• Comme tous les étés, Abel, 13 ans, et son frère Jo, 16 ans, passent quinze jours à la campagne chez leurs grands-parents. Ils retrouvent la même bande d'adolescent·e·s qui a grandi et s'adonne à de nouveaux passe-temps.
    Les deux frères ne vivent plus ensemble depuis l'entrée de l'aîné à l'internat et une distance s'est installée. Jo est perpétuellement de mauvaise humeur et griffonne des croix gammées. Abel, lui, est tombé amoureux d'un garçon et a envie de sortir. Ils se retrouvent face à face, parfaits étrangers, incapables peut-être de s'aimer.
    Dans cet hymne à la vie, Ronan Mancec dépeint avec justesse et délicatesse les états d'âme et les relations de l'adolescence, et la violence du refus de l'autre.

  • Avec Hélène. Une mère et sa fille. Une fille et sa mère. Ce couple grandit, vieillit, se découvre, s'apprivoise pendant la pré-adolescence et l'adolescence de la fille, voire plus longtemps, car le temps passe...
    Un texte en creux, où l'auteur saisit avec pudeur et douceur les interstices des personnages, leurs douleurs et leurs joies. Avec beaucoup d'humour et de tendresse, il dépeint les silences et les éclats de rire de cette enfant et de sa mère Hélène.
    DISTRIBUTION : 2 femmes / GENRE : théâtre de l'intime.
    Tout l'amour que vous méritez. Un diptyque qui comprend À la volée et La réserve. Dans ces deux textes, il est question d'amour et de famille. Chacun.e des membres cherche à préserver son intimité face au groupe. On se bat au sein de la fratrie, on se cherche, on se confie aussi. C'est dans les silences et les rires gênés qu'apparait en trame de fond l'amour inconditionnel de cette famille.
    À la volée se passe pendant l'adolescence des personnages, La réserve bien plus tard.
    DISTRIBUTION : 7 femmes, 2 hommes - 2 femmes, 2 hommes / GENRE : théâtre de l'intime.

  • Le 21 septembre 2001, l'usine AZF de Toulouse est détruite par une explosion. Le bilan officiel fait état de 31 morts et environ 4.500 blessés. Ce texte s'appuie sur des documents et des témoignages pour se souvenir de cette catastrophe. La seconde pièce explore le thème du couple pour dire la cruauté d'être ensemble, les lâchetés et la fidélité à soi-même.

empty