• Plus de 120 cartes et infographies pour raconter la Révolution française, dans toute son ampleur et son effervescence.

    - Circulation des hommes, des idées, des biens, crises financière et sociale : le contexte qui précède les événements de 1789.
    - 1789-1791 : de la rupture avec l' Ancien Régime à l'échec de la monarchie constitutionnelle.
    - 1792-1799 : la guerre, les divisions et déchirures, la radicalisation révolutionnaire.
    - La France de Bonaparte : l'autorité ne remet pas en cause tous les acquis de la Révolution.

    Cet atlas inscrit, de façon inédite, la Révolution française dans l'histoire du monde et dans le long terme. Le basculement s'étend de l'Europe au Nouveau Monde et dans les colonies, dès les années 1770 et jusqu'à la France napoléonienne.

  • Les chapitres : ils forment un récit, reprenant les grands thèmes et les chronologies (démographie, production, institutions, culture.).
    L'atelier de l'historien : le lecteur découvre la manière de travailler de l'historien. Cet atelier met en lumière les sources historiques et les débats d'historiens que la période a engendrés. Un atout majeur.
    Les annexes : indispensables pour comprendre le travail de l'historien, elles reprennent les repères chronologiques, les notices biographiques, la bibliographie par chapitre, la table des références iconographiques, les sources des textes, cartes et graphiques et l'index.

    1 autre édition :

  • Cet atlas saisit, à l'échelle du continent européen et de ses colonies, les dynamiques et les bouleversements qui ont eu lieu pendant trois siècles, du XVIe au XVIIIe siècle :

    - Les révolutions intellectuelles, les découvertes et innovations scientifiques.
    - L'entrée dans les guerres modernes.
    - L' ouverture au monde et l'exploration de nouveaux territoires.

    Grâce à près de 120 cartes, cet atlas permet de comprendre comment l'Europe s'est transformée d'un point de vue politique, économique et culturel.

  • Il y a tout juste 250 ans, l'Endeavour, avec James Cook à son bord, se lançait dans l'exploration du Pacifique. Moins d'une décennie plus tard, débutaient les expéditions polaires. De ces voyages, qui allaient du Grand Océan aux sources du Nil, aventuriers, naturalistes et marins ne rapportèrent ni or ni pierres précieuses. Leurs trésors, bientôt exposés dans les collections privées ou les premiers musées publics, étaient d'un genre nouveau? : vêtements, objets du quotidien, planches en couleurs révélant l'extraordinaire richesse d'une faune et d'une flore jusque-là inconnues, récits de premiers contacts avec des populations "?autochtones?".
    Ces explorateurs ramenèrent aussi à la vie les civilisations les plus anciennes, collectionnant les antiquités et s'attachant à déchiffrer des langues perdues.

  • L'Europe est le grand chantier du XVIIIe siècle. Diplomates, militaires, étudiants, négociants, aristocrates et aventuriers sillonnent en tous sens l'espace européen.
    La correspondance et la presse tissent leur toile à travers le continent, se jouant des frontières et de la censure. En retraçant l'histoire des Lumières et non celle de quelques grands hommes, cet ouvrage montre la remarquable culture de la mobilité des élites de ce siècle et leur conscience européenne.
    Il analyse aussi les contradictions d'un temps écartelé entre le cosmopolitisme et l'émergence brutale du nationalisme, entre la fascination et la jalousie que suscite la France de Voltaire.

  • De 1717 à 2018 la franc-maçonnerie éclaire et interroge de manière incomparable trois siècles d'histoire et d'identité européenne, de Lisbonne à Saint-Pétersbourg, de Stockholm à Zagreb.
    Europe des Lumières, Printemps des peuples, nationalisme et pacifisme, Société des Nations, guerre froide et construction européenne, après-communisme :
    Les francs-maçons unis ou divisés, écoutés ou exécrés, sont de tous les combats, présents sur tous les chantiers qui rythment l'histoire du continent.
    Ce livre fait le choix de rompre avec une juxtaposition d'histoires nationales pour proposer une perspective résolument européenne. Il mobilise les recherches les plus récentes et s'appuie sur l'exploitation des principaux fonds d'archives maçonniques européens ainsi que sur l'ouverture, en janvier 2002, des « Archives russes » du Grand Orient de France de retour de Moscou.

  • Par l'un des grands historiens français du XVIIIe siècle, ce livre propose la biographie de Marie-Antoinette, sous l'angle savoureux de la gastronomie. Le second titre d'une collection consacrée aux grands personnages de l'Histoire, qui les saisit dans une intimité inédite : à table !

