• "Quelle tâche plus ardue que celle de se réaliseroe Aucune. Chacun d'entre nous, je pense, en a fait l'expérience. On peut éluder toutes les interrogations sauf celle-ci : qui suis-jeoe De l'enfance à l'âge adulte, en passant par les doutes de l'adolescence, on tente de ""se construire"". Goutte de sang après goutte de sang, lambeau de chair après lambeau de chair. Léo est comme nous tous. Il essaye de résoudre ce problème. Fruit des années 2000, seul. Il se jette à corps perdu dans une amitié exclusive, destructrice. Celle qu'il éprouve pour sa voisine Eléonore. Peu à peu, il s'apercevra de son erreur. Et si cette passion n'était qu'une béquille, un prétexte à son mal de vivreoe Devra-t-il changeroe Si oui, quelle direction emprunteroe"

  • "Notre intention, dans ce mémoire, est de discuter l'idée reçue selon laquelle l'oeuvre de Marguerite Duras serait une oeuvre pessimiste. Il s'agit de démontrer que les thématiques a priori déprimantes de sa production (violence, douleur, folie...) favorisent, en fait, l'avènement d'une nouvelle manière d'être au monde envisagée comme salutaire : la totale désappropriation de soi. Cette monographie se propose, finalement, de définir l'un des concepts clé de la pensée durassienne, à savoir ce que l'écrivain nomme - dans l'une de ces formules antithétiques qu'il affectionne - le ""gai désespoir""."

    Sur commande
  • Rhapsodie

    Rodolphe Kobuszewski

    Étymologiquement, le rhapsode est « celui qui coud ensemble des chants détachés ». Ce recueil est donc une espèce de patchwork rassemblant, de la plus codifiée à la plus lâche, des formes poétiques variées. Du sonnet à la «licence», en passant par la chanson, pour aboutir à des fragments pouvant tenir en une seule phrase. Le style des premières pièces est délibérément suranné, avec des références directes aux poètes du 19e. On y retrouve aussi un goût surréaliste pour le non-sens, dans des poèmes où l'idée compte moins que la manière dont elle exprimée. Une écriture quasi automatique où le mot en appelle un autre, où les sons se répondent. Les thèmes relèvent de la tradition littéraire: l'amour et ses divers avatars, la mort, la douleur...

    Sur commande
  • Cap canaille

    Rodolphe Kobuszewski

    Cette nouvelle aurait pu s'intituler "L'Amour à la Plage", si ce titre n'était déjà celui d'une chanson de Niagara. Car, oui, c'est encore d'une histoire d'amour qu'il s'agit. C'est l'été. L'été 2004. Arnaldo revient sur les lieux de son adolescence, à la recherche... à la recherche de quoi, au juste ? De ses amis, des senteurs et des couleurs si particulières de la Provence ? Il ne retrouvera rien de la magie de l'enfance, mais il trouvera mieux: l'amour. Sylvie, la barmaid de la plage du "Cap Canaille", près de la station balnéaire de Cassis. Un amour fou, comme en produisent souvent les vacances. Tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'à la découverte - par la police - du corps mort de Sylvie, un matin...

    Sur commande
empty