• J'ai assisté, révolté, impuissant et attristé, à l'enlisement de la Guinée, dans une impasse profonde dans tous les domaines : moral, politique, économique, socioculturel. Au soir de ma vie, je consacre les forces qui me restent à témoigner sur le parcours de notre pays. J'ai dénoncé les crimes politiques que les différents présidents ont ordonnés pour se maintenir à la tête de la Guinée. Je dédie ce volume à la jeunesse guinéenne, je lui fais confiance pour relever les défis de l'incapacité des dirigeants successifs pour construire un État démocratique, capable de protéger et de nourrir ses habitants. Vive la Guinée ! - Thierno BAH

  • Depuis l'indépendance, trois présidents se sont succédé à la tête de la Guinée. Leur mauvaise gestion a plongé le pays dans un abîme sans fond. Dans cette démarche, les deux partis PUP (Parti de l'Unité et du Progrès) et UNR (Union pour la nouvelle République), adoptent un programme politique qui pourrait, s'il est appliqué, sortir le pays de l'impasse dans laquelle il agonise depuis plus d'un demi-siècle. Une telle orientation ouvre la voie à un changement concret profond. Les pressions ethniques et les intérêts personnels ont tué dans l'oeuf cette tentative de débloquer le pays.

  • Dès ses premiers discours à la nation après son installation à la tête de la Guinée, Conté déclare : "Nous sommes arrivés pauvres au pouvoir. Si vous nous voyez construire des villas et acheter des voitures, c'est que nous avons volé." Arrivé au pouvoir à partir de 1990, il prend goût à l'argent. Il installe son régime dans le pillage illimité des richesses nationales. Il favorise le détournement des devises. À la fin de sa vie, sa fortune a été estimée à 450 millions de dollars.

  • « Rassembler dans un ouvrage cohérent les actes d'un colloque est souvent un véritable défi. Thierno Bah a réussi à relever ce défi de façon crédible. La perspective historique qui constitue le fil d'Ariane des textes choisis aidera sûrement le lecteur à appréhender la crise multidimensionnelle de l'Afrique d'aujourd'hui par l'éclairage de son passé et à apprécier la pertinence des solutions suggérées. Nul doute que tous ceux que le destin de notre continent ne laisse pas indifférents trouveront l'ouvrage fort utile ». Élisée Soumonni, Historien, Cotonou (Bénin), précédemment Professeur à l'Université Nationale du Bénin, Abomey-Calavi. « Cette riche collection éditée par Thierno Bah montre à quel point une perspective historique peut aider à comprendre les dilemmes des intellectuels africains celui entre liberté de pensée et responsabilité morale; et, plus spécifiquement, celui entre nationalisme et panafricanisme. Une question capitale revient partout dans le livre : dans quelle mesure le panafricanisme historique pourrait-il aider à surmonter la crise tenace de l'État-nation sur le continent »? Professeur Peter Geschiere, Université d'Amsterdam, Pays-Bas Le nationalisme, en tant qu'idéologie et pratique, a imprégné la conscience collective africaine et nourri les luttes pour l'indépendance. L'optimisme qu'avaient légué le mouvement de décolonisation et diverses théories du développement s'est vite effondré. À l'heure où l' « État-nation » est en crise et après plus de quatre décennies de souveraineté factice, le défi consiste à opérer, à partir d'une conscience historique retrouvée, le renouveau de l'idéal panafricaniste. Il s'agit de concilier les aspirations profondes à l'intégration régionale à l'exigence d'un ensemble continental unifié. Dans cette perspective et devant les attentes de la société, les intellectuels africains sont sollicités pour démêler l'écheveau et fournir un fil conducteur. En cela leur responsabilité sociale est engagée. Tels sont les problèmes soulevés dans cet ouvrage dont les auteurs, historiens pour la plupart, par leur analyse et leurs réflexions, donnent un éclairage sur des questions importantes, ayant trait au passé, au présent et au devenir de l'Afrique. En se référant à des acteurs politico-intellectuels de grande envergure, et à leurs ouvres, ils conviennent tous que le panafricanisme, en tant que projet politique, doit être réactivé, afin de promouvoir un développement économique viable et favoriser la renaissance africaine.

  • Cet ouvrage présente un panorama des différents types d'architecture militaire à caractère défensif de l'Afrique de l'Ouest, avec une description minutieuse des techniques de construction et des dispositifs de défense, qui apparaissent d'une grande ingéniosité, notamment chez les tata (fortifications en banco).

  • Des contributions africaines à la connaissance de l'histoire de l'Afrique noire, cet ouvrage a pour but, en s'appuyant sur diverses sources orales et écrites, de rassembler dans un texte la longue histoire de cette région phare de l'Afrique de l'ouest. Ce livre permet de prendre la mesure de l'évolution des connaissances historiographiques sur l'Afrique, depuis le choix des sujets d'études et la collecte des données jusqu'à leur mise en récit.

  • El Hadj Thierno Mamadou Bah peut être rangé parmi les pionniers d'une histoire écrite de l'Afrique. Le Fouta-Djallon fut le théâtre des grandes manoeuvres qui ont précédé et suivi la pénétration européenne sur le continent africain. Pour l'auteur, il est particulièrement intéressant d'apprécier le rapport de cet "évolué", fonctionnaire de l'administration coloniale française, aux évènements qui ont dessiné pour longtemps la carte de l'Afrique de l'ouest en particulier et de l'Afrique en général.

