Littérature générale

  • Caem, étudiant pragmatique, est contraint malgré lui de quitter sa vie universitaire pour partir à la recherche de son histoire.
    Arzhela, fille de Fergus le grand et de Taranis la magnifique deux dignitaires du peuple Celte, va elle aussi devoir gérer sa destinée, seule.
    Qu'ont-ils en commun ? Que représentent les pièces de tissus blancs qu'ils retrouvent curieusement nouées aux poignées des portes qu'ils doivent franchir ? Qui est vraiment Vincent Mollier ? Par quels moyens, Caem parviendra-t-il à retrouver les informations qu'il veut lui transmettre ? Pourquoi des membres de la mafia Russe sont-ils à la poursuite de Caem ? Kongal, le guerrier dément, réussira-t-il à s'adjuger la place d'Arzhela qu'il estime être la sienne ?
    Caem trouvera les réponses à ces interrogations au cours de cette aventure pleine de rebondissements et de suspense parsemée d'une dose de fantastique.

  • L'ensemble de l'uvre poétique de Jan-Calendau VIANÉS se reflète dans un miroir qui restitue l'évolution de sa poésie au travers de quatre recueils qui sont : « S'il reste un peu de moi » (Se soubro un pau de ièu), « La terre et le songe » (La terro et lou sounge), « Dans le temps qui hésite » (Dins lou tems que trantraio) et « Le miroir mouvant » (Lou mirau mouvènt). Nous avons désiré réunir dans un seul volume l'ensemble de son uvre en respectant les dates de parution de chacun de ses recueils pour que le lecteur puisse suivre pas à pas au fil des poèmes le chemin tracé par le poète dès son adolescence jusqu'à la fin de ses jours. Il s'éteindra à MOURIÈS (13) dans sa soixante-dix septième année, le 3 octobre 1990. Suivant sa volonté, refusant fleurs et couronnes, seul l'accompagnera un rameau d'olivier posé sur sa poitrine, symbole de paix et d'éternité. Le lecteur est invité à pénétrer dans le monde secret, vécu et imaginé, du poète avec ses certitudes et ses interrogations, mais dans lequel subsiste toujours, malgré un certain pessimisme, la formidable envie de vivre et le désir d'exister au travers d'une vie d'homme simple et très proche de la nature, dont il décrit aussi la rudesse et la beauté. Une approche poétique philosophique et moderne des choses vécues ou ressenties avec une vision sincère et réaliste révélant, au fil des vers, des sentiments divers, telles que la passion, l'espérance, la nostalgie, et une certaine inquiétude face au crépuscule de la vie qui nous confronte à la criante vérité de l'existence. Cette harmonie poétique universelle où se mêlent également l'amour, le respect, l'attachement à la terre et aux valeurs fondamentales fait de Jean-Calendal VIANÉS un des plus grands poètes provençal du XXe siècle. Au travers de son uvre, le temps ne compte plus. Il reste la présence de cette image persistante qui se reflète dans un miroir pour l'éternité.

  • Le silence des maux

    Jacqueline Peytavi

    Tout au long des pages du livre nous marchons sur des trésors de souvenirs que nous ne savons plus comprendre parce que le sens s'en est perdu ; sa plume est en exacte concordance avec une sorte de besoin du moment (anonymat des grandes villes, éloignement de la nature, égoïsme, respect dû à nos aînés, etc.) Je ne doute pas que les lecteurs sauront se retrouver dans ces écrits ; chacun de nous ayant déjà connu l'amour, le chagrin et souffert bien souvent du mépris que montrent ses semblables dans certaines circonstances.

  • Éva a enfin trouvé son coin de paradis pour écrire son livre. En Provence, entre Rhône et Alpilles, son très citadin de mari lui a déniché un mas à quelques encablures d'un adorable village. Cependant, les villageois paraissent peu enclins à lier connaissance. Que s'est-il passé ici, lorsque les Brant, les anciens propriétaires y vivaient ? Un mystère semble avoir pris naissance en ce lieu et continuer à ronger les esprits. Que va devenir Éva, alors que des pluies diluviennes s'abattent sur la région ?
    Valeria Jourcin-Campanile nous dévoile dans son troisième ouvrage une autre facette de son talent : l'exploration des mythes et des croyances.
    Après avoir sillonné les affres du futur, elle nous propose avec ce thriller fantastique, une aventure haletante au royaume de l'invisible, des légendes oubliées qui ressurgissent plus fortes et terrifiantes dans notre monde cartésien du xxie siècle.



