• J'espère qu'on me comptera pour quelque chose l'aventure de la petite Volanges, dont vous paraissez faire si peu de cas : comme si ce n'était rien, que d'enlever, en une soirée, une jeune fille à son Amant aimé, d'en user ensuite tant qu'on le veut et absolument comme de son bien, et sans plus d'embarras ; d'en obtenir ce qu'on n'ose pas même exiger de toutes les filles dont c'est le métier ; et cela, sans la déranger en rien de son tendre amour... En sorte qu'après ma fantaisie passée, je la remettrai entre les bras de son Amant, pour ainsi dire, sans qu'elle se soit aperçue de rien.

    24 Autres éditions :

  • L'oeuvre intégrale annotée :
    Valmont s'adonne, avec son ancienne amante la marquise de Merteuil, au jeu cruel du libertinage. De l'ingénue Cécile tout juste sortie du couvent à la présidente de Tourvel, femme mariée et de grande vertu, aucune loi morale ni religieuse ne l'arrête. La marquise a, elle aussi, de belles proies à séduire. Qui sortira gagnant ?

    Cible : Lycée.

    Dossier thématique (+/- 250 signes).
    Les femmes et la société.
    Par Clélie Millner.

    Histoire de l'oeuvre, biographie de l'auteur.
    L'image de la femme au XVIIIe siècle.
    La société mondaine, théâtre d'une guerre des sexes.
    Une dénonciation du sort fait aux femmes ?

    Prolongements interdisciplinaires.
    Éducation morale et civique.
    Histoire des arts.

    Vocabulaire, exercices, écrits et oraux groupements de textes et lecture d'images autour de l'oeuvre.

    Le + pour l'oral :
    En partenariat avec Audiolib, des extraits de l'oeuvre lus par des comédiens et accessibles par flashcodes.

  • Cette nouvelle édition de Laclos dans la Pléiade, établie par Laurent Versini, succède à celle de M. Allem qui avait paru en 1932.
    Elle comprend une préface, une chronologie, une bibliographie. Les Liaisons dangereuses, Des Femmes et de leur éducation, Critique littéraire, Pièces fugitives, Lettre à Messieurs de l'Académie française sur l'éloge de M. le Maréchal de Vauban. Projet de numérotage des rues de Paris. oeuvres politiques. Correspondance. Notices, notes, variantes, index.

  • "Venez apprendre comment, nées compagnes de l'homme, vous êtes devenues son esclave. Apprenez qu'on ne sort de l'esclavage que par une grande révolution. Cette révolution est-elle possible ? C'est à vous seules à le dire."

    1 autre édition :

  • Hier, M de Valmont s'est servi de cette clef pour venir dans ma chambre ; je m'y attendais si peu qu'il m'a fait bien peur, mais comme il m'a parlé tout de suite je l'ai reconnu et je n'ai pas crié.
    Lui voulait un baiser. Il a bien fallu, car comment faire ? D'autant que j'avais essayé d'appeler, mais il a bien su me dire que, s'il venait quelqu'un, il saurait bien rejeter toute la faute sur moi. Ensuite il ne s'est pas retiré davantage. Il en a voulu un second, et il m'a toute troublée, et après, c'était encore pis qu'auparavant.

  • Qu'est-ce que la "verve" ? Pour la définir, les dictionnaires, comme le Grand Littré et le Petit Larousse, ont recours à une métaphore : "chaleur d'imagination" disent-ils...
    Bonheur d'expression qui surprend le lecteur, arrêté soudain par un "mot", une réflexion, une répartie, dont la justesse et la cocasserie inattendue le laissent ravi devant la page ouverte. Depuis que la langue existe, la verve n'appartient qu'à ceux qui sont pris parla rage des mots et du verbe. Bref, tous les grands créateurs et les virtuoses du langage. Mais elle n'apparaît pas seulement dans les oeuvres imprimées ; certains la confient à leur journal intime, ou la sèment en formules heureuses dans la conversation.
    Les plus brillantes (qui ne sont pas toujours les plus connues) sont rassemblées dans cette collection.

  • Les Liaisons dangereuses est un roman épistolaire de 175 lettres, écrit par Pierre Choderlos de Laclos et publié en 1782.

    Le roman s'ouvre sur une lettre de la jeune Cécile de Volanges qui va être mariée par sa mère, Mme de Volanges, à un certain Gercourt.

    Le comte de Gercourt a quitté la marquise de Merteuil. Furieuse et blessée, elle décide de fomenter une vengeance terrible.

