• Pierre Benoit L'Atlantide Au cours d'une exploration dans le Sahara, deux officiers français, André de Saint-Avit et Jean-Marie-François Morhange sont capturés et se retrouvent dans un palais merveilleux, un véritable paradis terrestre.
    Ils apprennent alors qu'ils sont prisonniers d'une femme, la reine, la sultane, la souveraine absolue du Hoggar, Antinéa, petite-fille de Neptune, la dernière descendante des Atlantes, et que, dès qu'ils l'auront vue, ils renieront tout pour elle, famille, patrie, honneur...
    Roman plein de péripéties, à l'atmosphère mystérieuse et envoûtante, dans un décor de complet dépaysement, L'Atlantide, Grand Prix du Roman de l'Académie française, consacra de façon éclatante le talent de Pierre Benoit qui venait d'obtenir un énorme succès avec son premier ouvrage, Koenigsmark.

  • Conforme aux nouveaux programmes du bac. Une méthode de travail précise et efficace en deux étapes pour obtenir la mention Très Bien : I. Je révise et je me perfectionne . un cours complet sur l'intégralité du programme . des focus pour nourrir et singulariser sa prestation  . des approfondissements et des prolongements pour aller au-delà des fondamentaux du programme et accroître ses connaissances II. Je m'exerce et je fais la différence . une méthode solide et directement appliquée : questions possibles au bac, mobilisation des connaissances... . des entraînements ciblés et exigeants sur les différentes épreuves  . de nombreux exercices et des sujets entièrement corrigés et commentés : optique 20/20!

  • Peu de temps après son arrivée en Allemagne, au château du grand-duché de Lautenbourg-Detmold où il a été appelé comme précepteur du fils unique du grand-duc Frédéric-Auguste, Raoul Vignerte, un jeune Français, tombe amoureux fou de la grande-duchesse Aurore. En faisant des recherches à la bibliothèque du château, Vignerte découvre un terrible secret. Entraîné par sa passion, négligeant toute prudence, il va dès lors se trouver plongé au coeur d'un drame.
    Koenigsmark, premier roman de Pierre Benoit, qui devait en écrire plus de quarante, possède toutes les qualités qui lui assurèrent un immense succès : un cadre pittoresque, une atmosphère mystérieuse et envoûtante, une intrigue pleine de péripéties, un héros idéaliste, une femme fascinante.

  • Nous sommes dans les années 1920, alors que le Cambodge fait encore partie de l'Indochine française.
    À la suite d'une manoeuvre de son futur beau-père, qui souhaite l'éloigner de sa fille Annette, un jeune homme, Raphaël de Saint-Sornin, est contraint de partir pour Hanoi afin d'intégrer l'Ecole , française d'Extrême-Orient. En raison de la défection d'un conservateur, il se retrouvera à Angkor, où il vivra des aventures surprenantes...

  • L'île verte

    Pierre Benoit

    Le narrateur, venu se réfugier pour écrire sur l'Île Verte, la plus grande île de l'estuaire de la Gironde, y découvre une villa en ruine. Celle-ci a abrité le singulier et tragique destin d'Etienne Ruiz, notable bordelais et balzacien issu d'une lignée de taxidermistes ayant fait fortune dans le Port de la Lune.
    Invité dans une « tonne » de chasse sur l'île, Etienne découvre dans leur milieu naturel ces oiseaux sauvages qu'il ne connaît que par les livres et son atelier de naturalisation. Fasciné, envoûté, il va quitter le bel immeuble de la rue Saint-Rémi pour s'installer au milieu des vases, des roseaux et des tempêtes de l'ÎleVerte et se livrer aux « héros véritables de ce livre [qui] ne sont ni Étienne, ni Andrée Ruiz, ni le riche Bernard, ni la pauvre Isabelle morte, mais les oiseaux... ». Dans ce projet insensé, il va entraîner sa famille et son employé, perdre la raison, engloutir sa fortune et préparer le drame final.
    Un roman magnifique et magique qui est tout à la fois une étonnante évocation du Bordeaux du XIXe siècle, une plongée dans le monde sauvage et méconnu des îles de l'estuaire et le récit d'une initiation presque mystique. Comme l'écrit Alain Ferrari dans sa préface :
    « Comment définir L'Île Verte, sinon comme une quête d'un au-delà du visible poursuivie sur un sol où tout (presque tout) est exact ? »

  • «Jacques serait de retour dans un an, en janvier, février tout au plus. Au printemps de 1881, tous deux seraient, sans aucun doute, mariés...
    Au printemps de 1881, Jacques de Saint-Selve était en effet marié, mais il n'avait pas épousé Mlle de La Ferté. » Jacques meurt subitement et sa jeune, jolie et riche veuve, Galswinthe, vient s'installer dans la maison voisine de celle où demeure Anne la bafouée. Une amitié ambiguë naît entre les deux jeunes femmes. Mais Mlle de La Ferté n'a rien oublié et sa vengeance sera terrible.
    Mademoiselle de La Ferté est une des meilleures oeuvres de Pierre Benoit. Les Landes y sont merveilleusement décrites et Anne de La Ferté, fière et féroce créature, se distingue particulièrement parmi les héroïnes célèbres des nombreux romans de Pierre Benoit.

