• J'ai tué le soleil Nouv.

    J'ai tué le soleil

    Winshluss

    Avec pour unique bagage un sac à dos et un fusil à la main, un homme marche en quête de nourriture. Il tente de survivre jour après jour dans une nature belle mais sauvage. Et il s'en sort plutôt bien, quand il n'est pas surpris par un ours ou par une meute de chiens errants. Calme, il paraît pourtant seul au monde. Qui est-il? Pourquoi son regard vrille-t-il d'un coup lorsqu'il découvre une empreinte de chaussure dans la neige? Pour son retour à la bande dessinée adulte, Winshluss traite de la notion de trauma dans un récit survivaliste apocalyptique d'une grande force visuelle.

  • Pinocchio

    Winshluss

    Aux Requins Marteaux, nous ne manquons jamais une occasion pour fêter un évènement. Et nous n'allions pas manquer de fêter les 10 ans de Pinocchio, merveilleux Fauve d'Or remporté par Winshluss en 2009 au FIBD d'Angoulême. Pour cette nouvelle édition, plusieurs pépites attendent les érudits et nouveaux lecteurs de l'auteur : préfaces, dessins inédits et autres surprises... Pinocchio narre les (més)aventures de la célèbre marionnette, revues et corrigées par ce bon petit diable de Winshluss.
    La trame est la même que dans le roman de Collodi, cependant l'intrigue est modernisée : on retrouve ici un Pinocchio bien loin du gentil garçon qu'en a fait Walt Disney. Avec Winshluss, le pantin de bois se transforme en androïde conçu par un ingénieur en mal de reconnaissance. Tandis que " le grillon qui parle " (ici un cafard) connaît un sort plus enviable que celui du roman, puisqu'il s'agit d'un sdf qui trouve à squatter dans la boîte crânienne du petit robot.
    Winshluss maltraîte les codes de la bande dessinée populaire et les références cinématographiques avec virtuosité. Il transforme les clichés les plus éculés en formes narratives éminemment modernes. Mais toute la force du travail de l'auteur réside dans son traitement graphique. Outre un dessin très expressif, Winshluss fait preuve ici d'une maîtrise insolente du récit muet. Ce livre imposant, prouve que Winshluss est un des auteurs de bande dessinée les plus virtuoses et les plus intéressants de sa génération.

  • Angelo, jeune apprenti aventurier féru de zoologie, prend la route en famille pour rendre visite à sa mémé géniale qui est très malade. Mais sur l'aire d'autoroute où ils s'arrêtent, ses parents l'oublient et repartent sans lui ! Terrorisé, Angelo décide de couper à travers la forêt, où il se perd tout à fait. Sa rencontre avec de fascinantes créatures - de la luciole obèse à l'ogre terrifiant - vont faire de son singulier périple une aventure fantastique.

  • In god we trust

    Winshluss

    Après s'être attaché à déconstruire Pinocchio, Winshluss s'attaque au livre de contes et de légendes le plus lu au monde : la Bible. Un narrateur extérieur, Saint Franky (Saint François d'Assise), guide le lecteur, en portant une vision particulièrement acerbe, à travers les différents épisodes marquants de l'Ancien et du Nouveau Testament. Tout comme Pinocchio investissait les multiples parties de l'âme humaine, In God We Trust s'attelle à envelopper la Bible de plusieurs auras. Allant de la parodie du comic book (God vs Superman) à la tragédie (sic) adultérine et les difficultés que peut traverser une famille monoparentale, en passant par une étude sur la disparition des dinosaures, la densité du livre ne laissera au lecteur aucun répit. Ponctuées d'anecdotes inédites, les fabuleuses aventures de Dieu narrées par Winshluss nous en apprendront plus sur ce mystérieux personnage.

  • Smart monkey

    Winshluss

    Il faut moins de cent pages au talent et à l'intelligence de Winshluss pour décortiquer les théories darwiniennes et illustrer par l'exemple le passage du singe à l'homme moderne.

    Ballet animalier au dessin ébouriffant de grâce et d'énergie, décrit le combat ancestral des plus faibles pour survivre face à la force brute. Dans le cas présent, il s'agit d'un petit singe aux manières espiègles, quotidienne- ment confronté aux pièges de la jungle et à ses nombreux prédateurs.

    Bien sûr, il est le plus astucieux d'entre tous et il n'y a pas un mauvais pas dont il ne sache se tirer avec panache. Il incarne la supériorité du cer- veau sur le muscle, du raffinement sur la brutalité, de la culture sur l'instinct...
    Jusqu'à ce qu'un épilogue se déroulant 2 000 ans plus tard vienne nous rap- peler que la civilisation ne s'est pas construite sur les bons sentiments et que les plus faibles finissent toujours par crever un jour ou l'autre...

