Littérature générale

  • « Je voulais apprendre des nomades à puiser de l'eau, monter un dromadaire et dresser un camp, approfondir certaines des leçons apprises lors de mon précédent séjour. Le temps de reprendre le chemin de l'école était venu. ».
    Le Sahara est un espace rêvé, le paysage mythique de Lawrence d'Arabie. Il est aussi le lieu où vivent depuis des millénaires de nombreuses communautés nomades, tentant de sauvegarder leur mode de vie traditionnel. Aujourd'hui, le Sahara est devenu une destination dangereuse, marquée par la menace djihadiste. Dans les pas de Léon l'Africain, diplomate et grand explorateur du xvie siècle, Nicholas Jubber part en voyage à travers l'Afrique du Nord, jusqu'à la ville légendaire de Tombouctou. Visitant les marchés aux bestiaux de l'Atlas, traversant le Sahara occidental et remontant jusqu'au fleuve Niger, Jubber rejoint les camps touaregs, peuls et berbères, afin de découvrir leurs valeurs et leur place dans le monde.
    Sur les chemins nomades est un regard unique sur une ville résiliente et un voyage à la découverte de communautés fascinantes, qui luttent pour préserver leur mode de vie au XXIe siècle.

  • De longues cornes de cuivre, les karnai, sortaient de la bouche de musiciens aux joues aussi rondes que des pommes, comme s'il leur était poussé une trompe d'éléphant." Savoureux mélange d'histoire et de récit de voyage, A la barbe des ayatollahs raconte le périple de Nicholas Jubber à travers l'Iran, l'Afghanistan et l'Asie centrale, entre 2004 et 2007.

    Curieux de la vie des Iraniens et des Afghans d'aujourd'hui, le facétieux voyageur découvre avec étonnement l'héritage de la culture perse préislamique, qui survit envers et contre tout, en dépit du fondamentalisme religieux. Nicholas Jubber se glisse aussi bien sur les pistes de danse clandestines que dans les fumeries d'opium et les lieux saints ; il comprend que les liens perdurent avec une époque où l'Iran et l'Afghanistan faisaient partie du même empire, et où la culture perse illuminait le monde.
    Dans ses rencontres avec des poètes, des chauffeurs de taxi, des filles de joie ou des moudjahidin, Jubber est sans cesse ramené à l'épopée persane du XIe siècle, le Shahnameh ou Livre des Rois. Le poème devient un véritable guide, une clé permettant de comprendre à la fois le passé de cette région, et sa tumultueuse histoire contemporaine. Grâce à son approche originale, son humour et son autodérision, l'auteur nous donne accès à un Iran et un Afghanistan rarement décrits.

    Il cultive en effet des rapports de proximité avec les couches les plus variées de la société, semblant se rire du danger.

  • Le livre En 1177, le pape Alexandre III écrit une missive au roi des Indes, le fameux Prêtre Jean. Il choisit pour émissaire un moine médecin, maître Philippe. Personne ne sait où se trouve le royaume du Prêtre Jean, ni s'il existe réellement. On fait courir les suppositions les plus folles à son propos : qu'il est plus riche que tout autre royaume, qu'un des fleuves qui le traverse vient du jardin d'Eden, qu'il abrite la fontaine de Jouvence... Maître Philippe se met en route pour les Indes. Il part de Venise... et disparaît sans laisser de traces.

    Quelques siècles plus tard, ayant trouvé une copie de la lettre du pape dans une bibliothèque de Jérusalem, Nicholas Jubber reprend la quête de maître Philippe. Il se met en tête d'amener la missive à bon port. Avec Mike, son énergique compère, il fait le tour du bassin méditerranéen : après l'Italie et la Grèce, ils abordent l'Orient par la Turquie, puis l'Arménie, traversent ensuite différents pays du monde arabe (Syrie, Liban, Jordanie), font un crochet par Jérusalem et la Palestine, pour enfin atteindre l'Éthiopie à travers l'Égypte et le Soudan.
    Le voyage des deux amis est bien différent de celui de maître Philippe ; pourtant, Nicholas Jubber trace toujours des parallèles avec les bâtisses, les aliments, les odeurs, les couleurs et les gestes que l'émissaire du Moyen Age a dû lui aussi trouver sur sa route. Bons vivants et peu enclins à se laisser mettre des bâtons dans les roues, les deux voyageurs arpentent les souks, fuient devant les marchands, négocient avec les chauffeurs de taxis, dansent dans les night-clubs de Beyrouth, parlent à bâtons rompus avec des religieux de toutes les confessions, visitent les églises, les mosquées et les citadelles construites par les croisés... Avec beaucoup d'humour et une bonne dose d'autodérision, l'auteur nous rapporte les anecdotes du voyage, tout en interrogeant les coutumes, les traditions et l'histoire mouvementée des pays traversés.

  • The Sahara: a dream-like, far away landscape of Lawrence of Arabia and Wilfred Thesiger, The English Patient and Star Wars , and home to nomadic communities whose ways of life stretch back millennia. Today it's a teeth-janglingly dangerous destination, where the threat of jihadists lurks just over the horizon. Following in the footsteps of 16th century traveller Leo Africanus, Nicholas Jubber went on a turbulent adventure to the forgotten places of North Africa and the legendary Timbuktu. Once the seat of African civilization and home to the richest man who ever lived, this mythic city is now scarred by terrorist occupation and is so remote its own inhabitants hail you with the greeting, 'Welcome to the middle of nowhere'. From the cattle markets of the Atlas, across the Western Sahara and up the Niger river, Nicholas joins the camps of the Tuareg, Fulani, Berbers, and other communities, to learn about their craft, their values and their place in the world. The Timbuktu School for Nomads is a unique look at a resilient city and how the nomads pit ancient ways of life against the challenges of the 21st century.

    Poche N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire

empty