  • La Guinée avait des cadres, ils ont péri dans les geôles de Sékou Touré. Il est arrivé au pouvoir par la violence politique. Il s'y est maintenu par l'addition de deux facteurs qu'il a manipulés avec une habileté redoutable : d'une part l'instauration de la violence brutale contre ses adversaires et l'assassinat de 50000 personnes entre 1954 et 1984, et d'autre part les accords signés avec l'Europe pour l'exploitation des richesses minières du pays dont la gestion reste inconnue du public encore aujourd'hui.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA Nous avons, dans cet ouvrage, un panorama aussi complet que possible des différents types d'architectures traditionnelles à caractère défensif du Soudan occidental, avec une description minutieuse des techniques de construction, et des dispositifs de défense qui apparaissent d'une grande ingéniosité. Au-delà d'une présentation statique de l'architecture militaire, l'auteur a opté pour une perspective dynamique, en abordant des questions de poliorcétique (art de conduire un siège) en étudiant en particulier l'enjeu politique et militaire des tata (fortifications en banco) dans le contrôle de l'espace géographique. C'est aux sources les plus diverses et les mieux autorisées, avec un esprit méthodique et systématique, que l'auteur s'est adressé pour nous faire revivre l'architecture militaire et la poliorcétique dans le Soudan occidental précolonial, apportant ainsi une contribution importante à l'historiographie africaine.

  • Le contenu du manuel est avant tout la synthèse de lectures d'ouvrages variés, de revues spécialisées et de thèses qui permettent un regard à la fois panoramique et précis sur la production historienne et la pratique du métier d'historien.
    Ce manuel est aussi une mise en cause inspirée d'un point de vue personnel, et se veut un témoignage de la génération d'historiens africains formés, dans les années 1960, au sein des nouvelles institutions universitaires créées en Afrique.
    Enfin, ce manuel veut être autre chose qu'un bilan; il est un questionnement sur la manière dont l'histoire se fait et il permettra aux étudiants de comprendre le processus de production du savoir historique, en Afrique et sur l'Afrique, les conditions et modalités de cette production, les thématiques et éventuellement les controverses.

  • Ouvrage des éditions Clé en coédition avec NENA
    Nous avons, dans cet ouvrage, un panorama aussi complet que possible des différents types d'architectures traditionnelles à caractère défensif du Soudan occidental, avec une description minutieuse des techniques de construction, et des dispositifs de défense qui apparaissent d'une grande ingéniosité. Au-delà d'une présentation statique de l'architecture militaire, l'auteur a opté pour une perspective dynamique, en abordant des questions de poliorcétique (art de conduire un siège) en étudiant en particulier l'enjeu politique et militaire des tata (fortifications en banco) dans le contrôle de l'espace géographique. C'est aux sources les plus diverses et les mieux autorisées, avec un esprit méthodique et systématique, que l'auteur s'est adressé pour nous faire revivre l'architecture militaire et la poliorcétique dans le Soudan occidental précolonial, apportant ainsi une contribution importante à l'historiographie africaine.

  • La description des croyances des enseignants de Guinée à l'égard de l'intégration des savoirs au primaire constitue l'objet de ce livre. L'auteur questionne spécifiquement le point de vue des enseignants guinéens sur les aspects suivants: les conceptions de l'intégration des savoirs auxquelles ils adhèrent, les produits et effets attendus de l'intégration, les stratégies pédagogiques jugées pertinentes pour procéder à l'intégration des savoirs et le degré d'applicabilité de telles stratégies dans le contexte actuel de l'enseignement primaire en Guinée.

  • Sous une forme anodine, faite de scénettes et d'anecdotes toutes véridiques, l'auteur nous fait pénétrer dans le labyrinthe du Parti-Etat, huis clos étouffant dominé par le Chef Suprême... Pourtant, là plus qu'ailleurs, les femmes ont pris la parole et leur courage s'est avéré bénéfique. Ainsi nous sont contés le pourquoi et le comment d'une énorme faillite de cette Révolution, très tôt prévisible, et qui, comme l'Ogre de la fable, s'est nourrie de la chair de ses enfants, dans le silence complice de la Communauté Internationale...

  • Ce livre est un des premiers ouvrages exclusivement consacrés à la méthode des récits de vie en sciences de gestion, en France. Il est le fruit d'une collaboration entre trois enseignants-chercheurs travaillant dans plusieurs disciplines des sciences de gestion (management, GRH, entrepreneuriat et marketing) et qui utilisent les récits de vie dans leurs recherches. Cet ouvrage, qui se veut à la fois pédagogique et réflexif, est illustré par de nombreux exemples de recherches qui mobilisent la démarche des récits de vie au travers de différents champs de recherche en sciences sociales et de gestion. Il aborde les problématiques épistémologiques et méthodologiques soulevés par les récits de vie. Il situe la méthode par rapport aux principales approches qualitatives en montrant ses intérêts et ses spécificités dans le contexte des sciences des organisations et de gestion. Il expose également les étapes, les problèmes et les critiques soulevés par la méthode et fournit un certain nombre de réponses aux chercheurs en gestion souhaitant recourir ou se familiariser avec les buts et les moyens de la méthode des récits de vie dans cette discipline.

empty