit-il l'effet de dispositions réglementaires et d'incitations fiscales diverses ? Ce livre apporte également des réponses à ces questions.

empty