• Le Caucase attire curiosité et convoitise depuis l'Antiquité.
    Sa mosaïque de langues et de peuples fascinait déjà voyageurs et géographes grecs ou arabes, qui dénommèrent cette chaîne "la montagne des langues". La variété des cultures attira tous les envahisseurs du sud comme du nord vers ce qui est considéré aujourd'hui comme le berceau de la viticulture, la Colchide et ses fruits d'or. Pourtant, à la fin du xxe siècle, alors que l'URSS se fissurait, cette région, carrefour d'influence entre cultures européennes et proche-orientales, autrefois renommée pour son hospitalité et ses stations balnéaires, est devenue l'un des principaux points chauds de la planète.
    La "redécouverte" des hydrocarbures de la mer Caspienne et le rôle de corridor stratégique du Sud-Caucase entre Orient et Occident ont relancé ce singulier "Grand Jeu" qui oppose aujourd'hui Russes et Américains par leurs alliés caucasiens interposés. La guerre d'août 2008 entre Russes et Géorgiens a ramené le Caucase au coeur de l'actualité mondiale. L'Atlas géopolitique du Caucase éclaire avec brio les enjeux de cette région stratégique.

  • Près de vingt ans après l'éclatement de l'URSS, si la Russie a retrouvé le chemin de la croissance, les autorités n'ont toujours pas apporté les réponses adéquates aux défis majeurs posés par l'effondrement du système socialiste et le changement radical d'environnement géopolitique. Bien que le dynamisme de Moscou et des grandes métropoles soit saisissant et que la croissance soit stimulée par l'industrie lourde et les services, les disparités sociales et régionales sont en hausse. La Russie, en quête de nouveaux équilibres et d'un nouveau statut, doit faire face à des défis intérieurs et extérieurs préoccupants au regard de l'intégration du pays dans le jeu mondial - une présence américaine renforcée dans les pays voisins et un repli sur soi de la société russe. Dans cette 4' édition entièrement mise à jour et enrichie, l'auteur dévoile les enjeux cruciaux de la Russie, en revenant sur les forces et les faiblesses réelles de cet Etat-continent, lancé dans un extraordinaire mouvement de réformes. Partant d'une approche géographique, ce livre démêle les conditions de ce défi, sans en gommer les contradictions.

  • Netty Radvanyi est le nom véritable d'Anna Seghers (1900-1983), l'auteur de romans inoubliables comme Transit et La Septième croix, de récits comme L'Excursion des jeunes filles mortes, d'innombrables nouvelles, qui ont pour toile de fond un siècle particulièrement fertile en bouleversements de tous ordres. Cette oeuvre vaste et ambitieuse, qu'admirait Bertolt Brecht et qui exerça une forte influence sur Christa Wolf ou Heiner Müller par exemple, est encore mal connue en France.
    Son fils Pierre Radvanyi, né en 1926, se souvient. Dès 1933, à l'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir, la famille doit s'enfuir, trouve refuge à Paris ; puis c'est l'exode, la clandestinité, le père emprisonné, Marseille et l'attente anxieuse de visas et de bateaux, les Antilles, le Mexique, le retour enfin en Allemagne en 1947. Pierre, lui, choisit Paris mais rend souvent visite à sa mère.

  • Pour beaucoup, la cause est entendue. La Russie d'aujourd'hui est d'abord celle de Vladimir Poutine. Comme si un dirigeant, aussi puissant et inquiétant soit-il, pouvait résumer tout un peuple, tout un pays, dont on ignore le plus souvent la diversité.
    Géographe spécialiste du Caucase, de la Russie et des États postsoviétiques, Jean Radvanyi vient de passer quatre années à Moscou (2008-2012). Loin du monolithisme que l'on prête souvent à ce pays, il y a découvert une presse, une vie culturelle et politique, une société qui se sont avérées en pleine ébullition, jusqu'aux grandes manifestations de l'hiver 2011-2012. De ses nombreux voyages, de Kaliningrad à Vladivostok, et de multiples rencontres, est né ce carnet d'impressions, textes saisis sur le vif, à peine remaniées depuis, afin de laisser intacte cette subjectivité curieuse qui l'a guidé dans cette plongée au sein de la réalité russe.
    Ce livre ne se fixe aucune mission définitive, sinon celle de tenter de modifier une image négative profondément enracinée actuellement dans les médias et l'opinion française ? Au-delà des relations officielles - elles-mêmes changeantes - au cours des trois derniers siècles, l'image de la Russie aura balancé constamment entre une critique parfois violente, dans le sillage de Custine, pendant la guerre de Crimée, jusqu'aujourd'hui sous Vladimir Poutine, et au contraire des périodes d'engouement partagées par tout ou partie de la population, au début du XXe siècle avec la mode des célèbres emprunts, puis des ballets russes, après la victoire commune en 1945.
    Espérons donc, simplement, que ces impressions russes donneront au lecteur l'envie de découvrir les facettes multiples d'un pays soumis en si peu de temps à un immense chamboulement, passionnant dans sa diversité et ses paradoxes.

