• À tous ceux qui marchent la tête haute l'air libérés de leur conscience, Allégés du poids de leurs fautes par un système cultuel qui les rend héros d'une histoire montée de toutes pièces, oubliant que loin derrière subsiste le poids de leurs chaînes, prisonniers de leur héritage ancestral. Pourtant, le chemin qui mène au paradis est semé de bonnes intentions... Notre responsabilité commence par la conquête de notre dignité... Vivre est une chose, devenir vivant en est une autre. Le langage a beau être clair, la parole peut être délivrée, mais si l'auditoire est sourd, si l'assemblée est muette, si le lecteur ne saisit pas les mots, s'il ne se transforme pas pour devenir à son tour créateur, acteur, alors notre oeuvre annonciatrice est veine. Voyez-vous, le pouvoir, la liberté, la justice, la paix... sont vides de sens s'il n'existe pas des institutions et des hommes qui les défendent. L'ennemi que nous combattons n'est pas étranger, il n'est pas à l'extérieur de nous, il est en nous... Comprenne qui pourra.

  • « Le concept démocratique, élaboré depuis des siècles, permet de mettre en place des techniques de contrôle du pouvoir, c'est en cela que le système démocratique est un bon mode de gouvernement. Mais, les hommes évoluent et la politique aussi, celle-ci se complexifie, elle devient plus sophistiquée. Les penseurs et/ou défenseurs de la démocratie doivent imaginer, inventer et mettre en place de nouveaux mécanismes adaptés à leur époque, à leurs conditions socioculturelles, à leurs circonstances. » Avec sa réflexion autour des modèles républicains ainsi que leurs applications sur le continent africain et plus spécialement au Zaïre, Patrick Mushobekwa nous offre une vision claire des origines des gouvernements à l'oeuvre en Afrique. De leur naissance jusqu'à aujourd'hui, les démocraties font face à de véritables défis sociaux et culturels, mais doivent également faire preuve de vigilance quant aux régimes autoritaires présents à leurs frontières. Avec pédagogie et franchise, l'auteur déroule l'histoire d'un continent où l'influence européenne s'est finalement transformée en étau.

    Sur commande
  • À ce titre, l'éveil est le flambeau de la conscience. Ce bouleversement est, avec l'amour, la plus grande aventure humaine que Patrick Mushobekwa souhaite à tous... humains trop humains.
    Sa mère disait qu'il était mort de sa bonne mort. L'auteur, enfant, lui demandait alors : « C'est quoi une bonne mort ? » À cela, elle répondait : « Il a mené le bon combat, il a poursuivi la Justice, il a recherché la Paix et il a été au service de l'Amour... Il a été au service des autres. Il vit éternellement dans la gloire du Père. » Tout ceci devait avoir un sens, une justification en soi. C'était une bonne mort, certes, mais c'était une belle vie aussi, autant nouvelle que merveilleuse. S'il suffisait seulement de tourner la page pour oublier, reste le devoir de mémoire à accomplir. L'Amour avait vaincu la haine, voici le pardon qui le délivra.

    Sur commande
empty