• Après des années d'absence, Nikkitine revient à Noeux-les-Mines pour enterrer sa mère. Il redécouvre les montagnes noires de sa région et sa pluie tiède. Le cimetière à peine quitté, il rencontre Natass : l'homme a un nouveau contrat pour lui. Car Nikkitine est un tueur à gages de seconde zone qui exécute de petites missions. Celle-là sera pourtant différente. Natass le prévient : le commanditaire est paranoïaque, une discrétion extrême est exigée. Malgré son insistance, l'homme de main est ailleurs. Il a croisé Clotilde, amie d'enfance, amour de jeunesse. Les deux étaient alors inséparables, comme les oiseaux du même nom. Leurs souvenirs rejaillissent, le passé les rattrape. Mais un contrat doit être rempli. Quels qu'en soient les dangers.

  • Dans l'enceinte d un zoo en faillite voué à une reconversion en centre de loisirs, un des repreneurs chargés de fermer le site est retrouvé assassiné. Un commissaire qui souffre d'une homonymie fâcheuse avec un célèbre policier belge mène l'enquête, aidé en cela par un médecin légiste déjanté et un inspecteur aussi dévoué qu'inefficace. L'autopsie aboutit à un premier constat improbable : c'est un éléphant qui aurait fait le coup ! Ou un ours... ou peut-être bien les deux ? Mais ce n'est qu'un début, un second cadavre fait bientôt son apparition, puis un troisième... Dans cette jungle urbaine, tout le monde se retrouve dans le collimateur du commissaire : Nestor, le soigneur du zoo, son frère Pollux, bohème notoire et joueur endetté, le directeur du zoo idéaliste alcoolo, l'ambitieux sous-directeur, les membres du conseil d'administration, Joséphine, la femme de service, sorcière à ses heures, et Ginette, la caissière, qui se prépare à une nouvelle invasion teutonne... Immergé dans un univers où les plus dangereux prédateurs ne sont pas forcément ceux que l'on croit, le policier patauge et l'enquête piétine. Ajoutez à cela des vautours rigolards, un orang-outan amateur d'équations différentielles, un lama psychopathe, un tigre végétarien, un couple de dendrobates, sans oublier la fameuse « zygène », et vous obtiendrez un roman dé-zoo-pilant...

  • À 70 ans, Hortense Petitpeu travaille comme femme de ménage pour arrondir ses fins de mois. Lorsque l'imposant directeur Lecroc lui demande de nettoyer son bureau, sa vie bascule : elle vide la mauvaise poubelle et y trouve un revolver ainsi qu'une liasse de billets. La sage Hortense nourrit alors une obsession : rapporter l'argent et l'arme en douce. Mais à force de gaffes, sa situation empire. Elle met bientôt la main sur un million d'euros. Avec Katia Pabo-Kou, une amie, elle découvre à ses dépens ce qu'est la malhonnêteté, domaine où excelle Lecroc. Lui n'a qu'une idée, retrouver sa cagnotte envolée. Il lance donc Augustin, un gaillard pas très futé, sur les traces des deux copines, déjà parties à Étretat pour dépenser le magot. Luxe, calme et danger.

  • Les gens sont méchants

    Ricardo Salvador

    • Kyklos
    • 22 November 2010

    Tous les couples traversent de mauvaises passes. Celui dont il est question dans ce roman n'en est déjà plus là. Les termes impasse, sans issue, cul-de-sac, voire coupe-gorge, seraient, en ce qui le concerne, plus appropriés. Plutôt que de s'adresser à un conseiller conjugal ou de consulter un avocat, Hippolyte décide de régler le problème de manière directe et définitive. Forcément, cela requiert quelques réglages, un plan précis et un scénario sans faille afin d'éviter tout démêlé avec la justice. Pas question pour lui de finir comme ces imbéciles imprévoyants, ces amateurs sans cervelle qui sèment des indices accablants sur les lieux de leurs crimes. Mais sur le chemin du veuvage, Hippolyte ne s'attendait pas à croiser des gens vraiment méchants...

    Sur commande
empty