• Le terme de Réforme est, d'ordinaire, réservé aux protestants du XVI siècle. Le phénomène semble en effet présupposer deux conditions sans lesquelles la rupture avec l'ancienne Église n'aurait pas été possible : l'humanisme et l'imprimerie. Or, le hussitisme - du nom de son « fondateur » Jan Hus et dont la capitale est Prague - est né trop tôt pour remplir ces critères. Ce double décalage a incité les historiens à ranger le hussitisme parmi les hérésies médiévales. Le mouvement tchèque n'a pourtant rien d'un groupe minoritaire déviant de la foi commune, puisqu'il a réussi, en Bohême et en Moravie, à conquérir la majorité des âmes et à se faire reconnaître une légalité publique.
    Le hussitisme appartient en réalité au nouveau modèle cultuel et social de la Réforme, et il oblige à en repenser la genèse. La synthèse proposée ici embrasse donc toute la destinée du hussitisme, depuis ses balbutiements dans les années 1400 jusqu'à sa disparation brutale. Des « martyrs » condamnés au bucher à la véritable guerre menée par un génie (pourtant aveugle) de la guerre médiévale, Jan Zizka, en passant par la politique des princes de la Renaissance et des papes ou la puissance des querelles théologiques, c'est un tableau passionnant et pourtant méconnu de l'histoire de l'Europe que dresse ainsi Olivier Marin.

  • Memo de l'immo 2016-2017

    Olivier Marin

    • Mecene
    • 20 November 2015
    Sur commande
  • Betsy vient d'acheter une nouvelle voiture de collection pour Fritz Schlumpf. Alors que l'industriel fête cette nouvelle acquisition avec famille et amis, la gendarmerie vient arrêter Betsy pour espionnage... Dans quelle pétrin a encore pu se fourrer notre intrépide héroïne ? et quel rapport avec cette voiture de course mythique, dénichée en Suisse ? Betsy n'aura que très peu de temps pour le découvrir.

  • Fritz Schlumpf est en pleine négociation pour racheter une marque de Champagne dénommée... Schlumpf ! Dans le dossier de vente envoyé par le notaire, il découvre une vieille photo de Rolls Royce Silver Ghost devant l'établissement avec lequel il est en tractation. Il veut absolument cette automobile pour sa collection mais n'a pas le temps de s'en occuper, trop pris par ses affaires... Il pense alors à Betsy dont il a apprécié les investigations par le passé. Il est sûr qu'elle peut retrouver la voiture et décide de l'engager. Fonceuse, la jeune femme ne se fait pas prier malgré le peu d'indices pour commencer les recherches. Partie en Champagne pour assister Schlumpf à la signature de la vente, le seul lieu les reliant à la voiture, elle obtient rapidement des éléments la menant à Troyes puis sur les traces d'une étrange loge de Templiers ayant été créée par des notables après la première guerre mondiale.
    Betsy comprend rapidement que retrouver la Rolls passera forcement par la découverte du trésor des nouveaux Templiers.

  • A l'occasion du déménagement de ses parents, Margot retrouve au grenier la Coccinelle à pédales de son enfance. La qualité de fabrication de ce jouet l'intrigue et elle interroge son père sur sa provenance. Suite aux réponses peu claires et embarassées de ce dernier, elle décide de mener elle-même l'enquête qui l'oriente vers l'Allemagne, et l'usine Volkswagen de Wolfsburg. Sous prétexte d'un article pour son journal « Auto-Revue », elle découvre que son père y a travaillé pendant la guerre. La honte d'avoir effectué le Service de Travail Obligatoire (STO) vingt ans auparavant serait-elle la raison des faux-fuyants de son père sur le sujet ?
    Margot découvrira qu'une affaire peut en cacher une autre, voir plusieurs autres...

  • Betsy est une jeune femme curieuse et intrépide. Quoi de mieux qu'un défi lancé par sa cousine pour se jeter à corps perdu sur les traces d'une voiture qui semble détenir un curieux secret ?

    Cette Bugatti Atalante trouvée par son père, garagiste, pour le compte d'un industriel collectionneur de la région, semble faire peser sur ses propriétaire de grands dangers.

    Mais comment résister à l'appel de l'aventure et ainsi épater sa cousine Margot, bien connue pour ses enquêtes automobiles.

    C'est le début d'une grande aventure pour Betsy, mais également de pas mal d'ennuis...