  • D'Adam, premier franc-maçon selon James Anderson, à lord Byron, figure de la maçonnerie libérale au xixe siècle, des opératifs aux carbonari, cet ouvrage propose un triple voyage dans l'histoire de l'Ordre. Après une plongée dans la mémoire des francsmaçons et dans leurs écrits fondateurs à la recherche des origines de l'Art Royal, le lecteur est invité à pénétrer dans l'enceinte du temple où se retrouvent les « amis choisis » qui se reconnaissent comme pairs pour comprendre comment, en quelques décennies, la franc-maçonnerie a renouvelé profondément la sociabilité pour s'imposer durablement dans l'espace public. Dans un troisième temps, la profession de foi cosmopolite des frères au siècle des Lumières et la diffusion fulgurante de la franc-maçonnerie à travers toute l'Europe et dans le monde colonial, des Antilles à Canton, invitent à revisiter le projet d'une République universelle des francs-maçons. Comment résiste-t-il aux chocs des révolutions européennes et américaines, aux nationalismes et aux coups de boutoir des thèses conspirationnistes ? Les attaques actuelles de la sphère complotiste contre les francsmaçons, accusés d'être les fossoyeurs des identités nationales et les valets d'une globalisation apatride, prennent ici un relief tout particulier.

  • La France des Lumières est celle des idées nouvelles qui interrogent et contestent l'absolutisme monarchique. Bien avant les cahiers de Doléances, la prise de la Bastille et l'abolition des privilèges, les Français manifestent, tout au long du XVIIIe siècle, leur ras-le-bol fiscal et leur défiance face à l'autorité royale. Rumeurs, pamphlets, libelles attaquent rois et reines, entretenant un climat d'irrespect et de rébellion.
    C'est le portrait d'une France en effervescence que dresse Pierre-Yves Beaurepaire, une France où l'opposition au roi se réfléchit et se diffuse, une France où la révolte n'est jamais loin. Ce sont finalement les racines de la Révolution qu'il interroge, au plus près du quotidien et de la vie intellectuelle du siècle des Lumières.

  • L'Europe est le grand chantier du XVIIIe siècle. Diplomates, militaires, étudiants, négociants, aristocrates et aventuriers sillonnent en tous sens l'espace européen. La correspondance et la presse tissent leur toile à travers le continent, se jouant des frontières et de la censure.
    En retraçant l'histoire des Lumières et non celle de quelques grands hommes, cet ouvrage montre la remarquable culture de la mobilité des élites de ce siècle et leur conscience européenne. Il analyse aussi les contradictions d'un temps écartelé entre le cosmopolitisme et l'émergence brutale du nationalisme, entre la fascination et la jalousie que suscite la France de Voltaire.

  • La Franc-maçonnerie, son histoire, ses pratiques, son écho dans la politique ou la culture, ses rituels, ses projets. Servi par une approche scientifique rigoureuse, ce dictionnaire, abondamment illustré, offre un tableau éclairant et original d'un univers, trop souvent source de mythes, de légendes et de rumeurs.

    Sur commande
  • Laboratoire d'observation et d'élaboration de la sociabilité, miroir des élites, de leurs stratégies et des trajectoires individuelles, la loge maçonnique s'épanouit au siècle des Lumières. Elle favorise ensuite les inflexions décisives du turbulent XIXème siècle (philanthropie, libéralisme et universalisme), où s'affirme la culture politique des francs-maçons qui font leur entrée dans la cité. Lien initiatique, la Fraternité maçonnique interroge le sens d'être ensemble et scelle un lien social riche d'enseignements.

    Sur commande
  • Nouvelle édition. En tenue de loge, les francs-maçons éprouvent symboliquement la résistance de la chaîne fraternelle qui unit les « francs-maçons dispersés sur les deux hémisphères ». C'est bien parce que la sociabilité maçonnique ne se contente pas de s'épanouir dans le sanctuaire des amis choisis. Elle vise dans le même élan à repousser les bornes du temple jusqu'aux confins de l'univers, à fonder la République universelle des francs-maçons comme un espace de circulation libre, immédiat, harmonieux et fraternel, par-delà les obstacles géographiques, politiques, religieux et linguistiques. Ce livre se propose d'interroger la manière dont les francs-maçons du XVIIIème siècle ont tenté de concrétiser leur profession de foi cosmopolite, d'observer comment le cosmos maçonnique prend progressivement corps, comment ses réseaux nerveux et ses canaux d'échange s'animent, favorisent et valorisent la culture de la mobilité des Lumières.

    Sur commande
  • L'Europe au siècle des Lumières est aujourd'hui l'objet de nombreuses recherches qui permettent de la revisiter. Plurielle, elle voit la naissance et l'affirmation de l'espace public.
    Ses souverains réformateurs recherchent ouvertement l'adhésion de l'opinion nationale et « publient » leur amour du bien commun.
    Ses intellectuels poursuivent la tradition de la République des Lettres.
    Le grand commerce international connaît alors un essor sans précédent qui amène les contemporains à s'interroger sur la globalisation, la dissolution des identités nationales en des termes très actuels. Les administrateurs confrontent leurs pratiques et leurs savoirs à l'échelle du continent et inaugurent une « science de l'État ».
    C'est cette Europe, à la fois distante et familière, que ce livre se propose d'étudier.

