• Les rapports entre les acteurs du secteur de la culture apparaissent de plus en plus liés aux bouleversements économiques et sociaux entraînés, notamment, par la révolution numérique et la diffusion d'une culture de masse mondialisée. Afin de prendre la mesure de ces profondes mutations, cet ouvrage réunit les contributions de chercheurs et de spécialistes sur les changements des politiques et des pratiques de la culture, qu'il s'agisse du champ d'intervention des politiques culturelles, de celui de la consommation culturelle ou encore du rapport à la culture.

  • Le don est une composante essentielle des relations humaines. Appliqué aux relations de travail, il crée les conditions d'un vrai dialogue ouvert à une confrontation constructive et respectueuse de l'autre. Il bouleverse les pratiques du management sans abandonner exigences de rigueur et efficacité professionnelles. Le secteur social et médico-social illustre le propos. Les cadres des entreprises trouveront comment valoriser la "richesse humaine" de leurs collaborateurs et ceux des organisations à but non lucratif retrouveront comment associer les outils de management aux valeurs qui fondent leur action.

    Sur commande
  • Les récentes élections au Parlement européen ont été marquées par une nette progression des partis populistes. Ce vote, particulièrement prononcé dans certains pays (France, Royaume-Uni, Danemark...), exprime une grande défiance face au fonctionnement et aux politiques de l'Union européenne.
    Cet ouvrage très complet permet, en s'appuyant aussi sur les expériences du passé, de mieux comprendre la nature de ce vote et ses conséquences possibles.

  • De 1789 à aujourd'hui, l'État n'a cessé de réfléchir à une définition de la culture et au rôle qu'il entend tenir. Cette permanence fait du modèle français une référence à l'échelle internationale qui s'exprime à travers la notion d'« exception culturelle ». À l'instar de Politiques de l'éducation en France, cet ouvrage propose une sélection de textes emblématiques, législatifs et réglementaires, discours, écrits de responsables de l'administration publique, rapports administratifs, qui ont marqué les différentes étapes de la politique culturelle en France, avec des introductions présentant le contexte et les enjeux principaux, dans un effort remarquable d'exhaustivité des sujets. Le parti pris est chronologique.

  • Cet ouvrage évalue la nature et le degré d'autonomie de la Chambre des Députés et son rôle dans le processus décisionnel en regard de la démocratie parlementaire qui est le principe directeur du régime politique grand-ducal.

    Sur commande
  • Le concept de don et celui de bientraitance reviennent de plus en plus dans le cadre du travail social. Cet ouvrage clarifie chaque concept, montre leur articulation. Il invite les professionnels du social à s'inscrire dans une relation de réciprocité permettant, à chacun des partenaires de la relation, d'être reconnu et d'exister en tant que personne.
    Il montre les pièges possibles d'une relation d'aide déficitaire ou d'une routine qui peut s'instituer avec le temps.

    Sur commande
  • Ces contributions s'attachent à identifier les domaines, les formes par lesquels les religions doivent agir dans la sphère politique et économique. Elles explorent en particulier la façon dont le christianisme et l'islam assument leurs responsabilités morales et politiques dans la recherche de la paix civile et économique.

    Sur commande
  • Ce livre est né d'un étonnement, pourquoi le métier d'éducateur est méconnu et de ce fait peu reconnu, alors qu'il est d'une grande utilité sociale ? L'éducateur intervient un moment, dans la vie des personnes en situation de vulnérabilité qu'il est chargé d'accompagner. Qu'est-ce qui caractérise cet accompagnement pour que ce moment porte ses fruits ? Quel est le territoire d'intervention de l'éducateur ? Et comment montrer la richesse et la complexité de la pratique éducative ?
    L'éducateur peut-il échapper à la question de l'enchevêtrement du donner-recevoir, s'il veut espérer "nouer un lien qui libère" avec les personnes ? Cette question a constitué le fil conducteur de la réflexion de l'auteur et de sa mise en tension avec son expérience professionnelle. Elle l'a conduit à utiliser la métaphore d'une toupie pour proposer un essai de modélisation de l'accompagnement socioéducatif.

    Sur commande
  • Des lendemains de la Seconde guerre mondiale à l'implosion de l'Empire soviétique, la culture, à l'échelle du monde occidental, Etats-Unis et Europe occidentale, enregistre de profondes mutations liées notamment aux évolutions technologiques. La montée en puissance des industries culturelles et des médias de masse - radio et cinéma ; la télévision surtout - interfère sur la création, la circulation et l'appropriation des formes et objets culturels. Le plus grand nombre, non sans écarts dans le temps et dans l'espace, en fonction de son origine sociale aussi, a désormais accès à la culture.
    De Bob Dylan à Pink Floyd, du livre de poche à la bande dessinée, des festivals aux grandes foires de l'art contemporain, de la censure politique aux politiques culturelles, de l'américanisation au Soft Power des principales puissances, du sport au patrimoine... C'est une quarantaine de questions abordées sous la forme d'un texte de synthèse et d'un dossier documentaire que propose cet ouvrage pour mieux appréhender la diversité des cultures du monde occidental.

