Langue française

  • Victor Alfred Lundy est né en 1923 à New York. Lentement, inexorablement, cette vie et son histoire iront bientôt croiser la grande histoire et plus précisément encore l'un des conflits armés comme jamais encore l'humanité n'en avait connu.
    Enrôlé dans la 26e division d'infanterie de l'armée américaine, puis envoyé sur les plages de Normandie pour y débarquer le 6 juin 1944, Victor Lundy est un soldat parmi les autres, parmi la troupe, le bataillon. Cependant, en marge de ce rôle de soldat, ô combien valeureux, le soldat Lundy saura saisir l'occasion de considérer cette guerre autrement. Comme il y avait eu la bataille de Waterloo vue par les yeux de Fabrice del Dongo, il y aura, rapportée par le crayon du soldat Lundy, la bataille de Normandie et les mois qui lui succédèrent. À la manière d'un reporter de guerre utilisant la caméra ou l'appareil photographique, Victor Lundy saisira ces moments à la pointe du crayon. On pourra dire par le croquis, l'ébauche ou le dessin. Il s'agit simplement, et magnifiquement, et tendrement aussi, de capturer le quotidien, l'événement, la camaraderie : des regards, des visages, des postures, des lieux, des ambiances. Le tout dans l'instant, sur le vif (car la mort n'est pas loin et semble même avoir prémédité l'affaire et tout organisé). Comme Victor Lundy l'expliquera plus tard, c'est le plus souvent à l'issue de marches éprouvantes, où les soldats s'écroulent à terre pour se reposer, pour calmer leur soif ou leur faim, et fumer quelques cigarettes, qu'il aura l'opportunité, en noircissant les pages de ses carnets, de saisir un quotidien qui relève à la fois de l'extra-ordinaire et du plus commun. Lorsqu'il entamera son huitième carnet de croquis en novembre 1944, Victor Lundy sera blessé, puis rapatrié aux États-Unis, avant d'intégrer l'École de design de l'Université de Harvard et d'en sortir diplômé. Victor Alfred Lundy deviendra l'un des architectes les plus importants de sa génération.

empty