    Réédité dans un tout nouvel écrin, Smart monkey est pour le première fois présenté en grand format avec une couverture cartonnée. Une bonne façon de découvrir ou redécouvrir ce chef-d'oeuvre luxuriant de Winshluss !

  • Pat Boon

    Winshluss

    Réédité quinze ans après sa première parution, le "Pat Boon" de Winshluss revient !
    Plus grand, plus gros (huit pages inédites), plus beau (couverture couleur, reliure intégra) mais toujours autant « au fond de la loose », par contre.
    "Pat Boon", ce n'est pas seulement Pat Boon, c'est aussi Peggy, Fat Slim, Klux et Klux, etc... Toute une ménagerie de personnages plus ou moins animaliers qui trimbalent leurs désirs dérisoires, leurs frustrations, ou tout simplement leur connerie dans un fantasme d'Amérique dépressive et raciste des années trente.
    Et Winshluss de s'en donner à coeur joie, avec l'impitoyable virtuosité qu'on lui connait dans le récit muet (on ne peut pas s'empêcher de penser au cinéma burlesque) ou lorsqu'il s'agit de raconter le sort qui s'acharne. Des rêves et des coeurs brisés, des destinés grotesques et pitoyables qui finissent toutes par se croiser pour former ensemble un précis hilarant de la stupidité humaine. Et de la fatalité.
    Dans Pat Boon, personne ne tire son épingle du jeu... à part, peut-être, Pat lui-même... puisqu'il parait que la fin est un "Happy End"...
    Il est comme ça, Winshluss : avec lui, tout fini toujours dans l'amour !

  • Broché, format 21x27,5 cm. Couverture couleurs (quadri). Pages intérieures N&B. Une série de fables tragiques (dont certaines ont été prépubliées dans la revue Jade) qui mettent en scène des personnages tragiques : insatisfaits, cupides et incompris. Autant de nouveaux adeptes que la mort, omniprésente dans l'ouvrage, accueille dans son club de la dernière chance. Un album à l' humour déjanté.

  • L'idée d'une publication sur l'oeuvre protéiforme de Winshluss est née de trois exposi-tions : Nature Sucks, rétrospective présentée en 2012 au Centre Culturel François Mitterrand de Périgueux ; Les gentils, c'est nous ! qui a fait suite à sa résidence à Monflanquin et Winshluss, un monde merveilleux, importante exposition qui a eu lieu du 17 avril au 10 novembre 2013 au Musée des Arts Décoratifs de Paris.
    Cet ouvrage présentera non seulement des oeuvres emblématiques de son travail, mais aussi des projets plus récents, dévoilant ainsi la carrière aux multiples facettes de Winshluss. Trois textes écrits par des professionnels de l'art viendront apporter trois regards critiques : une préface de Béatrice Salmon, directrice du Musée des Arts Décoratifs, un texte de Camille de Singly, professeur d'Histoire de l'art aux Beaux-arts de Bordeaux et coordinatrice de Documents d'artistes en Aquitaine, et un autre de Sébastien Gokalp, conservateur du patrimoine au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et commissaire, entre autres, des expositions « Crumb » et « Larry Clark » en 2012. Winshluss, un Monde merveilleux sera un livre aussi beau à regarder qu'intéressant à lire. La conception graphique sera réalisée par Cizo. Ce sera donc un formidable outil de travail pour les professionnels et pour le grand public qui souhaite-rait en apprendre plus sur cet artiste remarquable.

  • Super negra

    Winshluss

    Mickey a découvert un nouvel endroit pour s'adonner aux plaisirs de la pêche. Malheureusement, le coin est infesté de militaires qui n'hésitent pas à recourir au nucléaire pour éliminer les parasites. Mickey, irradié, devient alors la proie de di® érentes modifi cations génétiques qui l'entraînent dans une série de situations et de rencontres délirantes. Bien plus qu'une parodie du héros dont l'auteur s'inspire, Super Negra redonne au Mickey de Winshluss cette part de rêve que l'original a depuis longtemps perdu. En bonus, pour la nouvelle édition de ce comix, Winshluss met également en scène dans une courte histoire complète trois Riri, Fifi et Loulou totalement dévergondés qui n'hésitent pas à prodiguer aux jeunes lecteurs (avertis) de judicieux conseils afi n de briller dans les parties .