    Une histoire choquante de la manipulation et de vengeance, Les Liaisons Dangereuses suit les schémas de la marquise du Merteuil contre son ancien amant, le vicomte de Valmont.

    La paire d'aristocrates vie pour la suprématie dans la manipulation des autres; employant la séduction et de tentation que leurs armes, leur but est de déshonorer les autres dans les yeux de la classe supérieure de la société française. Pour sa part, Merteuil est déterminé à ternir la réputation de la jeune Cécile, qui a jusqu'ici mené une vie pure dans un couvent. Les deux Cécile et son intérêt pour l'amour, la musique précepteur Chevalier Danceny, sont involontairement utilisés dans les régimes cruels de Merteuil et Valmont. Ce qui suit est une histoire de tension remplie d'amoralité, la tromperie, la jalousie et la honte.

    L'histoire est entièrement racontée à travers des correspondances entre les personnages, de sorte que le récit et les événements se déroulent. Ce format, qui imite la manière dont l'aristocratie française régnant communiquerait, a agi pour attiser encore la controverse et de la réaction au roman quand il a été publié à l'origine dans les années 1780.

    Sur commande
  • Le grand hymne au désir de notre littérature.

    Machine perverse, des êtres qui s'affrontent, manipulent, trament leurs rendez-vous dans les couloirs. Mais toujours pour la passion, toujours pour l'amour, dans ces temps où il est contraint et forcé par les normes sociales.

    Un grand ébranlement de la liberté d'écrire.

    Mais quelle formidable machine narrative : 175 lettres, et tout l'arsenal possible, lettres incluses dans une autre, lettre ouverte par erreur, lettres qui se croisent, lettres portées directement, ou bien dictées. C'est le relief même créé par ce jeu d'envois indirects, pourtant tout lestés de la parole réelle des protagonistes, qui fait qu'on dévale dans l'histoire - même les notes de l'auteur, sur les lettres qui manquent, par exemple, ajoutent à la mécanique. Normal, puisqu'on nous prévient d'emblée qu'il s'agit... d'un roman.

    Et peut-être n'a-t-on pas assez insisté sur ces dates discrètes au bas ou en haut de chaque lettre : du 3 août au 14 janvier, soit six mois de ce bouquet de lettres creusant une même intrigue - histoire en temps réel.

    Et qui prend un nouvel intérêt aujourd'hui : au moment où la correspondance privée devient un rouage essentiel de la société, naît une forme littéraire qui en reprend la matérialité et la temporalité. Lire aujourd'hui le plus exemplaire et sauvage des romans éspitolaires, c'est s'interroger sur les formes littéraires qui nous sont promises, à nous qui utilisons d'autres façons d'échanger que la lettre postale.

    Mais bien sûr, entre Merteuil et Valmont, on peut oubier tout cela : Sade sortira bientôt armé à l'horizon, et ce livre fonde une bonne partie de la littérature qui le suit.

    FB

  • The complex moral ambiguities of seduction and revenge make Les Liaisons dangereuses (1782) one of the most scandalous and controversial novels in European literature. The subject of major film and stage adaptations, the novel's prime movers, the Vicomte de Valmont and the Marquise de Merteuil, form an unholy alliance and turn seduction into a game - a game which they must win.

    This new translation gives Laclos a modern voice, and readers will be able a judge whether the novel is as `diabolical' and `infamous' as its critics have claimed, or whether it has much to tell us about the kind of world we ourselves live in. David Coward's introduction explodes myths about Laclos's own life and puts the book in its literary and cultural context. - ;The complex moral ambiguities of seduction and revenge make Les Liaisons dangereuses (1782) one of the most scandalous and controversial novels in European literature. The subject of major film and stage adaptations, the novel's prime movers, the Vicomte de Valmont and the Marquise de Merteuil, form an unholy alliance and turn seduction into a game - a game which they must win.

    This new translation gives Laclos a modern voice, and readers will be able a judge whether the novel is as `diabolical' and `infamous' as its critics have claimed, or whether it has much to tell us about the kind of world we ourselves live in. David Coward's introduction explodes myths about Laclos's own life and puts the book in its literary and cultural context. - ;The Oxford World's Classic edition offers students an excellent introduction to this classic text and also important notes and chronologies. - Dr. Paraic Finnerty, University of Portsmouth.

