• Convaincue qu'elle ne peut absolument rien faire sans aide, l'Afrique sera-t-elle éternellement condamnée à dépendre des autres ? Certainement pas. Lorsque les Africains connaîtront leur vraie histoire et les enjeux de l'avenir, ils comprendront qu'il est temps pour eux de se tenir debout tout seuls sur leurs jambes. Pour leur dignité et leur salut. C'est ce à quoi s'emploie ce livre.

  • Publiées entre 2011 et 2016 dans le quotidien ivoirien Fraternité Matin, ces chroniques, libres de ton, présentent l'actualité de la Côte d'Ivoire, de l'Afrique et du monde. Les premières soulèvent les questions de réconciliation, de justice, du devenir des partisans de Laurent Gbagbo et du redémarrage économique du pays ; les suivantes mettent l'accent sur les promesses du Président de la République, Allassane Ouattara : l'émergence de la Côte d'Ivoire et de l'Ivoirien Nouveau d'ici 2020.
    Mais qu'en est-il vraiment ? Si l'auteur encourage ses compatriotes dans cette voie, il dénonce aussi avec vigueur et finesse les « nègreries » comme on dit là-bas, vieux travers encore bien vivants que sont la tricherie, la croyance en la sorcellerie, le goût effréné pour l'argent, la saleté, le désordre, l'indifférence aux monuments historiques... La liste est longue et largement partagée dans de nombreux pays du monde. Alors, autant appuyer là où cela fait mal en utilisant les meilleures armes : ironie, humour et tendresse.

  • Indépendance vous avez dit ? Quelle indépendance ? Entre humour et dérision, mais toujours avec justesse, Venance Konan nous dresse sans concessions le bilan des cinquante ans de ces indépendances « Chachacha » comme il les appelle.
    Des partis uniques aux systèmes démocratiques, en passant par les coopérants, les ONG, les accords de défense, les Soviétiques, les Programmes d'ajustements structurels, la Françafrique, les Chinois, etc., personne n'est épargné.

  • S'inspirant de la guerre civile qui vient de ravager la Côte d'Ivoire, Venance Konan, dans un esprit voltairien, en écrit le roman profond, tout en marquant les tares, les massacres, les ridicules, les préjugés qui guidaient les divers protagonistes. Venance Konan a de l'esprit mais lucide n'a pas sa langue dans sa poche.

    Sur commande
  • Avec tendresse et alacrité, l'auteur nous dépeint les engouements de l'âme africaine, sa joie de vivre, sa spontanéité et ses naïvetés.
    Y compris dans les périodes de tension car la cohabitation n'est pas facile entre une population qui a fui sa terre ingrate et une autre qui se trouve bien installée chez elle sur la terre de ses ancêtres. et lorsque les immigrés deviennent plus riches que les autochtones et veulent de surcroît les mêmes droits que les nationaux, les choses tournent au vinaigre. avec son humour dévastateur, venance konan dépeint la société ivoirienne : dans ce roman truculent, il nous livre les clefs pour comprendre la crise qui divise son pays, naguère symbole de réussite et d'intégration.

    Sur commande
  • Ce roman sur les Catapilas (les immigrés) est le troisième de l'auteur. Il raconte ici avec humour les problèmes de cohabitation entre les habitants d'un même pays (la Côte d'Ivoire) tout en racontant comment un Catapila brigue le poste de chef de village.
    Ce livre traite d'un sujet actuel : jusqu'à quand reste-t-on étranger dans un pays ?
    Mais au-delà, ce livre est aussi un hymne à la fraternité universelle et au travail, seul moyen pour l'homme de se libérer des fatalités qui le diminuent.
    Ce roman aborde donc des problèmes graves mais l'auteur le fait sur un ton léger voire ironique, qui stimule la lecture.

    Sur commande
empty