• Comment offrir aux chercheur-e-s les moyens et les outils permettant de réaliser une histoire mixte de l'Antiquité ? En s'appuyant sur la méthodologie élaborée par le collectif Eurykleia, les articles du dossier explorent les pratiques sociales qui rendent les femmes visibles, mais aussi celles où la présence féminine, quoique réelle, semble plus discrète. Ils mettent l'accent sur le rôle de la modalisation et de la pratique discursive dans les processus d'affichage, de conservation et de transmission du nom des femmes, en éclairant les logiques propres à chaque contexte étudié : lamelles oraculaires de Dodone, décrets honorifiques, fondations sous condition, traités de Cicéron. Les analyses invitent à en finir avec certains préjugés sur les femmes antiques (par exemple, les prétendus « noms de courtisanes ») et proposent une vision renouvelée des relations sociales en Grèce et à Rome.

  • Dossier : Et si, par-delà la dichotomie classique sujet-objet, les artefacts étaient appréhendés comme des agents voire des événements, et considérés dans leur rapport au temps et à l'espace ? Ce dossier propose l'étude des phénomènes, dispositifs et contextes par lesquels les objets adviennent en Grèce ancienne. Varia : Balles de fronde, noms barbares : la puissance des mots. Imaginaires du passé : la guerre lélantine, la figure de Solon. Le rôle de la peau dans le diagnostic médical. Savoirs et lieux de savoirs.

  • Dossier : Il est bien connu que les textes et leur méditation sont une thérapie pour l'âme. Dans l'Antiquité, les médecins grecs et romains ont même considéré la lecture, la déclamation ou la création poétique comme des remèdes pour soigner les maladies du corps. Ce dossier de Mètis explore l'aspect paradoxal de ces conceptions anciennes qui lient la santé du corps à des activités littéraires et présupposent une physiologie de la lecture et de l'écriture. Il questionne cette forme de « bibliothérapie » cultivée par l'élite dans le monde gréco-romain, à travers les exemples de l'épistolographie (Cicéron), de la rhétorique (Aelius Théon, Aelius Aristide) et de la médecine (Aristote, Antylle, Oribase). Le dossier cartographie ces pratiques et conceptions de l'Antiquité pour nourrir les réflexions contemporaines sur la bibliothérapie, les potentialités perdues du littéraire ou la médecine holistique. Varia : Éléments de rituels (le chien guérisseur, les oiseaux migrants, le pais amphitalês, la supplication chez Euripide), effets d'intertextualité (Platon, Varron), questions d'historiographie aux lisières de la philosophie et de l'histoire des religions.

  • Le dossier « Corps antiques : morceaux choisis » s'intéresse aux représentations d'un membre ou d'un organe conçu dans sa singularité, aux dispositifs d'isolement et de distinction visuels et symboliques dans les discours, les images, les assemblages votifs grecs et romains, et les constructions muséographiques contemporaines.

  • Dossier : Comment agit-on par la parole dans un cadre ritualisé ? Les pratiques des mondes anciens étudiées sont l'occasion de repenser notre monde contemporain. À travers des processus de ritualisation, de « solennisation » et de formalisation, ce volume étudie la manière dont des actes de langage particuliers ont acquis la capacité de lier des personnes dans des unions durables (le mariage, l'alliance, l'adoption ou le contrat) ; de transmettre la connaissance du passé avec certitude et fidélité (le témoignage juridique) ; ou de garantir des actions à venir dans une totale confiance (le gage, la promesse et le voeu). Varia : Histoire et anthropologie religieuse (sphères d'action et modes d'épiphanie divine, oracles et politique, les agalmata, le daimôn du stoïcisme impérial). Questions d'anthropologie (comparatisme Grèce/Chine : la raison pratique ; le geste de Phryné ; les vases à prédelle ; la « féminité » des arbres : Varron, Ovide).