  • L'historiographie est conçue comme l'histoire de l'histoire et participe, à ce titre, à l'histoire des sciences sociales. Longtemps parent pauvre de l'école historique française, les enjeux de pouvoir au sein de la discipline ne prédisposaient pas à un développement des approches réflexives. Depuis deux larges décennies, la multiplication des approches
    historiographiques et épistémologiques concourt au tournant réflexif pris par la discipline historique. L'ouvrage adopte une démarche chronologique et thématique. Dans la première partie, il souligne les étapes de la construction de la discipline historique, du Moyen Age à l'époque contemporaine. Il décrit ensuite les principaux domaines de
    la discipline : l'histoire sociale, l'histoire économique, l'histoire politique, l'histoire culturelle, l'histoire du temps présent. Il analyse enfin les principaux enjeux : les relations entre les historiens et les médias, l'évolution du métier d'historien, les relations avec les autres sciences sociales, l'internationalisation croissante de la discipline historique. La seconde partie, structurée autour de dossiers thématiques, permet de faire le point sur des questions essentielles : la réception d'historiographies étrangères comme les Cultural Studies et la microstoria, l'affirmation de la sociohistoire, les défis de l'histoire des femmes et du genre, les historiens et les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

  • Trois nouvelles aventures de Marion, trois histoires hautes en couleurs ! Notre jeune détective aura fort à faire pour traquer un mystérieux bijou, sauver sa maman et prouver l'innocence d'un ami !

    Où l'on retrouve la silhouette imposante du prince Melcar...
    Ruiné, celui-ci est à la recherche du collier somptueux qui lui a été volé. Sans lui, impossible de retrouver sa place sur le trône du Bouthrakajmir ! Or, à la faveur de photos artistiques que prend sa maman, Marion et Fil viennent de retrouver la trace de ce bijou inestimable... Et, manifestement, ils ne sont les seuls !

    Marion part en classe verte. Au même moment, un lycée brûle et tout le monde accuse Osiris, le rappeur. Sauf que Marion et Victoria savent bien, elles, qu'il n'y est pour rien ! Il y a de la vengeance amoureuse dans l'air, et les filles vont le prouver...

    La maman de Marion est enlevée dans le petit village de Bretagne où elle préparait une exposition. Là-bas, où la légende n'est jamais très loin de la réalité, que s'est-il passé ? Il semble qu'un fou ait reconnu en elle la fille du roi de la mer. Alexandre, Marion et Gaël suffiront-ils à lui venir en aide ?

    Avec « Photo fatale », Louis Alloing prend les pinceaux de la série (pinceaux qu'il tient encore aujourd'hui). Transition graphique, mais aussi transition de scénario, pour deux tomes, avec Philippe Poirier.

  • Cet ouvrage n'est pas un manifeste ni un livre programmatique : il adopte une posture historiographique et réflexive sur l'histoire culturelle.
    Le souci de l'auteur est de restituer dans leur diversité des pratiques de recherches, d'explorer les principaux territoires de l'histoire culturelle et de souligner les enjeux engagés par l'affirmation de celle-ci.
    Il analyse comment cette histoire se construit, par le débat académique, et en écho avec la conjoncture culturelle de ce début de XXIe siècle.

  • Un récit adapté des chants de l'Odyssée pour découvrir la civilisation de la Grèce antique. Nouvelle présentation au format poche. À partir de 10 ans.

  • Cet ouvrage réunit des chercheurs issus des principaux centres, chaires et réseaux de recherche en études législatives d'Amérique du Nord, d'Europe et du Maghreb. Leurs contributions en anglais et en français visent à comprendre les différentes transformations de la démocratie représentative dans un système concurrentiel des formes démocratiques (participative, délibérative, etc.) et de nouvelles hiérarchisations législatives (l'européanisation, le fédéralisme et le parlementarisme rationalisé). Il s'agit en premier lieu d'analyser les députés et la fabrication contemporaine de la loi, c'est -dire comment ils travaillent dans les commissions, usent de leurs pouvoirs d'interpellation et quels sont leurs rapports aux groupes d'intérêts. Il s'agit en second lieu d'évaluer la nature et les modalités du contrôle parlementaire notamment en s'intéressant aux ressources administratives mises à leurs dispositions et à leurs pouvoirs dans le domaine budgétaire. Il s'agit in fine de comprendre en quoi la composition du corps électoral et la construction de l'opinion politique, le fonctionnement des partis politiques et des groupes parlementaires, le contexte institutionnel fédéral et/ou post-autoritaire déterminent ou non le degré d'autonomie et d'efficacité parlementaire.

