Points

  • L'enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime« À ce procès de la famille, ou pour être plus exact, à l'enquête que notre temps poursuit sur la famille et l'enfance, le livre de Philippe Ariès apporte une contribution capitale. »Claude Mettra, Les Nouvelles littéraires« La leçon de ce livre est immense pour nous Occidentaux scolarisés, familiarisés, oedipianisés... Comme tous les livres d'histoire qui s'enfoncent à cette profondeur dans ce qui constitue notre archéologie, il nous dote d'un savoir comparatif déterminant, il nous permet de penser vraiment que tout n'a pas toujours été pareil. »Raymond Bellour, Le Magazine littéraire« Un livre étonnant, le seul à vrai dire qui propose une approche historique de l'enfance, un travail monumental qu'il faut connaître si l'on ne veut pas rester un imbécile. »Jean-Michel Damian, Politique hebdoPhilippe Ariès (1914-1984)Célèbre pionnier de l'« histoire des mentalités », il s'est imposé par des ouvrages devenus des classiques, notamment L'Homme devant la mort (Seuil, 1977).

empty