• Dans sa jeunesse révolutionnaire, Antonin a voulu être bandit, mais il a dû admettre qu'il n'était pas doué pour ça, et il est devenu auteur de romans noirs et traducteur. Un matin, des décennies après, alors qu'il attend Olga, boxeuse féministe et amour de sa vie, apparaît Guillaume. Fils d'un droguiste assassiné par un braqueur dont Antonin a soutenu la libération, il est venu lui demander des explications. La rencontre de ces trois-là va engendrer la catastrophe qu'Antonin attend depuis toujours.

    Polar ou autofiction mensongère ? On plonge dans l'histoire agitée de la fin du XXe siècle, dans une étrange course au trésor évoquant de célèbres affaires politico-judiciaires, de l'après-68 et des années Mitterrand au G8 de Gênes.

    /> Antonin, le narrateur funambule mais quelque peu démuni devant les changements du monde, tourne autour de la question : comment se mettre à la place d'un autre, en particulier quand on est un intellectuel et que cet autre tue ? L'auteur, lui, relève le défi dans une intrigue formidablement bien construite autour de personnages inoubliables, avec les armes de la littérature : la verve, l'humour, le style.

  • Banquier sulfureux, Alexandre Varga disparaît mystérieusement avec une vidéo convoitée à la fois par un député corrompu, les services secrets italiens et le Hezbollah. Une lettre énigmatique à son fils Claude transforme celui-ci en cible pour tout ce beau monde. Emile K., ex du GIGN reconverti dans le privé, pourra-t-il l'aider ou l'enfoncer ?

  • En vacances avec son mari dans une sublime vallée italienne, la tranquillité de la commissaire Simona Tavianello sera de courte durée.
    Une série de meurtres inexpliqués va bientôt bouleverser la région et Simona ne résistera pas longtemps à se mêler de l'enquête. D'où viennent ces tracts signés « La révolution des abeilles » ? Pourquoi s'en prendre à un apiculteur a l'air inoffensif ? Que cachent les activités de la multinationale d'agro-alimentaire Sacropiano et quelles expériences peuvent bien être menées dans ses laboratoires ? Entre militants écologistes radicaux et industriels puissants qui s'allient aisément les représentants de l'ordre, la commissaire Tavianello aura toutes les peines du monde à garder la tête froide et à ne pas se laisser embarquer dans une nouvelle théorie du complot. Heureusement Marco, son mari, commissaire et tout jeune retraité, veille.

  • Ce brûlant petit livre, écrit par un ardent compagnon de route de Notre-Dame-des-Landes, de la vallée de Suse et des « cortèges de tête » des manifestations de ces dernières années, a pour ambition de cerner la nouvelle subjectivité collective révolutionnaire qui émerge en de nombreux endroits de la planète : hétérogène, multiforme, d'une grande richesse culturelle et réflexive, parcourue de forces contradictoires mais unifiée par son ennemi même : le monde de la « révolution managériale » et de sa loi « Travaille ! », un monde qui est, indissociablement, celui des Grands Projets « inutiles et imposés », ces infrastructures (aéroports, barrages, parcs d'éoliennes, sites d'enfouissement des déchets nucléaires, etc.) qui accompagnent la métropolisation du monde et entraînent un peu partout la naissance de Zones à défendre.
    Les Grands Projets représentent une nécessité pour un monde qui prétend être le seul possible et reposer en tous ses aspects sur la raison : la raison de l'économiste, celle du financier, de l'ingénieur, de l'aménageur, du manager. À cette irrationnelle rationalité qui ramène tout à la mesure de l'argent, il s'agit d'opposer une recherche essentielle en ces temps de catastrophe écologique, celle de la juste mesure dans chaque réalité : dans la production de tels ou tels objets aussi bien que dans les échelles de la vie en commun. Et d'inventer, en lien étroit avec ces territoires en lutte, des savoirs, des imaginaires, des contre-cultures qui rendront possible une autre société.

  • Mise à la retraite bien malgré elle, la commissaire Simona Tavianello décide d'aller passer quelques jours à Paris avec son mari. Leurs vacances en amoureux tournent court lorsqu'une main tranchée est découverte dans un plat de tajine dans un petit restaurant marocain. Simona ne peut évidemment s'empêcher de se lancer dans cette nouvelle enquête qui l'entraînera sur la piste de la dangereuse Madame Courage.