  • Benoît Pierre est cuisinier particulier au service de personnalités depuis 35 ans. De Deauville à Saint-Tropez, de Paris à Bruxelles, il a régalé des personnes connues du grand public, Michel Drucker, Michel Leeb, Guy de Rothschild, Liliane Bettencourt, Claire Chazal, Jacques Chirac, pour ne donner que quelques noms, en toute simplicité et avec goût. Il vous donne ici tous ses tuyaux et sa philosophie de travail pour vous amuser en cuisine, ainsi que quelques bonnes recettes pour vous éclater et avec lesquelles vous pouvez composer. « Je vous promets que la cuisine de tous les jours peut être une affaire simple et excitante en suivant quelques règles de base. » Manger un bon plat, cela fait terriblement plaisir, si en plus vous avez des amis, de la famille, des connaisseurs, vous voyez les yeux qui brillent, toute votre peine disparaît devant cet aspect tellement sympathique d'une dégustation où vous voyez des gens heureux, c'est cela qui vous fait avancer »

  • Un livre qui fait pénétrer le lecteur dans l'univers des musiques chrétiennes actuelles pour discerner quelle attitude juste l'Église peut avoir face à ces expériences innovantes et dans quelle mesure elle peut les encourager. Il fait le point sur l'utilisation de ces musiques dans les liturgies, les paraliturgies ou assemblées de prières, dans le genre peu répandu chez les catholiques du concert de louange, et dans les spectacles témoignages.
    L'auteur a enquêté pendant deux ans auprès de divers groupes musicaux ; Il montre quelles sont les différentes musiques, et donne des critères pour discerner à quelles conditions certaines peuvent être appelées musiques chrétiennes et comment les responsables dans l'Église peuvent exercer leur responsabilité pastorale vis-à-vis des créateurs musicaux, des musiciens, des assemblées qui se rassemblent en fonction de tel ou tel groupe.
    Un document destiné à un public large, qui intéressera particulièrement les responsables et animateurs de jeunes qui se posent la question de l'implication de la musique dans l'expérience spirituelle et dans l'expression de la louange.

    L'implication de la musique dans l'expérience spirituelle et dans l'expression de la louange.osent la question de l'implication de la musique dans l'expérience spirituelle et de la louange.

  • Pierre Benoit (1886-1962) dont le nom disparut un temps du Petit Larousse au profit de personnages que la mode venait d'apporter, et qu'elle remporta...
    Il ne se trouve personne qui n'ait lu au moins un de ses livres - maladie, vacances pluvieuses - et n'en ait gardé un souvenir émerveillé. On le croyait occupé à charmer les âmes du purgatoire ; mais Pierre Benoit est toujours là, apte à conjurer, aujourd'hui comme hier, l'ennui, ce cancer dévastateur des civilisation industrialisées. Au moment où le roman sombre dans la sinistrose, le nombrilisme et les Mille et Un Ennuis, les héroïnes de Pierre Benoit souffrent, aiment, inquiètent, ensorcellent, dévorent parfois l'être aimé.
    Comme Antinéa, héritière de L'Atlantide, sirène des sables, fatale pour les beaux officiers méharistes égarés. L'enchantement se poursuit : des mystères de la principauté de Koenigsmark (promis à un dénouement tragique) à la lutte quotidienne des pionniers juifs du Puits de Jacob qui débouche sur l'espoir ; en passant par la traque dangereuse d'un animal étrange du Désert de Gobi ; jusqu'à l'envoûtement exercé par Le roi lépreux et les ruines d'Angkor sur la personne d'un fonctionnaire métropolitain dévoyé ; et enfin l'odyssée guerrière d'un sous-préfet français enrôlé par amour parmi ceux qui se battent Pour Don Carlos et pour son avènement sur le trône d'Espagne.
    Egalement romancier du terroir, Pierre Benoit est d'abord, dans ce premier volume, le romancier du monde. Un monde dont les horizons lointains conservent tous leurs sortilèges, à l'abri de la pollution touristique. Merci à Pierre Benoit, barde inégalé du roman où triomphent l'imagination et le rêve.

  • Alberte

    Pierre Benoit

    Claude Mauriac rencontre André Gide en 1937. C'est, entre eux, le début d'une complicité singulière, tant littéraire que politique. Face au "contemporain capital", ce tout jeune homme en est le premier étonné.