  • La rose des sables

    Michel Bourgeois

    Dans son dernier roman, Michel Bourgeois, avocat et poète, convie le lecteur à partir avec les personnages qu'il met en scène, à la recherche d'une mystérieuse rose des sables, prétexte pour cet auteur, à partager l'espace d'un ouvrage son engouement pour le continent africain.
    « Après tout, que risquait-il ? Pas même le ridicule. Il lui suffirait de présenter sa recherche comme la recherche du tombeau d'une disparue. Il pourrait voyager quelque temps sans compter ou presque. Qu'avait-il donc à perdre ?
    Le second document ne faisait que confirmer qu'à son tour, le mari mourant avait tenu pour acquise la prophétie mise en évidence par Emma.
    Anton ouvrit l'enveloppe encore fermée qui se trouvait à portée de sa main et y découvrit une photographie ancienne en noir et blanc, figurant une femme nue portant chignon, dont les traits avaient été effacés d'avoir été trop manipulée. »

  • Le quotidien d'une jeune fille emballé de combats, d'oppressions, d'invasions, de soumissions...mais également d'amitié, de solidarité, de confidences, dans le décor d'un village africain où lesmoeurs restent embrigadées dans les préjugés et la peur des étrangers...

  • Lucile est sur le point d'atteindre l'accomplissement ultime, être une étoile sur la scène de l'Opéra.
    Jusqu'à ce qu'un malaise vienne tout bouleverser...
    Lucile entreprend un long voyage.
    Qu'est-ce que Lucile traversera ? Que découvrira-t-elle au fil de ses pas ? Qui changera sa vie à jamais.

    Lucile est sur le point d'atteindre l'accomplissement ultime, être une étoile sur la scène de l'Opéra. Étoile au prix de tous les sacrifices.
    « Dans un coin de l'oeil, j'imaginaismon étoile, scintillante et dorée. Un rêve fantasmé, une fiction idéalisée. Pour elle, j'étais prête à tout. J'aimais le travail, la discipline, la technique, le rejetmême de qui j'étais. Le sacrifice de l'âme semblait naturel, le prix à payer pour le succès... ».
    /> Jusqu'à ce qu'un malaise vienne tout bouleverser...
    Lucile entreprend un long voyage.
    « Le jour de leur rencontremarquait le début d'une longue conversation qui allait se poursuivre longtemps, le temps nécessaire à la maturité intérieure, à la percée de son être. Quelques échanges ponctuaient leurs rencontresmais en majorité, elles avaient lieu dans le Silence ».
    Qu'est-ce que Lucile traversera ? Que découvrira-t-elle au fil de ses pas ? Qui changera sa vie à jamais.

  • Mezos

    François Neurrisse

    Ivan Milankovic, son fils Dejan et sa nouvelle femme Claire quittent Paris pourMezos, un petit village touristique à proximité de la côte landaise.
    Une succession d'incidents apparemment anodins (accidents de la route, coups de fils anonymes, suicide, actes de vandalisme) vont pousser les habitants du village à suspecter leurs voisins. Et à raviver des rumeurs impliquant plusieurs notables deMezos.
    Claire se retrouve isolée lorsqu'Ivan est victime d'un accident de la route. Un matin, elle découvre une curieuse inscription sur sa porte et fait appel à un détective.

    Sur commande
  • Livre 2 : TAURUS, la Génisse Sacrée.
    Mycènes, 1200 avant J-C. Surpris en flagrant délit d'adultère par sa femme, Zeus transforme in extremis en génisse samaîtresse Io, princesse d'Argos. Lorsqu'Héra découvre la supercherie, elle envoie aussitôt la Vengeance Némésis à la poursuite de sa rivale, sous la forme d'un taon qui va la pourchasser sans répit. Débute alors pour Io, la Génisse Sacrée, un voyage initiatique qui se terminera en Egypte.
    Pendant ce temps,au nord de l'Europe, des cataclysmes naturels provoquent des exodesmassifs de populations. Les Doriens envahissent le Péloponnèse, et les « Peuples de la Mer » investissent le Levant par vagues successives qui viendront finalement à bout des trois puissances dominantes. L'Égypte résistemais entame une lente décadence. L'empire hittite s'effondre,miné par les incursions répétées des « Peuples de laMer » venus de l'ouest et par les dissensions internes l'opposant à ses états vassaux, tandis que la civilisation mycénienne sombre dans les « Siècles Obscurs ». Au cours de son périple, notre vache croisera le chemin d'Agamemnon parti en guerre contreWilusa à la tête des Achéens. Son équipée accompagnera les péripéties de la guerre et le retour d'Odysseus à Ithaque. En Égypte, Io donnera naissance à Epaphos, « l'Apis » fils de Zeus-Amon qui règnera sous le nomde Ramsès IV. Honorée sous le nom d'Isis, Io seramise par Zeus au rang des constellations.
    « Taurus, la Génisse Sacrée », c'est l'intrusion dumythe dans la réalité, sur fond de conquêtes guerrières et demouvementsmigratoires.
    C'est l'émergence des grands voyagesmaritimes et commerciaux, où les hommes partent à l'aventure en Méditerranée pour fonder des comptoirs etmêler leurs cultures aussi bien que leurs dieux, leurs cultes et leurs rites.