  • Saturne

    Serge Quadruppani

    Saturnia en Toscane, ses sources d'eau chaude et soufrée, ses thermes, ses curistes... et son tueur. L'homme qui a abattu trois femmes au bord d'une piscine a-t-il tiré au hasard ou connaissait-il ses victimes? Est-ce un terroriste lié à al-Qaïda, un tueur de la mafia ou un mercenaire au service de l'État? L'ouverture du G8 à L'Aquila peut-elle expliquer ce carnage? Dépêchée sur place, la célèbre commissaire antimafia, Simona Tavianello, doit répondre à toutes ces questions et à bien d'autres encore. Car pour mener à son terme cette enquête foisonnante et complexe, la commissaire doit ménager les intérêts de tous sans perdre de vue son but : la vérité.

  • Au début des années 90 du siècle dernier, Mark Senders, dessinateur bohème et amateur de paradis artificiels, se retrouve vautré comme un sdf dans un parc new- yorkais, en train d'écouter un homme qui décrit avec précision le crépuscule sur la baie de l'Hudson. C'est parce que la précision des termes employés le frappe qu'il s'approche de l'inconnu et assiste à son assassinat.
    C'est ensuite pour percer le secret du « sourire contenu » - l'expression la plus difficile à rendre pour un dessina- teur - d'une femme aux yeux violets qu'un tueur s'est juré de crever, que Mark va se lancer dans une enquête qui le mènera du New York des médiums au Cambodge déchiré par les coups d'état en passant par Hong Kong à la veille de la rétrocession à la Chine.
    Dans ce roman noir qui s'attache autant à un monde fi- nissant qu'au sort des cochons en Asie du Sud-Est, Serge Quadruppani était, tout comme son héros, en quête d'une « Shelter Island », d'une île-abri où le goût de la précision serait l'ennemi des simplifications assassines.
    Inutile de dire qu'il ne l'a pas encore trouvée, vingt ans après la première parution de cette errance géostraté- gique et sentimentale.

  • Un matin de printemps, Tom, 10 ans, découvre le corps d'un homme, un pieu planté dans la poitrine, dans le trou laissé par la souche d'un pin Douglas abattu.
    Cet homme, c'est Didier Dubois, le responsable du chantier d'abattage de la forêt de l'Aitre.
    Appelée sur les lieux, la capitaine Sylvie Mercure mène l'enquête, assistée par la gendarmerie. Lorsqu'un deuxième meurtre est commis, les soupçons se dirigent naturellement vers les militants de la Commune libre du Plateau, qui combat le projet d'abattage.
    Mais les suspects se révéleront aussi nombreux qu'inhabituels : une sorcière qui fait parler les morts, un curé haïtien, une exilée chilienne...
    Des personnalités étranges, une atmosphère pleine de tensions, pour un roman noir aux frontières du surnaturel.
    />

  • Pierre Dhiboun, membre des forces spéciales françaises infiltré dans un groupe djihadiste au nord du Mali, a disparu à son retour en France. Manifestement, il a déserté. Mais de quelle armée ? Beaucoup de monde aimerait le savoir : sa supérieure directe - une générale de gendarmerie qui ne rend compte qu'au président -, une mystérieuse organisation d'anciens contractants de toutes les guerres d'Orient et tous les services secrets français. Dhiboun est-il un loup solitaire ?
    Or voici qu'il réapparaît près d'une base où les armées occidentales mènent d'étranges opérations à distance, aux côtés d'une rousse piquante et de son amant chirurgien en rupture de chirurgie.
    Ce qui semblait une classique affaire de terrorisme cantonnée à des déserts lointains va muter brusquement en rencontrant le Limousin profond, ses marginaux foldingues, ses gendarmes clochemerlesques, et surtout ses animaux bien décidés à n'en faire qu'à leur tête.
    Car un loup, un vrai, pénètre sur le plateau de Millevaches.

