• Enfants de 1961 : Au début des années soixante, on jouait aux dominos en écoutant Paris Inter. Dans les campagnes, on tuait le cochon et on allait à la messe. Alors qu'ailleurs éclataient les guerres (Vietnam, Algérie) et les révolutions (Chine), nos parents achetaient des meubles en Formica et écoutaient du twist sur leur transistor. Puis tout est arrivé en même temps : la mini-jupe, la télévision couleur, la plage sous les pavés, la pilule, les prêtres-ouvriers, la crise du pétrole, la mode du disco et Bob Marley.

  • Si 1961 est votre année de naissance, vous avez le même âge que Barack Obama, Ingrid Betancourt ou... Astérix le Gaulois ! Revivez vos 18 premières années : enfance, puis adolescence dans une France où le bruit et la fureur de la guerre d'Algérie ont cédé la place à l'insouciance des années yéyé, puis au grand défoulement de mai 1968, suivi par la crise du pétrole et les années Giscard.
    Vous avez connu les premières chaînes stéréo et les derniers maxi-manteaux, les pattes d'éléphant et les cols pelle à tarte, le reggae et le disco. Vous avez affronté le permis de conduire avec créneau obligatoire et le bac qu'on ne trouvait pas dans une pochette-surprise. Tout le monde ne peut pas en dire autant... à moins d'être né en 1961 !

  • Biba est belle à tomber par terre mais je n'échangerais pas ma vie contre la sienne. L'armée guinéenne lui est passée sur le corps après avoir massacré 156 personnes. La tuerie du stade de Conakry, ça ne vous dit rien ? Une des plus vilaines boucheries de ce siècle, avec une centaine de viols en prime. Ça l'a rendue à moitié dingue, la petite Biba. Arrivée en France six ans plus tard, elle devrait aller mieux. Mais non. Pendant la braderie de Lille, elle se jette dans le canal de la Deûle. À peine repêchée, elle menace de faire don de son joli corps à la SNCF. Qui pourrait l'aider à s'en sortir ?
    Une armée de psy ? Une avocate brillante et spirituelle - moi-même, Claire Verspieren ? Un flic teigneux mais sinistre - Debroucker, dit « Gros sur la patate » ? Ou bien Yattara, l'homme qui lui a sauvé la vie le jour du massacre ? Surtout pas. Mais c'est peut-être à cause de ce dernier qu'elle veut se tuer...

  • À l'hôpital de Montpellier, une prostituée nigériane meurt des suites d'un viol collectif. Les médecins sont en émoi : on soupçonne une erreur médicale et murmure que la jeune femme aurait pu être sauvée. Quant au viol... le commissaire préfère parler d'« accident du travail » ; d'autres, à l'hôtel de police, ne s'offusquent guère d'une « tournante » qui aurait mal tourné.
    Le lieutenant Manon Escalettes, elle, ne prend pas les choses à la légère. Il faut dire que quand on a une soeur jumelle handicapée mentale, violée à l'âge de 14 ans et obsédée par le yéti, il est difficile de rester zen. D'autant que son équipier, un monstre de lenteur aussi empoté que surdoué surnommé « Diesel », n'arrange rien à l'affaire...

  • Enfants de 1933 : Nés dans une période complexe, nous avions six ans quand la France est entrée en guerre. Habitués des bombardements, élevés au topinambour et au rutabaga, nous avons été poursuivis par les tickets de rationnements jusqu'à nos seize ans. Puis nous avons vu le maréchal remplacé par le plan Marshall, et tandis que les vedettes américaines envahissaient nos écrans, nous commencions enfin à rêver du futur qui s'offrait à nous.

  • Les bonnes fées penchées sur nos berceaux sont « grave chelou » : Loana enlève le bas à la télé, Oussama invente le terrorisme en 3D-Dolby-stéréo avec effets spéciaux. Notre monde de ouf est semé d'embûches : les mangas sont pleins de tsunamis, la sorcière Apple nous fait croquer sa pomme et le sorcier Zuckerberg nous enchaîne à ses réseaux sociaux.
    Harry Potter lui-même est dépassé...
    Surtout quand le nouveau Voldemort s'appelle Daesh, qui débite à la hache et à la Kalach'. Il est temps de revenir au bon vieux temps à coup de vinyles et de vintage...

  • Enfants de 1938 : A notre naissance, nos mères chantaient "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? " - l'année suivante, nos pères partaient à la guerre. La Libération chamboula cette époque déraisonnable : on dansait sur du jazz et du charleston, le bikini fleurissait sur les plages, les films de cow-boys sifflaient sur les écrans de cinéma. Nous vivions à cent à l'heure, buvant notre jeunesse jusqu'à l'ivresse...

