• Les scandales d'un naufrage selon Géricault Nouv.

    À travers Alexandre Corréard, l'un des survivants du naufrage de La Méduse, l'auteur retrace les secrets de la conception et de la réalisation de la première oeuvre de l'histoire de la peinture française, inspirée d'un fait divers scandaleux et tragique. Cette immense toile de trente-cinq m2 acquise par le Louvre en 1824 a provoqué un scandale considérable.

    Le thème bousculait le régime monarchique, le personnage principal de l'oeuvre symbolisait la lutte contre la traite des Noirs, les modèles étaient pour la plupart des survivants de ce drame. L'artiste avait aussi travaillé sur des cadavres rapportés de l'hôpital Beaujon proche de son atelier.

  • 6 août 1944. Dans le petit village breton de Lanvénégen, trois commerçants décident de tondre Marie Perron, 40 ans, une simple fermière revenue au pays quatre ans plus tôt dans sa maison du hameau de Loge-Coucou. La punition se transforme en supplice et à la fin de la journée, une cour martiale constituée à la va-vite la condamne à mort. Elle est fusillée sous les yeux de dizaines d'habitants contre le mur de l'église.

    Qu'a-t-elle commis pour susciter la haine d'un jour et le châtiment suprême? Personne ne sait. Philippe Langenieux-Villard a tenté d'enquêter sur les causes de ce crime dont, aujourd'hui encore, personne ne veut parler.

  • Le pluriel des Alpes n'est en rien usurpé : partagé par six Etats, le plus fréquenté des toits du monde est aussi le carrefour de trois grandes civilisations, latine, germanique et salve. Il présente en outre une hétérogénéité géologique, morphologique et paysagère qui n'a d'égale que celle des cultures humaines qui l'occupent. Car le massif n'a jamais été une véritable frontière. Sa ligne de crête, selon la formule consacrée, sépare certes les eaux mais elle a toujours rapproché les hommes, d'autant que les Alpins ont tôt développé des capacités d'adaptation à ce milieu remarquable.
    Longtemps déconsidéré, ces "monts horribles" ont été revalorisés à partir du XVIIIe siècle à travers la représentation romantique qu'en donnèrent les artistes, puis "découvert" par les alpinistes. Les Alpes sont aujourd'hui le terrain de jeu et le parc naturel de l'Europe. Il fallait bien 100 mots, de la traditionnelle "fondue" à "Samivel", du cri de la "marmotte" à "Erri de Luca", de la face nord de l'"Eiger" au fameux "crétin , d'"Hannibal" à "Jean-Claude Killy", pour donner à voir quelques-unes des facettes des majestueuses Alpes

  • J'ai connu Laurent Wauquiez assez tard. Il m'a appelé en 2014 pour l'aider à conquérir la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il m'a séduit. J'ai voulu l'accompagner. Après mon élection sur sa liste, j'ai découvert un nouveau monde qui ne ressemblait pas à ce que j'avais imaginé. Je n'ignorais pourtant rien de la Région : j'en avais été vice-président durant douze années. Ce qui changeait, c'était une gouvernance isolée, une façon de ne plus débattre, le tout engendrant une peur générale, un silence gêné, des poignées de mains moites. Ce qui changeait, c'était la mise sous tutelle des initiatives, des idées, des diversités. Ce qui changeait, c'était un culte nouveau, dont toute contestation menait à l'isolement. Et aujourd'hui, avec l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du principal parti d'opposition, j'ai compris qu'en réalité nous sommes tous en face d'un cas exceptionnel, d'une menace, même. Menace de voir accéder aux plus hautes fonctions de l'État un homme dangereux par son idéologie banalisant le programme xénophobe et antieuropéen du Front national, qu'il veut désormais imposer à la droite républicaine. Menace de réduire Les Républicains à un parti godillot ne marchant que pour le seul futur triomphe de son chef. Racontant le véritable Laurent Wauquiez depuis ses débuts, ce livre lance une alerte.
    Philippe Langenieux-Villard.