  • Diriger un choeur, faire du commerce, décider, conseiller ou faire la guerre sont autant de pratiques qui ne sont pas réservées aux hommes : la reconnaissance des qualités et des compétences qui permettent d'assumer de façon efficace une fonction suit des logiques propres aux différents contextes et dépasse une simple opposition entre femmes et hommes grecs. Par la pratique d'une anthropologie du genre, l'ouvrage offre une lecture renouvelée de ces contextes sociaux, économiques et politiques.

  • Dossier : Autour des Érinyes. Représentations psychiques, discursives et figurées. Cette réflexion sur la représentation pose le cas limite de ces puissances divines que l'on ne saurait ni voir ni représenter, tant elles sont effrayantes. L'étude du passage des « images » aux « images mentales » met en exergue la façon dont les Grecs ont réussi à rendre visible l'invisible, figurer l'infigurable, représenter l'irreprésentable.Les articles rassemblés dans la seconde partie se donnent des objets divers : des rites, des institutions, des motifs narratifs et des lexiques, dans le but commun de cerner la construction des identités sociales. Varia : Religion (figures divines, fonctions et usages ; rites). Identités et groupes sociaux (femmes grecques et romaines ; échanges). Langue et analyse de discours (onomastique zoologique ; discours épique). Conférence Gernet : La santé, les valeurs, l'autorité. Perspectives comparées sur la Grèce et la Chine anciennes.

  • Dossier : Quel rapport l'image entretient-elle avec le support qui la véhicule ? Les vases attiques fournissent une quantité de représentations souvent traitées comme si elles étaient plates et immatérielles. Ce dossier questionne cette matérialité selon deux axes : comment l'image s'adapte-t-elle aux surfaces rondes, sphériques, circulaires du vase ? Varia : Paradigmes masculins (le vieux Priam, le héros euripidéen, sophistes platoniciens, Hermès au gymnase, Ésope). Archéologie d'un mythe (les Arimaspes). Étiologie. Conférence Gernet : Aube de la cité, aube des images ?

  • Dossier : Durant les dernières décennies, la clientèle étrangère de la production du Céramique d'Athènes a été au centre des études céramologiques, même iconographiques. Mètis examine les vases peints produits au Céramique que le client athénien a utilisés dans les différentes occasions de son existence : pratiques quotidiennes, rites sociaux, religieux. Le matériel réuni provient exclusivement d'Athènes, de fouilles anciennes ou récentes et de contextes variés : sanctuaires, nécropoles, habitat ou espaces civiques. Il constitue le point de départ pour la construction d'une nouvelle « Cité des Images », édifiée selon une culture visuelle partagée par le potier, le peintre et leur client. Leur relation directe jette quelque clarté sur le processus créateur même, à la croisée du goût et des exigences du client et du savoir technique et de l'imagination créatrice de l'artisan. Varia : Eschatologie orphico-pythagoricienne, autorité politique et religieuse, genre et larmes du magistrat romain, iconographie et drames satyriques (Prométhée et Pandora), récit autobiographique (Schliemann).

  • Dossier : L'individu, objet de tous les regards : telle est la perspective adoptée par ce dossier. Si le vêtement occupe une place centrale dans cette enquête, l'histoire des apparences ne s'y réduit pas. Traits physiques et de caractère, tenue extérieure et nudité étudiée, parures et coiffures, odeurs et attitudes, constituent un large ensemble de significations, celui du « vêtement total ». Moyens de catégorisation et d'évaluation morale, modes d'intervention délibérée dans le champ des interactions sociales, les manières de s'habiller et de se déshabiller témoignent d'un contrôle visuel quasi permanent exercé sur les corps depuis les mondes archaïques grec et étrusque jusqu'à la Rome impériale. Varia : Une série d'articles suit ce dossier thématique et aborde des sujets très variés : parmi d'autres, le mythe des Lemniennes, la question du statut des Muses, celle de la discorde (éris) dans les récits de fondation, l'implication du stratège athénien Timothée dans une guerre civile à Zakinthos au ive siècle, la représentation divine en Nabatène, la procédure de la description des oeuvres d'art - ekphrasis - chez Philostrate, ou encore, dans une perspective méthodologique et historiographique, la pratique de la méthode comparative par les historiens anthropologues de la Grèce ancienne.