  • Julienne est née en 1912 à Sarlat, en Périgord, dans unemodeste famille et va grandir à la campagne, au milieu des siens. C'est une petite fille chaleureuse et dévouée, qui aime la nature. Elle s'épanouira au rythme des saisons, participera aux vendanges, à la récolte de châtaignes et à la cueillette des champignons. Elle ira à l'école de Temniac où elle obtiendra son certificat d'Études Primaire. Julienne connaîtra aussi les contraintes de la guerre qu'elle verra avec ses yeux d'enfant innocent. Tout le long de sa vie, elle connaîtra des joies, mais aussi des peines, et à la l'âge adulte, une foismariée, elle restera habiter au domaine familial où elle devra s'occuper de sa mère...

  • L'homme de biais

    Nicolas Chesneau

    Qui est Olivier Perrault ? Schizophrène, fou, surhomme nietzschéen ? Ou plus simplement un homme un peu différent des autres ? Le roman est le témoignage, par le biais d'une expérience thérapeutique, d'un homme sur les principaux événements de sa vie, sa rencontre avec le seul amour de sa vie, ses crimes, son long passage en prison, sa solitude. À travers ces pages, écrites dans un style particulier pour le compte de psychiatres, se dévoile une manière de concevoir le rapport à l'autre et la place de l'homme dans la société. Elles mettent en avant la réalité subjective d'un homme peu banal, que l'on dit malade.
    Qui est Olivier Perrault ? Un homme, peut-être, a réussi à le savoir.

  • Septième sens

    Michel Bourgeois

    Avec en toile fond « la Philosophie dans le Boudoir » deM. de Sade, l'ouvrage rend hommage aux auteurs libertins du XVIIIème siècle, non dans les frasques qu'ils décrivent,mais dans leur lutte contre lesmoralistes de circonstance. Hommage à la sensualité qui doit présider aux relations amoureuses. Découverte inversée de deux êtres aussi troublants que troublés. Hommage aux sens. Voyage à la découverte du septième d'entre eux. Gare de départ, une petite annonce dans un journal viennois.

  • éléments

    Adeline Neetesonne

    Julia, Philippe, Amélie et Abdil vivent des existences dissemblables mais ordinaires, chacun ayant un pouvoir qui lui est propre et lié à un des éléments de vie, jusqu'au jour où une fillette les contacte et les convie à un rendez-vous mystérieux. À ce moment-là, ils découvrent pourquoi ils possèdent ces dons et se retrouvent acteurs d'une guerre apocalyptique dans laquelle ils doivent déterminer qui est réellement leur ennemi.

  • Les fous ordinaires

    Corinne Wargnier

    Roman polyphonique dont les voix se succèdent, vibrantes, intimes et poignantes. Des personnages en quête d'eux-mêmes, aux prises avec les illusions, les déceptions et les compromis,mettant en évidence la difficulté de tout individu pour réinventer sa vie. Entre destin et hasard se tissent les drames, conflits et secrets, individuels et familiaux.
    Après dix années d'une vie conjugale sans relief, Léna s'ennuie et son couple n'en finit pas demourir. Déchirée par la profondeur de son désarroi et l'étroitesse de son existence dans la petite bourgeoisie parisienne, sa vie vole en éclats le jour où un désir inattendu et violent se produit, qui fera sauter les barrières.
    Lorraine, artiste-peintre qui fut une figure reconnue de la scène artistique française, et épouse d'un célèbre écrivain disparu, rassemble les fils épars de sa vie. Entre tendresse et déchirures sur son passé d'artiste, elle tente de se reconstruire dans un besoin effréné de réconciliation avec son travail. Nostalgie, soif de liberté et rencontre du hasard se télescopent.
    Dans un New York brûlant de vie, l'existence de Victor oscille entre espoir et inquiétude. Plongé dans une solitude abyssale depuis que Terri, la compagne tant aimée, a renoncé à lui, Victor n'a de cesse de s'agiter, se débattre, et tenter de résister aux forces qui l'entraînent malgré lui dans un désespoir d'amour. Au milieu de cette crise se produit l'inacceptable, qui loin de le conduire au réconfort recherché va provoquer le KO.
    À des kilomètres de ces vies bouleversées, dans une Normandie en proie à un hiver glacial, un couple de retraités sommeille, réduit à l'attente obsessionnelle de l'arrivée de ses enfants pour Noël.

