Sciences humaines & sociales

  • Pourquoi l'Iran chiite est-il en rivalité avec le monde sunnite ? Quelles sont les causes des premières grandes discordes ? Pourquoi la reconquête de Mossoul ne signet- elle pas la fin de Daech ? Quel est le rôle des grandes puissances dans le conflit entre sunnites et chiites ?
    La discorde entre les deux principales branches de l'islam est-elle la cause principale du chaos qui règne au Moyen-Orient ? Pierre-Jean Luizard remet en perspective les raisons historiques qui ont déclenché cette seconde fitna, en référence à la discorde originelle survenue à la mort du Prophète en 632. Malgré les tentatives de rapprochements au cours des siècles, l'affrontement confessionnel prend, avec la globalisation, une ampleur inédite.

  • Profitant des crises en chaîne qui secouent l'Irak et la Syrie, le groupe État islamique a fait une entrée fracassante et sanguinaire dans l'actualité internationale. « Daech » a pris le contrôle d'une vaste région et dispose aujourd'hui de gigantesques ressources financières. Sa volonté de construire un État le distingue nettement d'Al-Qaïda.
    Rompant avec nombre de commentaires à chaud, l'historien Pierre-Jean Luizard, grand spécialiste de la région, essaie de comprendre les succès de l'État islamique, dans le contexte de déliquescence des États de la région, notamment l'Irak et la Syrie. Il met au jour des logiques moins visibles, locales autant que mondiales, sociales autant que religieuses, dont les racines remontent au début du siècle dernier, à l'époque où l'Europe dessinait les frontières actuelles du Moyen-Orient.
    Dans cet essai qui fait dialoguer l'actualité immédiate et la grande Histoire, l'auteur explique pourquoi nous sommes aujourd'hui tombés dans le « piège Daech ».

  • Le chaos qui prévaut dans une partie du monde arabe aujourd'hui est la conséquence de la faillite des États, mise au jour avec les Printemps arabes (Syrie, Yémen), mais aussi du conflit globalisé entre les deux principales branches de l'islam. La guerre opposant Sunnites et Chiites puise sa légitimité dans un conflit ancien, aux origines de l'islam : à qui le pouvoir devait revenir après la disparition du Prophète, en 632. Pierre-Jean Luizard rappelle quelle fut cette première fitna (discorde), vieille de près de 1 400 ans, pour mieux nous expliquer celle qui, aujourd'hui, entraîne les États dans un conflit global qui oppose, entre autres, deux puissances régionales : l'Arabie Saoudite (sunnite) et l'Iran (chiite).

    Comment l'islam s'est-il divisé ? Comment s'est forgée la martyrologie chiite ?
    Comment s'est construit le sunnisme ? Sunnites-Chiites : ce qui diffère dans le statut de la femme ? Pourquoi l'occupation britannique de 1914-1918 a-t-elle sonné le glas de l'entente entre Sunnites et Chiites en Irak ? Comment la Syrie a-t- elle été rattrapée par le confessionnalisme ? Quel est le rôle des grandes puissances dans ce conflit ? Quelles sont les causes de la fitna actuelle ?
    Pierre-Jean Luizard, spécialiste du Moyen-Orient et de l'islam, nous explique les raisons originelles et actuelles de cette discorde entre Sunnites et Chiites. Il décrit les tentatives de rapprochement ratées au cours des siècles et les multiples affrontements (la guerre confessionnelle au Liban en 1975 en est une illustration, tout comme la guerre Iran-Irak), et il analyse la manière dont les rivalités sont ravivéespar les nouveauxenjeux géopolitiques.
    Ces conflits opposant un monde chiite à un monde sunnite dominant à 85 % sont au coeur des guerres d'aujourd'hui, particulièrement en Irak, en Syrie et au Yémen.
    Si le monde arabe en est l'épicentre, ils s'étendent à l'Afghanistan, à l'Inde, au Pakistan... Il s'agit bien d'un conflit mondial où sont engagées toutes les grandes puissances.
    Dans un langage très pédagogique et en 100 questions/réponses très accessibles, l'auteur remet en perspective l'Histoire, les développements et la réalité de ce conflit confessionnel millénairerattrapé par la globalisation.

