• JR a acquis une renommée internationale à l'âge de 27 ans, lorsqu'il a reçu le prix TED. Son projet "Inside Out" a attiré plus de 200 000 personnes dans le monde. Mais JR a une ville de prédilection, il s'agit de Rio. Il démarre cette aventure carioca avec «Women are heroes.» C'est par ce souhait de laisser une oeuvre pérenne qu'en 2016, le Comité Olympique lui demande de réaliser une oeuvre à la hauteur de l'événement. C'est dans ce contexte que l'artiste va concevoir "son oeuvre la plus folle" selon ses propres mots : «Géants». Juché sur un échafaudage, un athlète haut de plusieurs étages saute par-dessus un immeuble abandonné, tandis qu'au pied du Pain de Sucre, une nageuse effraie les bateaux de passage et qu'à Barra da Tijuca un plongeur s'apprête à défier les plus grands cétacés. JR revisite ainsi Swift et le spectacle est à la hauteur de la plus grande compétition sportive au monde. Son camion va s'intaller également dans le village olympique et aux abord du stade de Maracana et les photos collées vont conduire jusqu'à la casa amarella, nouveau centre culturel installé en plein coeur de la favella et au-dessus duquel trône une lune qui domine toute la ville. Cet ouvrage retrace ici ces 10 ans de créations artistiques et son implication dans les liens tissés entre les différents visages de cette ville.

  • La grande vie

    Thierry Consigny

    a genoux dans un bateau, un homme écope à grands seaux pour ne pas couler.
    la grande vie, une galère pareille ? c'est l'histoire d'un voilier déguenillé, fougueux, rafistolé. de quelques amis qui en tombent amoureux, l'oublient et le retrouvent. c'est un homme, ses conquêtes, ses tourmentes, ses doutes, un homme qui toujours revient à l'océan. c'est l'abandon, dans tous ses états : liberté, peur, solitude, amour, splendeurs de la mer et de l'aventure... ou comment la vie sait trouver jusque dans la détresse d'être abandonné la jubilation d'exister.

  • JR a acquis une renommée internationale à l'âge de 27 ans, lorsqu'il a reçu le prix TED. Son projet "Inside Out" a attiré plus de 200 000 personnes dans le monde. Si l'oeuvre de JR est aussi spectaculaire que prolifique, c'est en 2016, pour les Jeux Olympiques de Rio, que l'artiste va concevoir "son oeuvre la plus folle" selon ses propres mots : Géants. Juché sur un échafaudage, un athlète haut de plusieurs étages saute par-dessus un immeuble abandonné, tandis qu'au pied du Pain de Sucre, une nageuse effraie les bateaux de passage et qu'à Barra da Tijuca un plongeur s'apprête à défier les plus grands cétacés. JR revisite ainsi Swift et le spectacle est à la hauteur de la plus grande compétition sportive au monde. Véritable livre-objet, édité en partenariat avec le Comité International Olympique, cet ouvrage relié compte 400 illustrations couleur.

    Sur commande
  • La mort de lara

    Thierry Consigny


    La mort de Lara
    « À la piscine, vers cinq heures et demie, Lara a dit qu'elle avait froid, ce qui était rare de sa part. Il faisait encore extrêmement chaud. Elle s'est mise dans une serviette bleue et rouge, avec ses brassards qui faisaient volume sous la serviette. Son père l'a regardée en pensant qu'elle avait l'air d'un ange. Mais pas d'un petit ange " angélique ", elle avait froid, les cheveux mouillés, un air grave. C'est la dernière fois qu'il l'a vue avant l'accident. »


  • « Mon père était venu un jeudi matin me cueillir à l'hôpital après un bad trip de cocaïne, après que je lui ai expliqué méthodiquement l'ampleur de mon désastre affectif, le manque, la souffrance d'être homo, le dégoût des hommes. L'humanité me dégoûte. » L'Hôtel-Dieu, un matin d'hiver. Thierry va chercher Charles, son fils. A vingt ans, Charles vit une descente aux enfers : la drogue, les dettes et un chagrin d'amour. Il aura fallu cette nuit terrible pour que Thierry mesure toute la détresse de son fils.
    Pour ne pas s'effondrer, et pour aider Charles à goûter à nouveau à la vie, le père et le fils vont entreprendre ce récit à deux voix, sans en connaître la fin. Où l'on découvre que les failles, la peur de grandir, la peur de vivre aussi, se répondent. La coke, le sexe, la culpabilité, la mort de Lara, leur soeur et fille, l'argent se mélangent à la douceur, la tendresse, les rires. C'est l'hiver et leur vaste chantier est une magnifique ode à l'amour et à l'espoir.
    Une histoire qui se joue à Paris, à l'île d'Yeu et en Bourgogne, dans la maison de famille. On y retrouve le charme des souvenirs d'enfance, la cruauté des coups du sort et le désenchantement des enfants gâtés. Tant de vies sont ratées, mais pour ces deux-là, tout commence.

    Sur commande
empty