  • Moi, Sitarane

    So-Y-Sen Maumont

    1889. La colonie a besoin demain-d'oeuvre pour remplacer les esclaves. Simicoundza Simicourba quitte saMozambique natale empli d'espoir et s'engage sur la colonie française de l'île de la Réunion.D'abord anéanti par lesmauvais traitements des colons qui ne voient en lui qu'un esclave, il sombre avec quelques complices dans le crime, sous le commandement d'un certain Calendrin, plus connu sous le nom de Saint-Ange, sorcier-guérisseur et disciple du diable. La bande des buveurs de sang sévira sur l'île de 1908 à 1910, semant peur et superstitions chez les habitants terrifiés.
    Telle une confession antemortem, Simicoundza nous livre son histoire, jusqu'aux dernières de ses pensées devant l'échafaud. Il y relate ses souvenirs, ses rencontres, ses espoirs chimériques, ses crimes, ses regrets et ses vicissitudes qui ont fait de lui Sitarane le célèbre meurtrier, le personnage légendaire qui défraya les chroniques, élevé depuis son exécution, au rang de déité.

  • Pour un metteur en scène, pour un comédien, pour le public aussi parfois, la rencontre avec une pièce peut être déterminante. Jean-François-Farid nous propose ici quatre rencontres, quatre défis en quatre textes forts et bouleversants, explorant des thèmes où la foi, le mal, le doute, l'amour, la violence, la folie aussi sont abordés sans concession, de la manière la plus crue quelquefois, dans une vérité sans fard, nue, théâtrale. Dialogues introspectifs, cruels, éperdus ou monologues hallucinés, illuminés, sur des décors inouïs. Un théâtre qui bouscule, qui dérange, qui surprend, comme un coup de foudre. Ceux qui tenteront l'aventure quasi mystique demettre ces textes debout s'embarqueront vers des rivages méconnus et inhospitaliers.Mais à vaincre sans péril...

  • Ancien chef de la Résistance Corse, auteur de nombreux ouvrages dont un recueil de poèmes en langue corse, Don Grimaldo FILIPPI signe là un magnifique recueil de poèmes très éclectiques car il aborde tous les sujets tels " MAX " poème sur Jean Moulin, ou " SALOMON " ou encore un magnifique poème sur les animaux " PRIÈRE DE L'ÂNE À SON PATRON ".

  • La vestale

    Gilbert Lhubac

    Dix nouvelles sont réunies dans cet ouvrage, leur seul point commun est d'avoir été primées dans divers concours. Publiées dans différentes revues, elles ont reçu un excellent accueil. L'auteur a pensé les réunir dans un premier recueil, ce qui laisse prévoir ultérieurement l'édition d'un autre ouvrage regroupant d'autres nouvelles reconnues et primées.

  • Voici L'AIGO BOULIDO (la soupe à l'ail) qui relate la vie d'une famille provençale du XIXe siècle entre Ollioules et le Beausset.Joies et peines se succèdent. Coutumes anciennes et faits historiques s'entremêlent. Mais une généreuse louche d'amour, une lichette de courage, un zeste de foi et quelques brins de fantaisie viennent, au dernier moment, napper le bouillon afin de surmonter toutes les épreuves (notamment : le gel des oliviers qui fit ravage en 1820, la sécheresse de 1825 ou le choléra de 1850).Alors, dans cet endroit magique au coeur de la Provence, lorsque le soleil monte au zénith pour chauffer à blanc les pierrailles, le ciel bleuté se change en plomb, puis l'alchimie céleste poudre d'or la garrigue...