  • Catastrophes

    Pierre Barrault

    • Quidam
    • 10 November 2020

    Insolites, énigmatiques ou délirants, les fragments non-linéaires dont ce livre fantasque, plein d'humour, est constitué sont de véritables aberrations.
    On les qualifierait volontiers d'absurdes, ils semblent pourtant suivre une logique, bien à eux certes, mais une logique...
    « Je ne m'intéresse pas au réel, dit Pierre Barrault, mais aux possibilités des réalités. Elles sont à la fois restreintes et multiples, infinies tout autant qu'incomplètes. Chaque perception du monde n'est qu'une quantité de trous. Ici, la narration est trouée comme peut l'être celle du rêve, les liens de causalité volontairement obscurs. Le sens échappe, de prime abord, mais pour peu qu'on s'autorise un lâcher-prise avec ce que nous croyons savoir, un nouveau sens émerge, une nouvelle raison, une nouvelle logique... »
    />

  • Qu'est devenue Elodie Cordou ?
    Où a-t-elle disparu ?
    Pierre Autin-Grenier se lance à sa recherche et, dans les méandres de sa mémoire, le portrait, peu à peu, se dessine en creux : la pesanteur d'une famille de notables, le joug du pouvoir et de la finance et, par-dessus tout, un amour de la peinture confinant à la folie, seule échappatoire aux engluements de la bourgeoisie et aux puissances de l'argent.
    Le dialogue s'instaure alors entre l'écrivain et le peintre, unis dans la quête d'un personnage de fiction que Ronan Barrot se plaît à confondre en peinture.

  • Publiées en 1992 par Jean Le Mauve, à l'enseigne des éditions de l'Arbre, ces Chroniques des faits, enrichies d'illustrations originales de Georges Rubel, nous entraînent vers un espoir perdu, un doute qui prend la forme d'un monstre, des charlatans aux questions absurdes, un moine fourbe, un chien noir qui erre, rêve ; de folles ambitions, des mensonges, une envie de liberté et, derrière les mots du poète et les images de l'illustrateur, un incessant appel à la révolte.

  • Tardigrade

    Pierre Barrault

    A l'issue de la lecture de cette prose en fragments, peut-être en saurez-vous plus au sujet du tardigrade dont le nom vous est familier sans doute, mais à peine. Un peu plus ? Pas forcément.
    Des informations vous seront délivrées au moment voulu - douze pour être exact, ce qui est un bon début, une base assez solide à laquelle vous pourrez ajouter si vous le souhaitez quelques recherches personnelles. Ce qui est vivement recommandé.
    Disons-le tout de suite, ce livre n'entend pas combler vos lacunes en ce qui concerne le tardigrade. De cet extrêmophile invertébré qui peuple nos profondeurs aussi bien que nos sommets, il sera en fin de compte très peu question ici. On essaiera même à plusieurs reprises d'éviter le sujet de manière assez flagrante afin d'en aborder d'autres tels que l'amour, la mort, le temps, la calvitie, les transports en commun, le parasitisme et l'altérité, en somme ce qui nous préoccupe réellement.
    Le tardigrade est pourtant là.
    Sa présence s'affirme, son influence sur le monde paraît sans limite.
    Il faudrait ne pas le nier plus longtemps.
    Le tardigrade est un marcheur lent mais il arrive toujours à destination. Il résiste à tout et peut s'approcher de la mort comme aucun être vivant sur cette terre.

  • Avec 1200 films produits chaque année en vidéo, le Nigeria est devenu l'un des producteurs de fiction les plus prolifiques au monde. Ce livre montre comment le plus grand pays d'Afrique se raconte et se met en scène en copiant sans état d'âme et avec une énergie impressionnante les recettes du cinéma populaire. De cette production vidéo effervescente, apparue spontanément et sans aucun soutien extérieur, pourrait surgir un renouveau du cinéma africain ancré, cette fois, dans ce qui lui a le plus manqué tout au long de son histoire: le public.

  • La voie lactée

    Pierre Barreau

    • Verone
    • 1 November 2018

    Souvent Pierre s'était amusé à tirer des traits sur un morceau de buvard, des traits dont personne d'autre ne pouvait connaître la signification. Mais remodelés par son imagination ils montraient un monde rassurant qui avait ses attaches dans la réalité. Ce monde l'avait dès la plus tendre enfance profondément fasciné, enfermé dans des limites qui n'existent pas. Ses proches le surprenaient parfois dans ce travail, et, ne comprenant rien à ces traits, lui lançaient des regards narquois et goguenards qu'il ne remarquait même pas tellement il était absorbé dans une activité qui mobilisait jusqu'au plus profond de son être.

  • Dame Nature est un royaume enchanté où la richesse des paysages offre à chaque fée un territoire d'exception. Certaines préfèrent se blottir dans les corolles de fleurs, d'autres préfèrent se laisser entrainer avec délice par les courants d'eau ou la danse du vent... Chaque espace naturel abrite ainsi des fées s'adaptant au milieu naturel choisi. Et si vous ne nous croyez pas, allez voir du côté des contes et des croyances populaires du monde entier. Vous y retrouverez la fée des houles, Tante Arie, les dryades, les fées des vertiges, les Florales, la fée Lamigna, la fée de sables ou la fée des tempêtes. Quant aux autres, elles sont le fruit des traversées de l'imaginaire effectuées par l'auteure et délicatement dessinées par l'illustratrice... Belle balade dans notre univers...

    Sur commande
  • Projet d'assurances pour les récoltes en grains et vins, contre les ravages de la grêle . Par Pierre-Bernard Barrau,...
    Date de l'édition originale : 1800 Appartient à l'ensemble documentaire : MidiPyren1 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
empty