  • La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont se jouent de la société pudibonde et privilégiée dans laquelle ils vivent. Se livrant à la débauche, ils ne cessent, tout au long du livre, de se narrer leurs exploits au travers des lettres qu´ils s´envoient, car ils ne se fréquentent pas ouvertement, et qui constituent le corps de l´intrigue. Mais, pour rivaux qu´ils soient, ils n´en sont pas pour autant à égalité. Le vicomte de Valmont est un homme et, à ce titre, il peut se montrer un libertin flamboyant au grand jour et sans retenue. Les lettres qu´il écrit à la marquise de Merteuil ne sont que le récit triomphant de ses aventures. Il n´en va pas de même pour cette dernière. Si elle se doit de rivaliser avec le vicomte sur le terrain des aventures d´alcôve, la marquise de Merteuil, de plus, est contrainte à la dissimulation. Son statut social (elle est marquise), matrimonial (elle est veuve) et son sexe (elle est une femme dans un monde dominé par les hommes) l´obligent à la duplicité et à la tromperie. Si le vicomte use aussi de ces armes, ce n´est que pour séduire puis pour perdre, en les déshonorant, les femmes dont il fait la conquête. Il ne fait que prendre un chemin aisé qui ne transgresse que la morale de son époque. Pour être son égale, la marquise de Merteuil doit, en plus, réussir à s´extraire du rôle qui lui est dévolu. Elle a déclaré la guerre aux hommes et, se voulant « née pour venger [son] sexe » (lettre LXXXI), elle utilise toute son intelligence pour conserver son indépendance, ses amants et sa réputation2. Toute la force du roman réside dans la double narration de ces deux intrigues entremêlées. Le récit de leurs aventures libertines respectives, de leurs stratégies et de leurs péripéties mais aussi le combat qu´ils se livrent l´un contre l´autre. Un combat qui apparaît tout d´abord comme un jeu de séduction pour ensuite se transformer en rivalité destructrice. En définitive, les deux combattants se prendront mutuellement ce qu´ils ont de plus précieux. Le vicomte mourra en duel après avoir succombé à l´amour de madame de Tourvel dont il aura pourtant causé la perte. Le brillant libertin agonisera en amoureux désespéré d´avoir détruit celle qu´il aimait. La marquise de Merteuil perdra sa réputation, que toute sa vie elle s´était attachée à préserver, sa fortune, en perdant un procès et sa féminité qu´une petite vérole flétrira en la défigurant. (source : Wikipedia)

  • "Les Liaisons dangereuses", oeuvre écrite par Laclos en 1782, est un roman épistolaire à l'agencement subtil qui reflète son intrigue tortueuse. La libertine Marquise de Merteuil veut se venger de son ancien amant en pervertissant sa future, la candide Cécile tout juste sortie du couvent. Mais son allié Valmont refuse la mission, trop occupé de son côté à séduire la dévote Madame de Tourvel.

  • The complex moral ambiguities of seduction and revenge make Les Liaisons dangereuses (1782) one of the most scandalous and controversial novels in European literature. The subject of major film and stage adaptations, the novel's prime movers, the Vicomte de Valmont and the Marquise de Merteuil, form an unholy alliance and turn seduction into a game - a game which they must win.

    This new translation gives Laclos a modern voice, and readers will be able a judge whether the novel is as `diabolical' and `infamous' as its critics have claimed, or whether it has much to tell us about the kind of world we ourselves live in. David Coward's introduction explodes myths about Laclos's own life and puts the book in its literary and cultural context. - ;The complex moral ambiguities of seduction and revenge make Les Liaisons dangereuses (1782) one of the most scandalous and controversial novels in European literature. The subject of major film and stage adaptations, the novel's prime movers, the Vicomte de Valmont and the Marquise de Merteuil, form an unholy alliance and turn seduction into a game - a game which they must win.

    This new translation gives Laclos a modern voice, and readers will be able a judge whether the novel is as `diabolical' and `infamous' as its critics have claimed, or whether it has much to tell us about the kind of world we ourselves live in. David Coward's introduction explodes myths about Laclos's own life and puts the book in its literary and cultural context. - ;The Oxford World's Classic edition offers students an excellent introduction to this classic text and also important notes and chronologies. - Dr. Paraic Finnerty, University of Portsmouth.

  • Lujuria, seducción y venganza...toda una historia de poder !