  • La vengeance divine selon garouste Nouv.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans cette biographie romancée d'Alan Turing (1912-1954), Philippe Langenieux-Villard revient sur le parcours de ce mathématicien et cryptologue de génie, inventeur de l'ordinateur. Après Cambridge, Alan, jeune homme introverti et passionné de mathématiques, obtient un poste à l'université de Princeton où il se distingue par son invention d'un calculateur. Préoccupé par la montée du fascisme en Europe, il renonce à la carrière qui s'offre à lui aux Etats-Unis et retourne dans son Angleterre natale. Pendant la guerre, il devient une figure incontournable du renseignement : il casse le code des messages cryptés d'Enigma, machine utilisée par les Allemands pour transmettre des informations sensibles, et permet aux Alliés de sauver des milliers de vie. Au-delà de l'homme de sciences, c'est également la psychologie complexe de Turing que l'auteur explore à travers ses relations intimes, tant avec sa mère qu'avec les hommes qu'il a aimés. Son égocentrisme cache une profonde fragilité, à une époque où l'homosexualité masculine était encore considérée comme un crime. Turing fut d'ailleurs reconnu coupable d'homosexualité en 1952 par le tribunal de Manchester et condamné à la castration chimique. C'est certainement l'un des éléments qui permet d'expliquer le suicide (il croqua dans une pomme préalablement plongée dans du cyanure) à 42 ans de ce génie torturé, en quête d'une reconnaissance qui s'est injustement fait attendre.
    Oscillant entre le récit chronologique et le regard ému que porte sa mère après sa disparition, l'auteur trace d'une écriture alerte et précise le parcours de ce scientifique hors pair.

  • L'affaire des oubliés de 1914-1918 Pourquoi les trois fils d'Adolphe Rattaire, héroïquement tombés au champ d'honneur entre 1914 et 1915, ne figurent-ils pas sur le monument aux morts de leur commune ? S'agit-il d'une erreur, d'une vengeance ? Cet oubli troublant méritait enquête. Avec justesse et empathie, Philippe Langénieux-Villard dévoile un scandale qui dépasse les frontières du Dauphiné. Il décrypte les dessous d'une guerre mondiale qui fut aussi franco-française, d'une guerre des tranchées qui fut aussi celle de l'arrière, et réhabilite ces soldats bafoués. Un document salutaire, qui nous plonge dans la France des années 1920, en mémoire d'Honoré, Alfred et Louis, injustement oubliés.

    Sur commande
  • Pourquoi les trois fils d'Adolphe Rattaire, héroïquement tombés au champ d'honneur en 1914-1918, ne sont-ils pas inscrits sur le monument aux morts de leur commune? S'agit-il d'une erreur, d'une vengeance? Cet oubli troublant méritait enquête. Avec justesse et empathie, Philippe Langénieux-Villard dévoile un scandale qui dépasse les frontières de ce village du Dauphiné. Il décrypte les dessous d'une guerre mondiale qui fut aussi franco-française, d'une guerre de tranchées qui fut aussi celle de l'arrière. Et réhabilite l'honneur bafoué de ces vaillants soldats. Un document salutaire, qui nous plonge dans la France des années 1920. En mémoire d'Honoré, Alfred et Louis, injustement oubliés.

    Sur commande
  • Amsterdam, 1928. À la surprise générale, Ahmed Boughera El Ouafi remporte le marathon qui clôt les JO. Ce français d'origine algérienne, débarqué en 1918, est alors ouvrier chez Renault à Billancourt. Inconnu du public, il s'était déjà classé 7ème aux JO de Paris en 1924. Face aux perspectives d'une vie meilleure, il accepte la proposition d'un Américain lui promettant la fortune. Il sera embauché par le cirque Barnum & Bailey pour courir chaque soir contre des animaux ! Avec la crise de 29, Ahmed rentre en France. Mais ayant été rémunéré pour ses prestations sportives aux Etats-Unis, il est interdit de compétition par le Comité Français. Le rêve prend fin, l'espoir avec. Après un investissement ruineux et un accident invalidant, il enchaîne les déboires et s'abîme dans la cigarette, la boisson et le désoeuvrement. Grâce à la victoire d'Alain Mimoun au marathon des JO de Melbourne en 1956, Ahmed entrevoit enfin une porte de sortie, laquelle se refermera bien vite...

empty