• Si

    Walter Celine

    • Tarmac
    • 23 February 2018
  • Petite est l'histoire universelle de l'enfance remise en mouvement par la grâce de la prose poétique. Une écriture qui se situe dans une certaine tradition d'épure et de fausse simplicité, à la manière de Jean Grosjean, Rutger Kopland ou de Raymond Carver. Mais le style de Céline Walter échappe aux influences écrites : elle puise à la source vitale et doit plus à la brise qui agite les feuilles du tilleul à son passage qu'à ses lectures poétiques. Son monde est le Tout, avec sa réalité et ses possibles, apparemment imaginaires, que les poètes et les mystiques ressentent violemment. La foi n'est d'ailleurs jamais loin chez Céline Walter et le divin accompagne Petite tout au long de ces pages. Le texte est préfacé par l'une des plus grandes voix de la poésie contemporaine, Bernard Noël. Celui dont l'oeuvre témoigne des rapports physiques entre le corps et l'écriture, écrit à propos de Petite : « Ces pages parlent une autre langue à l'intérieur de votre langue ». Une langue qui retrouve « sa vitalité originelle : une allégresse, une innocence, une surprenante simplicité. » « Et voilà comment Céline Walter nous précipite dans le paradis perdu d'un temps où jouer et vivre étaient inséparables. »

  • Un conte philosophique pour enfants, petits ou grands

  • Petite est l'histoire universelle de l'enfance remise en mouvement par la grâce de la prose poétique. Une écriture qui se situe dans une certaine tradition d'épure et de fausse simplicité, à la manière de Jean Grosjean, Rutger Kopland ou de Raymond Carver. Mais le style de Céline Walter échappe aux influences écrites : elle puise à la source vitale et doit plus à la brise qui agite les feuilles du tilleul à son passage qu'à ses lectures poétiques. Son monde est le Tout, avec sa réalité et ses possibles, apparemment imaginaires, que les poètes et les mystiques ressentent violemment. La foi n'est d'ailleurs jamais loin chez Céline Walter et le divin accompagne Petite tout au long de ces pages. Le texte est préfacé par l'une des plus grandes voix de la poésie contemporaine, Bernard Noël. Celui dont l'oeuvre témoigne des rapports physiques entre le corps et l'écriture, écrit à propos de Petite : « Ces pages parlent une autre langue à l'intérieur de votre langue ». Une langue qui retrouve « sa vitalité originelle : une allégresse, une innocence, une surprenante simplicité. » « Et voilà comment Céline Walter nous précipite dans le paradis perdu d'un temps où jouer et vivre étaient inséparables. »

  • Pour son deuxie`me recueil chez tituli, Ce´line Walter repe^che dans les eaux de la Seine le destin croise´ de trois noye´es. Femmes de pierre, de chair ou imagine´e, toutes sont rejete´es par les peurs d'autrui. A l'e´paisseur de ces alluvions si exquises dans leur violence de mots s'ajoutent les e´clats de la matie`re de´gage´e par le pre´facier, sculpteur aux Sources me^me de la Seine.

empty