  • Plongez dans les machinations sans limites d'un duo de libertins machiavéliques Publié en 1782, ce roman provoque un tel scandale que l'auteur est mis à l'index, exclu des salons parisiens et menacé dans sa carrière de soldat. Ce paquet de lettres sent le soufre, parfum que le temps n'a pas dissipé ! Écrit tout entier sous forme de courrier échangé entre les personnages, le roman met en scène deux protagonistes, le vicomte de Valmont, libertin qui hante les salons à la recherche de proies dignes de lui, la marquise de Merteuil, esprit retors qui masque une vie dissolue sous le masque de la dévotion, et leurs... victimes. Féru de stratégie, Valmont aime la difficulté : il veut suborner une femme vertueuse pour se sauver du ridicule d'en être amoureux. Merteuil se délecte de l'intrique : elle complote, manoeuvre les gens comme les pions d'un jeu d'échecs. Valmont, un ancien amant, est son meilleur ami et se fait l'instrument de ses cruelles fantaisies. Pour se venger d'un intime, la marquise ourdit un plan ravageur et lance la partie. Peu importent les conséquences, la jouissance est à ce prix. Les Liaisons dangereuses, c'est l'histoire de deux êtres cyniques qui jouent l'un avec l'autre, l'un contre l'autre, se défient, s'accordent et se fâchent au détriment des membres de leur entourage. Brillant, subtil, parfois féroce mais toujours captivant. C'est aussi une satire qui « peint avec naturel, hardiesse et esprit le désordre des principes et des moeurs de ce qu'on appelle la bonne société » (Grimm). C'est enfin une illustration froide de la fascination que peut exercer le mal sur des êtres intelligents qui y cèdent comme à une drogue, pour tromper l'ennui. Laclos ne condamne pas plus le mal qu'il n'en fait l'éloge. Il constate seulement qu'il existe, observation renforcée par le ton des lettres, précis et impassible. Laclos bannit toute forme de frivolité ou de la sentimentalité, ce qui lui vaut le beau compliment de Baudelaire : « Ce livre, s'il brûle, ne peut brûler qu'à la manière de la glace. » De sa parution à nos jours, l'oeuvre connaît un vif succès et fait de Laclos un de auteurs français les plus célébrés dans le monde. Les nombreuses adaptations à l'écran, sur tous les continents, démontrent sa portée universelle. Alors, au jeu de la perversion, qui gagne, le vicomte ou la marquise, l'homme ou la femme ? La réponse dans ce chef-d'oeuvre du roman français ! Un roman qui a fait grande polémique à sa première publication mais dont on se délecte encore aujourd'hui EXTRAIT LETTRE PREMIÈRE CÉCILE VOLANGES À SOPHIE CARNAY aux Ursulines de... Tu vois, ma bonne amie, que je tiens parole, et que les bonnets et les pompons ne prennent pas tout mon temps ; il m'en restera toujours pour toi. J'ai pourtant vu plus de parures dans cette seule journée que dans les quatre ans que nous avons passés ensemble ; et je crois que la superbe Tanville aura plus de chagrin à ma première visite, où je compte bien la demander, qu'elle n'a cru nous en faire toutes les fois qu'elle est venue nous voir in fiocchi. Maman m'a consultée sur tout ; elle me traite beaucoup moins en pensionnaire que par le passé. J'ai une femme de chambre à moi ; j'ai une chambre et un cabinet dont je dispose, et je t'écris à un secrétaire très joli, dont on m'a remis la clef, et où je peux renfermer tout ce que je veux. Maman m'a dit que je la verrais tous les jours à son lever ; qu'il suffisait que je fusse coiffée pour dîner, parce que nous serions toujours seules, et qu'alors elle me dirait chaque jour l'heure où je devrais l'aller joindre l'après-midi. Le reste du temps est à ma disposition, et j'ai ma harpe, mon dessin et des livres comme au couvent ; si ce n'est que la Mère Perpétue n'est pas là pour me gronder, et qu'il ne tiendrait qu'à moi d'être toujours à rien faire : mais comme je n'ai pas ma Sophie pour causer et pour rire, j'aime autant m'occuper.

  • Luxure, vengeance et séduction...
    Frappé de condamnation morale en son temps, Laclos signe ici un roman épistolaire d'une surprenante modernité dans lequel le jeu de la séduction devient une arme de guerre. C'est aussi une oeuvre qui porte un regard d'une incroyable perspicacité sur les relations de pouvoir et de séduction entre hommes et femmes.