    Sur commande
  • A l'heure où l'on commémore avec faste les 275 ans de la Franc-maçonnerie en France, ce livre est né d'un constat inquiétant et d'un espoir. Longtemps pionnière dans l'observation des formes de, sociabilité, l'histoire de la Franc-maçonnerie peine aujourd'hui à trouver un second souffle. Elle est même menacée de marginalisation universitaire et scientifique.
    Paradoxalement, la situation n'a sans doute jamais été aussi propice à une relance de la recherche : l'ouverture des fonds maçonniques des " Archives du KGB ", la multiplication des initiatives en Europe et l'intérêt affiché des obédiences maçonniques pour leur patrimoine et leur histoire sont autant d'opportunités à saisir sans délai. A partir d'un état des lieux critique de la recherche, l'espace des francs-maçons explore dossiers en mains les chantiers les plus prometteurs, de.Paris à Saint-Pétersbourg, en passant par Berlin et Dresde. Il prend ainsi résolument le parti d'une histoire européenne de la sociabilité maçonnique, la seule possible pour appréhender un phénomène qui en quelques décennies s'étend de l'Atlantique à l'Oural. Une histoire ouverte aux acquis les plus récents de la recherche en histoire sociale des pratiques culturelles, et réceptive tant aux nouveaux outils que l'électronique offre à l'historien qu'aux enjeux de l'appropriation et de la représentation de l'espace.

    Sur commande
  • Les Lumières sont d'actualité. Convoquées en ces temps de débats sur les vertus ou les dangers du multiculturalisme, célébrées pour leur discours sur le politique, la laïcité ou le lien social, elles sont considérées comme la source de l'Europe d'aujourd'hui. Ironie du calendrier, la commémoration des cinquante ans du traité de Rome (1957) se déroule alors que la construction européenne marque le pas. Dans ce contexte passionné, ce livre propose au lecteur de prendre du champ en revisitant le mythe - flatteur pour l'ego national - de l'Europe française au siècle des Lumières. Guerre et paix, hégémonie culturelle et affirmation des cultures nationales cosmopolitisme et nationalisme, réseaux transnationaux et mobilité des élites européennes : l'Europe du XVIIIe siècle interroge notre présent. Ses acteurs sont diplomates, mais aussi aristocrates, étudiants sur le "Grand Tour", artistes, intellectuels, négociants, exilés politiques et religieux. Société des princes, monde des salons, République des lettres et des sciences, franc-maçonnerie, tous tissent à travers l'Europe une toile où s'affrontent les hommes et les idées. Le rapprochement franco-anglais qui inaugure le printemps du siècle est l'objet de tous les espoirs car de lui dépend le fragile équilibre des puissances. La France de Louis XV et de Voltaire, comme aujourd'hui les États-Unis, est à la fois enviée et crainte. Les Européens l'admirent et s'en inspirent, tout en cherchant à s'en démarquer pour exister par eux-mêmes dans une Europe où émerge le sentiment national, annonciateur des temps contemporains.

    Pierre-Yves Beaurepaire est professeur d'histoire moderne à l'université de Nice Sophia-Antipolis et directeur du Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine. Ses recherches portent sur l'histoire de l'Europe des Lumières, de la franc-maçonnerie et de la sociabilité au XVIIIe siècle.


    Sur commande
  • Une histoire, illustrée de cartes, de la circulation, à la fin du XVIIIe siècle, des idées qui ont conduit à la Révolution française, de ses dynamiques politiques, économiques, sociales et culturelles, en France et en Europe.

  • Un Livre-cadre qui vous permet de présenter en couverture l'oeuvre que vous avez choisie parmi les dix reproductions offertes.

  • La Révolution ne débute pas au printemps 1789 mais s'ancre dans un processus de grande ampleur dont 1789 constitue une phase d'accélération décisive.
    On trouve donc, tout au long de cet atlas, le souci permanent de mettre en perspective l'événement révolutionnaire en le restituant dans un temps et clans un espace élargis aux frontières de l'Europe et aux horizons transatlantiques. La crise de l'Ancien Régime est expliquée à travers les contradictions d'une monarchie consciente de l'urgence des réformes, mais qui bute sur le refus des privilégiés de renoncer à leurs droits et avantages.
    Le projet révolutionnaire de refondation de la nation et des institutions est confronté aux contingences sociales, économiques, militaires et diplomatiques ainsi qu'aux enjeux territoriaux. La Révolution française ne cesse en effet de s'inscrire clans une histoire européenne et coloniale elle-même turbulente. Toutes ces interactions sont ici analysées et cartographiées pour faire de cet ouvrage un outil de référence original.

  • L'étude des circulations interroge la matérialité des échanges et des « processus de communication ». Elle prête une attention toute particulière aux infrastructures, à l'environnement des échanges, à l'espace et aux territoires, indissociables de l'étude des acteurs, des objets mobilisés et des institutions concernées. C'est dans cette perspective que cet ouvrage fait le point sur les dernières recherches en cours et articule des domaines d'investigation qui souvent s'ignorent.

    Sur commande
empty