• Manger de la viande (re)devient un problème moral pour beaucoup d'entre nous. Cet acte alimentaire nous pose devant la difficulté et l'obligation non seulement de remédier aux souffrances des animaux d'élevage en systèmes industriels, mais aussi de penser la légitimité morale de leur mise à mort. Pour ce faire, faut-il en finir avec la mort donnée à ces animaux d'élevage en fondant nos sociétés sur un végétarisme éthique et en cessant toutes formes d'activités d'élevage ? Non. Au contraire, l'enjeu éthique qui est celui de nos rapports individuels et collectifs aux animaux d'élevage est de renouer avec la mort que nous leur donnons. À l'appui d'une recherche en sociologie sur le travail d'éleveurs et de salariés avec leurs animaux, en France et au Québec, l'auteur défend dans ce livre l'idée que l'amour et le respect de ces bêtes ne sont ni incompatibles, ni contradictoires pas avec le fait de les tuer. Il fournit également des éléments de compréhension et d'action pour conjurer la violence subie par les animaux et par les travailleurs en systèmes industriels.

empty