  • Se confronter à la question antiterroriste aujourd'hui signifie d'abord évaluer des dispositifs qui, mis en place dès les années 80 du siècle précédent, ont connu une croissance exponentielle après le 11 septembre 2001.L'essor de ces dispositifs techniques, législatifs, judiciaires, policiers, est tel qu'ils représentent aujourd'hui l'un des plus dynamiques secteurs économiques dans une époque où tant d'autres sont en crise. C'est aussi, pour des dirigeants politiques qui, à leur échelon national, sont toujours plus réduits à n'être que les " communicants " des entités qui gèrent (ou tentent de gérer) l'économie globale, l'un des seuls domaines où ils peuvent compenser leur quasi-impuissance par un activisme répressif surmédiatisé.Une fois qu'on aura analysé l'empilement des lois liberticides, le développement des techniques de surveillance et de traçabilité, la croissance et l'interconnexion sans fin des fichiers, la banalisation de pratiques autrefois scandaleuses, tortures comprises, restera à comprendre de quelle conception de l'homme, de quel projet de civilisation ces dispositifs sont porteurs.

  • Entre un fils de 28 ans qui ne cesse de lui reprocher d'avoir été une mauvaise mère et un amant qui exige des "relations normales", hélène loriot, "chercheuse en situations bloquées", aurait déjà fort à faire.
    Mais voilà qu'à cause d'un rapport sur le scandale des farines animales, elle est mêlée à une étrange affaire : une belle jeune femme et son amant haïtien auraient été tués par un député européen. hélène va devoir s'engager dans une enquête qui lui fera rencontrer, entre autres, un flic atteint de logorrhée psychanalytique, un cynique patron de l'agro-alimentaire et surtout le très troublant romain lewis, créateur de tests et de jeux pour revues féminines.
    Avec romain, elle ira "jusqu'au bout", jusqu'à l'atroce et fascinante vérité. jouant sur les codes du roman rose autant que du roman noir, sur l'humour autant que sur le suspense, corps défendant entreprend de traverser l'imaginaire des magazines féminins pour émerger sur la face noire de la passion amoureuse.

  • A Paris, Paul, marchand d'art, est tué au moment où il devait rencontrer son fils de vingt ans qu'il n'avait jamais connu. Michel, quinquagénaire chômeur et rêveur, ironique et doux, n'avait que deux points d'amarrage dans la vie : Paul, son ami d'enfance, et Jupon, sa chatte bien-aimée. Et ces points d'ancrage disparus, tandis que des flics tueurs tentent de l'éliminer, que d'autres flics, dont un colosse homosexuel et une capitaine dont il est amoureux tentent de le sauver, Michel commence à dériver... Il dérive en direction d'Emile, ancien des guerres secrètes, qui attend un mystérieux ennemi, cloîtré dans son domaine au fond d'une campagne française.
    Pour arriver jusqu'à cet homme, le héros malgré lui devra échapper aux pièges judiciaires, aux flammes et aux balles, comprendre le sens d'étranges images filmées au ras du sol et les jeux horribles d'une loge maçonnique déviée... et quand Michel rencontrera Emile au-dessous de la photo d'un prisonnier d'Abou Ghraïb, la vérité sera peut-être pire encore que ce qu'il redoutait : dérisoire et prosaïque.
    Avec des personnages tendres et drôles, dont pas mal d'animaux, une histoire qui dévoile la présence et l'attrait d'une force plus que jamais au centre de notre histoire à tous : la cruauté.


  • Tel un fantôme de leur violente jeunesse, Simon resurgit dans la vie de Marie, Michel et Bruno.
    Avec eux, il avait, dix-sept ans plus tôt, organisé le braquage d'un hôpital psychiatrique. Absurde attaque qui se solda par la mort d'un homme. De la bande, Simon a été le seul à payer cette erreur de jeunesse et à se retrouver derrière les barreaux. Pour lui, l'heure de régler les comptes est arrivée. Veut-il se venger de ses anciens complices ? Récupérer sa part de butin ? Ou simplement comprendre ce qui les a poussés à le trahir puis à l'abandonner à son sort ? Que prépare-t-il en cherchant à fréquenter Nausicaa, la fille de Marie ? Quelles que soient ses intentions, force est de constater que, depuis son retour, les meurtres sont en soudaine et inexplicable augmentation...