    André Gide accepte l'invitation à Malagar de François Mauriac qui, en ces heures graves de l'été 1939, donne lieu à des pages émouvantes sur les relations de ces trois hommes dont beaucoup de préoccupations sont voisines.
    Marcel Jouhandeau, Paul Claudel, Jean Cocteau, Roger Martin du Gard et bien d'autres sont présents dans ce journal. Entretenue durant la guerre et le début de l'Occupation par leur correspondance, l'amitié d'André Gide et de Claude Mauriac s'estompe peu à peu. Lorsqu'ils se revoient après la Libération, le charme est rompu.
    Tant d'années écoulées ont permis à l'auteur des Conversations avec André Gide de rétablir toutes les coupures qu'ils avait cru devoir faire dans son journal de 1951. Cette nouvelle édition, notablement augmentée, réservera quelques surprises. Elle s'achève sur un entretien avec André Malraux qui salue ce portrait d'une de nos plus grands écrivains : "Vous avez su voir les expressions et les faire voir. Votre témoignage est le plus vivant de tous ; il est (j'ai assez connu Gide pour l'affirmer) le plus ressemblant. Vous mettez la couleur. Vous faites participer le lecteur à votre admiration."

    Écrivain et journaliste, Claude Mauriac est l'auteur de romans dont, chez Albin Michel, Le Dîner en ville et La marquise sortit à cinq heures, et d'essais critiques, entre autres, chez le même éditeur, L'alitérature contemporaine. De son journal qu'il tient depuis l'adolescence, il a créé une oeuvre aussi particulière qu'impressionnante, Le Temps immobile, véritable monument littéraire, dont les Conversations avec André Gide furent la première pierre.

    Sur commande
  • Axelle

    Pierre Benoit

    Capturé par les Allemands au cours de l'hiver 1917, Pierre Dumaine est interné en camp de représailles dans une région lugubre de la Prusse. Apprenant que le jeune homme est ingénieur en électricité dans le civil, le commandant du camp l'envoie travailler à Reichendorf, dans un manoir délabré. Alors qu'au loin la guerre se poursuit, interminable, la future bellefille du duc de Reichendorf la belle Axelle, qui alterne infinie douceur et froideur glaciale, inspire à Pierre au fil des mois une passion distante.
    Un très beau roman, empreint de mélancolie, où Pierre Benoit esquisse dans un style plein de retenue et de délicatesse, de superbes portraits psychologiques.

  • La chatelaine du liban

    Pierre Benoit

    Dans les années 20, le capitaine Lucien Domèvre est muté au 2e Bureau de Beyrouth. Habitué à la vie spartiate du désert, le jeune officier est happé par un tourbillon de mondanités. Dans les cercles très fermés de cette ville cosmopolite, il croise une troublante comtesse anglaise, Athelstane Orloff, veuve d'un diplomate russe. Elle s'identifie à une célèbre aventurière anglaise du début du XIXe siècle, Lady Stanhope, au point d'habiter, comme elle, une forteresse inaccessible dans les montagnes. Fou amoureux, Lucien sacrifiera tout à cette femme fatale: sa fiancée, sa fortune, et surtout, son honneur. Pierre Benoit, qui a traité régulièrement dans ses romans de la domination masculine, montre ici une situation inversée : une femme totalement dénuée de scrupules, avide de pouvoir, de luxe et de plaisirs, qui se joue des hommes.

    Sur commande
  • "C'est un personnage à peu près inconnu du plus grand nombre que nous avons voulu révéler ici : un Pierre Benoit essentiellement voyageur, et conteur direct de ses incessantes découvertes en touS genres sous de toujours nouveaux soleils.


    Ces rencontres avec des personnages ou des paysages également "hauts en couleur ", les notations, les émotions de ce Pierre Benoit-là qui fut, dès son adolescence, et durant toute sa vie pensante, un amateur et un collectionneur assidu de choses vues sont merveilleusement complémenraires de celles du romancier. Elles ne sont pas des redites ;
    Elles ne sentent nullement le pensum. Bien qu'elles aient été, pour la plupart, écrites à la demande de grands quotidiens, et panois de quelques périodiques, elles extériorisent en définitive une lointaine et souterraine vocation ... » Jacques-Henry Bornecque

    Sur commande
  • A LA FRANCE I.

    Oublierais-je ton nom, France, France immortelle, Dans des vers consacrés aux meilleurs de tes fils ?

    Me supposerais-tu d´une injustice telle Que je puisse à ta gloire infliger ce défi ?

    Sous le bonnet de pourpre et la toque royale, C´est ton regard toujours qui brille et qui m´émeut...

    Où donc avez-vous pris, ô ma chère Vestale, Le feu de ce regard inaltérable et bleu !

    Je ne sais s´il me faut te chérir davantage Dans tes égarements, au milieu du bonheur ?

    Est-ce à la vierge folle, est-ce à la vierge sage Que je dois réserver mes couronnes de fleurs ?

    A l´une et l´autre, France, ô maîtresse, ô patrie !

    Je n´imagine pas un éloge plus fier Que d´avoir su baiser, triomphante ou meurtrie, Ta face sans orgueil de grand archange clair.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
empty