  • Vingt ans après l'éclatement de l'URSS, l'espace postsoviétique semble loin d'être stabilisé. Si les quinze Etats (y compris les Etats baltes) nés en 1991 ont peu à peu trouvé leur place dans la communauté internationale, le processus de transition demeure fragile et contrasté. En effet, après deux décennies d'indépendance, rien n'indique que cette période de transformations soit achevée. Guerre entre la Géorgie et la Russie en août 2008, crises politiques en Moldavie, en Ukraine et en Kirghizie, sont autant d'événements récents révéltauers des difficultés de reconnaissance et d'affirmation des souverainetés, face à une Russie dont l'influence est contrebalancée par l'effet d'attraction de l'Europe et des Etats-Unis.
    Cet ouvrage propose une analyse de ces évolutions dans quatre domaines clés que sont les fondements historiques et territoriaux de l'identité, les systèmes politiques, les réformes économiques et les choix en matière de relations internationales et de sécurité. Les auteurs ont tout d'abord évalué la façon dont chacun de ces quinze pays a perçu et assumé le statut d'Etat-nation. Il se sont ensuite efforcés de décrire comment les évolutions du système politique, de l'économie et le positionnement géopolitique ont participé du processus d'affirmation nationale.

  • La Russie fait peur. Un président américain n'hésita pas à parler de l'URSS comme d'un « empire du mal » et la crise ukrainienne a remis cette notion au goût du jour à propos, cette fois-ci, de la Russie. On parle du « pouvoir de nuisance » du pays alors que d'autres évoquent une « impuissance génétique » des Russes à la démocratie. La Russie de l'ère Poutine ne cesse d'inspirer la méfiance, et jamais son image n'a été aussi négative.
    Or dans le même temps, c'est la Russie elle-même qui a peur. Vingt-cinq ans après la fin de l'URSS, le pays, ses élites, sa société civile sont traversés par toute une série de hantises. Les ébranlements successifs traversés dans les années 1980-1990 ont remis en cause bien des certitudes acquises et, partagé entre des aspirations réformatrices et la crainte d'une société libérale, le pays semble tenté par le repli dans un nouvel isolement.
    Cet essai vient analyser l'ensemble des facteurs géographiques, historiques, politiques, culturels et géostratégiques qui permettent de comprendre ce qui agite profondément la Russie d'aujourd'hui.

  • Chaîne de montagnes mythique entre toutes, aux limites de l'Europe et de l'Asie, le Caucase fascine depuis l'antiquité par sa richesse proverbiale, par la diversité de ses langues et de ses peuples. Pour son malheur, il est devenu, depuis deux décennies, synonyme de conflits et de guerres.

    En réunissant une vingtaine d'articles ou chapitres de livres, écrits au cours de quelque trente-cinq années d'études, cet ouvrage suit un itinéraire personnel où interfèrent recherches scientifiques, analyses culturelles et politiques. Il permet aussi de questionner l'évolution récente d'une des régions les plus disputées de la planète, aux marges de l'Empire russe éclaté et du Grand Moyen-Orient en pleine mutation.

  • Grande famille nobiliaire hongroise dont les origines remontent au Moyen Âge, les Esterházy, fidèles à la couronne impériale des Habsbourg, ont servi l'Autriche aussi bien dans l'armée que dans l'administration.
    Dès le XVIIe siècle, les princes Esterházy - le grand palatin Paul (1635-1713) et Nicolas Ier " le Magnifique " (1714-1790) - constituent leur collection d'art comme témoignage de leur magnificence. La collection atteint son apogée avec Nicolas II (1765-1833), mécène et amateur éclairé ; elle comprend à la mort de celui-ci 1156 tableaux.

    Orsolya Radványi, Conservateur au musée des Beaux-Arts de Budapest, dévoile dans son essai comment cette collection de chef-d'oeuvre, présenté dans le livre, s'est au fil du temps constitué.

  • Processus fragile et contrasté, marqué par l'ampleur des crises économiques et politiques, jalonné dans plusieurs cas par des conflits dont les effets sont loin d'être entièrement dissipés.
    Tout semble opposer les trois États baltes, assurés dans leur volonté d'intégration aux structures européennes et atlantiques et les États du Caucase ou d'Asie centrale qui doivent à la fois mettre au point leur mode de fonctionnement politique et économique et définir leurs systèmes d'alliance dans un environnement régional tendu.

    Mais cette période de transition est difficile pour tous et on observe, après plus d'une décennie d'indépendance, combien les voies sont divergentes dans cette quête de reconnaissance et d'affirmation des souverainetés, face à une Russie affaiblie mais toujours active dont l'influence est contrebalancée par des intervenants extérieurs, l'Europe, les États-Unis, de plus en plus présents.