  • Les Liaisons dangereuses, sous-titré Lettres recueillies dans une société et publiées pour l'instruction de quelques autres, est un roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos et publié en 1782.
    Drame
    | La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont se jouent de la société pudibonde et privilégiée dans laquelle ils vivent. Se livrant à la débauche, ils ne cessent, tout au long du livre, de se narrer leurs exploits au travers des lettres qu'ils s'envoient (car ils ne se fréquentent pas ouvertement) et qui constituent le corps de l'intrigue. Mais, pour rivaux qu'ils soient, ils n'en sont pas pour autant à égalité. Le vicomte de Valmont est un homme et, à ce titre, il peut se montrer un libertin flamboyant au grand jour et sans retenue. Les lettres qu'il écrit à la marquise de Merteuil ne sont que le récit triomphant de ses aventures.
    Il n'en va pas de même pour cette dernière. Si elle se doit de rivaliser avec le vicomte sur le terrain des aventures d'alcôve, la marquise de Merteuil, de plus, est contrainte à la dissimulation. Son statut social (elle est marquise), matrimonial (elle est veuve) et son sexe (elle est une femme dans un monde dominé par les hommes) l'obligent à la duplicité et à la tromperie. Si le vicomte use aussi de ces armes, ce n'est que pour séduire puis pour perdre, en les déshonorant, les femmes dont il fait la conquête. Il ne fait que prendre un chemin aisé qui ne transgresse que la morale de son époque...|
    |Source Wikipédia|

  • BnF collection ebooks - Les Liaisons dangereuses, oeuvre écrite par Laclos en 1782, est un roman épistolaire à l'agencement subtil qui reflète son intrigue tortueuse. La libertine Marquise de Merteuil veut se venger de son ancien amant en pervertissant sa future, la candide Cécile tout juste sortie du couvent. Mais son allié Valmont refuse la mission, trop occupé de son côté à séduire la dévote Madame de Tourvel.

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.




    Quand intrigue, pouvoir, jouissance et libertinage s'entremêlent... Tous les ingrédients sont réunis ici pour vous offrir un exquis moment de lecture.


    Ce roman épistolaire, véritable chef d'oeuvre de la littérature française, se composent de 175 lettres sulfureuses, provocatrices de scandale en leur temps. Il peint un portrait sans fard de
    la décadence de l'aristocratie à la fin du 18ème siècle et de sa corruption morale dans une France pré-révolutionnaire.
    Il fut de nombreuses fois adapté au cinéma tant il sollicite encore de nos jours nos fantasmes.


    Passés maîtres dans l'art de la manipulation,
    le Vicomte de Valmont et la
    Marquise de Merteuil forme un
    duo pervers de nobles manipulateurs.
    Lettre après lettre, ils nous dévoilent leur pacte cruel tout en nous confiant
    leurs plaisirs charnels, leurs désirs intimes,
    leurs
    jouissances, et ce, jusqu'au tragique dénouement.

  • "Dès leur parution en 1782, Les Liaisons dangereuses connaissent un engouement, une vogue qui ne se dément pas. Bonheur des mots, passion d'une intrigue conduite comme un drame classique, les Liaisons conduisent dans les méandres du coeur humain, pétri d'amour et de vanité, mais aussi au sein d'une société marquée du double sceau de la frivolité et de la destruction.
    Entendre les Liaisons dangereuses, c'est plonger dans l'univers obscur des âmes avec, pour seul guide, son libre arbitre. Il faut faire table rase de tous préjugés, moraux ou idéologiques, et être prêt à frôler, jusqu'à l'ivresse, la perte...
    Une lecture en forme de marche horlogère - Tout est en place pour l'exquise mécanique. Ludmilla Mikael, en très élégante mais implacable Mme de Merteuil, engage la pique acérée de sa plume avec le Vicomte de Valmont. Ce dernier, par la voix de Didier Sandre, réplique pas à pas. Il y a du duel, sous les froissements de la soie, il y a des claquements affreux dans le bruissement des parquets. Chaudes, allantes, mais déterminées comme une tactique militaire, comme un chef."

  • "Dès leur parution en 1782, Les Liaisons dangereuses connaissent un engouement, une vogue qui ne se dément pas. Bonheur des mots, passion d'une intrigue conduite comme un drame classique, les Liaisons conduisent dans les méandres du coeur humain, pétri d'amour et de vanité, mais aussi au sein d'une société marquée du double sceau de la frivolité et de la destruction.
    Entendre les Liaisons dangereuses, c'est plonger dans l'univers obscur des âmes avec, pour seul guide, son libre arbitre. Il faut faire table rase de tous préjugés, moraux ou idéologiques, et être prêt à frôler, jusqu'à l'ivresse, la perte...
    Une lecture en forme de marche horlogère - Tout est en place pour l'exquise mécanique. Ludmilla Mikael, en très élégante mais implacable Mme de Merteuil, engage la pique acérée de sa plume avec le Vicomte de Valmont. Ce dernier, par la voix de Didier Sandre, réplique pas à pas. Il y a du duel, sous les froissements de la soie, il y a des claquements affreux dans le bruissement des parquets. Chaudes, allantes, mais déterminées comme une tactique militaire, comme un chef."

empty