  • Gang of four

    Winshluss

    Winshluss inaugure une nouvelle collection en collaboration avec le FRAC Aquitaine. Le principe est simple, associer un auteur de bande dessinée à une oeuvre du fonds du FRAC. Il ouvre donc la voie autour d'une photo de Diane Arbus, Untitled 4, photo d'un réalisme inquiétant caractéristique du travail de rue de la photographe américaine.
    La bande dessinée de Winshluss suit les protagonistes de cette image dans une course poursuite effrénée. L'univers devient alors enfantin et cauchemardesque qui n'est pas sans rappeler celui des contes mais également le film La Nuit du chasseur de Charles Laughton.

  • Compilation non exhaustive des aventures du robot cynique, Monsieur Ferraille s'avère une majestueuse opération de détournement et de sabordage de tout ce que le neuvième art a pu produire comme clichés depuis les années 1930. Experts et faussaires, Winshluss & Cizo malmènent le genre. Des histoires de l'oncle Paul à l'univers de Walt Disney, en passant par les comics américains et le constructivisme russe, le duo se délecte ainsi à revisiter l'histoire du medium et l'Histoire avec un grand H dans La fabuleuse épopée commerciale de Monsieur Ferraille. Ils y narrent avec jubilation les aventures des créateurs de l'anti-héros de métal : durant la Seconde guerre mondiale, Walt et Gonzo, deux artistes de bande dessinée à la souplesse idéologique légendaire, s'efforcent d'adapter leur art aux exigences de propagande de leurs différents commanditaires (administration vichyste, soviets zélés et même le führer). Corrosif et jouissif, Monsieur Ferraille est un coup de boule salvateur dans les poncifs de la bande dessinée populaire !
    Cette nouvelle édition de Monsieur Ferraille sera une vraie édition augmentée avec plein de bonus ! On pourra retrouver tout l'univers de Monsieur Ferraille créé par Cizo et Winshluss, des affiches de cinéma, des cartes postales, de fausses publicités...

  • Wizz et buzz t.2

    ,

    • Delcourt
    • 5 September 2007

    Oyez, oyez braves gens, écoutez l'histoire du chevalier Wizz qui en avait marre d'être célibataire et qui part sur son fier destrier à la recherche de la Belle au Bois dormant... ou celle du jour où Wizz trouve un costume de pilote de
    ligne et achète un avion russe en promo sur Internet (pour aller avec le costume). Ou encore l'histoire de Wizz dit "le Boucher" et de Buzz dit "le Charcutier", les deux pirates les plus cruels des Caraïbes...

  • Après avoir écumé les salles de cinéma indépendantes de Suisse, Belgique et de France, et avoir été récompensé au festival Groslandais de Caen, Villemolle 81 sort enfin en DVD ! Réalisé par Winshluss alias Vincent Paronnaud (Raging Blues, Persépolis) Villemolle 81 ne manquera pas de surprendre les aficionados du film de zombie. Bourré de cascades, d'action, de scènes de mutilations artisanales et d'explosions atomiques Villemolle 81 propose également une réflexion sur la place du zombie dans la société française d'aujourd'hui.
    Nous avons spécialement pensé à ceux qui ont déjà vu ce futur chef d'oeuvre du petit écran plus d'une dizaine de fois en y ajoutant de petits boni surprises, notamment le making of de Villemolle 81 qui a déjà gagné l'écrin d'or au festival du making of de Gruissan et un beau livret !

  • Wizz et Buzz ne sont pas des individus très fréquentables. L'un est un grand dadais, l'autre un petit gros, tous deux laids et bêtes. Et ces deux crétins, qui ne manquent pas une occasion d'utiliser leur neurone, multiplient les expériences. Arnaqueurs de personnes en détresse, personnages de films d'épouvante, sportifs malgré eux, manipulateurs de lecteurs... Ils ne reculent devant rien !

    awaiting publication
  • Monsieur ferraille nous raconte sa fabuleuse épopée commerciale et la vie de ses créateurs Winshluss et Cizo. On y découvre comment ils ont conçu le super-robot et l'ont intégré aux aléas de l'Histoire avec une grande souplesse idéologique. Ces deux personnages, auteurs de la bande dessinée moderne, utilisent sans vergogne leur héros fétiche pour collaborer pendant l'occupation, ainsi que pour réaliser en URSS des bandes dessinées de propagande communiste parmi les plus convaincantes.
    Quand il s'agit de détourner quelques poncifs de la bande dessinée de super-héros et de réinterpréter l'Histoire, Winshluss est intarissable. Quand à son trait, tantôt souple et évanescent, parfois détaillé et obsessionnel, il s'alloue les bons services de son camarade Cizo, qui recrée des bandes dessinées saisissantes de réalisme.

empty