  • Venenome

    Serge Quadruppani

    • Metailie
    • 14 January 2005

    Dans la nuit profonde qui enveloppe son hôtel haïtien, Antonin écoute les bruits dans la chambre d'à côté. Il guette Prune. C'est ainsi qu'il a baptisé sa jeune voisine entr'aperçue, quand il a décidé de la transformer en personnage de roman. Linguiste, passionnée par la naissance et la mort des langues, Prune recherche dans les montagnes de l'île une communauté d'enfants qui ont peut-être inventé un nouvel idiome. Romancier, Antonin est obsédé par les liens de la langue et du coeur, par ce venin des mots qui sépara ses géniteurs et, comme tant de gens, il ne parvient pas à se débarrasser de questions destinées à rester sans réponse : pourquoi le père a-t-il abandonné maman avec cinq enfants en bas âge ? Pourquoi maman l'a-t-elle aimé jusqu'à la mort ?
    Il cherche, cherche jusque dans le cahier où sa mère, humiliée par son époux et sa propre inculture, notait les termes qu'elle ignorait. Pieux polygame, écrivain peu lu, il s'obstine à trouver dans l'alambic des phrases de quoi rire de ses mésaventures et conclure avec "la petite fille qui voulait devenir grande" que "la vie, c'est comme le chocolat, encore meilleur avec cette amertume".
    Récit d'aventures dans une île miséreuse habitée de loas fabuleux, saga d'une famille de nécessiteux provençaux, esquisse d'un traité sur la débandaison, plus deux ou trois contes, de terrifiants aperçus de Grozny, un reportage drolatique sur le travail de l'écriture, des jeux de gros mots et une petite musique : on trouvera beaucoup de choses dans ce livre, mais surtout une confiance très naïve et très argumentée dans les forces de l'amour.

    Sur commande
  • Quand il voit trois hommes vêtus de combinaisons vertes et portant des masques à gaz s'introduire dans sa chambre d'hôtel pour tuer la femme de sa vie, est-ce que Boris délire ? Et quand il se réveille avec June morte à ses côtés, est-ce que son délire s'aggrave ? Frapper des gendarmes, tuer des mafieux russes, étrangler des espions italiens, commettre un hold-up, est-ce le signe qu'il est un dangereux psychopathe ? Ou aurait-il mis le pied dans un merdier ultratechnologique et extrêmement mortel ?
    Une chose est sûre, Boris fait tout pour réaliser le cauchemar qu'il a mis en chanson : mourir noyé.
    Mais pas tout seul.

  • Dans un futur proche qui ressemble très fort à notre présent, la jeune Nausicaa est contactée par les Tombés du Ciel, une étrange secte de rescapés, fils du Sud tombés du train d'atterrissage des avions sur les tarmacs du Nord.
    Ils lui demandent de cambrioler le Grand Convoi d'or. Sa capacité à n'être pas là va-t-elle lui permettre de mener à bien cette mission, avec l'aide de Personne - la voix des gueux en révolte sur le plus vaste dépôt d'ordure de la planète, quelque part en Chine? Ou bien s'agit-il d'un simple jeu vidéo que lui a mis entre les mains Amandine, la représentante d'une ONG qui se consacre à une importante tâche réelle dans l'univers réel poser des prothèses ? Les Belleville de Partout, ce mouvement de rupture radicale avec l'économie, sont-ils seulement le fantasme de deux amoureux au début du XXe siècle dans le nord-est de Paris ?

    Sur commande
  • Y

    Serge Quadruppani

  • La forcenée, c'est juliette.
    Mais laquelle ? juliette weill, la fille du boucher qui vit une idylle perverse avec le fils du traiteur ? juliette lenoir, la graphiste qui dessine des bêtes mortes dans paris ? juliette grey, la chômeuse qui s'invente une famille et qui se donne au premier venu pour mieux se dérober ? ou bien une autre encore, qui a échappé aux caméras et aux ordinateurs, une juliette dans l'âme ?
    Emile, l'ex-super gendarme devenu collectionneur de secrets mêne l'enquête.

    Indisponible
empty