• Le but de ce livre est de présenter l'Italie et de donner en même temps quelques clés de lecture des principales constantes et des quelques changements majeurs qui en ont caractérisé l'histoire, depuis sa naissance en 1861 jusqu'au séisme politique des années 1990. Un court regard rétrospectif permet de retracer les racines de nombreuses spécificités de la vie italienne dans l'histoire précédente de la Péninsule.
    Les spécialistes y trouveront une tentative d'analyse liée à la faible productivité générale du système qui ouvre de nouvelles perspectives de compréhension jusque-là inexplorées. Le public plus large y trouvera un nouveau récit de l'histoire de l'Italie contemporaine, conduit avec un style narratif qui ne se contente pas d'une simple exposition des faits mais privilégie une explication. Un appendice chronologique, incluant aussi de courtes biographies et des repères cartographiques facilitera la tâche du lecteur non spécialiste.
    Antoine Duhamel, un nom magique pour les amoureux de musique et de cinéma. Élève d'Olivier Messiaen, condisciple de Pierre Boulez au Conservatoire de Paris, Duhamel est un compositeur issu du dodécaphonisme qui, grâce au cinéma, a découvert d'autres territoires de la musique, s'est pris de passion pour le jazz, la variété, les folklores.
    Ses metteurs en scène ? Jean-Daniel Pollet (Méditerranée), Jean-Luc Godard (Pierrot le fou, Weekend), François Truffaut (Baisers volés, La Sirène du Mississipi, L'Enfant sauvage, Domicile conjugal), avec lesquels il nouera des collaborations passionnantes mais parfois tumultueuses. Il met également en musique les images de Bertrand Tavernier (Que la fête commence !, La Mort en direct), Fernando Trueba (Belle époque), Patrice Leconte (Ridicule), sans compter des feuilletons emblématiques de l'ère ORTF (Belphégor) et des chansons interprétées par de séduisantes comédiennes comme Françoise Dorléac, Vanessa Redgrave ou Jeanne Moreau.
    Funambule de l'écriture, en équilibre entre musique populaire et savante, Antoine Duhamel a accepté d'évoquer sa liaison passionnelle avec le septième art dans cet entretien avec Stéphane Lerouge.

  • Vous allez découvrir un personnage hors du commun, Michel Legrand, raconté par lui-même. Le grand compositeur français est connu pour avoir brisé les frontières entre jazz et musique symphonique, chanson et musique de film. Mais c'est aussi un homme qui a dévoré son siècle, les libertés émergentes, les nouvelles technologies discographiques, les voyages à travers le monde, la fidélité à la poésie.
    À vingt-six ans, après le Conservatoire de Paris où il a fait ses classes sous la férule de la grande pédagogue Nadia Boulanger, il enregistre à New York un disque culte avec d'immenses jazzmen (Miles Davis, Bill Evans, John Coltrane) qui le révèle aux cinéastes de la Nouvelle Vague. Jean-Luc Godard et Agnès Varda s'emparent de son talent. Mais c'est auprès de Jacques Demy qu'il s'affirme, avec Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort et Peau d'Âne. Réclamé par Hollywood, il y gagne trois Oscars (L'Affaire Thomas Crown, Un été 42, Yentl), mais choisit de revenir en France où la vie culturelle est bouillonnante. Il jongle avec la gloire, l'humour, la rigueur et les risques artistiques, auxquels il dit toujours oui, tout en pilotant avec maestria son avion, ses bateaux, ses orchestres, ses musiciens de jazz, ses amours et ses partenaires de tennis.
    Michel Legrand laisse une oeuvre riche, moderne et intemporelle, et des thèmes éternels que les enfants du XXIe siècle connaissent par coeur.

  • Cent cinquante longs-métrages, trois oscars, des collaborations en avalanche avec Miles Davis, Ray Charles ou Claude Nougaro : Michel Legrand est l'un des compositeurs français les plus célèbres au monde.

    Pour la première fois, il se raconte. Avec humour, gravité et liberté. Entremêlant présent et passé, il réveille des souvenirs enfouis, des images intimes : l'enfance, la guerre, le Conservatoire, la révolution du be-bop, les débuts chez Philips, la Nouvelle Vague, Hollywood. Au détour du récit, des invités surgissent : Maurice Chevalier, Jacques Brel, Bill Evans, Jacques Demy, Louis Aragon, Françoise Sagan, Steve McQueen, Natalie Dessay... Tous prennent part au destin d'un créateur avide de musique au pluriel, dont l'identité doit autant à Bach, à Stravinski qu'à Dizzy Gillespie.
    />
    Entre swing, lyrisme et comédie musicale, entrez dans l'univers d'un pulvérisateur de frontières, d'un monstre sacré qui a réussi, selon le mot de Malraux, à « être plusieurs dans une même existence ».

empty