  • " La laïcité est l'arme des nouveaux croisés " proclame aujourd'hui un slogan islamiste.
    Au-delà de ce jugement abrupt, on doit constater en tout cas que le rapport entre les héritages de la domination coloniale et l'importation de conceptions laïques et/ou sécularisées dans les pays musulmans est aujourd'hui au coeur des problématiques qui fondent les questionnements sur l'islam. Le contexte colonial a en effet manifesté partout les limites d'universalismes européens qui, pour la plupart, puisaient aux sources des Lumières.
    A l'épreuve de la colonisation, les idéaux émancipateurs sont souvent devenus la légitimation d'entreprises de domination, quand ils n'ont pas été purement et simplement retournés. La non-application de la loi de 1905 aux musulmans de l'Algérie française, le confessionnalisme politique au Liban, le projet sioniste en Palestine, la " question irakienne ", la création du Pakistan sont autant d'exemples qui interrogent ces universalismes.
    Ce sont ces situations - et bien d'autres - que revisitent les auteurs de ce très riche ouvrage collectif. En choisissant de confronter les politiques religieuses des puissances coloniales avec la façon dont elles ont été perçues par les musulmans, ils fournissent les clefs pour comprendre les retours actuels. Une large place est réservée à l'expérience française, mais la problématique est élargie aux autres puissances coloniales européennes : Royaume-Uni et Russie.

  • La question irakienne

    Pierre-Jean Luizard

    • Fayard
    • 11 February 2004

    Du pétrole et de l'eau en abondance, une démographie équilibrée : l'ancienne Mésopotamie avait tous les atouts pour devenir un pays riche et moderne.
    Alors pourquoi l'Irak connaît-il tant de tragédies depuis plus de vingt ans oe L'actualité fait oublier qu'avant l'occupation du Koweït et la seconde guerre du Golfe, Bagdad et Téhéran s'étaient livrés pendant huit longues années un combat sans merci qui mit le pays au bord de la banqueroute.
    Saddam Hussein est-il le seul responsable ? À force de le diaboliser, on perd de vue qu'il est le produit d'un système politique mis en place en 1920 par la communauté internationale, au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Son irrésistible ascension a commencé en 1968. Il s'est imposé comme le maître absolu au lendemain du triomphe de la révolution islamique en Iran.
    Mais comment a-t-il réussi à accaparer le pouvoir ?
    Comment le régime a-t-il pu tenir si longtemps en ne s'appuyant que sur un clan oe Avec la troisième guerre du Golfe, le pays du Tigre et de l'Euphrate a été l'épicentre d'un séisme qui a bouleversé la communauté internationale : la chute du régime de Saddam Hussein et l'occupation américaine ont instauré une donne radicalement nouvelle.
    Ce livre nous donne les clefs pour comprendre l'origine des conflits actuels de l'Irak.

  • 1920, aujourd'hui... A nouveau, l'Irak doit reconstruire un Etat sous le patronage d'une puissance d'occupation, britannique hier, américaine à présent. Pourquoi un pays possédant autant de richesses naturelles et démographiques est-il le théâtre de tant de tragédies depuis trente ans ?

    Remontant à la création de l'Irak moderne, Pierre-Jean Luizard décrypte les origines des confrontations confessionnelles et ethniques qui déchirent encore la région. Inspiré par la pratique européenne de l'Etat-nation et imposé par la force des armes anglaises face au projet islamique et transnational des ayatollahs, le premier Etat irakien s'était édifié aux dépens des chiites, puis des Kurdes. La "question irakienne" était née, faisant le terreau du désastre actuel.

    Une somme sans équivalent qui renouvelle en profondeur notre connaissance de l'Irak contemporain et du Moyen-Orient.

  • L'Etat irakien moderne a été créé sous l'influence du colonisateur anglais sur les ruines de la Mesopotamie ottomane et contre la volonté des dirigeants de la plus importante communauté du pays, les ulémas chiites.
    Les circonstances de la fondation de cet Etat-Nation, inspiré par la pratique européenne et imposé par la force face au projet islamique transnational des religieux, expliquent l'origine de nombreux conflits en Irak et au Moyen-Orient. Retracer les événements majeurs qui ont affecté l'Irak au début du siècle, resituer le rôle des religieux chiites, jusqu'ici occulté par les historiens occidentaux aussi bien qu'irakiens, permet de comprendre la question chiite telle quelle se pose aujourd'hui sur les rives du Tigre et de l'Euphrate et, en particulier, le processus qui a donné naissance au chiisme politique.
    Les origines de la " question irakienne " remontent bien au-delà du régime actuel de Saddam Hussein, Un retour sur l'histoire et la société est d'un grand intérêt pour comprendre le présent. Ce livre retrace la genèse de la formation d'un système politique dont l'effondrement sanglant et interminable se déroule aujourd'hui devant nos yeux.

empty