• Cet ouvrage rassemble et décrypte ce qui pourrait dessiner les traits de la peine du futur : hors les murs d'une prison, un accompagnement intensif agissant sur les facteurs ayant amené chaque condamné à commettre des infractions. Si la probation peut permettre de réduire fortement la récidive, c'est à condition de respecter les principes d'efficacité dégagés par la recherche.
    Le Conseil de l'Europe les synthétise dans ses Règles relatives à la probation, qui constituent la trame de ce guide :
    - Évaluation des risques et besoins des personnes condamnées.
    - Élaboration d'un plan de suivi.
    - Interventions sous forme d'entretiens individuels et programmes de prise en charge : à chaque étape, correspondent des méthodes explicitées concrètement dans cet ouvrage.

    Ce guide est destiné à toute personne intervenant dans le suivi des personnes condamnées en milieu ouvert : conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation, juges de l'application des peines, psychologues, assistants sociaux, associations de contrôle judiciaire et de réinsertion... Il intéressera aussi les magistrats du siège et du parquet, l'ensemble des personnels pénitentiaires et avocats pénalistes.
    Sarah Dindo est consultante sur les questions de probation. Elle a été pendant dix années responsable des publications de l'Observatoire international des prisons (OIP). Elle est l'auteure de plusieurs études de référence sur les alternatives à la détention (CNCDH, 2007) et les pratiques de probation (DAP, 2011).

  • Combien y a-t-il de prisons et de détenus en France ? Qui sont les personnes incarcérées ? Quelles sont les peines alternatives à la prison ? « Doc en poche » répond à 30 questions essentielles pour mieux comprendre une institution régulièrement pointée du doigt pour ses conditions de détention. Sarah Dindo, forte de son expérience au sein de l'Observatoire international des prisons, propose une synthèse objective, factuelle et chiffrée afin de sortir du brouhaha médiatique. L'ouvrage est à jour de la loi du 15 août 2014 relative à l'individualisation des peines et renforçant l'efficacité des sanctions pénales, qui a notamment instauré la contrainte pénale (de nouvelles obligations et interdictions pour le condamné, ainsi qu'un accompagnement soutenu) et supprimé les « peines planchers ».

empty