  • Dossier : Le premier numéro de cette nouvelle série propose sept contributions consacrées à Alexandre le Grand, religion et tradition. Le dossier fournit un aperçu des tendances actuelles de l'historiographie sur Alexandre et sa légende. La réflexion sur le comportement religieux et le mythe d'Alexandre met en jeu un modèle et un miroir du pouvoir royal aux multiples facettes. Varia : Le volume comporte également un ensemble d'articles de varia qui propose, entre autres, des réflexions sur le comparatisme en histoire des religions antiques, une analyse sur le sac de Rome par Alaric, une étude sur la fabrique de la citoyenneté à Athènes, le mythe de Térée et Philomèle représenté sur des vases grecs, le bilinguisme gréco-latin à l'époque de l'empire romain.

  • Dossier : Ce numéro comprend un dossier consacré aux significations du terme phantasia chez les Grecs. Il est constitué de cinq contributions qui mettent l'accent sur : la notion de « venir à la lumière, apparaître » ; l'invisible et le « double » dans la culture classique ; la vérité des images (selon Épicure) ; le sens de l'enargeia ; la phantasia dans les écrits intertestamentaires. Varia : Le volume comporte également huit autres contributions qui explorent : la figure de Pénélope ; les récits sur les rapts de jeunes filles ; les armes d'Achilles ; la perception visuelle chez Empédocle ; la monnaie spartiate ; le sens des termes archaios et palaios ; la sexualité et le genre ; la polarité nietzschéenne entre Apollon et Dionysos et sa perception par les modernes.

  • Dossier : L'objet est ici de réévaluer l'histoire et les représentations des mères et de la maternité dans le monde grec ancien. Qu'est ce que devenir mère dans la Grèce ancienne ? Le dossier aborde cette question, que ce soit dans ses aspects démographiques, avec l'épineuse question du contrôle des naissances pour le bien de l'oikos, dans ses aspects physiologiques et médicaux en posant la question des liens entre maternité et santé, ainsi que dans ses composantes religieuses en analysant le rôle de divinités dans le processus d'engendrement. Il porte également sur la maternité des mortelles et sur celle des déesses, en se demandant dans quelle mesure devenir mère est un changement de statut social ou l'accomplissement d'un telos bénéfique et souhaité pour la communauté, mais non sans risque. L'ensemble offre un panorama éclairant qui témoigne de la difficulté de devenir mère à partir d'une réflexion qui lie les realia à l'imaginaire des Grecs. Varia : Histoire et anthropologie (généalogie divine, sacrifice et patriarcat ; construction mythique de l'espace ; langue des dieux) ; texte et pragmatique dans l'Iliade (individu et société) ; les langages de la statuaire (le remploi de statues sous l'empire romain) ; histoire et politique (Delphes et les oracles).

  • Dossier : Ce dossier propose une analyse critique de la catégorie de « cultes à mystères » dans l'Antiquité grecque et romaine. Avec, en toile de fond, le modèle dominant des mystères d'Éleusis, il croise approches chronologiques et géographiques de façon à faire apparaître de possibles évolutions de ces cultes aux périodes hellénistique et romaine. Les enquêtes menées ici passent donc à la fois par des études de cas de « cultes à mystères » (Dionysos, Artémis d'Éphèse, mystères impériaux, etc.) et par une réflexion qui interroge la pertinence des outils théoriques et de la méthodologie employés par les historiens des religions. Varia : Politique et cosmogonie, anthropologie juridique, théories grecques de l'économie, statues sans visage à Cyrène, règlements religieux.

empty