• Un thé au sahara

    Paul Bowles

    Un couple d'américains, port et kit moresly, en compagnie de leur ami tuner, parcourent l'afrique du nord, de la côte au sahara.
    Les moresly, bien que mariés depuis onze ans, est loin de s'entendre. au cours du voyage, kit a une brève aventure avec tuner ; mais cette femme tourmentée n'en retire qu'un complexe de culpabilité supplémentaire. port ;sur ces entrefaites, meurt de la fièvre typhoïde. kit se sent responsable de cette mort. elle fuit devant son passé. une caravane l'emporte vers dakar. la jeune femme, saisie d'une espèce de délire sensuel, découvre l'amour charnel avec un jeune arabe, puis avec un noir qu'elle se met à aimer éperdument.
    Peu à peu, son esprit se détraque. elle est fascinée par l'afrique, sa prodigalité et son pourrissement, sa vitalité et sa décadence. c'est ce qu'exprime la dérision du titre qui parodie fromentin.
    Il y a chez paul boyle quelque chose de d.h. lawrence dans l'humanité des personnages, leur parfaite solitude, leur malaise intérieur. avec, en plus, une compréhension aiguë de l'afrique.
    Cet ouvrage a paru pour la première fois aux etats-unis en 1949.

    1 autre édition :

  • Paul Bowles parcourut la planète à la rencontre de la diversité des hommes et des cultures avant que la modernité ne les ronge, dans les années 1950. De Ceylan à Tanger, en Turquie, dans les souks de la Corne d'or, au coeur de l'absolu saharien, il a rédigé ce carnet de voyages comme un itinéraire géographique et littéraire, un ensemble de relevés fragmentaires baignés de lumière et de musique. On ne saurait trouver plus bel « état des lieux » de notre terre.

  • Un type qui dormait la nuit dans des cafés, sous des arbres ou dans n'importe quel lieu où il se trouvait quand il avait sommeil, errait au matin dans les rues de la ville. Il arriva sur la place du marché où un vieux mejdoub en haillons cabriolait sous les yeux de la foule, tout en vaticinant à tue-tête. Il resta à observer, jusqu'à ce que le vieux ait terminé et ramassé toutes les oboles. Il fut étonné de voir combien d'argent ce fou avait récolté et, comme il n'avait rien à faire, il décida de le suivre.

  • Romans

    Paul Bowles

    Décidé à quitter son Amérique natale, Paul Bowles choisit Tanger pour port d'attache. Trois de ses romans se déroulent entre mer et désert, entre Arabes et Occidentaux, dans les moments qui précèdent l'indépendance. Bowles, musicien autant qu'écrivain, fait entendre de multiples rumeurs. Celle de l'Occidental mal préparé au voyage, dont l'âme et le corps seront broyés par le désert, le climat, la maladie. Celle de l'Arabe, qui voit dans ces étrangers et étrangères aux comportements indéchiffrables et scandaleux des proies toutes désignées. C'est tout l'art de Bowles de mettre en scène les racines mêmes d'une tragédie que l'exaltation ou la drogue poussent à leur paroxysme. Nomade impénitent, dandy oraculaire, Bowles est un observateur attentif, informé, et sans illusion sur la brutalité du destin. Pour ses personnages, beauté et terreur sont indissociables, comme si leur soumission à leurs désirs inavouables les projetait impitoyablement dans un cauchemar.

  • Tanger la blanche avant l'indépendance.
    Nelson dyar y arrive un beau jour, après avoir renoncé à son travail d'employé de banque à new york, à la sécurité, au confort. il y retrouve wilcox, celui qui l'a fait venir, et se livre à des trafics d'une honnêteté douteuse. il y rencontre le marocain thami, guide et contrebandier, amical mais ambigu, trait d'union entre le monde cosmopolite des riches de la zone internationale et celui grouillant des quartiers pauvres de la ville.
    Nelson tombe amoureux d'hadija, petite prostituée sous la coupe de l'étrange et diabolique eunice goode. il cédera pour cet amour à toutes les tentations, à l'argent, au vol, au vice et à la drogue. après toi le déluge est l'histoire de la chute mais surtout de l'envoûtement d'un homme ensorcelé par une femme, puis par une ville et par tout un pays, par toute une culture.

  • Ces nouvelles ont fait de paul bowles, l'auteur d'un thé au sahara, l'un des maîtres du genre, comme le rappelle, dans sa préface, gore vidal.
    On y trouve en effet un univers tout à fait unique de déserts africains ou de paysages d'amérique traversés par des personnages qui courent de catastrophe en catastrophe. et l'on peut comprendre que cet écrivain-ethnographe, plus intéressé par les mythes et la musique que par le grand roman américain, ait pu attirer jusqu'à tanger plusieurs générations d'écrivains de son pays.

  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Port and Kit Moresbury, a sophisticated American couple, are finding it more than a little difficult to live with each other. Endeavouring to escape this predicament, they set off for North Africa intending to travel through Algeria - uncertain of exactly where they are heading, but determined to leave the modern world behind.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
  • " en définitive, les nouvelles de paul bowles sont de minutieuses machines infernales réglées pour exploser dans l'esprit du lecteur, des mécanismes littéraires délicats et ambigus qui, pour notre plus grand plaisir, font vaciller la terre sous nos pieds, déchirent brièvement le ciel protecteur et nous font entrevoir la précarité de nos comportements et de nos idées ; chez bowles, l'homme est comme absorbé, dissous par la nature et paraît s'effacer devant des paysages et des ciels éblouissants.
    Le rêve l'emporte sur le réel, le règne animal sur l'humain et la musique est partout. " b. m.

