• En dépit d'une prophétie muette à ce sujet, Eltanin et Kanu ont entrepris un long périple à travers les Fiefs du Monde. Ils le savent, les Astres rebellés doivent nécessairement s'unir s'ils veulent parvenir à vaincre Menkar. Malheureusement, cette union rêvée ressemble vaguement à une triste utopie. Les Astres vivent chacun de leur côté depuis bien longtemps, retranchés dans d'imprenables forteresses ou par-delà des océans de brume et de sable. La méfiance est de mise, les espions agissent dans l'ombre, les intérêts personnels priment sur le bien commun. Dans le même temps, Siyel accroît sa puissance et affirme chaque jour sa supériorité. La capitale sait tout, voit tout. Face aux armées d'Incarnats et de Naükebirs qui prennent progressivement possession du Monde, le combat semble perdu d'avance. Oui, pour vaincre Menkar, les Astres rebellés doivent nécessairement s'unir. Mais pour s'unir, parviendront-ils à vaincre leurs divergences ?

  • À Siyel, le Maïdan Kansoïc applique l'obscure stratégie de Menkar à la lettre et affirme chaque jour un peu plus la domination de la capitale. À la fois attiré et effrayé par tant de puissance, Aranor Aranossa n'a d'autre choix que de se soumettre au bon vouloir de Kansoïc pour garder la vie sauve. Non loin de là, malgré ses doutes sur les véritables intentions du Premier Astre, Cianeth reste loyale à ses convictions. Forte de sa position de Chercheuse, elle plonge dans le passé du Monde pour mieux comprendre son présent et tenter de prévoir son avenir. Siyel et son Institution se targuent d'être en possession de toutes les connaissances, mais les secrets que renferme la Salle aux Archives sont pourtant loin d'être confinés entre ses murs. Sans relâche, la pluie continue de s'abattre sur le Monde et de saper le moral de ses habitants. Aux portes de Sinkh, Eltanin et Kanu ne se doutent absolument pas que mille gouttes de pluie valent cependant mieux que mille gouttes de sang. Poussés par leur volonté d'alliance, ils devront consentir à des sacrifices bien plus lourds qu'ils ne l'avaient imaginé. Car le temps viendra bientôt où il leur faudra sortir de l'ombre pour livrer leur première bataille au grand jour. Et en payer le prix fort. Qu'elle soit réelle ou non, la clé de la Prophétie est là, quelque part. Et la porte qu'elle ouvrira pourrait bien donner la victoire à celui qui la possède...

  • Dans le village reculé au sein duquel il a grandi, Kailec n'a jamais été à sa place. Très rapidement, il a rejeté les pratiques ancestrales des siens, fervents adeptes du culte du Destin. Le jeune homme refuse que sa conduite lui soit dictée: comment les choses pourraient-elles être écrites à l'avance?
    Né dans la capitale environ un siècle plus tôt, Menkar est le premier Astre à avoir vu le jour. S'il est le maître incontesté de la capitale, Siyel, il voit cependant d'un mauvais oeil les autres cités du Monde revendiquer l'une après l'autre leur propre Astre. Se sentant menacé et jugeant illégitimes ses prétendus frères et soeurs, Menkar décide de lever une gigantesque armée afin d'asseoir son autorité.
    Par ailleurs, une très ancienne Prophétie prédit l'avènement de l'Astre Ultime, le seul que la guerre épargnera afin qu'il règne sur le Monde. Menkar est persuadé que sa naissance avant tous les autres Astres fait de lui l'Ultime, mais ses opposants n'ont pas l'intention de se laisser vaincre sans résister.
    Exilé de son village, le jeune Kailec se retrouve bientôt pris dans la tourmente de l'immense conflit qui se prépare entre Menkar et les Astres rebellés. Convaincu d'avoir les cartes de sa propre vie en main, il fera alors le choix de vivre ainsi qu'il l'entend sans tenir compte des croyances populaires.
    Mais la Prophétie n'est-elle qu'une simple croyance populaire?

    Sur commande
empty