    Ce livre propose une analyse de ces évolutions dans quatre domaines clés que sont les fondements historiques et territoriaux de l'identité, les systèmes politiques, les réformes économiques et les choix en matière de relations internationales et de sécurité. Il est destiné à un large public, étudiants et chercheurs en géographie, politologie et relations internationales.

  • Huit ans après l'éclatement de l'URSS, la Russie est-elle vraiment dans ce chaos dont les médias décrivent les multiples facettes ? Que signifient ces convulsions successives ? L'année 1998 a été marquée par un krach économique sans précédent, 1999 a débuté par une crise politique majeure en pleine guerre des Balkans aux multiples implications géopolitiques.
    Comment définir le système mis en place par Boris Eltsine et lui survivra-t-il ? Qui dirige réellement la Russie ? A-t-elle encore une influence sur les autres Etats issus de l'URSS ? La CEI (Communauté des Etats Indépendants) n'est-elle qu'une coquille vide ou peut-elle encore jouer un rôle intégrateur ? Ces douze Etats (les Baltes se sont définitivement tournés vers l'Europe) qui, chacun à sa façon, cherchent à consolider leur fragile souveraineté vont-ils construire, à l'est de l'Europe, une autre communauté, facteur de stabilité ou bien vont-ils s'enfoncer dans les conflits et les crises ? Spécialistes de cette région du globe, Jean Radvanyi et Alexis Berelowitch proposent avec les 100 Portes de la Russie un outil clair et argumenté, qui fait le point sur une zone encore en mouvement, sans éluder les questions sensibles.

  • Grande famille nobiliaire hongroise dont les origines remontent au Moyen Âge, les Esterházy, fidèles à la couronne impériale des Habsbourg, ont servi l'Autriche aussi bien dans l'armée que dans l'administration.
    Dès le XVIIe siècle, les princes Esterházy - le grand palatin Paul (1635-1713) et Nicolas Ier « le Magnifique » (1714-1790) - constituent leur collection d'art comme témoignage de leur magnificence. La collection atteint son apogée avec Nicolas II (1765-1833), mécène et amateur éclairé ; elle comprend à la mort de celui-ci 1156 tableaux.
    Orsolya Radványi, Conservateur au musée des Beaux-Arts de Budapest, dévoile dans son essai comment cette collection de chef-d'oeuvre, présenté dans le livre, s'est au fil du temps constitué.

  • La nouvelle russie

    Jean Radvanyi

    Meurtrie par les soubresauts des années 1990, la russie est en quête de nouveaux équilibres et d'un nouveau statut.
    Plus de quinze ans après l'éclatement de l'urss, en décembre 1991, le pays a certes retrouvé le chemin de la croissance mais les autorités n'ont toujours pas apporté les réponses adéquates face aux défis majeurs posés par l'effondrement du système socialiste et le changement radical d'environnement géopolitique. en panne, le fédéralisme est malmené par les forces centrifuges : régions, entreprises, rébellion tchétchène.
    Moscou veut rétablir une " verticale du pouvoir " mais rencontre une telle inertie que la réforme administrative attendue depuis 2004 est encore retardée. inédite pour un pays développé en temps de paix, la crise démographique affaiblit des régions entières. la russie profite d'une conjoncture exceptionnelle sur le marché des hydrocarbures : le dynamisme de moscou et des grandes métropoles est saisissant.
    Mais si l'industrie lourde et les services tirent la croissance vers le haut, des pans entiers de l'industrie, une partie de l'agriculture et des régions entières sont tombés en déshérence. les disparités sociales et régionales, en légère baisse au début de l'ère poutine, sont reparties à la hausse. en dépit d'un renforcement spectaculaire du contrôle de l'état sur l'économie, les médias et la vie politique, le président russe élu en mars 2008 devra répondre à des défis intérieurs et extérieurs préoccupants : la présence américaine se renforce dans les pays voisins et la société russe est tentée par un repli sur soi qui ne ferait que retarder l'intégration de la russie dans le jeu mondial.
    La 4e édition de la nouvelle russie a été entièrement mise à jour et enrichie (cartes originales, statistiques, photographies). l'auteur dévoile les enjeux cruciaux de la russie en revenant sur les forces et les faiblesses réelles de cet état-continent, lancé dans un extraordinaire mouvement de réformes. partant d'une approche géographique, ce livre démêle les conditions de ce défi, sans en gommer les contradictions.

  • L'atome

    Pierre Radvanyi

    Longtemps controversée, la théorie atomique joua un rôle fondamental dans l'élaboration de nombreuses disciplines.
    L'auteur propose ici une sélection de textes fondateurs commentés, sur ce sujet emblématique qui touche à notre représentation du réel. De la "préhistoire" de la notion jusqu'aux atomes ultrafroids de Claude Cohen-Tannoudji, des premières intuitions grecques au microscope à effet tunnel qui permet - enfin - de "voir" les atomes, Pierre Radvanyi raconte avec talent les observations, les efforts expérimentaux et théoriques des principaux acteurs de cette épopée, ainsi que nombre d'anecdotes sur leur vie.

empty