  • Cet ouvrage, à la confluence du droit, de la philosophie et de la science politique, vise à comprendre la portée et la nature du feu Traité constitutionnel européen et les raisons internes de son rejet par les Européens. Réunissant une vingtaine de contributions originales sous la direction de Gary Overvold, professeur à Clark University, de Philippe Poirier, professeur associé au Collège des Bernardins et coordinateur du programme gouvernance européenne à l'Université du Luxembourg et de Lukas Sosoe, professeur également dans cet établissement, cet ouvrage entend démontrer ainsi que la constitutionnalisation de l'Union européenne demeure toujours d'actualité.

    Sur commande
  • Les politiques culturelles mises en oeuvre par l'État et les collectivités territoriales depuis la création du ministère de la Culture par André Malraux au début des années 1960, ont suscité au cours des dernières décennies de multiples débats.
    Voici une anthologie de textes rédigés depuis 1955 sur le sujet et cités dans leur intégralité. Ils proviennent de sources très diverses : discours de politiques, mémoires d'administrateurs culturels, réflexions d'universitaires ou de militants... L'auteur, dans son introduction, explicite et justifie sa sélection et la replace dans une utile perspective chronologique.

  • La période de l'entre-deux-guerres marque une étape importante dans la structuration du champ intellectuel, tout particulièrement dans un domaine en cours de constitution : celui des sciences humaines. L'histoire telle que la pratique alors la revue des Annales, la géographie humaine héritière de Vidal de la Blache, l'ethnographie de la France qui cherche ses marques offrent un terrain sur lequel éprouver cette complexité, repérer les stratégies de démarcation et apprécier les apports respectifs.Ces tâtonnements autour de sciences humaines naissantes se sont aussi faits à une autre échelle. Plus provinciale, moins scientifiquement revendiquée et moins distanciée par rapport à des contextes sociaux et politiques proches. La personnalité et l'itinéraire de Gaston Roupnel l'illustrent.

    Sur commande
  • Comment s'est constituée la décentralisation culturelle à la française, depuis 1959 ? Cet ouvrage aborde cette histoire singulière à travers une pluralité d'approches, de regards et de témoignages. En ouverture, un texte de 1988 d'Augustin Girard, retrace les prémices des travaux sur la coopération entre les collectivités locales et le ministère de la culture, lancés dès les années soixante-dix. La première partie propose une réflexion qui relève à la fois de la science politique, de l'histoire administrative et de l'histoire des politiques culturelles et explique la construction de cette gouvernance de la fin de la Seconde guerre mondiale à nos jours. " Regards croisés de partenaires " cherchent ensuite à décrire la manière dont le partenariat s'est concrètement traduit sur le terrain en recueillant des témoignages de différents acteurs au niveau territorial comme au niveau de l'État. Grâce aux textes de Pierre Moulinier, de Philippe Poirrier et de Guy Saez.
    La dernière partie, quant à elle, permet d'entrer dans le détail et les logiques des politiques sectorielles : le cinéma, la danse, les institutions du théâtre public, l'éducation artistique, l'inventaire général, le livre et la lecture, les monuments historiques, la musique, les musées à travers notamment les textes d'Alain Auclaire, Anne-Marie Bertrand, Marie-Christine Bordeaux, David Cascaro, Marion Denizot, Dominique Hervier, Xavier Laurent, Blanche Le Bihan-Youinou, Frédéric Poulard, Alice Rodelet. Puis René Rizzardo, premier directeur de l'Observatoire des politiques culturelles, propose une ouverture sur l'avenir.

  • Le point sur les différentes composantes de la société française, notamment la place des femmes, les exclus, les étrangers, les intellectuels mais aussi les différentes politiques culturelles qui se sont succédé, de 1965 à 1968, le rôle de l'Etat providence, de la religion, de l'enseignement, du sport...

    Sur commande
  • Tandis que les réformes du ministère de la Culture et le rôle croissantdes collectivités territoriales interrogent le « modèle français » depolitique culturelle, les rapports entre les acteurs du secteur, qu ilssoient privés ou publics, apparaissent de plus en plus liés auxbouleversements économiques et sociaux entraînés, notamment, parla « révolution numérique » et la diffusion d une culture de massemondialisée. Afin de prendre la mesure des profondes mutations qu aconnues, ces dernières années, le champ de la culture, ce recueil de« Notices », plus qu une mise à jour, se présente à proprement parlercomme un nouveau titre de la collection : au-delà des institutions,il s agissait en effet de faire place à la diversité des politiques, desenjeux et des pratiques qui renouvellent l approche de ce domaine.

empty