    Saura-t-elle résister au Sortilège de l'Atalante ?

  • Eté 1960. Entre bronzette et shopping romantique, Margot sillonne La Riviera française au bras de Louis, son fiancé. Au détour d'un virage, elle fait la rencontre inopinée de Michelle, pilote chevronnée de rallye !
    De discussion en dîner, Margot devient pilote d'une DS de rallye pour le compte de Michelin. Il est vrai que Louis teste un nouveau pneu révolutionnaire, qui suscite bien des convoitises. La ténébreuse Penelope, pilote américaine assoiffée de victoires, n'entends pas laisser la belle journaliste lui voler la vedette...

  • Paris, mars 1959, Margot est depuis deux mois journaliste dans une revue automobile. Dans cet univers essentiellement masculin, elle doit subir les railleries et les petits articles de seconde zone. Un jour à l'occasion des 25 ans de la traction, elle se voit confier un reportage sur la 22 CV. Mais la 22 CV est une voiture fantôme que personne n'a jamais vue.

  • Avril 1961.
    Suite à sa victoire lors de la coupe des Demoiselles, Margot est devenue l'égérie de Citroën. Elle court les salons automobile et présente notamment la toute nouvelle Ami 6. Le célèbre couturier Théophile Saint Cardon engage un partenariat avec la marque et habille un modèle spécial de 2cv aux couleurs de sa nouvelle collection. Mais des attentats réguliers empêchent la présentation au public de la très attendue "2cv Margot" dont seuls 22 exemplaires seront produits...
    Qui en est responsable ? Pourquoi ? Plus que jamais, Margot mène l'enquête !

  • Pise, printemps 1962. Margot et Louis savourent leur voyage de noces. Lors d'une promenade romantique sur une plage de Toscane, ils découvrent des pièces automobiles amenées par une tempête. Ces éléments proviennent d'une Fiat 500. Margot est persuadée que l'épave de la voiture est toujours au fond de la mer. Au grand dam de Louis, elle décide de percer ce mystère et part sur les traces d'un ancien pilote devenu tétraplégique suite à un accident de rallye. Qui est véritablement cet homme ? Un as du volant fauché en pleine gloire ou une petite frappe sans envergure ?

  • Jo Siffert est un pilote automobile Suisse, né le 7 juillet 1936 à Fribourg (Suisse) et mort le 24 octobre 1971 sur le circuit de Brands Hatch à Longfield (Angleterre).
    Issu d'un milieu modeste, il se passionne très tôt pour les sports mécaniques. Champion de Suisse de motocyclette en 1959, il dispute également plusieurs compétitions internationales en side-car avant de passer au sport automobile. En 1960, il débute en Formule Junior et devient, l'année suivante, le meilleur représentant européen de la discipline. Il accède à la Formule 1 grâce à la Scuderia Filipinetti, court ensuite sous ses propres couleurs, avant de rejoindre le Rob Walker Racing Team. Cette écurie lui permettra de remporter sa première victoire en Championnat du Monde au Grand Prix de Grande Bretagne 1968.
    Pilote éclectique, il dispute plusieurs saisons de Formule 2 en tant que pilote d'usine BMW et se forge un important palmarès en endurance en tant que pilote officiel Porsche. Il remporte les plus prestigieuses épreuves de la discipline comme les 12 Heures de Sebring, les 24 Heures de Daytona, les 6 Heures de Watkins Glen, les 1.000 km du Nürburgring, les 1.000 km de Monza, les 1.000 km de Spa ou la Targa Florio. Joseph Siffert est, avec 14 victoires en 41 courses, le pilote le plus titré durant la période 1968-1971 durant laquelle le championnat international des marques se disputait en catégorie Sport (5 litres) et Prototype (3 litres).
    Il est, avec Clay Regazzoni et Emmanuel de Graffenried, un des trois pilotes suisses à avoir remporté au moins une victoire en Formule 1. Il est considéré comme une véritable légende de la course automobile en Suisse. Quelques semaines après un deuxième succès en Championnat du monde (Grand Prix d'Autriche 1971), Joseph Siffert meurt asphyxié dans l'incendie de sa monoplace accidentée, lors de la Course de la Victoire, une épreuve de Formule 1 hors-championnat à Brands Hatch. Ses funérailles réunissent 50.000 personnes dans la ville de Fribourg.