  • Un thé sur la montagne

    Paul Bowles

    • Rivages
    • 23 October 1998

    Le malentendu et la duplicité sont au coeur des fictions de paul bowles : du quiproquo le plus infime à la méprise mortelle, les personnages de ces nouvelles se fourvoient, sans y prendre garde, en d'étranges labyrinthes, tombent par hasard dans les pièges que leur tend le destin, et sentent alors le sol se dérober sous leurs pas.
    Mais ces " invitations au voyage " s'accompagnent d'une mise en garde : passer la nuit dans un hammam, cultiver son jardin ou boire un thé sur la montagne peut s'avérer fatal.

  • Les voyages seraient-ils une tentative de comprendre le monde en même temps qu'une quête de soi ? pour paul bowles, qui épuisa la planète dans les années cinquante avant de s'installer définitivement à tanger, il s'agissait aussi d'aller à la rencontre de la diversité des hommes et des cultures avant que l'occident ne les ronge.

    De ceylan à tanger, en turquie, dans les souks de la corne d'or, au coeur de l'absolu saharien, paul bowles a redigé ce carnet de voyages comme un itinéraire géographique et littéraire, un ensemble de relevés fragmentaires baignés de lumière et de musique. on ne saurait trouver plus bel " état des lieux " de notre terre.

  • Un couple d'Américains en pleine traversée du désert de l'amour abordant un port de l'angoisse en Amérique centrale, un mystérieux flâneur vivant avec sa jeune compagne adonnée à la drogue dans un appartement trop luxueux : c'est le parfait quatuor d'une chronique exotique.
    Une mère et son fils dont le chemin croise celui d'un couple de voyageurs. Les visiteurs sont crédules, pleins de préjugés, les jeunes indigènes n'aspirent qu'à la fugue : le voyage, pour les uns comme pour les autres, sera une expérience de transfiguration. Mais ici, la mère en déroute meurt dans un incendie, le couple de voyageurs tombe brusquement malade. La cité de la peur bruisse de bruits inquiétants - le chant des criquets, des voix dans la nuit, le battement d'un tambour, un magnétophone crachant des bruitages -, et le voyage se termine au cours d'une nuit d'épouvante collective, une fiesta où chacun, déguisé en singe et en démon, tente de terroriser son voisin. Le puzzle se reforme. Le piège se referme. La chronique exotique s'achève en drame policier. « La frayeur n'est jamais rien d'autre qu'un assemblage inédit. »

  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire

    1 autre édition :

  • Arabe Robaeyat al kif

    Paul Bowles

    Paul Bowles (1910-1999) est un écrivain, compositeur et voyageur américain. Il passa la majeure partie de sa vie au Maroc et est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Un thé au Sahara (1949), La jungle rouge (1966) et Too Far from home (inspiré de la vie de Miquel Barcelo, 1991). Il a également publié 14 recueils de nouvelles ainsi que 3 volumes de poésie.
    Abdelaziz Jadir, professeur et écrivain, faisait partie du cercle des proches de Paul Bowles. Il a rédigé une thèse de DES sur l'écrivain américain et a déjà publié plusieurs de ses nouvelles qu'il a rassemblées sous le titre L'Ami du monde (1995 aux Editions Le Fennec).

    Sur commande
  • In the Circular Valley lives a spirit, a mute presence: Atlajala. Thirsting for sensation, this spirit enters a moth, a panther, an eel, and feels what they feel - the cool darkness of water, the pleasure of a kill. Centuries old and indifferent to time, it enters man and discovers obsession for the first time. Yearning to be incarnate as man, it enters priests, soldiers and bandits. When an adulterous couple arrives in the valley, it slips into a woman. Finally, it feels complete. But as it possesses her, she grows restless and extreme, and her affair takes a darker, more sinister turn.

  • A linguistic professor arrives in Ain Tadouirt seeking to study the local dialects. Confident, condescending and culturally aloof, he is led that night to a quarry and left there. He begins to descend. Met with horror upon horror as his journey continues, he is stripped of dignity, humanity and worth. In this dark short story, language takes a central role as Paul Bowles vividly consigns the Professor to his fate amidst evocative smells, haunting sights and lurking sensations. Incisive and commanding, it is an exploration of the definition of identities, cultural differences and the shifting natures of cultural supremacy.

  • 'And then one day a solitary figure appeared, moving toward them across the lifeless plain from the west.One man on a camel... ' Paul Bowles's unforgettable short stories portray people facing hostile environments and the innate savagery of humanity. These three unbearably tense tales from sun-drenched and brutal climes tell of vengeance, abandonment, violence and cruelty enjoyed and suffered, in a surreal realm of horror.

    This book includes The Delicate Prey, A Distant Episode and The Circular Ruins.

  • Anglais The delicate prey

    Paul Bowles

    'And then one day a solitary figure appeared, moving toward them across the lifeless plain from the west.One man on a camel. ' Paul Bowles's unforgettable short stories portray people facing hostile environments and the innate savagery of humanity. These three unbearably tense tales from sun-drenched and brutal climes tell of vengeance, abandonment, violence and cruelty enjoyed and suffered, in a surreal realm of horror.


    This book includes The Delicate Prey, A Distant Episode and The Circular Ruins.

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Épuisé
empty