  • Le monde retient son souffle alors que le terrible Numor s'active à nouveau, préparant sans relâche la conquête des Terres Émergées. Face à la menace, les tous puissants et mystérieux Namlaë décident de faire revenir de son exil sur Terre l'esprit de Nil'Koran, le héros mythique seul capable de sauver les hommes. Mais c'est malencontreusement Cédric et Ryan, deux amis de longue date, qu'ils enlèvent. Traqués par les sbires de Numor, perdus dans un monde inconnu et menaçant, les deux hommes doivent fuir avant de trouver refuge au coeur des montagnes. Attendus comme des sauveurs, mais tiraillés par leur envie de repartir, ils devront alors choisir leur destin.Au travers de cette épopée, Jacques VEDIE et Jean-Renaud ROBERT signent une première oeuvre singulière qui renouvelle habilement l'heroïc fantasy. Dévoilant progressivement un monde ténébreux peuplé de créatures monstrueuses, ils mêlent habilement des quêtes personnelles à des batailles épiques et des fuites éperdues. Soutenu par un style incisif non dénué d'humour, ce récit est avant tout une magnifique invitation à l'aventure

  • Old school

    Yvan Rimbaut

    « Si l'enfance est un paradis perdu, l'adolescence est un enfer retrouvé ». Voilà ce qu'avait coutume de me dire Ivan Rimbaut quand nous étions au lycée. Une déclaration certes excessive et exagérée, mais qui bizarrement, à l'époque, faisait écho à ma propre expérience, à ma propre existence. Comme si nos deux destins étaient intimement liés, indissociables et qu'ils se confondaient pour ne former qu'une seule et même vie. Une vie dont voici quelques fragments laissés par un héros banal et ordinaire qui, avant de tourner la page et de s'évaporer dans l'âge adulte, a décidé de tout coucher sur le papier.

    E.B.

  • Le vent pourpre

    Cyril Quéméner

    Embarqués à l'intérieur d'un vieux pick-up asthmatique, Élise et un jeune garçon fuient le monde dévasté de ce début de XXe siècle. Ils esquivent ces immenses poches de gaz qui, à l'image de vagues monstrueuses, sont capables de modifier la conscience ou la morphologie des humains trop imprudents.
    Alors qu'Élise n'est qu'une mercenaire de plus qui parcourt la lande dévastée, lui est un adolescent replié sur ses émotions ténues, incapable d'affronter le monde qui l'entoure.
    Car le garçon cache un secret, quelque chose qu'il a contracté auprès d'une vague très rare, appelée le vent pourpre, et qui le rend précieux auprès des semblants de sociétés humaines qui ont réussi à perdurer malgré le chaos. Il deviendra très vite un enjeu de pouvoir pour les différents clans survivants.
    Et quelque part le long du chemin, ces deux êtres vont finir par se reconnaître l'un en l'autre, avant de s'amadouer, et peut-être s'aimer.

  • " Ramsès II est au sommet de sa gloire, des milliers d'ouvriers taillent la falaise pendant que les meilleurs sculpteurs façonnent les géants du Nil à l'effigie de Pharaon sur le site d'Abou Simbel. Hatsouti, un jeune Nubien, quitte son village après la mort de sa mère, Fama la conteuse, et rejoint le vaste chantier pour y trouver du travail. Curieux et débrouillard, il se lie d'amitié avec le scribe Mérytii. Grâce à son ami, il découvrira les rudiments de l'écriture, mais quand le scribe sera contraint de partir à Thèbes, la ville d'Amon ; Hatsouti sera du voyage. Il y rencontrera Tifet, fille d'artisan du village de Deir el-Médineh. Leur amour se heurtera à l'hostilité de la famille de la jeune fille et ils se retrouveront entraînés dans une aventure épique, poursuivis jusqu'aux confins du désert par une vengeance impitoyable. " Qui n'a pas rêvé de cette civilisation perdue en revenant d'un voyage ? L'Égypte est fascinante, elle nous entraîne dans ses sables et ses tempêtes à la recherche de trésors imaginaires. Passionné depuis l'école primaire où je passais mes jeudis après-midi au Louvre à griffonner des hiéroglyphes, j'ai croisé les pas d'Hatsouti un soir de pleine lune sur les berges du Nil. Avec lui, je me suis laissé entraîner vers l'horizon où le soleil couchant embrase la Vallée des Rois, et j'ai vu, en fermant les yeux, se dessiner le destin de Tifet l'Égyptienne et Hatsouti le Nubien.

empty