  • En Australie, l'art aborigène remonte à plus de 30 000 ans, comme le prouvent certaines traces de peintures rupestres. À travers leurs peintures, sculptures, gravures et outils, les Aborigènes rendent hommage à l'esprit de leurs anciens. Longtemps méprisé par les Blancs, cet art premier est devenu l'un des plus populaires dans le monde. En témoignent les nombreuses expositions et galeries d'art qui lui sont consacrées en France.

  • Paris, 1960. Margot est journaliste stagiaire dans une revue automobile. Dans cet univers masculin, elle tente de se faire une place.

    Le mystère de la traction 22 - À l'occasion du 25e anniversaire de la Traction Citroën, elle décroche enfin sa première enquête et se voit confier le sujet sur la 22 CV. Très enthousiaste, Margot ignore que c'est un piège destiné à faire d'elle la risée de la rédaction. En effet, la 22 CV est une voiture fantôme dont on ignore tout ou presque !

    Les déesses de la route - Eté 1960. Entre bronzette et shopping romantique, Margot sillonne La Riviera française au bras de Louis, son fiancé. Au détour d'un virage, elle fait la rencontre inopinée de Michelle, pilote chevronnée de rallye !

    De discussion en dîner, Margot devient pilote d'une DS de rallye pour le compte de Michelin. Il est vrai que Louis teste un nouveau pneu révolutionnaire, qui suscite bien des convoitises.

    2cv pour une égérie - Avril 1961. Suite à sa victoire lors de la coupe des Demoiselles, Margot est devenue l'égérie de Citroën. Elle court les salons automobile et présente notamment la toute nouvelle Ami 6. Le célèbre couturier Théophile Saint Cardon engage un partenariat avec la marque et habille un modèle spécial de 2CV aux couleurs de sa nouvelle collection. Mais des attentats réguliers empêchent la présentation au public de la très attendue "2CV Margot" dont seuls 22 exemplaires seront produits. Qui en est responsable ? Pourquoi ? Plus que jamais, Margot mène l'enquête !

  • Elle était la petite-fille d'un maréchal de France et se fit "zonière". Dans sa baraque, elle accueille tous ceux qui sont à la recherche d'une nouvelle famille. Ce livre entend donner la parole à ceux et celles qui l'ont connue. Sort ainsi de l'obscurité tout un monde aujourd'hui disparu, celui des ferrailleurs, des chiffonniers et des gitans qui peuplaient jadis la "zone" autour de Paris. Grâce aux Notes de Retraite qu'elle a laissées, cet ouvrage veut aussi donner accès à son incessante recherche de Dieu. Ici, on lira l'histoire toujours recommencée d'un cheminement intérieur, et comment Monique Maunoury fut progressivement, et selon son charisme, amenée à vivre l'Abandon qu'elle admirait tant chez le Père de Foucauld.

  • Les Maoris - peuple de Nouvelle-Zélande - sont essentiellement connus du grand public pour leurs tatouages élaborés. Pourtant, leur art va bien au-delà : ornements sculptés, pirogues, armes de guerre, parures magnifient leur art traditionnel. Ce volume nous invite à découvrir cet art dans son ensemble jusqu'à la quête identitaire des artistes maoris d'aujourd'hui. Une exploration extraordinaire !

  • Journaliste dans la presse automobile, Margot Palissandre croise lors de ses aventures de nombreux modèles mythiques de l'automobile française, et notamment les trois modèles phares du designer Flaminio Bertoni: la Traction Avant, la DS, la 2CV.

  • L'intelligence commerciale dans les points de vente est un enjeu majeur de l'enchantement client. C'est aussi un atout de différentiation. Les marques ainsi que le management des différentes enseignes doivent s'en emparer au même titre qu'elles investissent dans les outils digitaux. Ceci tant pour les vendeurs que pour servir les clients qui consomment comme ils veulent, où ils veulent et quand ils veulent ! Le véritable défi consiste à transformer chaque vendeur en héros.
    Etre capable de captiver, d'enchanter le client bien au-delà de la simple satisfaction : réinventer ma relation client au jour le jour. Au travers d'une vision transversale et globale du métier de la vente, les managers et les vendeurs trouveront un éclairage sur le juste équilibre entre la digitalisation du point de vente et la relation humaine. Les auteurs initient au travers de cet ouvrage une approche innovante et des nouveaux styles de formations.

    Sur commande
empty